Donner envie d'aller à l'école, ça veut dire quoi ?

Publié le par isa

Donner envie d'aller à l'école, ça veut dire quoi ?

La mission principale de l'école maternelle est de donner envie aux enfants d'aller à l'école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité.

 

En lisant les nouveaux programmes, je me suis interrogée sur ce que le prescripteur entendait en assignant cette mission à l’école.

Donner envie signifie provoquer le désir, et d'après ce que j’ai pu apprendre, le désir nait du manque. Il faudrait donc connaitre le manque d’école pour avoir le désir d’y aller. Autrement dit, ne pas aller à l’école devrait être vécu comme un manque. Ainsi quand les parents vous rapportent que leur enfant veut absolument venir en classe le dimanche, vous pouvez considérer que vous avez réussi votre mission.

Mais comment donner l’envie ? Vous le savez bien, tel enfant serait prêt à être élève le dimanche, et tel autre est très content quand on  lui annonce qu’il n’y aura pas école demain alors que l’enseignement est le même.

Alors que signifie Donner envie d’aller à l’école ? Et comment s’assurer que TOUS les élèves aient cette envie ?

Qu’est-ce qui détermine qu’un enfant a le goût de l’école ?

Le plaisir peut-il être invoqué ?

On a si longtemps opposé le mot plaisir au mot travail qu’y compris l’école s’est rangée du côté de la difficulté, de la souffrance, de la contrainte, comme si apprendre ne pouvait pas être un plaisir et que pour accéder à la connaissance, le chemin devait être âpre et méritoire. Qui n’a pas constaté que lorsque l’activité passionne, les élèves sont prêts à y travailler durement et longuement, que les efforts semblent naturels et qu’ils procurent satisfaction et estime de soi.

Alors comment déclencher cet intérêt ?

Faut-il être soi-même passionné pour transmettre une envie ?

Est-il possible de vivre l’école comme une contrainte et de ne pas communiquer ce sentiment aux élèves ?

L’envie d’aller à l’école de l’élève dépend-elle de celle de l’enseignant ?

Tous uniques, tous différents, y-aurait-il pour autant une seule voie vers l’envie ?

Que comprendre et comment traduire cet objectif ?

Que de questions suggère une seule expression dont l’enjeu est tout de même la mission principale de l’école maternelle selon les nouveaux programmes….

Inutile de vous dire que ce sujet me passionne, qu'il me semble déterminant et que même si nous n'avons pas les réponses, nous avons le questionnement qui permet de progresser vers des hypothèses constructives.

 

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

sylvieh 10/06/2015 16:12

Vraiment un grand merci pour cette video du film "Ashoka"! je vois qu'il y a des outils qui vont être mis à disposition bientôt sur leur site.
je suis très intéressée par ce sujet: travailler le vivre ensemble, la coopération, pouvoir exprimer ses émotions, travailler l'empathie, le cahier de réussites, les conseils ... Pourquoi ? Dans mon école, je trouve qu'il y a un problème en récréation par exemple, des enfants qui se bousculent, s'écharpent, ne se voient pas...des bolides certains....et pourtant il s'agit davantage de Moyens et de Grands que de Petits.
isa, je te demanderais bien de poser cette question en tant qu'article : utilisez vous des outils de médiation en cas de conflits? Quand des enfants dans la cour se bagarrent, comment réagissez vous? Comment les enfants réparent ils leur bêtises ? Y a t'il des moments où vous en parlez en équipe? bref, qu'est ce que vous avez mis en place en rapport avec cela? Je pensais avoir un volet "Vivre ensemble" dans le projet d'école, avec un projet concernant la cour de récréation: réfléchir et faire réfléchir les enfants, pas seulement sur les droits et interdits mais aller bien au delà: mixer davantage les âges (non plus la récré des Petits et celles des grands) et chercher des idées avec les enfants concernant les jeux à apprendre, à apprendre aux petits, comment prendre soin d'eux? Comment on fait quand on a eu un conflit avec quelqu'un (pourquoi pas des lieux pour régler ces conflits? Dans l'école élémentaire de ma fille, il y a les bancs de l'Amitié sur lesquels les enfts peuvent aller y parler et se réconcilier) penser l'entretien, le nettoyage de la cour avec eux : ramasser les petits cailloux que les Petits ont déplacé.... je sais que je suis un peu hors sujet Isa mais comme le dit Emilie, le climat d'une classe, d'une école est si important...

