Bric à brac semaine 5

Publié le par isa

SEMAINE 5/ 29 SEPTEMBRE 2014

DOMINANTE D'ACTIVITE CIBLEE : DEVENIR ELEVE

« JE PARTAGE CE QUE J'AI EN COMMUN: PARTAGER C'EST SAVOIR CE QUI EST « MOI » ET CE QUI EST « L'AUTRE »»

Progression dans le domaine d'activité de la période: Amener à comprendre la différence entre la maison et l’école dans sa spécificité : des règles partagées .

LE LIVRE DE LA SEMAINE

R ESUME:

C'est l'heure de ranger la chambre parce que Papa va se fâcher très fort et le petit enfant a compris qu'il ne s'en sortirait qu'en vidant son bric à brac, il n'empêche qu'il en profite pour demander un chat tout noir avec plein de poils : monnaie d'échange à son rangement. Le papa fait mine d'accepter et finit par lui donner une balayette toute noire avec plein de poils....

POURQUOI CE LIVRE:

Joli livre photographique où les collections s'accumulent mais également où il est question de règle de la maison :celle du rangement, pour obtenir l'obéissance l'adulte utilise l'ordre aboyé, la négociation, la menace et la sensibilité affective, ne serait-ce pas une autre collection que bien des familles explorent. Ce livre permet d'aborder l'idée de la règle et de mettre en parallèle celles de la maison et celles de l'école où le collectif va en engendrer de nouvelles.

MOTS POUR L'ENJEU PEDAGOGIQUE:

Partir du livre qui évoque la règle du rangement au sein de la famille pour établir celles de l’école et utiliser un moyen visuel pour marquer les limites

Accueil:

Accueil cordial réciproque entre enseignant et élèves, l'enseignant propose que chacun pose le jouet apporté dans une boite collective dédiée et qu'ils pourront présenter au cours d'un petit atelier. Il vérifie que le prénom est bien marqué.

Les élèves savent qu'ils doivent afficher leur carte de présence quand ils arrivent dans la classe.

Celles-ci sont présentées côté photo et affichées côté prénom. L'enseignant les observe et les guide.

Puis ils se répartissent dans les ateliers proposés et aux coins jeux.

TEMPS:

20mn

ACTIVITE:

participer aux ateliers autonomes, jouer dans les coins jeux

COMPETENCE:(devenir élève)faire preuve d'initiative,apprendre à coopérer en participant à des jeux

ORGANISATION:

collective

Des activités sont proposées en ateliers autonomes et les coins jeux sont en accès libre

LIEN ATELIERS AUTONOMES

LIEN COINS JEUX (un gros travail sur les coins jeux a été fait l'année dernière 2012-2013 en période 1)

Eps:

TEMPS:

30 mn

ACTIVITE:

explorer des cartons

COMPETENCE:(agir et s'exprimer av..)développer ses capacités motrices dans des déplacements et des manipulations,développer son imagination

ORGANISATION:

collective

Séquence cartons proposée par :

Marielle sur petitmns.com

Magali

Guinie

 

Monique du blog Mes maternelles

Regroupement 1:

TEMPS:

 

environ 5-6 mn

ACTIVITE:

apprendre un chanson qui évoque la règle du silence.

COMPETENCES:

(devenir élève)accepter le rythme collectif de cette activité

ORGANISATION:

collective

Chacun prend sa place réalisée la semaine précédente avec des feuilles façon Land Art, il s'assoit dessus.

LUNDI: Dalma (la marionnette) dit que son papa a lu son livre à la maison et qu'il criait très fort comme Gros Pif et que ça lui faisait mal aux oreilles. L'enseignant dit que c'est normal, le bruit ça fait mal et que parfois il faut écouter le silence pour reposer ses oreilles. Il propose d'apprendre une nouvelle chanson qui apprend à faire le silence.

MARDI: Dalma veut chanter la chanson du silence, l'enseignant accepte et dit qu'ensuite ils vont écouter le silence un petit moment( 10 secondes)

MERCREDI : Idem Mardi en prolongeant le silence ( 15 s)

JEUDI: Dalma veut chanter tout seul la chanson du silence et il dit qu'il peut rester longtemps à écouter le silence, l'enseignant accepte et lui dit qu'il ne peut pas faire le silence tout seul, dans une école, il faut que ce soit tout le monde sinon il n'y a pas de silence. Le groupe tente 20 secondes.

