Fiche autonome bilan maths chez Maud

Publié le par isa

Tu vois les vieux travers reprennent le dessus lol, j’ai préparé une fiche pour savoir si les enfants étaient capable de coller autant de gommettes que demandé et si possible en autonomie. Je me suis servie des modèles utilisés dans les fiches-commandes et dans les modèles des boites à compter.

Comme ça en travaillant avec mon Atsem ou moi ça semblait plutôt être acquis mais je voudrais être sure pour ne pas laisser tomber ceux qui auraient des difficultés et puis aussi si c’est trop facile on va continuer...

Si cela peut intéresser les collègues...

Fiche autonome bilan maths chez Maud

Publié dans maud, collections

Commenter cet article

Gwen 14/02/2015 16:23

Moi aussi, la représentation des doigts de différentes façons pour le même chiffre me chiffonne. Cela pourrait être une source de confusion pour certains.
Merci Maud.

maud 09/02/2015 21:14

Ah oui je n'avais pas pensé à ça. Bon après un matin et un aprèm a tester (16) élèves et bien il n'a pas semblé que la fiche aide ait posé problème. Peut être parce que j'ai expliqué en gd gp puis en petit gp que c'était toutes les solutions possibles de 1, 2 &3...
Je dois dire que j'ai eu 2 cas de figures: Ceux qui ont très bien compris sans problème ou juste un peu pour la main 3(en effet de dos c'est peut être mieux en même temps comme présentée c une version officielle aussi...) et ceux qui n'ont rien compris alors pourquoi et bien j'en sais rien... Je referai un exo avec que les constellations et une autre avec les mains. Je repasserai par les mains de dos pour voir si c'est plus visible... A suivre donc.

isa 11/02/2015 14:37

oui pour certains, il faut vraiment beaucoup de manipulation répétée encore répétée, tout ce temps n'est pas perdu, il faut vraiment le consacrer ,et puis les laisser jouer également seuls entre eux pour refaire ce qu'ils ont fait avec l'adulte, tant que dans la manipulation c'est encore difficile, inutile de vouloir passer aux autres étapes ( situation analogique ( personnage et boudins par exemple pour notre situation et ensuite situation abstraite sur feuille). tu peux aussi charger un élève qui a compris de jouer avec un élève qui a encore des difficultés ou bien tu peux vérifier la compréhension d'un élève en difficulté en demandant qu'il explique la situation-problème, puis qu'il explique comment il s'y prend pour la résoudre, ça fait deux étapes, la seconde étant la plus compliquée. Dans la différenciation, il faut savoir qu'il n'y a pas de situation unique optimale, il y a beaucoup d'invention. Mais dés qu'on se pose la question de "pourquoi il ne comprend pas ?" on est déjà dans la remédiation, ensuite on peut répéter ce qui a déjà été fait, on peut proposer des exercices supplémentaires,on peut aussi reprendre des notions antérieures qui semblent non acquises et qui font obstacle à ce nouvel apprentissage, on peut tenter de modifier certaines représentations ( ici par exemple on travaille sur une notion de partage qui n'est pas du tout évidente d'un point de vue psychologique chez des petits, c'est donc normal de se heurter à des difficultés) et on peut aussi changer de stratégie pédagogique. Est-ce que tes petits qui ont eu du mal sont aussi ceux qui ne savent pas partager les jouets ... ?

maud 11/02/2015 14:11

oui je crois bien que tu as raison!
ce matin avec mon Atsem mon dernier groupe a joué avec les boudins et les playmobils et bien tous ceux qui avaient eu du mal avec la fiche ont eu du mal à partager. Mon Atsem a transposé avec leur famille pour qu'ils comprennent et là c'est devenu plus facile...
Mais à 28 ce n'est vraiment pas évident de devoir autant différencier... allez c'est bientôt les vacances je vais recharger mes globules rouges et trouver des idées pour aider mes petits en difficulté!

isa 09/02/2015 21:18

Peut être Maud que ces petits n'en sont pas encore à ce stade abstrait, il leur faut encore de la manipulation, puis en passant par des simulations type personnages , pour enfin revenir à ce format fiche.

Christine F. 09/02/2015 20:09

je rajouterais juste que ce sont souvent de tous petits détails comme ceux-là qui vont faire mouche auprès des plus fragiles. Notre regard à nous adulte est tellement formaté qu'il est souvent difficile, j'en conviens, de se mettre à la place du regard neuf des enfants.

Christine F. 09/02/2015 20:01

j'abonde dans le sens des 2 commentaires tout en louant le soucis évident de présenter aux élèves différentes configurations de doigts. La suggestion de Yobrego me semble judicieuse. Et la remarque d'Isa concernant la main vue de dos aussi. Pour rappel (car je l'ai déjà expliqué quelque part dans un ancien commentaire) je ne propose plus, aux PS, que les doigts vus du côté du dos de la main (donc doigts pliés cachés) depuis qu'un élève, alors que je montrais 2 doigts en demandant combien il y a de doigts, m'a fait la remarque suivante "non maîtresse, il y a toujours 5 doigts dans ta main". Celui-là avait réussi à exprimer son incompréhension avec sa logique d'enfant, mais les autres, ceux qui parlent mal ou peu...

yobrego17 09/02/2015 17:01

Je ne veux surtout pas être critique mais c'est juste le contenu de la dernière conférence avec des collègues
Surtout je redis ce n'est pas une critique mais je crois que tu ne peux pas présenter tes fiches aide avec toutes les possibilités de doigts sinon ta fiche 3 elle devient 6 doigts et ta fiche 1 elle devient 2 doigts
peut être faire la fiche 1 avec le pouce et la fiche 1 une autre fois avec 1 doigt......

Patricia 09/02/2015 17:18

Je partage l'avis de yobrego, ceci dit, tes fiches sont toutes jolies et toutes proprettes.

isa 09/02/2015 17:11

Et je pense que présenter la main retournée sans voir les autres doigts est préférable avec des petits. Voilà pourquoi c'est intéressant de partager, ça permet aussi de commenter et de dire comment on fait chez nous, comment on a entendu qu'il était préférable de faire. Ensuite chacun choisit !