fanou 10/06/2015 15:42

Isa "Est-ce que tu sais ce qui te motive pour venir à l'école en tant qu'enseignant ?"
donner aux enfants l'envie d'apprendre, de devenir curieux, de prendre du plaisir dans les activités que je leur propose, les faire évoluer et observer que ça y est il a compris, il passe à une autre étape, les voir heureux les uns avec les autres, me sourire, discuter entre eux et avec moi, ne pas oublier celui qui est tout seul et l'intégrer dans le groupe, être ensemble....

isa 10/06/2015 16:21

tes dominantes IM ne sont pas interpersonnelle et intra-personnelle par hasard ? Mes lectures déteignent sur moi :-))

sylvieh 08/06/2015 22:08

Incroyable comme je me retrouve dans le commentaire d'Elodie.
Ce que j'aime par dessus tout, c'est l'Accueil,: capter les premiers regards, premiers sourires, faire en sorte que les enfants se sentent bien, en sécurité. une fois cela atteint, ce qui me passionne c'est de chercher ce qui va pouvoir les faire grandir ( au niveau autonomie, apprentissages...) alors inventer, chercher en PARTAGEANT comment, avec quoi. En ce moment, c'est le choix des ateliers sur lequel je travaille: 3 semaines après sa mise en place, comme cela a évolué! comme les enfants sont entrés dedans et les parents comprennent (ou en tout cas sont concernés "par") ce que cette nouvelle organisation génère comme apprentissages. Et tout cela grâce à ce bouillonnement d'idées ...que l'on trouve sur ce blog! merci Pierrick! merci à bien d'autres! Et très vite j'envoie des photos de cette nouvelle organisation!

Elodie 08/06/2015 21:35

Décidément j'adore ce blog. Isa tu as le don de nous accompagner toujours plus loin dans la réflexion.
Donner envie d'aller à l'école a toujours été une priorité pour moi. Je viens de me rendre compte que je l'ai affiché cette semaine pour les nouveaux inscrits : "Des portes ouvertes pourquoi ? tout d'abord pour donner à votre enfant l'envie de venir à l'école... "
Par contre je donne d'abord envie de venir à l'école et je pense que j'y réussi bien, cette année je pense avec tous. Par contre susciter l'envie d'apprendre (accepter les efforts et les contraintes associées) chez tous c'est moins évident... je vais creuser cette différence, je cultive moins explicitement l'envie d'apprendre que l'envie de venir à l'école.
En début d'année, je cultive le plaisir. Les premières semaines le toboggan à l'espace moteur est fait pour ça, on cuisine, on peint, on chante en petit groupe, je lis des histoires les yeux dans les yeux, les contraintes scolaires mettent du temps à se mettre en place. J'ai peu d'exigences si ce n'est celle du respect et de la sécurité. Le plaisir permet de surmonter les difficultés de séparation. Quand ils sont heureux de venir, ils sont actifs, ils investissent les possibles de la classe et les apprentissages peuvent s'amorcer.

Je ne m'étais jamais interrogée sur ma propre envie d'aller à l'école.
Pour ma part, je crois que ce qui me motive le plus en temps qu'enseignante c'est l'échange, la coopération, les relations. J'aime réussir, me creuser la tête jusqu'à y arriver. J'adore réfléchir, chercher, apprendre mais j'aime surtout partager.
Je ne sais pas travailler seule, enfin si je sais mais c'est la dynamique d'équipe qui me porte.