VENDREDI: L'enseignant félicite Dalma et ses élèves qui ont appris à écouter le silence grâce à la petite chanson.

Liens à retrouver en bas de cette préparation:

Chansons pour faire le silence ( proposées par les collègues)

Ateliers 1:

TEMPS:

 

20-25mn

 

 

ACTIVITES:

1 Présenter son jouet

2 Découper de la pâte à modeler

3 Autres ateliers

 

COMPETENCES:

1( s'approprier le langage)décrire ce qu'il veut montrer en utilisant le mot et la couleur de l'objet

2(découvrir le monde)expérimenter, découvrir un objet technique usuel

 

ORGANISATION:

atelier 1 supervisé par l'enseignant

atelier 2 supervisé par l'atsem

ATELIER 1 «  Je présente mon jouet »

Support: -

Matériel: jouets apportés de la maison ou apportés par l'enseignant pour ceux qui n'ont rien+ cabinets de curiosités

Consigne: «  Tu as choisi un jouet que tu veux mettre dans ton cabinet de curiosités, montre le nous, et dis ce que c'est »

 

Les jouets sont rassemblés au centre de la table, l'élève doit prendre son jouet ( le reconnaître) puis le décrire .L'enseignant souhaite entendre le nom du jouet et la/les couleurs. Pour l' 'élève qui ne parle pas, lui demander de pointer l'objet qui lui appartient et lui faire répéter le nom du jouet ( ex :camion) et la couleur ( ex :rouge), puis faire décrire par d'autres élèves volontaires du groupe, une petite conversation peut s'engager sur les jouets si l'enseignant observe la possibilité avec son groupe. Le jouet est disposé dans le cabinet de curiosités qui peut être à nouveau décrit avec tout ce qui est déjà à l'intérieur ( le chaudoudoux, les silhouettes des frères et sœurs et de soi, la feuille préférée)

 

ATELIER 2 «  Je découpe de la pâte à modeler  »

Support:-

Matériel: photo (tutoriel) + une paire de ciseaux par élève+ colombins déjà préparés de pâte à modeler

Consigne : « Tu découpes la pâte à modeler comme tu vois sur la photo»

 

L'atsem aide pour le découpage ceux qui ont été repérés en difficulté la semaine précédente

Récréation:

TEMPS:

 

30 mn

ACTIVITE:

jouer dans la cour

COMPETENCE:(devenir élève)apprendre à coopérer en participant à des jeux

ORGANISATION:

collective

Regroupement 2:

TEMPS:

 

10 mn

ACTIVITE:

écouter un livre

COMPETENCE:(s'approprier le langage)rester attentif

ORGANISATION:

collective

Chacun prend sa place réalisée la semaine précédente avec des feuilles façon Land Art, il s'assoit dessus.

LUNDI: L'enseignant présente le livre de la semaine « Bric à brac». Il le lit.

MARDI:L'enseignant reprend le livre de la semaine «   Bric à brac ». Il le lit. Il demande aux élèves s'ils rangent eux aussi leur chambre.

MERCREDI :L'enseignant reprend le livre de la semaine «    Bric à brac ». Il le lit. Il demande aux élèves « Est-ce qu'à l'école comme à la maison, il faut ranger ?».

JEUDI:L'enseignant reprend le livre de la semaine «   Bric à brac ». Il le lit. Il demande aux élèves « Est-ce qu'à l'école, il faut faire silence ? Et pourquoi ?».

VENDREDI:L'enseignant reprend le livre de la semaine «   Bric à brac ». Il le lit. Il dit : « A lamaison, les mamans et les papas veulent que les enfants rangent, c'est la règle de la maison, à l'école, la maitresse veut que les élèves ne fassent pas de bruit, c'est la règle de l'école »Puis ils regardent le cahier de liaison,les papas et les mamans devront noter une règle de la maison.

Liens à retrouver :

cahier de liaison

 

Ateliers 2:

TEMPS:

 

40 mn

 

et après la sieste, selon les élèves.

