Organisation atsem et école en question

Publié le par isa

Organisation atsem et école en question

Certains d’entre vous commencent à réfléchir à la rentrée prochaine et parmi eux certains cherchent comment avoir la meilleure organisation concernant la répartition des atsem.

Une question m’a été soumise et j’aimerais vous en faire part pour que nous échangions ensemble car je suis certaine que ça intéresse nombre d’entre vous.

Avez-vous une organisation stable avec un(e) atsem référent(e) par classe comme c’est le cas pour l’enseignant(e) ou bien une organisation en mouvement qui fait que les atsem changent de classe chaque année ?

Que pouvez-vous en dire ?

Si des atsem veulent nous donner leur point de vue, j'en serais ravie.

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

jo 21/10/2016 13:27

bonjour, je suis atsem dans une classe de GS et Ms,comment se positionner face à un enseignant qui n'arrive pas à faire respecter les règles de vie de la classe, les enfants qui sautent , crient montent sur les bancs....j'ai peur de l'accident , comment faire?

isa 21/10/2016 13:52

Jo, merci de ta confiance. Cette question est tout à fait juste et je comprends bien ton embarras. A vrai dire, as-tu essayé quelque chose ? Et si oui, quoi ? Personnellement, je mets toujours l'intérêt des enfants avant toute autre chose, et si tu considères qu'ils peuvent être en insécurité alors en tant qu'adulte, tu dois intervenir. Evidemment, on peut penser qu'en agissant à sa place, tu disqualifies l'autorité de l'enseignant qui est censé la représenter. Cependant, les enfants ont besoin d'adultes protecteurs et si tu te trouves dans la classe et que tu constates que cette protection n'est pas là alors tu as la responsabilité de leur donner. Il va s'en dire que parler avec cet enseignant de cette difficulté est sûrement la meilleure des choses, remettre à plat ensemble les règles de vie infranchissables et sur lesquelles il y a intervention obligatoire d'un adulte peut être la voie d'un compromis commun. Si l'entente ne peut être trouvée alors il y a lieu d'en informer la direction ainsi que ton employeur.

vanessa 29/10/2015 09:24

Bonjour voilà je souhaiterai avoir des conseils s'il vous plaît à propos de mon fils Mathieu 4 ans. Comme il
n'avait pas aquérit la propeté diurne avant il edst renté à l'école qu'en M.S mais je lui parlais tout le temps de l'école et de ses tas de copain qu'il va avoir et aussi de son apprentissage mais voilà qu'il est dans une classe de 2 niveau et il passe plus le temps avec les petits donc la maitresse se plaint et j'ai comme une boule au ventre de sentir que c'est ma faute car elle me dit que rien ne l'intéresse vraiment qu'il a les capacité mais ne se sens pas concerné. Alors elle dit qu'il faudrait envisager un psy mais je me sens vraiment perdu il sait son alp^habet écris son prénom connait les couleurs les formes compte jusqu'a 30 et il est en progrès je ne sais plus quoi penser. elle me dit de surtout plus faire d'activité à la maison pour qu'il en fasse à l'école mais si il le veut je l'apprend des choses pour passer du temps avec lui.
S'il vous plait aider moi qu'est ce que je dois faire?

Cresson 18/09/2015 13:38

Bonjour mon enfant est en maternelle moyenne section.
Cette année non seulement il a 2 maîtresses réparti en mi semaine ce qui perturbe légèrement la compréhension du petit mais le plus gros problème c est qu'il n'y a pas d atsem pour une classe de 30 petits.
Les activités sont donc restreinte les classes sont bruillante donc l enseignement difficile et la sécurité n en parlons pas bref de très movaise conditions pour débuter l apprentissage à préciser aussi que mon petit ne veux plus aller à l école a cause des copains qui se chamaille de trop que faire? Les maîtresse débordées font appel aux parents pour signaler mais à qui et comment?

isa 18/09/2015 13:53

Je viens de relire et ai vu qu'il s'agit d'une moyenne section, oui c'est un peu différent, l'adaptation est normalement moins longue.

isa 18/09/2015 13:51

Bonjour , avoir deux maitresses est assez fréquent et les élèves s'y adaptent normalement bien, il est logique qu'en début d'année, cela les perturbe mais c'est souvent un tout, le changement de vie (école-autres enfants-nouveaux lieux-nouvelles activités...) est un bouleversement. Il faut compter un peu plus de 15 jours pour que ça commence à se stabiliser mais pour certains cela peut prendre encore plus de temps. L'absence d'Atsem est par contre un vrai problème, normalement c'est la mairie qui est employeur ou une communauté de communes parfois, c'est à elle de mettre à disposition un personnel dans les écoles publiques. Concernant les écoles privées, cela dépend de l'OGEC du département. Selon les cas, voilà où s'adresser pour réclamer des conditions d'accueil et de sécurité conformes à l'encadrement de 30 petits.

maillot 20/08/2015 07:14

bonjour, mon fils vient de rentrer en petit section, il y a la maitresse et l'ATSEM. Moi mon inquiétude, c'est que quand les enfants vont manger, la maitresse rentre chez elle, l'ATSEM se retrouve toute seule avec 27 enfants pour la sieste !!!! si in enfant se lève, demande à aller au toilette, l'ATSEM laisse le reste des enfants seul !!!!!!!!!

maillot 22/08/2015 12:10

non pas encore mais je pense que c'est prévu de faire une réunion d'ici la semaine prochaine, en tout cas, je l'espère

isa 21/08/2015 22:32

As-tu évoqué ton inquiétude avec la maîtresse ?