Dans la classe au quotidien nos élèves nous disent merci par leurs sourires, leurs câlins sans compter les mots gentils et ça fait du bien. Ca aussi ça me motive mais c'est encore du partage...

isa 09/06/2015 23:55

Ce qui est paradoxal, c'est que tu aimes travailler en équipe et c'est aussi ce qui te fait redouter de venir à l'école. Effectivement, une équipe demande beaucoup de travail et d'efforts pour arriver à trouver la bonne place, quand ça dysfonctionne il faut toujours aller voir du côté de la place et du lien. L'insécurité ressentie est une réaction émotionnelle , mais y a t il une réelle insécurité ? Raisonner sur ses émotions est peut être une voie.

Elodie 09/06/2015 20:39

Ce qui me fait redouter d'aller à l'école... les jours où nous n'arrivons pas à être sur la même longueur d'onde avec mon atsem et où le climat de classe est tendu, là mon enthousiasme s'envole, j'aimerais être ailleurs qu'à l'école :-(
Je vais voir le positif : mon besoin de sécurité doit être parfois satisfait si j'arrive à accéder aux étages supérieurs de la pyramide.
Tu me fais prendre conscience que je suis sur la bonne voie car c'est bien ce besoin de sécurité sur lequel nous travaillons depuis deux ans et le climat de la classe s'est beaucoup amélioré pour le bien de tous. Ouf !

isa 08/06/2015 22:38

Concernant tes motivations , on retrouve d'abord le besoin d'appartenance ( relations, partages) mais aussi ceux de reconnaissance ( merci, câlins, mots gentils...) et d'accomplissement ( chercher, se creuser la tête, apprendre...), il me semble que tu connais la pyramide de Maslow. Et qu'est ce qui te fait redouter d'aller à l'école ?

isa 08/06/2015 22:32

Mais est ce qu'aimer venir à l'école n'est pas la première étape pour avoir le goût d'apprendre ?

fanou 08/06/2015 17:17

Comme Émilie, je pense que la qualité de la préparation est fondamentale : une fois que nous avons tout pensé, préparé, nous avons encore plus envie d'apprendre à nos élèves en leur faisant découvrir le fruit de notre travail.

isa 08/06/2015 17:31

Est-ce que tu sais ce qui te motive pour venir à l'école en tant qu'enseignant ?

Emilie44 08/06/2015 00:33

Oui, moi aussi je considère que cette question est la principale sur laquelle on doit travailler quand on est enseignant : comment donner l'envie d'apprendre à nos élèves?

Pour moi, le plaisir ne va pas de soi mais c'est la préparation de l'environnement de la classe qui va le faire plus facilement émerger (voir la notion d'ambiance en pédagogie Montessori). C'est par la préparation minutieuse et réfléchie de l'ambiance qu'on peut le susciter chez nos élèves.

Et du coup, quand l'enseignant n'a pas envie de venir dans sa classe, il prépare moins minutieusement son ambiance de classe, ce qui se ressent sur l'envie de travailler des élèves.

isa 08/06/2015 08:51

Tu établis un lien direct entre la préparation de l'enseignant et l'envie de venir en classe de l'élève, Emilie . Mais partons du principe que toutes les classes Montessori sont aménagées de la même façon avec minutie et réflexion comme tu le dis, crois-tu que ça fonctionne pour tous quelque soit l'enseignant ?

sylvieh 07/06/2015 23:31

Alors moi, je laisse aller mon questionnement à ces deux petits enfants de ma classe, les seuls qui ne vont pas jusqu'au bout de leur activité... pas toutes les activités. Les observations et bilans relatifs à ces dernières se basent exclusivement sur des activités d'ateliers du type collage, motricité fine, reconnaissance de lettres, langage....d'où mon interrogation: est ce que je ne propose pas souvent le même type d'activité dite classique, d'une certaine intelligence dite "je ne sais pas comment" mais certainement pas assez sensorielle? C'est une intuition, un désir , de ma part, aller vers des propositions du type de celles de Mimi (bacs sensorielles, découverte de la matière, expérience sensible(?) ) me semblerait intéressant et que ces deux enfants me signifient en ne rentrant pas ds l'activité de la même manière que les autres. J'avoue ne pas mettre mise encore à lire beaucoup sur IME....faut que je trouve le temps....l'envie...la nécessité....