ACTIVITES:

1 Découper la pâte à modeler avec le couteau

2 S'interroger sur le livre « Bric à brac» et symboliser la limite à la manière du Land Art (Pouyet)

3 Ecouter les récits des livres Le nid ,La poussette de Cléo Quichon, Crocolou aime sa maitresse, Gros pif

4 Découper du papier(franger)

 

COMPETENCES:

1( découvrir le monde)

découvrir la matière en découpant, utiliser un outil

2 (devenir élève) respecter l'obligation de se conformer aux règles dictées par l'adulte

3 (s'approprier le langage)écouter en silence

4 (découvrir le monde)expérimenter, découvrir un objet technique usuel

 

ORGANISATION:

atelier 1 supervisé par l'atsem

 

atelier 2 supervisé par l'enseignant

 

atelier 3 et 4 en autonomie

ATELIER 1 «  Je découpe avec un couteau »

Support:-

Matériel: colombins préparés par l'atsem+ vrais couteaux à lame ronde sans crans.

Consigne: «  Tu découpes la pâte à modeler »

 

L'atsem montre en faisant les gestes sans parler, elle se place à côté de chaque enfant à qui elle montre. Les élèves doivent pouvoir recommencer autant de fois qu'ils veulent.

ATELIER 2 «  Je parle du livre et je fabrique une limite en faisant une ligne de feuilles comme Mr Pouyet »

Support: -

Matériel: livre « Bric à brac »+ feuilles ramassées+agrafeuse+ appareil photo + vidéo de Marc Pouyet ( si possible sinon photo de l'oeuvre + image d'un enfant qui crie et image d'un enfant qui fait le silence

Déroulement 1: L'enseignant relit le livre et demande pourquoi le papa veut que l'enfant range sa chambre. Il précise que ranger sa chambre est une règle de la maison.

Consigne: ETAPE 1«  Dis moi une règle de l'école »

L'enseignant attend une réaction en relation avec les autres de type ne pas faire mal. Il suggère que lorsqu'on crie, on ne tape pas l'autre mais on lui fait tout de même mal, mal aux oreilles, on le fatigue .Il explique qu'une règle c'est une limite, comme si on ne pouvait passer, comme une barrière.

ETAPE 2«  Tu vas fabriquer ta limite en utilisant des feuilles, regarde comment fait Mr Pouyet»

Visionnage de la petite vidéo ( en bas de cette préparation) ou présentation de l'image.

ETAPE 3  « A toi de faire ta limite, installe toi par terre, j'agrafe tes feuilles parce que c'est encore difficile»

Chaque élève fait sa ligne de feuilles ( s'installer dans un endroit de la classe suffisamment dégagé), certains élèves plus grands pourraient faire leur agrafage.

ETAPE 4 « Tu as fait ta limite, maintenant je te donne deux images , dis moi ce que tu vois, je place les images d'un côté et de l'autre de ta limite »

C'est l'enseignant qui place les images

ETAPE 5 «  Place toi du côté où tu respectes la règle de l'école : je ne crie pas »

L'élève doit se mettre du bon côté et l'enseignant lui dire qu'il ne peut pas passer de l'autre côté, la limite l'en empêche, il le prend en photo.

 

ATELIER 3 «J'écoute les histoires »

Support:-

Matériel: casques+ prise jack multiples+ordinateur ou lecteur MP3 + enregistrement des livres déjà lus ( Le nid et La poussette de Cléo Quichon)

Consigne : « Tu mets le casque sur tes oreilles, je te montre et tu écoutes les histoires que j'ai déjà lues »

Il existe un système assez simple de prises multiples pour une écoute à plusieurs d'un même support, voir Belkin diviseur casque.

ATELIER 4 «  Je découpe du papier en le frangeant»

Support:-bande de bristol ou papier assez rigide+ une paire de ciseaux par élève

Consigne : « Tu apprends à utiliser la paire de ciseaux et tu coupes des petits coups tout le long du papier»

Rangement/Sortie

Sieste

Reprise ateliers selon les élèves

Regroupement 3

TEMPS:

 

5 mn

ACTIVITE:

regarder ce qui a été fait

COMPETENCE:(devenir élève)comprendre ce qu'ils font à l'école

ORGANISATION:

collective

L'enseignant propose de lister chaque jour tout ce que les élèves se rappellent avoir fait durant la journée. Pas question d'ordre, les élèves tentent de se souvenir.

