Bilan enquête de satisfaction n°6

Publié le par isa

L’enquête de satisfaction n°6 a recueilli 100 réponses, c’est tout à fait satisfaisant et sa forme plus individuelle  a permis que des personnes qui ne laissent pas de commentaires habituellement y participent. C’est pour moi une bonne chose.

Voici ce qu’il en ressort :

La nouvelle version du blog recueille 60% des voix, cela veut dire que vous aimez le nouveau blog même si le précédent était selon 40 % des lecteurs un bon et beau blog. Cette indication me donne à réfléchir sur la marge d’amélioration que je peux encore avoir pour cette nouvelle version.

Sans surprise, le module « derniers commentaires » est réclamé de façon majoritaire suivi du GPS pour s’y retrouver(pour celui-ci, chaque article est tagué, j'essaie de le rattacher à des mots clés, quand vous tapez un mot clé dans la barre de recherche, vous devez retrouver tous les articles concernés). Je rappelle pour ceux qui n’auraient pas suivi que ce module e derniers commentaires si pratique pour connaitre les articles où les discussions se déroulent a disparu avec le changement de blog. Avec l’aide d’Emilie44, j’ai cherché à savoir si nous pouvions l’installer coûte que coûte, je ne sais ce qui motive Over-Blog ( mon hébergeur) mais il apparait très clairement qu’ils ne souhaitent pas avoir ce genre de widget ( pourquoi ? Je ne suis pas assez calée pour répondre). Conclusion: pour participer aux discussions sur les articles qui vous intéressent, il faut laisser un commentaire sur ceux-ci en n’oubliant pas de mettre votre adresse mail dans la fenêtre de commentaire (l’adresse mail n’apparaitra jamais sur le blog). Dés qu’un nouveau commentaire est posté, une notification est envoyée à tous ceux qui ont participé, ce qui leur permet de suivre les discussions. Par ailleurs, Emilie44 a rajouté sous chaque article le nombre de commentaires postés, cela permet également de voir si une discussion a lieu, mais pour les anciens articles c’est plus compliqué. Nous sommes à l’heure de l’immédiateté sur les réseaux sociaux et le zapping est une nouvelle donnée que nous retrouvons sur toutes les plateformes, à nous de nous adapter. Nous ne pouvons pas bénéficier des avantages et refuser les inconvénients.

Concernant l’ancienneté des lecteurs, les plus nombreux à avoir fait l’enquête sont ceux qui ont déjà 4 ans de suivi du blog, cela indique une grande fidélité mais c’est normal que les habitués se prêtent davantage au jeu de l’enquête. Cependant, j’ai été très contente de constater ce résultat.

Pour la question du futur partage sur le blog, l’envie de participer a trois freins : les mauvaises connaissances en informatique, le manque de temps, la modestie.

Je voudrais rassurer celles qui ont dit ne pas être suffisamment calées car c’est totalement simple à faire. Il suffit de savoir envoyer un mail avec une pièce jointe, j’imagine que vous savez tous faire ça ou sinon je suis sûre que vous êtes tous capables de le faire. L’article qui parait suite à votre envoi est fait par mes soins et non par vous. Vous demandez mon adresse mail, vous m’écrivez en joignant vos photos, documents ou questions et moi je m’occupe de tout le reste, y compris de flouter les visages de vos élèves si vous ne savez pas le faire.

Pour ceux qui n’ont pas le haut débit ou des fichiers trop lourds, il existe un site WeTransfer gratuit qui permet de m’envoyer trés rapidement ce que vous voulez en un seul envoi.

Le manque de temps est effectivement un aspect que je ne peux changer et je le comprends.

Mais concernant la modestie, c'est-à-dire tous ces commentaires où vous me dites avoir peur de ne pas être à la hauteur, ou que votre apport n’est pas un plus que ce qui était déjà, ou que vous êtes jeunes dans le métier donc forcément sans légitimité par rapport aux experts, je réponds que chacun est singulier et que cette singularité est une richesse.