Simon 28/03/2015 13:42

Bonjour Isa, moi je trouve que mon fils n'a pas de repères, en plus il est très dynamique et n'écoute pas tout le temps en classe notamment en collectivité, c vrai rencontre avec la directrice nous avons demandé un rdv et elle me l'a confirmé. et j'ai demandé un nouveau rdv afin de dire réellement à la directrice ce que je pense de son fonctionnement dans cette école et le changement d'atsems qui n'est pas judicieux dans une classe de TPS et PS. Comment je peux lui expliquer lors du RDV et le fait qu'il n'y ai pas de repère institutrices (deux institutrices dans la classe en semaines) avec mon fils ?
Est ce que je dois référer à la municipalité et a un IEN (un inspecteur de secteur) que ce fonctionnement n'est pas adapté a mon fils ou d'autres enfants peut être ?? J'envisage même de le changer d'établissement si ce fonctionnement je pense personnellement ne convient pas a mon fils ?

isa 28/03/2015 14:19

Certains enfants sont plus sensibles que d'autres à ces changements, ton petit garçon l'est sûrement. Tu me dis qu'il est agité, c'est effectivement un signe d'insécurité. Tu as tout à fait le droit de dire ce que tu penses de ce fonctionnement à qui tu veux ( maire, inspecteur), le conseil que je te donne est de préserver une bonne entente avec les enseignantes parce que ton enfant ne peut pas se sentir tiraillé entre vous ses parents et elles ses enseignantes, c'est pour lui une autre forme d'insécurité. Il se retrouve face à ce qu'on appelle un conflit de loyauté, c'est à dire qu'il sent que ses parents ne font pas confiance à ses maitresses et il ne peut donc pas se sentir en sécurité, il reste loyal envers ses parents et se positionne comme eux. Cette attitude ne fait que renforcer un cercle vicieux insécurité = agitation, agitation= problème avec les maitresses et les choses empirent généralement. C'est pourquoi les adultes doivent trouver un terrain d'entente le meilleur possible s'ils veulent vraiment aider l'enfant à s'apaiser et à être capable de se contrôler. La situation des deux maitresses ne pourra pas être changée, c'est un fonctionnement assez fréquent et que tu peux retrouver dans une autre école. Tu peux aider ton fils en lui donnant des repères, petit calendrier à la maison avec jours maitresse 1 et jours maitresse 2 et regarder avec lui le matin avant de partir. Au cours de la discussion avec la directrice, tu peux proposer tes arguments sur l'importance de la stabilité et de la continuité chez l'enfant jeune, tu peux dire qu'il est prouvé que le stress a des répercussions sur le développement du cerveau de l'enfant (voir cette vidéo http://www.ecolepetitesection.com/video-conference-neurosciences-et-developpement-de-l-enfant-de-catherine-gueguen, c'est un peu long mais c'est trés intéressant) mais tu ne pourras rien imposer à cette personne, c'est donc ensemble que vous devez trouver comment aider ton fils à trouver sa place en classe. Peut -être que dans une discussion constructive, cette directrice choisira de proposer des changements ou réfléchira au bien fondé de faire tourner les atsem à chaque période. Il faut toujours croire que les personnes avec qui on échange entendent nos arguments et que ceux ci peuvent faire leur chemin, c'est dans cette confiance là qu'on aide les enfants.

Simon 28/03/2015 05:02

Bonjour, je suis parent d'un enfant de 3 ans qui a commencer sa scolarité dans une école maternelle cette année. il se trouve donc en TPS et PS avec une directrice qui enseigne dans une classe de 25 enfants les lundi, mardi et vendredi et une institutrice de remplacement les mercredi matin et jeudi afin que l'institutrice qui effectuer la tache de directrice puisse avoir des jours de disponible pour effectuer sa tache. Une autre chose les atsems tournent dans chaque classe donc chaque section après chaque période de vacances !
Je voudrais avoir un avis générale comment mon fils de 3 ans peut avoir un équilibre/un repère/ de la stabilité en ayant des atsems qui changent chaque vacances scolaires et deux institutrices par semaine ? pouvez vous me répondre je n'arrive pas a comprendre ce fonctionnement dans cette école et y a t-il une règle définis pour cela ?

isa 28/03/2015 12:31

Bonjour Simon et merci de ton intérêt pour le blog. J'apprécie d'avoir un avis de parent concernant cette question. Effectivement, plus les enfants sont petits et plus les repères doivent être stables, sécurisants dans une bonne continuité. C'est en théorie ce que chaque adulte sait et devrait mettre en place quand il s'occupe de jeunes enfants. C'est valable à l'école mais aussi à la maison. Les contraintes d'organisation font que c'est parfois difficile à préserver. Il n'y a pas de règles, ni de règlement en la matière, il y a uniquement le sens de l'intérêt des enfants. Si les adultes pensaient d'abord l'intérêt général de l'enfant avant leur propre intérêt, il y aurait peut être moins de situations stressantes pour les petits. Je te rejoins concernant ton opinion sur le changement d'atsem à chaque période, je ne suis pas d'accord avec cette pratique en classe de petite section qui est faite d'abord pour les adultes, je ne vois pas où est l'intérêt des enfants dans ce fonctionnement. Comment ton fils vit-il tous ces changements ? As-tu remarqué qu'il était plus inquiet en allant à l'école ? Est-ce que tu en as parlé avec la maîtresse de ton fils qui est aussi la directrice ?

Bay 11/03/2015 21:49

Dans mon école, il y a 6 classes, toutes à double niveau. 3 classes de PS/ MS et 3 classes de MS/GS avec 5 Atsem. Les Atsem tournent sur chaque période, c'était leur choix au départ. Mais cela permet aussi d'apprendre à se connaître et de voir comment avancer dans les relations et le fonctionnement. Une Atsem se partage sur deux classes de MS/GS sur la journée. Mais l'Atsem de la troisième classe de MS/GS vient en renfort dans la classe qui n'en a pas le matin, lorsque la collègue est en salle de motricité. Notre équipe d'Atsem est stable ainsi que notre équipe d'enseignants (4 titulaires et deux PES chaque année).
Quand une Atsem est absente, la priorité est donnée aux classes de PS/MS et aux PES. Mais lorsqu'elles ont un temps de libre, les Atsem peuvent venir donner un coup de main.
Notre directeur organise aussi des réunions enseignants/Atsem une fois par trimestre de façon à réguler le fonctionnement et mettre à plat les dysfontionnements.

