Présentation du dispositif passerelle chez Elaine

Publié le par isa

Voici un petit topo sur le dispositif passerelle.Suite à un commentaire fait sur un article, des collègues m'avaient demandé de le présenter, alors voilà, c'est fait...

Présentation du dispositif passerelle chez Elaine

Commenter cet article

les pareuses 12/11/2016 11:40

Bonjour

je suis en pleine recherche sur la mise en place d'une classe passerelle
pourrait-on échanger à ce niveau-là
isabelle S

Camille 28/09/2014 14:12

Ce travail est très intéressant. Et les questions que tu poses rejoignent certaines questions que je me pose sur l'école maternelle de manière générale: "travailler régulièrement avec des éducateurs de jeunes enfants, être réellement formés à la petite enfance et au travail en partenariat avec les
familles". J'ai toujours été contre l'accueil des TPS dans mon école (milieu rural des landes où les petits sont chez nounou ou dans la famille jusqu'à trois ans), l'école à 2 ans ne s'y justifie selon moi que comme un moyen de garderie gratuite!!!!
Je précise que j'adore mon métier avec les petites sections et ce d'autant plus depuis que j'ai fait le choix de venir en PS. J'avais réalisé après 2 ans en MS-GS que l'on rendait la maternelle trop scolaire à vouloir des petits élèves assis à travailler sur feuille. J'ai fait ça pendant deux ans, je me suis pris la tête car évidemment ça ne fonctionnait pas (!!!!) et puis j'ai décidé de repenser complètement ma manière de faire et apprendre avec les plus petits. J'ai squatté les pages du blog d'isa pour me "former" : seule ressource que j'ai trouvé mais quelle ressource! ; ). Et j'ai compris que c'était un autre monde, un autre métier.
Selon moi (je vais peut être "choquer" sur ce blog) mais en PS et même en MS je ne fais pas mon métier d'enseignante tel qu'on me l'a appris. Il ne s'agit pas de faire l'école. C'est autre chose. Je pense également que les pays qui accueillent les enfants à partir de 5 ans sont dans le juste et qu'il faudrait un autre type de structure avant cela.
Une structure du type "classe passerelle" serait absolument géniale!
Avec des enseignants (formé à la petite enfance), peut être passer une spécialisation après une formation générale???
Avec en soutien des éducateurs, des atsem (en nombre suffisant)
Avec des effectifs permettant l'accueil de chacun dans les meilleures conditions.
Avec des objectifs respectant le développement de chaque enfant et non des programmes imposés pour tous alors que dans une même classe on peut trouver des enfants ayant pratiquement 1 an d'écart (soit 1/3 de vie en plus ou en moins!!!! c'est pas rien à l'échelle de leur vie!). D'ailleurs pour les TPS il n'y a pas de programme, si j'ai bien compris? Preuve encore qu'ils n'ont "littéralement" pas leur place à l'école (même si je comprends bien que dans certains milieu ce soit une nécessité de les accueillir dès 2 ans pour mieux les intégrer!)
Bref, on nous réclame une réflexion sur les programmes de l'école maternelle le 8 octobre (matinée banalisée en aquitaine. et ailleurs?) et je n'ai pas l'illusion que nos remarques seront entendues malheureusement. Mais selon moi, c'est une grande réflexion sur l'école maternelle qui devrait avoir lieu. Je ne parle pas de la supprimer comme on a pu l'entendre il y a quelques années mais de la remettre en adéquation avec les besoins des enfants de 2 à 5 ans. Arrêter de vouloir aller trop vite et singer l'école des grands parce qu'on veut mettre la charue avant les boeufs!

isa 28/09/2014 16:41

Je te rejoins Camille et je défends depuis 7 ans avec ce blog la petite section, la qualité du travail qui y est prodigué, je m'adresse autant aux parents qu'aux enseignants car oui je déplore qu'il y ait parfois des attentes incohérentes surtout chez les professionnels qui n'ont aucune raison de ne pas savoir l'importance des petites classes. Mais effectivement comme tu le dis, la formation est parfois défaillante dans cette spécificité première classe. ça va changer , je veux le croire et je poursuis avec votre aide.

