Le déclin du jeu libre par Emilie44

Publié le par isa

Voici un lien vers une vidéo très intéressante (pour ceux qui comprennent l'anglais!!) d'un chercheur américain (Peter Gray) faisant une présentation sur le déclin du jeu libre chez les enfants, et sur les problèmes psychologiques que cela implique.
Emilie44

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

isa 25/06/2014 09:19

Merci Silbale , je n'avais pas pu profiter de cette vidéo dans ses sens les plus détaillés et je suis ravie de lire ce qui a été dit. Alors évidemment, je souscris à cette réflexion mais comme je pense qu'il faut toujours avoir un regard critique et interroger les points de vue dans les différents aspects, je pose une question: " Où se situe le rôle de l'adulte dans cette éducation du jeu libre?"

isa 30/06/2014 23:40

Je suis d'accord avec toi Isas, et cette cour est pour le moment impensable chez nous, même si moi aussi ça me fait rêver. Mais figure toi que quand j'ai débuté, je me suis battue dans la première école où j'ai enseigné pour que les enfants aient le droit de jouer dans le bac à sable de l'école, ils avaient un grand bac à sable mais pas l'accès car trop salissant, ubuesque !!!! Quand le ménage devient prioritaire sur l'activité des enfants, on est plus dans une école mais dans un hôpital .....

Isas 30/06/2014 18:36

Bonsoir,
Merci pour le partage de la conférence de Mr Gray. Lui il sait mettre des mots sur ce qui me tient à cœur depuis des lustres. Un plaidoyer pour la liberté de jouer. Nos cours aseptisées m'interrogent parce que les enfants n'y font que se chamailler : qu'y faire d'autre ? Faire la queue au toboggan ou aux balançoires ? S'entasser à 50 dans la minuscule cabane ? Courir et se ramasser sur le bitume ? Se faire gronder parce qu'on grattouille dans la terre ou parce qu'on trempe les doigts dans les flaques d'eau ou parce qu'on a ramassé un bâton et qu'on risque de s'en servir pour crever l’œil du copain ? Et quand j'entends la sacro-sainte ritournelle "Ma mère va me tuer, j'avais pas le droit de me salir !" Bref des fois ça ressemble à des cours pour y faire la promenade. Et cela n'empêche pas les enfants de se blesser, malheureusement,. et curieusement, ceux qui jouent dans les flaques ou qui grattouillent la terre ne sont pas ceux qui tombent malades, c'est étrange...
Je vous laisse découvrir la cour de récréation de mes rêves :
http://teachertomsblog.blogspot.fr/2014/06/how-to-build-your-own-backyard.html
celle d'une école maternelle coopérative américaine, mais qui ressemble beaucoup à la cour de la maison où j'ai grandi.

isa 25/06/2014 21:28

C'est toujours une affaire de mesure: trouver le bon équilibre entre autonomie sans être dans l'indifférence et limites imposées par la sécurité correspondant à l'âge des élèves sans être dans l'excès de protection qui fige ou qui empêche la capacité à mesurer les risques soi-même. C'est complexe, mais réfléchir c'est déjà changer.

Emilie44 25/06/2014 16:31

Je suis d'accord avec Silbale. Si on regarde de vieilles vidéos de Tom Bedard, on voit que les enfants ont le droit de faire ce qu'ils veulent autour de ses installations : on en voit certaines fois qui sont debout sur le rebord de la table, sans rien pour les assurer de ne pas tomber, sans chaise pour redescendre. Il y a aussi une vidéo où on voit qu'il a fabriqué des gros blocs de glaçons avec des petits jeux dedans, que les enfants doivent dégager en transperçant la glace avec des couteaux pointus! Là je dois avouer que je ne pourrais pas aller jusque là (surtout pour les couteaux) mais sans aller jusqu'à ce point, on peut mettre en place des conditions dans sa classe pour que les élèves puissent avoir des moments de jeux libres.

Silbale 25/06/2014 14:01

Hum...j'ose une réponse ;)

L'adulte pose le cadre, les bases, sert de modèle, de repère, offre les conditions pour... Une présence bienveillante et rassurante... Enfin, dans l'idéal!
Dans notre cas, tout mettre en oeuvre dans les aménagements et activités proposées. Cela rejoint, il me semble, le but des tables de manipulation. Tom Beddard propose, après les enfants font ce qui leur passe par la tête et leur créativité apparaît très vite.
Dans un autre domaine, et à notre petit niveau, chez les Ps, en fin d'année, je vois souvent le coin poupées se transformer en chambre de papa et maman, les jeux de maternage sont délaissés au profit de jeux mettant en scène la parentalité et les rôles sociaux. C'est toujours passionnant à observer, notamment tout ce qui concerne la répartition des rôles, les scénarios proposés, les compromis pour que le jeu se poursuive, etc.
Je n'interviens guère, et mon Atsem idem, à part pour réguler le niveau sonore. Il se passe beaucoup de choses pendant ces moments là, en matière de socialisation et de construction de la personnalité.
Oups... à me relire j'espère que je ne suis pas hors sujet...

Muriel 24/06/2014 20:46

Oh la la, je suis trop nulle en Anglais!!! Ce sujet me passionne mais franchement je ne peux pas suivre à l'oral (à l'écrit c'est un peu mieux...), en plus il parle assez vite. Quel dommage!
Si quelqu'un peut faire un résumé, je suis preneuse!:))

Emilie44 25/06/2014 16:24

Et bien du coup je n'ai pas besoin de vous faire une traduction, puisque le lien donné par Silbale redit tout ce qui est dit dans la vidéo, avec même quelques petites choses en plus.

Merci Silbale! ;-)

Muriel 25/06/2014 08:32

Trop forte, Sylbale !!! Merci!
Merci Emilie44! Prends ton temps, on sait ce que c'est que les fins d'année!!!!

edith 25/06/2014 07:40

Merci

J'avais aussi un peu de mal à comprendre les propos...Mais en lisant la traduction, je m'aperçois que j'avais saisi les grandes lignes, mais pas certains détails qui sont si importants à la compréhension du propos

Silbale 25/06/2014 06:05

J'ai trouvé un blog qui reprend en grande partie le discours de la vidéo... en français! ^_^

http://comedieus.blogspot.fr/2013/10/peter-gray-les-enfants-daujourdhui.html

Emilie44 25/06/2014 00:23

Dès que je trouve un moment j'essaierai de t'en faire un, mais pour l'instant mon planning est bien chargé comme nous tous en cette fin d'année! ;-)

Silbale 24/06/2014 20:45

Hélas, hélas... ce qu'il raconte est tristement vrai... je parle du déclin du jeu entre enfants, hors du regard des adultes. Notre société actuelle tend au tout sécuritaire et manque de confiance envers les enfants. Rien que dans nos classes, dans nos cours de récré où rien ne doit échapper à notre surveillance, notre vigilance... Les bandes d'enfants qui jouent librement les soirs d'été dans le quartier ou qui rejouent "La guerre des boutons" ben... c'est du passé...
J'ai fait des études en sciences du jeu et il y a été beaucoup question du jeu libre et de son rôle constructeur dans la personnalité du jeune enfant.
Bref, battons-nous au moins pour préserver les espaces de jeu d'imitation dans nos classes, dans toutes les sections sans vouloir absolument y plaquer des "objectifs pédagogiques"!
C'était ma minute "dans quelle époque vivons-nous?!"

Emilie44 24/06/2014 20:55

Je suis tout à fait d'accord avec toi Silbale, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai donné le lien de cette vidéo...