Alysse 08/03/2015 12:55

Bonjour,
chez nous 6 classes, 6 atsem à plein temps (mais dans le Rhône c'est 33 enfants par classe).
Les ATSEM changent tous les 2 ans. C'est leur souhait au départ car les charges des classes sont différentes (sanitaires à nettoyer, sieste..) Mais ça fait aussi du bien à certaines (PE/ Atsem ) de changer de binôme quand c'est un peu électrique. 2 ans je trouve ça très bien comme rythme de rotation, je ne comprends pas comment on peut fonctionner en tournant tous les 3 mois !!!!
Notre rotation se fait dans le sens grands vers petits (pour ne pas retrouver les mêmes enfants pendant 3 ans).
J'ai aussi la direction et j'ai la chance d'avoir une charte des Atsem écrite lors du précèdent mandat municipal qui définit certains axes dont la priorité aux ps en cas d'absence. Pour arranger le tout, j'ai une équipe qui fonctionne bien et je n'ai pas souvent besoin de recadrer.

lili 08/03/2015 19:38

Chez nous, 5 classes 5 postes d'ATSEMs (dont une avec le concours et 4 autres avec un CAP petite enfance mais qui méritent amplement d'avoir leur concours qu'elles passent chaque année ...)
Nous avons 2 postes pourvus avec 2 mi-temps qui fonctionnent très bien. Chaque classe a son ATSEM et les binomes enseignants-ATSEMs ne bougent pas, nous nous connaissons très bien, depuis longtemps, l'équipe enseignante est stable et tout fonctionne ...
Nous avons une classe de TPS PS qui accueille plus de la moitié de son effectif en TPS. Nous avons établi un projet d'accueil des TPS dans lequel nous avons écrit qu'une des ATSEMs des plus grands devait se rendre disponible en début d'année et à chaque fois que le demandait l'enseignante de la classe des TPS pour aider lors de accidents pipi ! L'ATSEM des TPS référente ne passe pas sa journée à changer les riquiquis et peut ainsi établir une relation plus rapidement avec les élèves.
De même si l'une d'entre elles est absente, les autres viennent aider dans la classe (elles ont 3 jours de carence dans leur fonction)
La priorité reste les élèves, surtout les plus jeunes.

Mais je sais que tout devient très difficile en cas de non-entente entre ATSEMs ou entre enseignante-ATSEMs, sans parler des bateons dans les roues de certaines municiplités ! En tant que directrice, je sais qui cela peut aller vite et très loin ... nous sommes dans un rapport humain avant tout et il ne faut pas l'oublier.

Karelle ATSEM 08/03/2015 12:42

Bonjour
J'exerce le métier d'ATSEM depuis 10 ans, dont 5 avec le même institutrice. Je suis dans une toute petite école (58 enfants de la PS au CM2) et pour notre classe, il y a 20 enfants de la PS à la GS. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, ça se passe super bien. Avec F, je peux dire que nous travaillons en binôme. Elle me parle de ses projets de classes, les différents thèmes que nous allons abordé, et comme je suis très manuel, je lui recherche des idées (pour pâques, carnaval, fête des mères et pères....pour différents thèmes si nous travaillons sur la ferme, les poissons....) je lui réalise un modèle de se que j'ai trouvé, pour voir si c'est réalisable avec les enfants, et ensuite elle valide ou me propose des modifs. A côté de cela, je veille également au bien-être des enfants, les différentes poses pipi, les changes pour les petites cata, la bobologie, la surveillance de la sieste.
J'adore mon boulot et j'adore travailler avec F.
Voilà :)

isa 08/03/2015 18:59

Merci Karelle, Tu expliques bien votre partenariat. Travailler en équipe de manière complémentaire est une force, il n'est pas nécessaire de se ressembler pour bien s'entendre, c'est justement ça qui est important dans la coopération, c'est savoir s'écouter même si on a un point de vue différent.

MC 08/03/2015 09:29

Chez nous 3 ATSEMs pour 4 classes.
Priorité aux PS : donc une ATSEM pour la classe de PS, une ATSEM pour la classe de PS-MS et une ATSEM à se partager pour les deux classes de MS-GS.

On change d'ATSEM après chaque grande période (noel, paques), ce qui permet à nous les PEs d'avoir une équité sur les qualités ou les défauts des ATSEMs, et ce qui permet aux ATSEMs d'avoir une équité sur les temps de services de toilettes, de dortoir etc etc ....

Sarah 08/03/2015 08:37

Je suis dans une école à 2 classes et nous avons 2 Atsem à temps plein.
Les Atsem changent de classe chaque semaine et je trouve cela très bien. Nous avons chacune nos personnalités, nos façons de réagir et je sais que je ne tiendrai pas l'année avec l'une d'entre elles, malgré ses qualités indéniables (j'y arrive 1 semaine en prenant sur moi, si cela devait durer plus longtemps, il y aurait peut-être un clash. :-(...). Je ne prévoie pas non plus le même genre de fonctionnement quand je travaille avec l'une ou l'autre. Elles s'entendent très bien et sont très consciencieuses donc le vendredi soir, pendant le ménage, elles se passent les consignes : telle chose à finir, tel enfant, malade, à faire rattraper une activité... Pendant les récrés, elles s'entraident pour des préparations (ma collègue aime bien les bricolages avec plein de trucs à découper avant !). Elle sont super, nos Atsem !
Pour les enfants, comme nous sommes dans une petite structure et que le personnel y est très stable, je ne pense pas que cela soit problématique, ils ne me paraissent pas vivre cette situation difficilement : le matin, les atsems sont dans le couloir pour les accueillir et c'est le premier visage qu'ils voient en arrivant à l'école. Les parents des PS sont souvent inquiets en début d'année, mais ils se rassurent vite, voyant que le système roule bien.

isa 08/03/2015 19:02

Ce changement par semaine est presque l'équivalent d'un partenariat classique, comme si vous étiez 3 sur la classe. Ce n'est pas comparable avec un changement tous les ans ou même à toutes les périodes. Tant mieux si vous avez trouvé votre harmonie.

Silbale 07/03/2015 16:05

J'ai toujours eu de la chance en matière d'entente avec les ATSEM/ASEM avec lesquelles j'ai travaillé: jamais de heurt, une bonne complémentarité... Je suis toujours tombée sur des personnes qui avaient le souci des enfants et de leur bien-être, un minimum de psychologie et de pédagogie.

