J'apprends à tenir mon crayon chez Julie L

Publié le par isa

Publié dans crayon, tribune libre 2015

Commenter cet article

cricri 05/10/2014 16:21

Bravo Julie pour ce travail !
Une fiche très pratique et "lisible "pour les parents...
Merci

maud 04/10/2014 15:34

@ patricia, vu sur pinterest le petit mouchoir papier, je pense que l'on peut aussi utiliser un pompon du commerce de moyenne ou grosse taille.
@Christine: si la pince ce n'est pas le pouce et l'index peux tu nous dire alors comment ce doit-être car autant transmettre la bonne méthode.

maud 04/10/2014 16:50

pardon il manque le silteplé ;)

Chrisitne F. 04/10/2014 16:29

je continue de citer les explications de M.T. Zerbato-Poudou : "L'outil est serré entre le pouce et la première phalange du majeur ; l'index est posé sur le corps de l'outil, pour le stabiliser, ni trop près ni trop loin de son extrémité : le scripteur doit voir le bout du majeur qui dépasse sous le crayon." et aussi " Une des conditions pour une tenue efficace de l'outil est l'arrivée à maturation de certains muscles, dont le muscle fléchisseur du pouce (maturation vers l'âge de 2 ans)(....)Le jeune élève commence par tenir son outil de façon "palmaire" (à plein main). Puis, l'usage de divers outils de différentes formes et grosseurs (...), la maturation nerveuse et musculaire, les nombreux exercices scolaires visant à développer la motricité fine, vont le conduire à acquérir souplesse et fermeté. (...) Cependant, la prise de l'outil pour écrire ne peut être laissée au hasard : c'est un geste tout à fait particulier, qui ne s'apprend pas en malaxant de la pâte à modeler ou en saisissant des gommettes avec le pouce et l'index."

yobrego17 04/10/2014 16:16

voir cité + haut conference zerbato poudou sur la tenue de l'outil scripteur

Clémence 03/10/2014 21:28

Super document! Pile poil ce que je recherchais car je le répète sans cesse aux parents lors de ma réunion de début d'année. MERCI!

yobrego17 04/10/2014 08:34

Je ne suis pas sure d'être tout à fait d'accord
Je crois que le crayon est plutôt coincé entre le pouce et le majeur (le pouce tape sur le coté du majeur) et l'index repose sur le crayon ensuite l'annulaire et auriculaire coincent une boulette de papier.

Patricia 03/10/2014 19:21

Petite astuce trouvée sur internet (je ne sais plus où mais c'était illustré par des photos) : tenir une petite boule de papier chiffonné avec l'annuaire et l'auriculaire....restent les trois doigts et le positionnement est plus facile. J'ai testé.

Christine F. 04/10/2014 14:58

Désolée, c'est Marie-Thérèse ZERBATO-POUDOU, j'ai tapé trop vite.

Géraldine B. 03/10/2014 18:07

Merci Julie pour le partage ! Une bonne entrée pour parler d'un sujet super important en maternelle selon moi.
En effet, dans notre école c'est tout notre projet d'école qui tourne autour de cet enjeu :
- bonne tenue du crayon
- bonne posture,
- soin apporté au travail.
Pour le moment dans ma classe aucune activité papier crayon ! (C'est dûr!) Les parents ont été informés ainsi que les dames du périscolaire, mais pas avec un si joli document que le tiens que je vais m'empresser de te piquer !
Cette première période je travaille le sens de l'écriture de gauche à droite puis retour à la ligne en collant des gommettes sur la ligne pour illustrer mes chansons par exemple, en faisant un bricolage d'automne basé sur les lignes horizontales à la peinture (affiché ensuite en vertical pour les feuilles qui tombent), puis à la craie grasse.
Sur le blog j'ai trouvé l'idée d'alignement de feuilles, de bouchons... de chaussettes !
Pour les occuper les ateliers autonomes sont bien pratiques !
Je commence à travailler avec le pinceau car il est posé dans un pot et que c'est ludique et facile.
Je fais faire le pistolet, (c'est une image qui parle bien aux petits garçons!,
Le pinceau doit toucher le trou de la main ( j'ai pas trouvé une manière imagée de décrire...) puis je pince mon pinceau avec mon pouce et mon index)
Pour le moment je fais uniquement des activités individuelles et courtes, puis je vais passer à deux enfants pour une activité puis une table de 6 (j'ai commencé des groupes de 4 à 6 pour le collage de gommettes qui demande pas mal de coordination entre les deux mains notamment).
Je fais ce travail systématiquement pour tous me travaux de collage au pinceau.
Pour le moment je trouve que le résultat est assez bon, les enfants pincent de mieux en mieux et je sens que je vais bientôt pouvoir avancer sur du coloriage à la craie grasse tout simplement parce que c'est moins fatigant et plus rapidement couvrant.
Pas d'achat de feutres depuis que je suis chez les petits hormis pour moi, faire des affichages qui attirent l’œil des parents pressés.
Mes collègues ont trouvé pour les plus grands des feutres et stylos bic à prise triangulaire qui facilitent la prise de crayon. C'est plus cher mais un investissement qui vaut le coup.
De la même manière que faire moins et mieux avec eux en ce début d'année pour apprendre à chacun le bon geste pour coller, peindre, coller une gommette... Donner le goût de beau, du bien fait.
Ce blog et le Land Art aide à ce travail sur le beau et l'envie de partager de belles choses donc de s'appliquer.
Nous travaillons beaucoup avec des jeux de doigts et je cherche pour les plus petits plein d'idées pour développer la motricité partant de l'épaule, puis du coude, la main puis les doigts.
J'essaierai de remettre en forme pour partager quelques idées de ma super collègue qui travaille sur ce sujet pour l'aide perso avec les grands, de mémoire ombres chinoises, gymnastique des doigts, comptine adaptée avec gomettes collées sur les doigts pour le repérage.
Le sujet est passionnant et depuis que nous travaillons les collègues d'élémentaire trouvent que les résultats se sentent donc : on continue à chercher !
Je partagerai tout cela si ça vous intéresse. Je me relis et je vois que ma réponse est un peu désordonnée, mais là je suis fatiguée et je poste.. vous me pardonnerez j'éspère !
Bon week-end !

Christine F. 04/10/2014 14:56

Un ouvrage de référence : " Apprendre à écrire de la PS à la GS de Marie -Thérèse ZEBATO - POUDOU chez RETZ (dernière édition 2014) pages 143 à 149 "Quelle tenue de l'outil préconiser ?"
je cite : " Contrairement à la croyance commune, la tenue de l'outil scripteur ne se fait pas avec la pince du pouce et de l'index : ces doigts sont en position de pince uniquement pour se saisir de l'outil posé sur la table." A lire absolument, tout est bien expliqué : la tenue de l'outil, la hauteur de la table, la posture, le choix des outils en fonction de l'âge et les prises en main originales qui n'empêchent pas forcément une écriture fluide par la suite. Beaucoup de bon sens et de décrispation autour de cette question.