Camille 28/09/2014 16:05

Je me suis peut être mal exprimée: je souhaite que ce soit effectivement l'école pour ces petits. Avec des professionnels (nous, enseignants, j'entends!!!) formés. Ce que je dénonce c'est justement un amalgame entre école élémentaire et maternelle. Autant de la part de beaucoup d'enseignants encore (dont j'ai fait partie mais mes représentations ont évolué depuis, heureusement pour mes élèves!!!!) qui font ce qu'ils peuvent avec la formation qu'ils ont; disons que je pense à celle que j'ai eue et qui ne m'a jamais formée à la spécificité des enfants d'âge maternelle (donc besoin d'enseignants bac +5 comme tu le dis! mais avec un + pour la maternelle). Voir dans le sac de ma fille en PS des multitudes de fiches avec des consignes multiples pour compter jusqu'à 5, ça m'agace...
Il y a aussi des parents qui encore aujourd'hui, arrivent lors de la journée d'adaptation et qui me demandent, inquiet si ça ira parce que leur enfant ne compte que jusqu'à 7!!!! Donc beaucoup de travail à faire pour faire reconnaître l'importance de notre travail qui ne se voit pas toujours. C'est pourquoi j'ouvre beaucoup mes portes aux parents pour leurs faire comprendre tout ce qu'on fait, comment on le fait. Et en 4 ans, je sens déjà du changement (en positif)
Je souhaite que cela reste l'école, avec sa gratuité et ses enseignants mais en revalorisant et redéfinissant notre travail et nos conditions de travail. On ne peut pas continuer à entasser des élèves dans les classes et espérer faire du travail de qualité! Je trouve hyper violent pour un petit qui a vécu les trois ans de sa vie chez lui auprès de sa famille d'être laissé dans un lieu inconnu, avec des gens inconnus et 28 autres enfants...
Je rêve d'une école maternelle qui ressemblerai beaucoup à cette classe passerelle (et ce vers quoi je tends dans ma pratique!). Je la trouve pensée de manière intelligente et j'aimerai voir se dispositif se généraliser :D

isa 28/09/2014 15:32

Je comprends ce que tu veux dire Camille, sauf que ta représentation de l'école n'est liée qu"aux apprentissages fondamentaux et c'est pourquoi tu penses ne pas faire école à proprement parler, or tout le travail qui est fait en amont représente les fondations de l'édifice et je pense qu'il est important d'avoir des personnes très qualifiées pour poser celles-ci, que ces personnes soient capables d'une réflexion pédagogique, c'est à dire qu'elles pensent en terme d'apprentissages et pas seulement en terme d'éducation. Si on met à part les petites classes, on fragilise la professionnalisation du personnel encadrant. On voit bien les projets jardins d'enfant pensés il y a quelques années avec un objectif économique en personnel qualifié ainsi que la gratuité de l'accueil qui serait également remise en cause. C'est donc l'école qu'il faut améliorer en partant de l'existant et en défendant notre maternelle. Dés lors qu'on commence à dire, je ne fais pas l'"école" en petite section, on remet en cause sa propre identité, faut-il des enseignants à bac + 5 pour enseigner en maternelle ? Bien sûr que oui et plus qu'ailleurs j'aurais envie de dire. Mais voilà, il y a une forme de dévalorisation pour tous les métiers qui s'occupent des petits enfants, c'est réservé aux femmes et nous sommes encore dans une société où le travail des femmes n'est toujours pas suffisamment valorisé.

Sylvie 28/09/2014 10:15

Merci pour cet article, très clair. Il existe une classe passerelle dans ma commune, dans un quartier à favoriser. C'est vraiment une bonne démarche d'accueil des petits et leurs familles.