Après, à chaque nouveau duo il faut un temps d'adaptation mais le plus important est de fonctionner sur un pied d'égalité quant au regard posé sur les enfants.
En ce qui concerne la préparation de la classe, je ne leur impose rien que je ne puisse faire moi-même (collage, découpage et autres charges rébarbatives notamment).
Ce que je leur demande et qui m'importe le plus c'est le respect de l'ambiance de classe que je m'efforce de mettre en place, le langage employé pour s'adresser aux enfants et leur esprit d'initiative.

Après, il y a autant de situations que de municipalités et d'organisations internes!
Dans mon école il y a 4 ATSEMs/ASEMs pour...8 classes!
Je ne sais pas quelle est la politique de la municipalité parce que l'école maternelle d'à côté a 5 classes et 3 ATSEMs.... mais bon.
La priorité est bien-sûr accordée aux PS
Donc on se retrouve cette année avec 2 PS et 2 PS/MS.
Mais pour que chaque classe puisse avoir un coup de pouce, 2 ATSEMs tournent sur les classes de MS et GS l'après-midi.
Inutile de vous dire qu'avec la réforme des rythmes (14h-16h15 l'après-midi), le temps passé auprès des classes supérieures s'est considérablement raccourci...on peut parler de saupoudrage...

Sauf problèmes de compétence ou de personne, les ATSEMs passent 2 à 3 ans dans la même classe. La directrice essaient de concilier les désirs des enseignants et des ATSEMs... ce qui n'est pas toujours évident.

J'ai aussi vécu la PS à 30 sans ATSEM (sauf habillage récré et sieste), une question d'habitude...mais c'était il y a 20 ans...

Karine 07/03/2015 19:24

Pour ma part, j ai eu deux expériences . Une aide maternelle ( j aime ps atsem) qui m était impose . J ai réussi à l amener vers mes projets mais tjs avec le sentiments d imposer et elle de s adapter même si elle ne s'y retrouver pas par contre son regard sur l enft difficile à faire évoluer .

Ensuite, je savais q je devais changer d atsem et je connaissait la personne un an à l avance. J ai prépare la personne à ma pédagogie , nous avons bcp échange sur nos attentes , nos visions du travail en classe . Du coup, je lui ai propose de lui faire part de mes projets à l avance . Nous avons range ens le matériel, choisi une couleur pour son matériel lors des ateliers . Je lui rédige aussi un résumé de mes lectures sur la bienveillance , le langage adapte ,...
Elle apprécie bcp et j adore travailler avec elle . Nous nous respectons énormément .
Nous connaissons notre métier et nos statuts différents.

J ai consacre bcp d énergie à construire cette relation qui a permis aussi au sein de l équipe d éteindre les rumeurs sur telle enseignante qui fait ça ou pas et ainsi de suite .

En ce moment grâce à Isa, nous parlons de l autonomie affective et ce q les atsem peuvent mettre en place aussi.

katia 07/03/2015 10:59

C est parfois le problème du travail en " équipe" ,'on a l impression de quémander tout le temps chez nous. On a pourtant eu une conférence avec Mme Bouysse qui a expliqué que mettre plus de moyens humains chez les ps c était préparer des années de ms et ee gs avec plus d autonomie mais chacun voit midi à sa porte, c est peut être humain pour ma part ce n est pas la part d humanité que je préfère...
pourtant il devrait être évident de partir des besoins des enfants et plus on est riquiqui plus on a de besoins... et je suis persuadée que si on est à l aise avec nos petits ils le sentent et sont plus calmes et plus à l aise. J ai toujours l espoir d en convaincre mes collègues, ma directrice et copine de ps puisqu elle a l autre classe de petits en est convaincue et nous essaierons de faire au mieux pour nos petits.
Une atsem aussi contente d être là que la maîtresse et les enfants ça ne peut faire qu un bon mélange,... reste à en convaincre tout le monde mais je suis sûre qu on va trouver quelqu un qui aime être chez les gs....

agatha 07/03/2015 08:48

Bonjour à tous et toutes. Alors pour ma part je voudrais avoir vos réactions sur une situation : dans notre école 4 classes de maternelle, une Atsem par classe, je suis en PS avec 28 élèves, avant les vacances mon Atsem a été 15 jours en arrêt maladie et j'ai du me débrouiller seule car chaque enseignante des autres classes jugeait ne pas pouvoir faire sans leur Atsem ...seule l'animatrice de la BCD de l'école venait en milieu de matinée pour un passage aux toilettes .... Ce qui m 'interpelle encore plus que l'attitude de mes collègues c'est le comportement de ma directrice qui ne voit même pas l'utilité de basculer une Atsem d'un niveau plus élevé et où les enfants sont plus autonome dans ma classe ???? Intéret de l'adulte ou priorité aux enfants ??? Je ne demandais pas à priver une classe d'une Atsem mais simplement que l'on prenne en considérations les enfants. J'espère que la prochaine période sera moins décevante !

Christine F. 07/03/2015 09:45

et oui Isa, pendant que je rédigeais mon commentaire j' ai vu que tu avais répondu en allant dans le même sens que moi concernant l'anticipation et "l'intelligence collective" que j'approuve fortement.

Christine F. 07/03/2015 09:42

Je comprends ta déception car effectivement ce n'est pas normal. Je suis directrice et je veille personnellement à ce que les ATSEM soient réparties le plus équitablement possible en cas d'absence avec priorité absolue aux Petites Sections. Tout le monde l'a bien compris et accepté et je ne rencontre aucun problème, ni avec les enseignantes, ni avec les ATSEM, toutes ont compris et accepté au point que je n'ai que rarement à m'en mêler, les choses se mettant en place toutes seules le jour où nous avons des absentes (je sais j'ai une équipe formidable).
Je te conseille de mettre les choses à plat lors de la prochaine réunion de pré rentrée. Il faut en débattre toutes (tous) ensemble à ce moment là, en tout début d'année, lorsque les choses se mettent en place pour organiser le fonctionnement de l'école. Les ATSEM aussi doivent être associées à la réflexion. Prépare ton argumentaire en t'inspirant de toutes les réflexions trouvées sur le blog. Je pense sincèrement qu'il faut anticiper ce genre de situation-problème pour aider à leur résolution dans un climat dépassionné le moment venu. En cas de résistance absolue fais appel à l'arbitrage d'un conseillé pédagogique voir même de l'IEN.
En cours d'année, c'est aussi une bonne chose d'organiser des petits conseils de maîtres/ATSEM, pour se rencontrer toutes ensemble hors des murs de la classe stricto-sensu, et ainsi donner toute sa place à leur rôle en temps de membre de l'équipe éducative. Elles sont souvent de bon conseil et apportent un éclairage souvent intéressant et qui avait échappé à notre point de vue enseignant. Je sais que ce n'est pas facile compte tenu de leurs horaires souvent extrêmement chargés mais il n'est pas nécessaire que toutes soient présentes en même temps. Chez nous elles font circuler les infos entre elles et viennent à tour de rôle. Je recommande.
Bon courage pour la suite.

