L'aménagement de la classe (acte 4) besoin d'autonomie

Publié le par isa

Après avoir débattu des besoins de bouger et de se replier des jeunes élèves, nous allons traiter d’un sujet élargi pour l’aménagement de l’espace.

C’est, me semble-t-il, un point essentiel dans l’organisation matérielle d’une classe et il demande que nous nous y arrêtions.

Elle est d’une grande importance dans le développement normal de l’enfant et les adultes doivent mettre en œuvre les meilleures conditions à son acquisition, je parle de l’autonomie. L’encouragement des adultes mais également un environnement pensé répondent à ce besoin psychologique fondamental.

L’école offre à l’élève la possibilité de rencontrer d’autres enfants et dans cette confrontation il lui est possible de percevoir sa propre autonomie. Effectivement, celle-ci se construit dans le rapport à l’autre, être autonome, ce n’est pas seulement faire soi-même tout seul, c’est également tenir compte des autres dans ses choix, c’est accepter de respecter leur différence et de savoir vivre ensemble.

 

Comment traduire cette expérience en moyens matériels et en organisation spatiale ?

 

Pouvons-nous examiner ensemble ce qui dans l’aménagement de la classe peut relever de cette mission ?

 

Et si vous pensez à votre propre classe, que voyez- vous qui favorise l’acquisition de l’autonomie ?

 

 

L'aménagement de la classe (acte 4) besoin d'autonomie

Publié dans aménagement

Commenter cet article

Silbale 07/01/2015 15:25

Bonjour et bonne année à tous!

Il me semble que l'acquisition de l'autonomie est la grande victoire de la première année d'école.
Être autonome pour se déplacer, se repérer, jouer, travailler, apprendre, manger, s'habiller, etc. ce sont des apprentissages de longue haleine qui sont autant de synonymes pour "grandir". Arf... je ne sais pas si je suis claire....
En tous cas, je pense qu'autonomie rime avec respect: respect de soi, du matériel et des autres.

morganti 09/11/2016 18:49

Bonsoir

je travaille sur la problematique suivante : En quoi l’aménagement de l’espace en maternelle est un outil au service de la pédagogie Freinet ? Favorise til une autonomie et une coopération entre les élèves ?

avez vous des lectures a me conseiller ?

Merci

Elodie 12/01/2015 13:18

En lien avec l’autonomie, ça m’intéresserait qu’on échange à propos du rapport à la loi/règle dans la classe. Si on prend la définition du dictionnaire :
"Liberté, indépendance morale et intellectuelle. Qui fait preuve d'indépendance, qui se passe de l'aide d'autrui ; qui fonde son comportement sur des règles choisies librement (du grec autonomos : qui se régit par ses propres lois)."

Cette définition n’est pas ce que nous visons, mais parfois nous y sommes confrontés (comme dans les exemples que je donnais dans mon commentaire précédent). Nous attendons pas de l’autonomie comme ci-dessus mais de l’autorégulation et c’est en construction et nous devons trouver les moyens d’aider nos élèves pour qu’ils y parviennent, c’est pas facile en TPS/PS …
On trouve d'autres "Définitions pédagogiques"
« L'autonomie est la capacité à se conduire soi-même. Être autonome, c'est accéder progressivement aux enjeux de ses propres actes et non agir en fonction des seuls intérêts du moment sans apercevoir le type de société qui se profilerait si ces comportements étaient systématisés » (P. Mérieu).
-> L’autonomie réclame la présence de lois et la présence des autres.

(définitions extraites du site :
http://www.ia22.ac-rennes.fr/jahia/Jahia/site/ia22/pid/22308 qui traite de l’autonomie en maternelle)