Rangement/Sortie

Bilan quotidien:

OBSERVATIONS:

DIFFICULTES RENCONTREES:

SOLUTIONS ENVISAGEES:

SATISFACTIONS:

 

LIENS A RETROUVER:

Jean Gourounas

l'auteur du livre

 

 

La chenille du comportement : TOUT CE QUE JE DECONSEILLE

 

 

Progression pâte à modeler donnée par Maud sur le blog

 

Le livre d'Isa

 

 

Bric à brac semaine 5

Publié dans devenir élève 2015

Commenter cet article

laetitia 09/10/2014 17:37

Bonjour
Voici plusieurs mots que je navigue parmi vos idées à tous et à toutes. j'ai lu e relu le livre la boite à idées. Après plusieurs années en PS, je me lance sans filet dans de nouvelles façons de faire. Sac à livre, observation des élèves en individuel.. et j'en passe que de bonnes idées. Une question m'interpelle concernant les ateliers. Dans chaque page de cahier de journal à la semaine, il y a 4 ateliers, en début d'année ceux ci tournent sur 4 jours. Tous les enfants ne font pas tous les ateliers. Le mercredi est une journée sans ateliers?
merci de votre réponse et merci de partager votre travail.

laetitia

isa 09/10/2014 20:22

Oui faire et refaire est une constante chez l'enfant, il a besoin pour stabiliser ces acquisitions, il prend beaucoup de plaisir à recommencer ce qu'il a réussi quelque soit son travail.
Oui l'après midi ce sont les mêmes propositions.

laetitia 09/10/2014 20:00

Merci Isabelle.
Je t’embete encore une fois . Si tu as un travail sur fiche, un enfant qui refait cette atelier plusieurs fois dans la semaine tire-il vraiment un avantage. ou est-ce uniquement valable pour les manipulations.
Les ateliers de l'après midi dont tu me parles dans ta réponse , sont les mêmes que ceux du matin?
belle soirée

isa 09/10/2014 18:23

Bienvenue Laetitia,
Les préparations que je propose prévoient deux plages d'ateliers le matin et une l'après midi, par ailleurs, je laisse aux enseignants le choix de proposer des ateliers complémentaires en parallèle des ateliers dirigés prévus et détaillés. Je te mets le lien de l'article où j'explique comment gérer les ateliers
http://www.ecolepetitesection.com/article-13764075.html

Gwen 02/10/2014 21:40

Je n'ai pas l'album sous les yeux, mais il me semble qu'on parle de "foutoir". J'ai une élève qui m'a semblé perturbée par ce terme familier: je vais évoquer que c'est un mot familier justement... Vous êtes-vous interrogé sur ce terme? Y a-t-il eu des réactions identiques à mon élève?...

isa 02/10/2014 22:19

C'est ça l'altérité et où des enfants aussi divers auraient ils pu se rencontrer ? Les codes, le langage ce sont leur identité, donc sans stigmatiser un langage on peut préciser qu'il y a d'autres manières. Évidemment l'école donne des modèles et en tant qu'enseignant nous devons être exemplaires, ce sont donc les codes de l'école que nous incarnons et c'est pourquoi le mot foutoir ne peut être que dans le livre mais pas en dehors.

Gwen 02/10/2014 22:06

Effectivement, dans d'autres familles, B... doit être couramment utilisé! Je l'ai entendu de la bouche de parents de façon fort naturelle.
Mais à la maison, chez ma M. , ce ne doit pas être le cas ;)

isa 02/10/2014 21:58

C'est justement ce qui peut être dit en famille, et il n'y a pas que le langage dans ce livre, il y a également le chantage au chat, la chute qui interroge , bref les livres ne racontent pas toujours la vie parfaite et c'est justement parce que c'est un livre qu'on peut dire ce genre de mot ou montrer les contradictions éducatives. Pour nous, l'objet qui nous intéresse est la règle du rangement mais il y aurait des autres discussions à entreprendre si on en avait le souhait. Je crois qu'avec les enfants il faut juste soulever le mot et chercher ensemble d'autres mots pour le remplacer si on veut parler correctement en précisant que c'est le mot du livre.

Natacha 28/09/2014 16:01

J'ai une question qui n'a rien à voir avec le comportement de nos élèves !...
J'adore la musique du petit film de Marc Pouyet, Est-ce que quelqu'un en connait l'origine et/ou son titre ?
Je suis allée voir d'autres films sur Internet... Comme c'est agréable à regarder !
Merci d'avoir proposé ce film, je n'aurais pas eu l'idée d'aller regarder des films de Land Art.

isa 28/09/2014 16:47

aucune idée, Natacha, mais par contre il y a l'adresse mail de contact , tu peux toujours tenter.