isa 07/03/2015 09:25

qui montrE

isa 07/03/2015 09:25

Agatha, voilà un des exemples de fonctionnement qui montrent combien la difficulté à travailler dans l'intérêt des enfants est parfois difficile et combien les adultes se montrent sous leur angle le plus terne. Je n'ai pas de réponse à ta situation particulière sauf bien sûr que cela me déplait qu'avec 28 petits on pense qu'on peut se débrouiller sans atsem, certes on le peut toujours, la preuve puisque tu l'as fait mais au détriment de tes élèves évidemment. C'est le genre de situation qui devrait être réfléchie en amont. Dans une équipe, on peut anticiper les problèmes et envisager à l'avance des solutions collectives. On parle de valeur de coopération à développer chez les élèves, quel exemple donne-t-on dans notre vie professionnelle ? L'exemplarité est essentielle, et pourtant les adultes se comportent comme des personnes qui n'appliquent pas ce qu'elles demandent aux enfants, ça ne peut pas fonctionner. Cela n'a rien à voir avec une organisation ou une autre, c'est simplement une affaire d'intelligence collective.

maRIONs 06/03/2015 22:21

et bien pour moi, une classe = une atsem... et c'est un vrai plaisir de travailler avec elle.. on forme un bon tandem je crois ! Elle est vraiment super !
Par contre ça doit être galère quand l'alchimie ne fonctionne pas, car là; pas de solutions de repli !!!

isa 07/03/2015 08:17

Si MaRION car tu exprimes tout l'enthousiasme de cette confiance réciproque, cette sérénité dont tout le monde a besoin pour ce si difficile métier. Savoir que cette collaboration n'est pas durable empêche de ressentir cette complicité qui est nécessaire pour les élèves. Ce binôme doit être sécurisant pour eux et le plaisir de travailler ensemble qu'ils constatent les rassure. La plupart du temps, les enseignants qui ont le sentiment d'être en réussite ont une vraie complicité avec leur atsem.

maRIONs 06/03/2015 22:22

Bon, je n'ai pas fait avancer le schmibilik !!!!!

isa 06/03/2015 20:55

Je pars toujours de l’idée que l’intérêt premier est l’enfant, la personne la plus fragile, celle qui demande toutes les attentions et qui n’a pas la capacité à se protéger. C’est pourquoi toutes les décisions qui le concernent doivent toujours veiller à son bien-être , à sa sécurité et comme c’est notre sujet en ce moment à sa sécurité affective bien évidemment, tout doit être fait pour lui donner les meilleures chances de réussir, chaque enfant est unique et plus il est petit et plus il a droit à ce qui est mieux. C’est pourquoi je le dis et le dirai encore mille fois s’il le faut mais l’enfant de petite section devrait avoir les meilleurs professionnels en face de lui. Plus les enfants sont petits et plus la tâche est difficile, plus être expert est nécessaire. C’est ma vision et je l’ai toujours soutenue. Malheureusement, notre société fait d’autres choix, et n’accorde pas la considération suffisante à la petite enfance, c’est pourtant un vrai choix de société parce que la violence avec laquelle ,parfois, sont traités les petits se retourne ensuite contre nous tous. Tout cela pour dire que l’organisation d’une école est pensée ou devrait être pensée en fonction de ceux qu’elle sert prioritairement. Les adultes sont ou devraient être capables de surmonter les difficultés entre eux. Alors quelle est l’organisation qui respecte le plus ses petits élèves ? C’est celle qui leur propose ses experts. Et comment devient-on expert ? Au fil des ans, dans une recherche perpétuelle de faire toujours mieux, de progresser, d’innover, de savoir, de comprendre … et l’atsem est partenaire de cette recherche, l’atsem contribue à faciliter le travail de l’enseignant grâce à sa collaboration dévouée et complice, l’atsem se forme conjointement avec l’enseignant à ce difficile travail qui est d’encadrer des petits élèves , l’atsem donne son avis et ses observations pour croiser les regards mais encore faut-il avoir appris à observer, l’atsem s’investit dans la relation dés lors qu’il y a cette reconnaissance de ses qualités et de son efficacité, l’atsem devient une force pour l’enseignant qui sait qu’il peut s’appuyer sur elle ou lui et inversement. Comment arrive-t-on à ce niveau d’efficacité ? Certainement pas en un an, encore moins en 2 mois, c’est un travail à deux qui demande du temps, l’expertise arrive au bout d’un certain nombre d’années, selon les personnes. Quand l’équilibre est trouvé, les grands gagnants sont les enfants. Alors, il me semble que les changements réguliers d’atsem ne sont pas favorables à la confiance et à l’expertise. Comme je l’ai lu, je reste persuadée que quand on décide de faire « tourner » les atsem, c’est surtout pour régler un problème d’adultes, on a une difficulté avec une personne et on met tout le monde à contribution en parlant d’égalité. Sauf que c’est un problème d’adultes et ce n’est pas comme ça qu’on les règle. Une personne qui s’avère en difficulté a besoin qu’on l’aide et non pas qu’on la change de classe tous les ans pour ne pas voir ses problèmes. C’est de la responsabilité du groupe. Comment aider un(e) atsem en difficulté ou encore un(e) enseignante qui ne parvient pas à savoir travailler avec un(e) partenaire ? Voilà la vraie question !