Ingrid 07/01/2015 22:18

Le cahier de progrès ! Sur le principe je suis 100% pour, je l'ai d'ailleurs construit avec mes collègues quand je suis arrivée dans l'école il y a maintenant 4 ans. Par contre, pour qu'il soit utilisé de façon autonome par les élèves, c'est assez compliqué... Plusieurs problèmes :
- le nombre d'élèves : avec des classes de 30, prendre du temps avec chaque enfant pour discuter avec lui des compétences et de son point vert...c'est long !
- le nombre de feuilles dans le cahier qui ne facilite pas la manipulation par les TPS PS
Bref, après avoir essayé et galéré 3 ans comme ça, j'ai changé ma façon de faire cette année. Je cible quelques compétences par période et je les affiche avec le dessin correspondant sur des feuilles A3. Quand l'enfant a acquis cette compétence, il peut coller sa photo sur la feuille. Avec cette feuille (qui devient donc ma grille de compétences, je n'ai plus de croix à faire !) c'est moi qui reporte ensuite le point vert dans le cahier de progrès.
Je trouve en plus que c'est plus parlant pour eux, ils ont "sous les yeux" ce qu'ils doivent travailler et sont motivés pour y arriver ! J'ai hésité au départ car je ne voulais pas que ça ressemble à une compétition mais non, pas de souci à leur âge ! ou du moins avec ma super classe de cette année !

isa 07/01/2015 21:37

Ce n'est ça l'autonomie Elodie, l'autonomie c'est intérioriser les règles pour agir libre en exerçant ses propres choix en tenant compte des autres. Si les élèves veulent faire seuls mais sans respecter le fonctionnement de la classe, ils ne sont pas autonomes. C'est un long processus qui se construit étape après étape. En Petite section, on amorce ce décentrage qui est nécessaire pour accepter la vie collective. Mais j'ai bien compris ce que tu voulais dire.

Elodie 07/01/2015 19:17

Moi j'ai parfois un problème... je les trouve trop autonomes...
Ils ont très bien investi l'espace et se sont approprié le matériel rapidement. Ils savent
que tout ce qui est à leur portée est autorisé (et presque tout est à leur portée !!!), je dois redoubler d'astuces pour limiter l'accès à certains matériels à certains moments.

J'utilise par exemple un plaid polaire pour fermer visuellement l'accès au présentoir des albums quand je ne veux pas qu'ils lisent pendant le regroupement par exemple.
J'utilise les portes coulissantes de certains placards pour fermer l'étagère puzzles certains jours, l'accès aux activités de motricité fine (modelage, perles, découpage/collage...) d'autres jours. Je retourne les colonnes de tiroirs d'ateliers autonomes ouverture contre le mur pour leur signifier que ces tiroirs ne sont pas accessibles...

mais les élèves grandissent, oui c'est des cm dont je parle car dès le milieu d'année "mon étagère", celle où je posais/j'exposais des choses qu'ils pouvaient voir et ne pas toucher devient accessible... et j'ai beau dire ça c'est mon étagère, tu dois me demander si tu peux le prendre... C'est trop tentant quand enfin on a le bras assez long...

isa 07/01/2015 18:11

favorisENT

isa 07/01/2015 18:10

Donc tu as là l'organisation pratique et l'organisation pédagogique qui favorise l'autonomie. En reprenant vos réponses, je vois que vous citez ces deux organisations pour répondre à ce besoin , un aménagement de l'espace et des outils pédagogiques qui appuient une démarche visant l'autonomie.

nathalie 07/01/2015 17:52

oui ce sont eux qui colorient sur le cahier et qui le rangent

isa 07/01/2015 17:48

d'accord Nathalie et est-ce qu'ils sont associés pour le compléter ?

nathalie 07/01/2015 17:38

les enfants ont un temps dans la journée, où ils peuvent me solliciter, m'apporter leur cahier de progrès, et me montrer qu'ils ont progressé. (par exemple: maîtresse je voudrais te montrer toutes les lettres que je connais)

isa 07/01/2015 17:33

Et l'utilisation du cahier de progrès est-elle pensée de manière autonome ?

nathalie 07/01/2015 17:27

la mise en place d'un cahier de progrès pousse les enfants à être autonome. Lorsque l'on précise aux enfants qu'ils pourront colorier la case "je sais boutonner" , je sais nouer mon écharpe..., ils décuplent d'énergie et de volonté

isa 07/01/2015 17:01

On veut l'autonomie, mais comment cela se traduit ? Est-ce seulement un vœu d'une graine qui germerait toute seule ou bien y-a-t-il de la préparation, de la réflexion et du concret pratique qui vont mettre les pensées en actes ?

isa 07/01/2015 16:58

oui car tu ne nous en dis pas suffisamment pour qu'on voit ce que tu mets en place. Mais tout de même il est important de constater que c'est une préoccupation et qu'elle est peut-être complexe sous ses airs d'évidence. Mon article est un encouragement à s'interroger sur la place qui est faite à l'autonomie dans l'aménagement de votre classe.

