C'est à moi cahier de liaison

Publié le par isa

Publié dans cahier de liaison

Commenter cet article

Guinie 08/05/2015 11:27

Comme toi Lydie, je me suis posée la même question et surtout celle de trouver ensuite assez de place pour poser les 29 couvercles de boites de chaussures ou les 29 plateaux...
En cherchant sur internet une idée de cadeau de fête des parents, j'ai eu l'idée d'en détourner une. Je vais aller acheter chez le grand suédois jaune et bleu un porte-revue en carton blanc par enfant (1,49€ les 5 soit moins de 9€ pour une classe) et je vais les faire écrire sur les faces (peut-être pas directement mais sur des feuilles découpées aux bonnes dimensions puis collées sur les faces).
J'ai ensuite la possibilité de les poser sur le dessus des meubles ateliers autonomes et casiers individuels.
Je pense réutiliser ces porte-revues en fin d'année pour en faire une boite d'archive de leur année de petite section en y glissant le cahier de langage, les cahiers de liaison, les feuilles de travail (retirées du classeur et reliées avec de la laine). Les autres années, j'ai l'habitude de réaliser en souvenir un sous-main plastifié (un peu façon scrapbooking) avec des photos de l'enfant prises tout au long de l'année. Cette année, je collerai peut-être directement les photos sur le porte-revues.

isa 08/05/2015 13:57

Oui Guinie, c'est une super idée, je n'y avais pas songé, mais cela peut résoudre le problème du rangement. Merci de la partager !

Lydie 06/05/2015 14:12

Coucou Isa,Comment imaginais-tu organiser l'espace de chaque enfant matériellement?Je ne vois pas trop comment faire? Faut-il une étagère?un tiroir?une boîte?

isa 06/05/2015 15:31

presque chaque semaine les élèves y apportent un objet à eux qui aura une utilité dans le thème du livre et qu'ils pourront partager à certains moments.

isa 06/05/2015 15:28

C'est vraiment un espace personnel qui doit permettre de faire comprendre la notion de possession et de partage qui en découle. J'ai un espace à moi, je range ce qui m'appartient de manière à ce qu'on ne puisse le prendre sans mon acceptation, j'y mets mon prénom ( d'abord les lettres faites inspirées par Mira Schendel puisque l'écriture du prénom va demander un certain temps), esthétiquement je suis toujours favorable au soigné parce que je pense qu'on respecte plus ce qui est beau et qu'il faut inculquer cela aux enfants, le beau apaise et aide à l'ordre (ce dont les élèves ont vraiment besoin à cet âge), donc il n'y a pas de valeur artistique à cet espace mais il peut être mis en valeur ( tu me suis toujours ?)

Lydie 06/05/2015 15:20

Il va falloir que je dégage de la place...c'est prévu de décorer cet espace?il n'y aura qu'un livre et un accessoire? en fait c'est juste pour que l'enfant le retrouve lui-même et que les autres puissent le voir,mais ça n'a pas de but artistique comme les collections ou la boite de curiosités?

isa 06/05/2015 14:42

J'avoue que j'ai cherché où j'aurais mis ces espaces dans ma classe, et je les aurais mis sur les radiateurs parce que j'avais de gros radiateurs en enfilade et qu'ils pouvaient servir à poser, pour vous, il faudra peut-être dégager ou arranger un coin.

isa 06/05/2015 14:39

Alors dans ma version imaginaire, je voyais un couvercle de boite de chaussures ou une simple planche de carton, la décoration serait en plusieurs étapes à partir de l'écriture des lettres du prénom de manière à personnaliser cet espace et à l'identifier à l'aide de son prénom. Au sein de la classe, cela veut dire qu'il faut aussi un espace pour déposer son espace ( ça va tu me suis ?)Il n'a pas besoin d'être très grand puisqu'ils y déposent une seule chose, le livre la première fois , puis un accessoire la deuxième fois...