charlene Asem de sylvie R 06/03/2015 20:07

Je suis donc asem depuis 2ans...dans notre ecole il ya une asem tps plein (avt seulement ps maintenant ps/ms), une matin et fin de journée 15 derniere min pour le depart des enfants (soit moi ps/ms) et une le matin (gs)...nous on ne change pas de classe et je trouve ca bien...je rejoins celle qui dit que c plus stable pour les ps et aussi pour l'organisation (matériel et rangement) de la classe...après peu être aussi que je pense ca parce que je m'entend très bien avec Sylvie R et que notre binôme fonctionne bien...si ce n'était pas le cas je serais peu être contente de changer d'instit tout les ans...une de mes amies a un petit garçon qui est en TPS/PS et dans son école les asem changent a chaque vacances...son fils est perdu a chaque reprise et pleure a chaque fois...ils s'etaient beaucoup attaché a la première celle de la rentrée et a très mal vécu le changement a tel point qu'il n'allait plus seul aux toilettes et finissait par faire dans sa culotte...et mon amie me dit que même pour les parents c'est assez déstabilisant...
Perso, je pense qu'au moins pour les tps et les ps il est important que ce soit la mm asem pour l'année!!!

isa 06/03/2015 21:26

Voilà tout à fait un exemple de violence faite aux enfants et le manque de considération du travail avec de jeunes enfants. Que faire ? En parler, encore et toujours pour dire et redire et reredire tout ce qui se passe au cours de ces jeunes années ! Mais aussi faire ce que vous faites, c'est à dire être une équipe soudée dans l'adversité et toujours choisir la cause des enfants.

Valérie 93 06/03/2015 20:53

Voilà un sujet qui ne peut pas me laisser sans post...puisque je travaille dans une grande ville du 92 qui n'a pas ATSEM mais des dames de service , Gennevilliers pour ne pas la nommer...cette ville dont la plupart des écoles sont en ZEP, privilégie le politique au bien-être des enfants et ni les enseignants ni les parents ni les dames ( qui souhaitent être ATSEM) ni l'Education Nationale n'arrivent à déloger ou faire changer d'avis Syndicats et Elus municipaux qui ont la main mise sur les décisions concernant l'école et les dames de service. Cette ville nous demande en outre d'accueillir les enfants de 2 ans ( nous avons 1 classe et demi de TPS)
Et bien sur la directrice n'a aucune possibilité d'intervenir quant à l'organisation au sein de son école ( non communication des emplois du temps des dames, emploi du temps très complexe avec des mi-temps, quart de temps, équipe du matin et équipe du soir, arrivée des dames 10mn après l'heure de classe( les enseignants sont donc seuls à l'accueil en sachant que 90% des parents arrivent pendant ces 10mn, horaires de réunions pendnat les heures de classes, convocations en mairie pendant les heures de classes pour choisir la couleur des nouvelles blouses ou les dates de vacances, pression sur les vacataires car ambiance très dévalorisante, volonté de la mairie de ne pas attribuer de dames à une classe en priorité, équipe qui change à 30% régulièrement, pas de suivi pour les TPS et PS sur la journée ( 3 dames différentes dans la même journée : çà leur permet de connaître l'ensemble de l'équipe en 1 an je ris jaune, ) peu ou pas de remplacement, pas de formation sur la connaissance des jeune enfants, pas de concertation sur un projet de classe, pas d'engagement, pas d'aide l'après midi ( les dames sont censées faire les lits c'est tout elles assistent au lever mais ne sont pas obligées d'aider à l'habillage, ...bref au milieu de ce très noir tableau j'ai la chance d'avoir malgré tout avec moi en classe une personne très talentueuse qui devrait être ATSEM mais qui ne peut l'être à cause du pouvoir des syndicats qui ne disent pas la vérité sur la profession...mais mes autres collègues ne sont pas dans ce cas là, pas plus tard qu'aujourd'hui la dame qui accompagnait la classe de TPS n'a pas fermé la porte de l'école derrière elle car elle n'y arrivait pas: effectivement il fallait juste s'apercevoir qu'un crochet retenait la porte....et quand on sait que l'on est en plan Vigipirate rouge.....donc l'enseignante a du "lâcher" son groupe pour aller fermer la porte....
Quand au MS et GS ils n'ont tout simplement pas de dames !!!!
et j'ai la chance d'être au sein d'une équipe soudée qui partagent les mêmes opinions quand à la façon de travailler et qui est formidable humainement parlant!!!!!!
Alors comment faire pour que çà change, pour que les enfants puissent bénéficier d'une véritable aide ainsi que les enseignants??
Désolée mais c'était plus fort que moi...ce n'est pas normal cette situation !!!! L'école n'est pas la même pour tous!!!!!

isa 06/03/2015 20:22

Merci beaucoup Charlène de nous donner ton point de vue, j'apprécie parce que les atsem n'osent pas toujours venir faire des commentaires alors qu'elles ont beaucoup de choses à dire également et qu'il est important d'avoir leur avis, c'est un travail d'équipe. Le blog est un lieu neutre, ce n'est ni l'administration, ni l'inspection, tout le monde y est le bienvenu, les parents aussi.

Katia 06/03/2015 18:09

Sujet très épineux chez nous aussi... 6 classes : 2 ps, 2ms' 2 gs et 5 Atsems avec des horaires différents car 2 d entre elles font le bus et n arrivent qu à la fin de l accueil alors que les autres sont là 1/4 d heure avant .
Moi cela fait 6 ans que je dis qu il ne faudrait pas tourner au moins chez les ps, ils ont besoin de repères fixes et de personnes qui ont envie de s occuper d eux. Quelqu un qui ne supportent pas les graines par terre, les chemins de bouchons à travers la classe en bref la patouille de nos riquiquis, ne sépanouit pas , les enfants le sentent et le clima est tendu.
Dans notre école nous tournons à chaque trimestre, le problème est que quand tu as une atsem au bus l accueil est compliqué en ps car si un enfant veut faire pipi tu dois laisser un parent surveiller tes élèves pour aller avec l autre aux toilettes. ..
Rien n est donc simple ne serait ce que le temps d atsem pour chaque niveau et rien que ça fait s arracher les cheveux de notre pauvre directrice à chaque période! Nos collègues pensent que chez les ps nous n avons besoin que d une atsem pour la sieste ( + de30 enfants) que quand ils se lèvent nous pouurions nous regrouper pour que l une de nous s occupe des enfants en ateliers et l autre aide l atsem aux toilettes!
Nous devons avoir des réunions avec la communauté de communes et la conseillère pédagogique afin d essayer de trouver un autre fonctionnement dans lequel on prend en compte les besoins des enfants et pas seulement celui des adultes, espèrons que le débat ouvrt par Isa nous y aidera... Merci d avance Isa