Silbale 07/01/2015 16:46

Hum... c'est comme qui dirait ma principale préoccupation... mais comme dit c'est parfois très très long à mettre en place l'autonomie... pour preuve mon coin graphisme/dessin... on y travaille l'autonomie depuis septembre...peu à peu j'enrichis l'espace au fur et à mesure de leurs conquêtes... mais on est encore loin de mes objectifs de fin d'année... bon, je dois avouer que je suis du genre très exigeante en matière d'ordre, de respect du matériel...
j'envoie des photos dès que je peux!

isa 07/01/2015 16:10

Oui on est bien d'accord Silbale et c'est pourquoi cette victoire est forcément un apprentissage que l'environnement va favoriser également. Est-ce que lorsque tu penses aménagement de l'espace, tu penses également autonomie ?

crismine 07/01/2015 13:55

je vais juste parler de 2 choses au niveau autonomie.
- s'occuper de la date : j'ai un tableau de services avec le prénom et la photo de l'enfant. L'enfant qui doit remplir le calendrier le jour j peut demander de l'aide à un autre enfant s'il sent qu'il aura des difficultés. J'ai les 3 niveaux c'est plus simple! Souvent un moyen demande à un grand de l'aider. (les petits ne font pas la date). Le grand doit donner des indications mais pas la réponse complète. C'est un apprentissage super long car le grand voudrait juste le faire à la place. Mais au fil du temps il arrive à conseiller et non dire la réponse.
exemple :
-montre moi la case d'aujourd'hui?
-là
-Non elle est juste à côté de l'étiquette qu'on a collée hier.
-là?
-oui
-comment il s'appelle ce jour?
- je sais pas
-regarde le tableau avec les photos(la mer pour merccredi, marius pour mardi..)Alors tu vois aujourd'hui on est ce jour là. C'est Marius comme mar...
- di!
etc..C'est très rigolo en plus de les écouter, mais c'est un apprentissage très très trèèèèès long!

- à la récré, il y a un enfant qui doit taper la cymbale pour dire que c'est la fin. Souvent il m'arrive de me demander tout haut quel est l'enfant de service. Il y a toujours un enfant qui me demande "tu veux que je regarde en classe?" J'en profite même pour lui demander d'apporter la cymbale qu'il donne à l'enfant de service. Et moi ch'uis tranquille sur ma p'tite chaise. Elle est pas belle la vie!!

sandrine G 06/01/2015 21:57

Bonsoir!

Tout le matériel est a portée des enfants.

Je ne mets pas d'étiquette pour le rangement du matériel, j'ai un meuble qui y est consacré (pots ou barquettes de crayons, feutres, colle,...).

Les enfants ont un casier individuel (avec prénom + photo pour les PS). Ils y rangent leurs activités. Ils y trouvent aussi en début de semaine 5 feuilles agrafées (pour éviter le gaspillage). S'ils n'ont pas fini leur dessin, ils le rangent dans leur casier, sinon ils le placent dans la bannette collective et je distribue le soir (les moyens et les grands écrivent leur prénom sur leur dessin; les petits viennent me voir ou demandent à un grand de leur écrire).

Pour les puzzles, ayant les 3 niveaux, cela va des encastrements aux puzzles de +100 pièces.
Ils sont disposés sur des étagères différentes et sont numérotés avec un code de couleur qui facilite le rangement.
Lorsque les grands ont terminer leur puzzle, je valide et ils complètent un tableau double entrée en cochant le puzzle fait. (tableau à leur hauteur)

J'ai également des ateliers type Montessori, pour la plupart regroupés dans un meuble. Il y a également un code couleur pour préciser aux enfants à quel niveau l'atelier s'adresse. Cependant certaines activités sont communes à 2 ou 3 niveaux. Le rangement est donc plus difficile sur les étagères.