Sylvie 28/09/2014 10:11

Merci pour cette article, très clair. Il existe une classe passerelle d

Elaine 28/09/2014 10:03

Emilie, il n'y a pas d'erreur... Ils iront bien en grande section... Enfin, dans une classe qui pour l'instant n'accueille que des grandes sections et qui petit à petit va avoir un groupe de tout-petits / petits qui va se constituer... Je t'avoue que c'est une demande de l'inspectrice et que ça ne me parait pas encore très clair. Si je pense que le dispositif TPS / GS peut être très intéressant quand le projet vient de l'instit, ici ce n'est pas le cas. ça nous a été imposé, donc j'attends de voir... J'avoue que j'aurais peut-être plutôt vu une classe de TPS / GS dès le début d'année pour que l'instit ait déjà un projet alliant ces 2 tranches d'âges fort différentes, ce qui aurait permis d'accueillir "mes" TPS / PS dans un cadre déjà existant... mais je n'ai été nommée qu'en juin et la commande de l'inspectrice était déjà là... Je pense que nous allons quet-être pouvoir en rediscuter quand il s'agira de faire passer des enfants... mais tout se fait à petit pas...
Lucile, ce type de projet existe déjà dans d'autres circonscriptions et je ne sais pas bien qui en est à l'origine... En tous cas, pour nous, si j'ai bien compris, c'est suite à un travail entre l'Education Nationale, la Ville, de Conseil Génréral et les centres sociaux sur la question de l'accueil des 2 - 3 ans que s'est posée la question de l'accueil à l'école... La CAF, si je ne me trompe pas intervient pour le financement du poste d'Educ de Jeunes Enfants. Pour les parents, c'est bien entendu gratuit. De qui dépend la structure ? Et bien c'est une classe, la responsabilité est donc donnée à l'enseignant (même si on travaille en trio).
Edith, la classe s'est ouverte l'année dernière en novembre (pourquoi cette date ? je ne sais pas) et personne n'avait été nommé sur le poste. Une enseignante ZIL a donc été appelée pour le poste. Mais cette enseignante a participé au mouvement en mai et a eu un poste ailleurs et il a donc fallu que l'inspection trouve quelqu'un d'autre. Comme cette classe existe à titre expérimental, le poste n'apparait pas au mouvement. C'est la conseillère pédagogique qui m'a appelée (j'imagine parmi un certain nombre d'enseignants mais ça c'est resté très flou...). Elle savait que je travaillais en petite section, que je cherchais à tisser des liens avec les parents et que je menais des projets avec des crèches pour favoriser cette première scolarisation. J'avais aussi un parcours en établissement spécialisé (pour enfants déficients auditifs) qui m'avait permis de déjà travailler avec des éducs, sur des parcours très individualisés... Je suppose que c'est pour cela qu'elle m'a proposé le poste... En tous cas, j'étais ravie car j'avais entendu parlé du dispositif et cela me tentais vraiment ! L'inspectrice m'a dit que si la classe devenait pérenne, cela deviendrait un poste à profil mais elle ne m'a pas dit le profil... Pourrai-je garde rle poste ??? C'est une vraie question car je suis nommée à l'année et je reste titulaire du poste que j'occupais l'année dernière...

Lucile 27/09/2014 17:03

Quel projet intéressant!
Tes explications sont claires mais je me pose plusieurs questions: qui a été à l'origine du projet? Pas l'éducation nationale à mon avis... Comment s'organise le financement d'un tel dispositif? Enfin, de qui dépend cette structure finalement? Tu parles de la Caf est-ce payant???
Merci de ce partage, il y a vraiment de bonnes initiatives autre part!

edith 27/09/2014 17:28

Je rajoute une question: t'es-tu portée volontaire pour ce poste? Comment se recrute les enseignants de telle classe?

Emilie44 27/09/2014 11:09

Merci pour ce topo très intéressant Elaine. Je m'interroge sur un point : tu parles de passage en grande section? Il n'y aurait pas une erreur, ou alors je n'ai pas tout suivi... lol