Elodie 06/03/2015 19:13

Les ATSEM sont des professionnels. Comme nous sommes habilités à enseigner de la TPS au CM2, elles sont habilitées à travailler avec des élèves de TPS comme des GS… Le faisons-nous pour autant avec le même plaisir ? le même engagement ? la même efficacité ?
Nous avons tous des préférences. Il y a des niveaux dans lesquels nous nous sentons plus à notre place, plus à l’aise et efficaces…
Quand l’organisation est compatible avec les choix des enseignants et des ATSEM pourquoi changer ?
Que penseriez-vous d’un IEN qui nous imposerait de changer de niveau et de lieu classe tous les ans ? Personnellement, je trouverais ça épuisant, je sais que je n’y mettrais pas l’énergie que j’y mets actuellement. Je crois que j’accepterais mieux de suivre une cohorte d’élève et de les accompagner dans leurs progrès (ce serait au moins un élément stable, bien les connaître permettrait de redémarrer l’année là où ils en sont plus rapidement) plutôt que de prendre le niveau précédent comme la rotation des ATSEM dont il est question dans un post précédent …
Mettons-nous à leur place…
Nous changeons de temps en temps de niveau, d’école, par choix mais pas tous les ans, encore moins à chaque période d’une même année scolaire …
Il y a des enseignants qui font le choix d’être remplaçant mais la plupart d’entre nous font le choix d’un poste fixe. Les débutants souffrent et se plaignent d’un manque de stabilité dans leurs affectations… C’est sécurisant de partir d’un cadre connu, déjà partiellement façonné en réponse à nos besoins, nos attentes. Nous avons tous éprouvé le soulagement à la rentrée de ne pas avoir à nouveau à découvrir une école, une équipe, des locaux, du matériel, un autre niveau… Cela ne veut pas dire que nous allons reproduire à l’identique ce que nous avons fait l’année passée mais nous sentir libérés de certaines contraintes pour avoir de l’énergie pour innover, tester autre chose, faire évoluer nos pratiques…

Toutes les écoles que je connais qui ont envisagé une rotation des ATSEM c’était suite à un problème. Une ATSEM ou un enseignant avec qui personne ne souhaitait travailler à long terme.
Il y a aussi des cas intermédiaires ou des discussions pourraient permettre Quand on arrive dans une école (enseignant, comme ATSEM) on prend parfois ce qui reste... ce n’est pas un choix. Si on y trouve pas sa place, on ne s’engage pas, on pense au départ, on pense à la suite…Parfois les préférences des membres de l’équipe ne sont pas compatibles avec l’organisation d’une école : il faut bien une atsem et une maîtresse qui acceptent de travailler avec les TPS/PS, une école juste avec des MS et des GS ça n’existe pas !!! Il n’est pas toujours possible que tous aient des simples niveaux…Si c’est trop pesant pour un collègue, on peut chercher une solution en équipe, envisager des échanges, des rotations, sans pour autant que ce soit l’ensemble du personnel qui change.
Parfois la discussion n’est pas possible, faute de médiation possible, le directeur peut être amené à prendre des décisions radicales mais souvent le fonctionnement de l’école ne sera pas pour autant optimal…
Pouvez-vous illustrer les points positifs d'une rotation des ATSEM ? des enseignants ?

henduluin 06/03/2015 17:26

Chez nous, 5 classes, nous changeons tous les ans d'atsem. avant, elles ralaient souvent : "telle maîtresse donne trop de travail, dans telle classe c'est plus cool ...ect + un binôme atsem - enseignante qu'il fallait absolument separer mais pas parce qu'elles ne s'entendaient pas. (Je ne rentrerai pas dans les détails ). Bref! Depuis qu'on a mis en place ce système (4 ans), on n' entend plus ces plaintes puisque toutes les atsem auront travaillé avec tous les niveaux et toutes les maitresses. L'avantage : tout le monde est logé à la même enseigne et toutes les atsem savent où sont rangées les affaires. Il y a même des atsem qui disaient qu'elles ne voulaient pas faire les petits parce qu'elles trouvaient qu'au niveau arts plastiques c'était moins intéressant, qui après avoir travaillé avec moi, ont changé d'avis. inconvénient : tout recommencer en début d'année et nous n'avons pas toutes le même caractère. L'atsem avec qui je vais travailler l'année prochaine est super mais c'est une vraie pile électrique alors dans une classe de petits qui fait du montessori, je ne sais pas ce que ça va donner!

Christine F. 06/03/2015 16:25

Epineux sujet en effet !
Nous avons des ATSEM "fixes" mais à chaque rentrée nous réalisons un conseil de maître + ATSEM et nous remettons tout à plat au cas où quelqu'un aurait des désir de changement, mais jusqu'à présent tout reste selon l' ordre établi car les binômes actuels fonctionnent assez bien.

Avant prendre la direction, j'ai par contre vécu une situation de rotation "par période" de toutes les ATSEM de l'école (à l'époque 6 classes). Cela avait été mis en place 4 ans auparavant en réponse à un souhait des ATSEM. Ce furent les pires années de ma vie d'instit. ! De mon point de vue, un véritable cauchemar ! Plus aucun investissement auprès des élèves ou du matériel de la classe, une bonne semaine pour se remettre dans le bain, dès que quelque chose n'allait pas (rangement, affaires mal lavées ou perdues,...) c'était forcément de la faute de celle qui avait effectué la période précédente, etc. Bref, épuisant, déstabilisant pour les enseignantes et les élèves, un bazar pas possible dans les armoires et les placards, ...
La première chose que j'ai imposé lorsque j'ai dû prendre la direction ce fut de rétablir l'ancien système avec une ATSEM par classe et possibilité, si accord des différentes parties (enseignantes et ATSEM), de changer l'année suivante . Eh oui ce fut la seule fois où j'ai été amenée à "imposer" quelque chose (avec tout de même l'accord et la bénédiction des autres enseignantes). Deux ATSEM, véxées ont quittées l'école pour une autre maternelle (qui, soit dit en passant, ne pratiquait pas non plus de rotation) et nous avons pu redémarrer sur un bon pied. Depuis, ma foi, tout le monde est content.