Lorsque les enfant ont terminé une activité, ils savent qu'ils peuvent s'occuper seul : boites Montessori, dessin/découpage/collage, caisses jeux de construction et manipulation, puzzles ou aller dans les différents coins de la classe (jeux, bibliothèque, écoute...). Il m'arrive parfois de ne pas autoriser tout de suite après une activité d'aller dans les coins jeux bruyants pour ne pas gêner ceux qui ont encore besoin de se concentrer.
Les GS ont également à disposition une série de coloriages magiques sur lesquels sont déjà inscrits les prénoms.

Pour nettoyer, il y a une pelle et une balayette, une éponge, et pour les mains la brosse à ongles!

Voilà ce qui me vient pour commencer...

sandrine G 07/01/2015 21:41

Oui, comme le dit Natacha, ce sont des feuilles pour les dessins libres, mais aussi pour le découpage, le collage. Ils détachent donc les feuilles une à une.
Je me suis posée la question du cahier de dessins qui est une très bonne idée.. Mais je ne l'ai jamais mis en place car souvent ils aiment montrer ce qu'ils ont fait, offrir leur production.

natacha 07/01/2015 20:04

Comme éléments inducteurs, cela peut être beaucoup de choses en fonction de là où on en est dans les apprentissages (traits debout, couchés, ronds, bonhomme, formes géométriques, échelles, soleils, points, ...) mais ils sont juste là, certains ne s'en servent absolument pas, d'autres s'amusent à les colorier et d'autres s'appliquent à les reproduire.
En parlant de graphisme, j'ai eu aujourd'hui une grande émotion (faut dire que c'est facile avec moi) quand un petit bout de 3 ans est venu me chercher en me tirant par la manche pour me montrer quelque chose de krès krès important. Il m'a mené jusqu'à la piste graphique et m'a dit "maikress, t'as vu, je sais faire le rond maintenant et je fais le bisou, t'as vu hein ! Il avait les yeux qui brillaient tellement il était fier! Waow, la joie de ce petit bout a rempli ma journée! (pour l'explication je leur dit qu'on doit bien fermer le rond et pour ça, on fait un bisou quand on ferme le rond, ils adorent!)

Elodie 07/01/2015 19:03

J'utilise moi aussi un carnet de dessin libre et de recherche graphique mais j'ai toujours mis que des pages vierges avec les PS. J'adore ton idée d'inducteurs graphiques. j'utilisais beaucoup les "gribouillages" de Taro Gomi quand j'avais des GS pour susciter l'imagination.

Aujourd'hui, mes élèves ont tous un carnet (format A4 relié avec sporale ce qui me permet de rajouter des pages au fur et à mesure de l'année) dans leur tiroir individuel et peuvent aller le chercher à chaque fois qu'ils souhaitent dessiner.
Je l'ai fait au départ pour éviter les feuilles froissées au fond des cartables et surtout celles sans nom mais aujourd'hui j'y vois bien d'autres avantages : la possibilité de reprendre une production , de l'améliorer, de voir les progrès au fur et à mesure de l'année d'apprendre à utiliser un cahier (le tenir à l'endroit, tourner les pages une à une et dans l'ordre etc...)
J'ai progressivement rajouté des entêtes à ces carnets et des critères d'observation/réussite
Il faudrait peut être qu'on ouvre un sujet dédié à ces carnets, que tu nous envoies des exemples de tes inducteurs graphiques, je pourrais vous envoyer mes "entêtes" avec critères de réussite/évaluations/observations

natacha 07/01/2015 05:01

Je ne sais pas si il s'agit de la même chose mais moi, à partir du mois de janvier, je donne à chaque enfant son "cahier de dessin", ce sont une quinzaine de feuilles agrafées ensemble avec le prénom de l'enfant sur la 1ère. Il est rangé dans leur barquette et lorsque l'enfant souhaite faire un dessin, il va chercher son petit livret. Lorsque le livret est plein, on peut le ramener à la maison et on en a un nouveau.
Cela évite le gaspillage c'est sûr mais cela permet aussi de revenir sur ce que l'on a déjà fait, de compléter, d'enrichir etc.
Après Pâques, ils ont le même livret mais avec des éléments inducteurs sur chaque page, il n'y a pas de consignes, c'est toujours libre, les enfants s'en servent ou pas mais pour certains, cela induit le geste, les incite à reproduire ... ou pas.