Christelle 27/09/2014 00:09

Coucou,
Personnellement j'utilise la chenille car j'ai des enfants qui tapent.
Ils ont tous vert au départ, quand ils tapent une fois c'est jaune, puis 2 fois c'est rouge.Ces enfants tapent beaucoup et avec grande colère, ça va jusqu'à la bagarre et ils n'ont que trois ans!!!
Je leur apprends que les mains c'est pour faire des câlins et qu'il ne faut pas taper. Et je ne la ferait pas toute l'année, juste au début pour canaliser les petits tapeurs à la main lourde.

isa 28/09/2014 15:48

Oui taper peut être aussi un moyen d'attirer l'attention de l'autre, c'est donc en mettant des mots sur ce que l'enfant veut dire qu'on l'aide à se défaire de cette habitude. l'idée du coussin c'est surtout pour ceux qui sont agressés, j'ai réexpliqué tout à l'heure que souvent certains enfants vont provoquer l'agressivité des autres pour "apprendre", oui je sais ça peut paraître étonnant mais ils ont besoin des autres pour comprendre comment on "tape", seulement ils sont tellement peu en confiance qu'ils deviennent des victimes permanentes, c'est pourquoi à ceux là on peut les amener à prendre confiance en eux en leur proposant de taper dans un coussin , de s'exercer avec l'aide de l'adulte, la présence de l'adulte est importante car elle valorise la force de l'enfant. Cela lui permet de se sentir plus fort et souvent à partir de là, il ne se fait plus attaquer. Evidemment, cela ne veut pas dire apprendre à taper mais ça veut dire apprendre à se sentir fort. Quand en soi, on ressent qu'on n'est plus vulnérable alors les autres le ressentent également. Dans ces affaires d'agression, il faut parfois s'interroger plus sur les agressés que les agresseurs, eux évidemment on les réprimande, on les exclut 1 mn sur une chaise en leur disant: " Tu n'as pas le droit de faire mal, donc pour le moment tu ne parviens pas à te contrôler donc je te laisse le temps de te calmer et tu pourras revenir quand je te le dirai" L'enfant fait le lien entre son acte et la sanction, cela a du sens pour lui et c'est une façon de se réparer. Par contre, quand à la fin de la journée, il récupère sa chenille avec son point rouge, il ne fait pas le lien, il n'a rien réparé, il n'a pas compensé, bref il ne comprend pas et recommencera sans aucun doute.

Christelle 28/09/2014 12:27

Merci Isabelle pour tes conseils.

J'ai un petit qui tape mais pour dialoguer, je l'observe particulièrement depuis toute cette semaine. Il a un soucis de dialogue, il parle mécaniquement, répète ce que tu dis dans y répondre. Je dois voir les parents qui semblent déjà soulagés de mes remarques.
POur les autres , je fais mettre en place un petit coin de frappe, je vais essayer. Au lieu de taper le copain ou la copine, vas taper dans le petit coin, ainsi les camarades ne souffriront pas.

isa 27/09/2014 08:53

La semaine défi comme je le suggère est une sorte d'évaluation pour mesurer sa propre capacité à se contrôler mais si cela dure, les enfants ne le perçoivent plus comme ça.

isa 27/09/2014 08:49

Ah ces tablettes ...
Je continue : répare ou compense ?
http://www.ecolepetitesection.com/article-la-construction-des-regles-chez-l-enfant-4-110148599.html

isa 27/09/2014 08:48

Christelle voici le lien d'un article que j'ai écrit dans la série construction des règles chez l'enfant, j'y explique ce que l'agressivité peut cacher et comment amener les agressés à se construire une posture de défense car dans cette situation, il y a aussi à travailler en ce sens. D'autre part, la sanction doit être réparatrice ou compensatrice vis à vis de l'agressé, en quoi recevoir un point rouge répar ou compense

nathalie M 26/09/2014 21:40

le lien cahier de liaison pour la semaine 5 n'est pas actif ;-(((

isa 27/09/2014 10:18

c'est bon Nathalie, j'ai activé le lien

maud 24/09/2014 22:21

arf quelle horreur cette chenille :(
elle va à l'encontre de notre travail je trouve! On est là dans la mesure du possible pour donner envie aux enfants de venir à l'école pas pour les faire fuir....
Euh à Bordeaux on trouve des feuilles vertes ou jaunes... accrochées ou plus et en plus il fait (encore) beau :)

edith 27/09/2014 11:54

Maud,
Je voulais juste te dire que j'utilise régulièrement la progression Pâte à modeler que tu avais partagée il y a quelque temps et qui se retrouve dans la programmation d'Isa