J’ai toujours dit que je ne censure rien ( un peu le coloriage mais bon …), tout ce qu’on me donne est valable et a son importance dans l’éventail des classes. Je ne prétends pas savoir ce ce qui est le mieux, j’ai mes convictions pédagogiques mais elles sont sujettes à remaniement dés lors que je découvre qu’on peut faire autrement ou qu’une idée me semble intéressante à exploiter. C’est pourquoi nous nous enrichissons à ouvrir nos portes de classe et les bonnes idées se cachent parfois derrière des personnes convaincues qu’elles ne font rien d’extraordinaire. Je voudrais que vous vous sentiez suffisamment en confiance pour oser participer.

Pour les ressorts de votre participation aux commentaires précisément, j’ai retenu deux types de raisons. Il y a les raisons externes et les raisons internes.

Les raisons internes sont ce qui vient de vous et dans l’ensemble il y a l’expression de vos besoins et de vos désirs. Le besoin de soutien peut inciter à commenter, le désir de remercier est cité , il vous semble logique que lorsqu’on reçoit , on donne en retour. Ce n’est pas ma conception mais je l’entends et je la comprends. Je pense que le vrai don est celui qui n’attend rien et sa force est que la personne qui a reçu ne se sente pas redevable. Par contre, je pense que ce vrai don doit inciter l’autre à devenir à son tour donateur, non pas pour un remerciement mais pour la satisfaction que donner apporte. Ce qui veut dire que l’enrichissement personnel nait du don et non de la réception. Logiquement vous exprimez l’envie d’aider les autres, le besoin de communiquer sur vos pratiques, de vous poser des questions, l’envie de progresser. Et puis il y a ce qui a retenu mon attention, votre désir d’intégrer un groupe, certaines disent une famille, une autre un cercle d’amis, j’y vois un point crucial de la participation,  le besoin d’appartenance qui est constitutif de l’être humain ( cf Pyramide de Maslow).

Après les besoins physiologiques indispensables à chacun, suit celui d’appartenance et d’amour, nous ne sommes pas des être solitaires, nous sommes des êtres de relation. Pour notre équilibre, nous avons besoin de satisfaire cette nécessité, les réseaux sociaux ont bouleversé le champ de la communication, il est possible de nouer des liens en dehors de la présence physique. Au travers des mots échangés, nous apprenons à nous connaitre comme nous le ferions en direct, à tel point que lors de notre rencontre réelle à Chaumont, nous nous sommes retrouvés sans surprise, nous nous connaissions déjà. Evidemment, j’aimerais rencontrer chacun de vous, et les échanges seraient plus intenses mais ce que nous offre internet est une fabuleuse fenêtre sur notre diversité qu’elle soit géographique, culturelle, sociale, linguistique (dernièrement j’ai publié un article de Coco qui est une enseignante italienne qui nous a écrit en anglais)….Ne nous privons pas de cette opportunité.

Les raisons externes sont ce qui agit sur votre envie de participer aux commentaires et le ton, la bienveillance, l’optimisme, la confiance, la tolérance, la réactivité, la disponibilité  jouent sur votre sentiment d’aise pour écrire. C’est à la fois les autres et moi qui avons fait que le blog est devenu un lieu où s’exprimer paraissait logique, faisable voire pour les plus réticents envisageable.

Seule Vihyko a dit « Je commente pour faire rire Zaza » et ça marche à tous les coups, je ris.

Oui la bonne humeur est aussi une des qualités du blog, c’est une force et le rire nous apporte de l’énergie. C’est un métier difficile, sans le sentiment d’appartenance, sans la communication, sans le rire, sans la bienveillance, il peut être encore plus difficile. Le blog, c’est le fameux canapé pour s’affaler que je vous proposais et dans lequel on se sent bien.

Merci d’avoir participé à mon enquête, j’ai encore une fois tiré des fils pour percer le mystère de notre compréhension mutuelle.

Commenter cet article