isa 06/01/2015 23:04

Peux tu expliquer à quoi servent les feuilles agrafées , je n'ai pas compris ? Pour chacune, il y a des évidences parce que cela fait longtemps qu'on le fait et parce que ce sont des pratiques partagées au sein de l'école mais les jeunes collègues qui débutent et qui lisent nos suggestions sont loin de celles-ci. C'est pourquoi je demande des précisions.

vivi 06/01/2015 21:41

Les ateliers Montessori à libre disposition favorise l'autonomie.
J'ai repensé les espaces de ma classe afin de favoriser cette autonomie.
Espace créatif: j'ai mis du matériel à disposition à l'espace (bacs avec feuilles de différents formats couleurs, gommettes, emporte-pièces, tampons, feutres, craies grasses, crayons de couleurs...)
Espace math: des puzzles rangés par niveaux de difficultés dans des cases avec un petit carnet de réussite pour chaque enfant (qu'il va chercher dans son casier s'il veut faire un puzzle)
Des brevets de réussites à l'espace construction (avec les blocs logiques pour l'instant)
Espace imprimerie: lettre mobiles nathan, ou grilles de lettres avec modèles de mots plastifiés + brevet de réussite restent toujours en place
Quand les enfants ont fini, ils mettent un trait vertical au crayon à papier sur leur brevet pour qu'on puisse mettre un coup de tampon dateur (maîtresse pas toujours dispo au bon moment donc ça permet de ne pas oublier de valider l'activité)
Au coin bibliothèque, photocopie de chaque livre à placer au bon endroit
Espace kinesthésique (bac à riz et pâte bleue): mise à disposition d'une petite balayette
Piste graphique: craies et éponge toujours humide pour effacer
En fait, je laisse les activités à disposition sur de petites tables (IKEA moins de 10 euros pièce) pour que les enfants y aillent quand ils en ont envie. et ça marche.
Ma classe n'est jamais vraiment "rangée" car il y a toujours des jeux qui j'espère attireront les plus réservés.
Enfin dans le choix des activités, j'ai fait un tableau regroupant 9 coins de la classe sur lequel les moyens s'inscrivent (étiquettes aimantées) avant d'y aller. ça permet de réfléchir, de faire des choix, d'accepter qu'il n'y ait plus de place (2 à 3 enfants maxi) et d'attendre son tour. Je crois qu'une photo expliquerait mieux tout ça...

isa 07/01/2015 16:18

Il semblerait qu'elle soit pleine car j'ai voulu te répondre sur un autre mail et j'ai eu un avis négatif

vivi 07/01/2015 16:12

Je vais prendre ça en photo. Pour l'instant j'ai un problème avec ma boîte d'envoi. Je t'ai envoyé hier un doc avec des oeuvres d'arts sur les collections... et ça reste bloqué...

isa 06/01/2015 22:58

Oui tout à fait Vivi , une photo serait la bienvenue. Et si tu acceptes, le petit carnet de réussite pour les puzzles serait intéressant à voir.

nathalie 06/01/2015 20:59

mais oui c'est tout à fait, merci

Ingrid 06/01/2015 20:59

Autonomie, oui c'est savoir mettre son manteau, son tablier, ses chaussures... , savoir prendre et ranger le matériel nécessaire à l'activité... mais pour moi c'est surtout cette année utiliser le matériel de mon coin Montessori ! Je dis "coin" car j'ai une partie de ma classe avec mes deux meubles (dont un que ma collègue m'a gentiment donné !) et les enfants restent à proximité quand ils l'utilisent. J'ai des moments bien précis pendant lesquels les élèves peuvent y accéder mais je les laisse s'y rendre quand ils ont fini une activité ou pendant le temps d'accueil.