Bobinette45 22/09/2014 19:27

J'ai en horreur, moi aussi, ce genre de système, véritable usine à gaz, à cases, etc, tout comme les bonhommes sourire et compagnie...
Dans un tout autre domaine, je voulais souligner le fait qu'il y a encore fort peu de feuilles d'arbres collectables dans mon secteur (le Loiret). Je ne dois pas être la seule dans ce cas avec cet été prolongé, donc, avez-vous des pistes alternatives pour réaliser les compositions proposées autour du Land Art et qui permettent de faciliter la représentation symbolique de chacun ?

nathalie M 26/09/2014 20:56

je te fais un paquet et je t'en envoie depuis la cote d'azur? ;-)

isa 22/09/2014 19:52

Vous n'avez pas de feuilles à ramasser ? Mais je vois les arbres jaunes !!!

Sydel 22/09/2014 12:45

Super les videos land art !
Je n'ai pas bien compris...tu deconseilles la chenille du comportement ou tu la conseilles ?

isa 23/09/2014 13:15

Sydel, je te conseille la lecture de mes articles sur la construction de la règle chez l'enfant en suivant ce lien http://www.ecolepetitesection.com/article-la-construction-des-regles-chez-l-enfant-7-111009663.html
cette réflexion t'apportera peut-être des réponses à tes questionnements

Sydel 22/09/2014 20:43

Je suis tout à fait sur la même longueur d'ondes, et je te remercie d'avoir préciser, car ce n'etait pas clair, je trouve.
On au e vrai tendance en France à montrer l'echec....il faut changer le regard.
Je n'ai pas encore trouvé un moyen efficace de canaliser des enfants qui sont toujours en dehors des regles : celle de pouvoir ecouter, attendre son tours, etre assis à coté de quelqu un sans chercher à lui sauter dessus pour jouer. J'ai quelques eleves comme ça en Gs. Et c'est difficile pour le climat de classe. Je les mets legerement à l'ecart, pour qu il puisse ecouter, etre là ....pas facile tous les jours. Ce lundi fut assez eprouvant de ce coté là pour moi.

isa 22/09/2014 13:19

Je la déconseille surtout comme elle est présentée dans le document, c'est à dire qu'elle se renouvelle chaque semaine de l'année , c'est beaucoup trop lourd pour les enfants, qu'elle ne cible aucune règle en particulier mais toutes les règles à la fois, qu'elle met les parents dans le rôle de juges ( c'est bien, c'est mal) pour ce qui s'est passé à l'école sans pour autant en avoir les éléments ( rouge oui mais pourquoi ?), que l'école pour certains enfants va se résumer à la couleur de leur chenille, que l'arbitraire est souvent le roi dans ce genre de système car c'est un ressenti, qu'en fin de journée l'enfant n'a plus la capacité à revenir sur un "mauvais comportement", soit c'est immédiat , soit c'est inutile et pourtant il va falloir qu'il y revienne non seulement le soir ( bilan journalier, d'ailleurs je me demande le temps qui est consacré à cela) mais aussi à la fin de la semaine avec les parents... Qu'on lance une semaine de défi comme je le propose pour intérioriser la règle, cela peut être un moyen de vivre la règle et de mesurer les conséquences de ses actes mais à longueur de temps, je trouve que cela va produire des enfants qui ne sauront obéir qu'avec des "menaces" et de la peur. Sans compter que pour certains enfants, le trop engendre le rien, c'est à dire qu'ils ont tellement l'habitude d'avoir des points rouges que ce n'est plus formateur et c'est même l'inverse. Donc oui je suis CONTRE. J'ai vu un site internet d'académie qui fait la promotion de ce système, l'idée semble intéressante à priori dans une démarche de vivre ensemble mais je constate que cela a autorisé des pratiques humiliantes et déstructurantes. Je le dis parce que j'ai dans ma famille un petit bout de chou ( mon petit neveu) qui subit ce système et j'observe bien les conséquences à la fois sur lui et sur sa famille qui perd confiance en son enfant ( un point rouge parce qu'il n'arrivait pas à mettre sa combinaison de ski tout seul à trois ans .....par exemple) tout est mélangé l'autonomie, la discipline, le comportement, il en reste que l'enfant se pense mauvais, mauvais en tout et même les points verts ne rattrapent les rouges puisqu'il n'y a que ceux-ci qui comptent.