Anna 06/03/2015 14:34

A Lyon, nous avons 1 atsem par classe, toute la journée. Elles tournent chaque année dans le sens inverse des enfants (pour ne pas les suivre). Cette année j'ai 32 PS avec 2 atsem à mi-temps + ma décharge le jour où je suis au bureau de direction + une animatrice le vendredi aprem ... ça fait bcp de personnes surtout en début d'année, les élèves mettent plus de temps à se rassurer et à être à l'aise dans la classe et dans l'école. J'ai expérimenté l'atsem fixe avant d'être sur Lyon mais je préfère qu'elles tournent. Les conditions de travail sont ainsi plus équitables pour tout le monde.

isa 07/03/2015 07:54

leur mot à dire. Et je crois que les problèmes ne se résolvent pas tant qu'on ne veut pas les affronter.

isa 07/03/2015 07:52

Merci Anna d'avoir répondu à ma question et ta réponse confirme ce que je dis plus bas. C'est une organisation qui anticipe les problèmes d'adultes de type mauvaise entente, mauvaise efficacité, polyvalence en cas d'absence. Pour des personnes qui n'y connaissent rien en terme de pédagogie et de développement de l'enfant comme les municipalités, je comprends qu'ils fassent ce type de proposition mais l'ensemble de l'équipe enseignante avec le directeur ont

Anna 06/03/2015 21:57

a imposé (c'est mieux avec un é)

Anna 06/03/2015 21:56

les PE travaillent avec toutes les ATSEM, au fil des ans on se connaît toutes. Les ATSEM travaillent avec les 3 niveaux (besoins différents, rythmes différents). Et comme vous dites: en cas de "problème d'adulte", c'est pour un an ! Je pense que c'est pour tout cela que la municipalité à imposer ce fonctionnement. Cela ne veut pas dire que je suis d'accord avec cette organisation. Je rejoins Elodie qui a posté 3 messages plus bas. J'aime bien sa réflexion sur l'IEN qui nous demanderait d'en faire de même... J'aime bien aussi l'idée d'expertise et d'efficacité qui s'acquièrent avec le temps. Merci pour ces idées qui se partagent très bien.

isa 06/03/2015 15:37

Qu'est-ce que tu entends par "plus équitables" ?

marionette 06/03/2015 13:46

AAAHHH ... sujet sensible ... perso , je crois qu'aujourd'hui la vie sociale de nos petits loulous n'est pas de tout repos , beaucoup d'agitation , d'écrans , de zapping , de familles recomposées , de beaux pères et mères , de gardes partagées ... (je ne juge pas !) alors je crois qu'à l'école , au moins pour les TPS/PS , il est bon d'instaurer une certaine permanence , repos , quiétude , équillibre , stabilité ... que sais-je encore ? vous l'aurez compris je ne suis pas pour que "ça tourne" ....

natacha 08/03/2015 07:43

Merci de ta réponse, je cerne un peu mieux.

marionette 07/03/2015 10:32

Re Natacha , oui ça peut-être ponctuel , par plaisir , pour aller y faire un puzzle ou dessiner ou jouer ... ou ça peut-être avec un petit travail prévu à l'avance (des moyens(3/4) viennent par plaisir dans ma classe améliorer leur maîtrise dans l'écriture de leur prénom par exemple avec les plateaux de sable) C'est souple , on ne se prend pas la tête , on fait un peu au feeling ( et mon inspectrice adore ! et nous encourage ...) 1/ on s'entend super bien 2/ je suis directrice , ça aide ...3/ mon histoire perso avec mes propres enfants (douloureuse car je suis passée à côté de mon petit zèbre d'aîné ...) a fait que je suis complètement libérée de tout carcan concernant l'âge : nous travaillons au cycle 1 ! et oui j'ai aussi une PS qui est elle régulièrement en MS à qui je ferai sauter une classe avec grand plaisir (de même que ma petite TPS !) , le saut de classe n'est pas un problème pour moi ...

natacha 06/03/2015 16:15

Ca m'intéresse ce que tu dis Marionnette mais concrètement ça veut dire quoi ? Ta TPS qui va chez les grands, c'est ponctuel, pour 10min' où elle y fait ses activités ? Quelle organisation dans la préparation du travail alors ? Même si un enfant de PS à les compétences de MS, à un moment ça coince ... il doit finir par sauter une classe non ? Je trouve intéressant mais pratiquement je ne comprends pas.

marionette 06/03/2015 13:51

oui ... éQUILLibre , c'est pas mal ... lol

marionette 06/03/2015 13:49

NB : par contre dans mon école , ce sont les loulous qui tournent selon leur évolution , maturité , besoins , envies même ... par exemple j'ai une tps qui adore aller chez les GS , pas de souci ....

natacha 06/03/2015 12:39

Et les fautes d'orthographe qui vont avec ...

natacha 06/03/2015 12:38

Chez nous, il y a 3 classes et 3 ATSEM (un luxe) et chacune d'entre elles est dédiée à une classe car elles ont chacune des compétences et des sensibilités propres. Celle des petits est très patientes, très bienveillantes, très "maman", celle des grands est d'une créativité sans borne mais dit elle-même qu'elle n'aurait pas la patience de travailler avec les petits. Chez ls moyens, cela fait plus de 20 ans que maîtresse et Atsem travaillent ensemble, elles n'ont même plus besoin de se parler pour se comprendre. L'an prochain, il est très probable que je change de niveau pour prendre les GS mais du coup, je change aussi d'ATSEM. Maintenant je pense qu'il n'y a pas de loi dans le domaine, il faut que chacun soit bien à sa place et trouve son équilibre afin que la sérénité ainsi trouvée transpire sur les petiots, si certaines la trouve dans le changement, pourquoi pas mais TOUJOURS avec pour seul finalité l'intérêt des schtroumpfs !