Emilie44 07/01/2015 08:11

Isa pour répondre à ta question de savoir si l'autonomie acquise en activités autonomes se répercute ailleurs, c'est oui! J'ai mis en place quelques semaines avant les vacances de Noël l'atelier nettoyage de table, avec pichet, savon, brosse ronde, lavette pour essuyer, etc... Et bien j'ai des enfants passionnés par cet atelier et qui commencent à répercuter leur expertise de nettoyage de table quand il y en a besoin ailleurs sur des vraies tables ayant besoin d'être nettoyées!

isa 06/01/2015 22:54

Voilà que tu confirmes ce que je disais en préambule, l'autonomie c'est aussi dans son rapport à l'autre car celui qui court chercher le matériel qui manque, celui qui explique comment faire démontre toute son autonomie et il me paraît intéressant d'observer ce type d'attitude qui est un critère important de réussite pour notre objectif.

Ingrid 06/01/2015 21:19

Je pense que ça a une incidence sur le reste. Les enfants rangent le matériel sans problème, mettent à la poubelle si besoin (je pense par exemple aux feuilles de gommettes : ils les jettent quand elles sont vides et ne vont pas les remettre avec les autres).
Et puis je trouve qu'ils s'aident plus entre eux, ils montrent à un camarade qui n'a pas su faire ou vont lui chercher le matériel qui manque.

isa 06/01/2015 21:07

Évidemment j'y pensais bien et nous n'allons pas l'oublier, j'aimerais d'ailleurs savoir si cette autonomie encouragée par les ateliers autonomes se répercute ailleurs dans d'autres activités ?

nathalie 06/01/2015 20:38

je saute le pas, je me lance en ce début d'année
Pour éviter les tris de dessins libres, les déplacements dans le couloir pour les ranger dans les cartables quand ils les ont terminés, j'ai un système de rangement
chaque enfant a à son rouleau d'une longueur d'environ 15 cm( type rouleau pour ranger les posters que je découpe). Lorsqu'il a terminé son dessin, il apprend à le rouler (long apprentissage), et le soir il le retrouve facilement pour le mettre dans son sac.
J'accroche les rouleaux entre eux à l'aide d'une ficelle (ils sont donc les uns en dessous des autres)
je ne sais pas si je suis assez claire

natacha 07/01/2015 04:49

Moi aussi je prends en photo par ex les ustensiles du coin cuisine et je les colle avec de l'adhésif transparent à l'endroit où ils doivent être rangés mais cette année, ils me décollent tout systématiquement!

isa 06/01/2015 23:08

Sylvie, c'est quoi le nettoyage du toboggan qui plait autant ?

isa 06/01/2015 22:50

Si Sylvie le lien fonctionne bien

sylvieh 06/01/2015 21:46

Autre chose: pour l'instant, les étiquettes prénoms des enfants sont disposées sur les bancs par groupe, étiquettes du groupe rouge à côté d'une grande feuille plastifiée référente sur le banc, idem pour les 3 autres groupes de couleur...Afin que les repères puissent se prendre...Mais les installer le matin, enlever les grandes feuilles référentes tous les matins après l'accueil, ranger les étiquettes tous les soirs après les avoir triées....cela me casse un peu les pieds....Donc les enfants sont mis à contribution: une boîte pour ranger les étiquettes rouges, une pour les vertes..., des enfants qui rangent les fiches référentes..ils adorent! J'aime les voir grandir! ...aussi car cela allège la somme de travail et permet de passer un petit peu plus de temps avec untel timide...

Ingrid 06/01/2015 21:43

un autre lien où on y trouve le même système de rangement
http://fr.pinterest.com/pin/550213279449225538/

sylvieh 06/01/2015 21:38

Le lien ne marche pas me semble t'il...En tout cas, cela m'intéresse, une photo des rouleaux..!
Pour ma part, j'ai réalisé pour la première fois une impression des prénoms des enfants sur étiquettes auto-collantes, 1 feuille par enfant; Du coup, je vais les leur proposer pour chaque groupe, dans une grande boîte de la couleur du groupe afin qu'ils les utilisent pour leur activité surtout dans le cas d'activité autonome (genre dessin ou peinture autonome sur chevalet...) et puis bien sûr ds les activités en ateliers. Par ailleurs, depuis la rentrée (et je me rends compte que l'an dernier c'était à peu près au même moment) , je leur propose d'accrocher leurs productions (style collage...quand cela ne dégouline pas trop...) et surtout parce qu'il manque des espaces pour poser ces dernières, sur un fil accroché le long du mur dans le coin dessin. Ils sont super fiers de parvenir à ouvrir la pince à linge...ou de monter sur la petite chaise si le fil est trop élevé (sur les côtés) ou d'aider le copain...Un autre point que j'aime développer c'est le rangement: après les ateliers, le rangement des petites boîtes, je ne sais pas vous mais moi j'en ai à revendre...: les noires ovales (récupérées après le plat micro-ondes), les petites, les moyennes, les grandes blanches récupérées à la cantine... je dessine un gabarit de la couleur des boîtes ou je les prends en photo que j'accroche au dessus du meuble (je ne sais pas vous mais moi j'ai des photos référentes ds toute la classe pour tout le matériel, jeux dans les coins, partout mais qu'est ce qu'ils rangent bien!...) Depuis cette année, j'ai aussi une poubelle de table (petit seau de fromage blanc) pour les spatules de colle: les enfants ont très vite compris l'essuyage au bord des pots et transportent le seau à la fin de l'activité dans l'évier.
Ce que je n'aimerais mettre en place afin d'avoir des tables opérationnelles le plus vite possible après les activités,c'est leur nettoyage: ils sont très tentés de poser les boîtes autonomes sur des tables où il reste de la colle...les enfants aident l'atsem à essuyer les tables avec une grande serviette mais je n'ai pas mis en place le nettoyage de table... j'hésite. Le faîtes vous? Une autre organisation mise en place: les serviettes pour essuyer les toboggans, 2 enfants chaque jour...Je dois mettre en place cette responsabilité dans ma classe (la seule) qui exige une liste car ils se battraient pour cela :) ! Cela nous donnera l'occasion de prendre les livres de prénoms filles- garçons pour chercher de qui il s'agit (Ils ont d'ailleurs bien progresser pour la lecture avec les surprises de noël du mois de décembre...). j'adore les voir progresser ! Devenir grands ! je pense aussi mettre en valeur les progrès réalisés pour attacher son manteau tout seul, en mettant un défi (image que tu as proposé il y a longtemps Isa) avec applaudissements, félicitations orales...bref, je suis preneuse de toutes les idées...

Ingrid 06/01/2015 21:11

Je réfléchis toujours pour améliorer le rangement de la classe... mais je ne vois pas de changements radicaux que j'aurais déjà apporté...
Je prends en photo les coins et le matériel, je plastifie tout ça et le colle à l'endroit où le matériel doit être rangé... du déjà vu quoi !
J'adapte la taille de mes boîtes et je mets de la couleur car le rangement doit aussi être joli !

isa 06/01/2015 20:59

Merci Ingrid, très original, alors puisque nous sommes sur le versant rangement, avez vous fait des changements qui ont radicalement amélioré un type de rangement ?

Ingrid 06/01/2015 20:50

Si c'est clair, j'ai déjà vu ça sur Pinterest !
http://media-cache-ec0.pinimg.com/originals/40/5f/f5/405ff526bf0d9ad3f6281fbccc40d796.jpg

Cerielle 06/01/2015 20:05

Se servir à boire seul (plateau avec pichet et verres à disposition)
Pouvoir ranger seul (étiquettes pour savoir où ranger)
Nettoyer seul (balai et pelle, lingettes...)

isa 06/01/2015 20:29

Merci Cerielle, peux-tu donner des exemples à propos des étiquettes ?

Michele 06/01/2015 18:24

Savoir mettre son tablier de peinture seul.
Apprendre à se servir du matériel de peinture seul
Lingettes à disposition pour se laver les mains...
Mettre sa veste et l enlever seul la placer au porte manteau seul
Alller aux toilettes seul...

isa 06/01/2015 18:41

Merci Michèle , il faut toujours que quelqu'un se lance et c'est toi. As-tu des astuces pour faciliter le rangement ?

Michele 06/01/2015 18:21

Coucou
... D abord le plus: de matériel à la portée des enfants... Pour pouvoir se servir et ranger quand on termine...
Colle crayons feuilles ciseaux puzzles

Après y à un souci notamment dans ma classe qui est petite