sophie (pas si) sage 07/06/2015 19:32

Une autre vidéo « Ensemble, redessinons l’éducation » - Et si nos enfants grandissaient autrement ? :
http://france.ashoka.org/le-film

edith 08/06/2015 19:25

Merci
J'ai aussi fait cette recherche à partir de ton "moteur de recherche" mais j'ai tapé "conférences" au lieu de taper "vidéos"

isa 08/06/2015 19:02

Voilà un lien qui peut te permettre d'en retrouver quelques unes http://www.ecolepetitesection.com/search/vid%C3%A9os/

edith 08/06/2015 18:53

Oui, c'était ma suggestion....mais je comprends que c'est une demande qui exige un travail trop important pour toi.
Alors j'ai suivi ton idée et j'ai créé un tableau "Vidéos" sur Pinterest....il va s'enrichir quand je retrouverai sur ton blog ce que je n'avais pas mis dans mes favoris.

isa 08/06/2015 16:46

Je viens de relire ton commentaire précédent, tu voudrais que je crée un espace pour retrouver toutes les vidéos, c'est ça ? Effectivement le mieux est sûrement d'avoir un Pinterest car cela veut dire qu'il me faudrait faire encore un sommaire de plus et j'avoue que c'est déjà un gros travail de mettre tous les sommaires à jour régulièrement, qui a une meilleure idée ?

edith 08/06/2015 16:34

Oui, bonne idée, je n'y avais pas pensé!
Je stocke des images, mais pas encore de vidéos!
Merci pour l'idée.

isa 08/06/2015 16:01

Je viens de les ajouter à l'article Edith, on peut ensuite les épingler personnellement sur son Pinterest.

edith 08/06/2015 13:12

Ca fait du bien de voir ces images!
Pour Isa:
est-ce que tu pourrais regrouper quelque part toutes les vidéos et qu'on puisse y accéder depuis la page d'accueil (ajouter un lien en-dessous de pinterest et Facebook par exemple)
Merci

Estelle 07/06/2015 15:50

C'est peut être en allant à l'école le Dimanche, via l'ENT, qu'on peut éviter d'avoir la boule au ventre le dimanche soir!

sophie (pas si) sage 07/06/2015 14:57

Eduquer nos élèves à la joie, leur laisser exprimer cette capacité de rêver ...
Une superbe vidéo qui exprime tous ces sentiments :
http://www.printemps-education.org/slide/et-si-nous-eduquions-nos-enfants-a-la-joie/

Pat91 07/06/2015 12:15

Mon premier objectif quelque soit ma classe !!!!! Venir à l'école avec envie et le plaisir d'apprendre.... en développant et en renforçant la confiance en soi avec une pédagogie positive et bienveillante.
Et en s'attachant aux différences des uns et des autres, chaque élève est unique et particulier. Il enrichit le groupe de ses différences.
Un sacré programme mais comment enseigner autrement !
Voir le sourire de mes élèves et de leur parents chaque matin une belle réussite !!!!!! Grâce à des projets porteurs permettant à chacun de trouver sa place d'une manière ou d'une autre à l'école et l'entrée de tous dans les apprentissages fondamentaux ! Pour apprendre j'essaie je cherche je me trompe j'essaie d'une autre façon et j'avance marche après marche. Donner une place à l'erreur est important.
Et effectivement la sécurité affective est fondamentale!!!!

Mimi 07/06/2015 11:41

"Donner envie d'apprendre " .... ça ne serait pas l'objectif final de notre valise "sens, talents et IM " ;-) ?
Autrement dit, grâce aux IM qui permettent de développer ses talents et à une approche sensorielle des contenus d'apprentissage, on insufflerait l'envie d'apprendre...

isa 07/06/2015 12:20

J'espère bien que nous allons y arriver Mimi et mon sujet a forcément un lien avec nos projets. Ce que j'interroge ce sont les ressorts qu'il est possible de tirer pour provoquer l'envie d'aller à l'école pour tous... C'est aussi vous permettre de vous interroger sur ce qui vous est donné comme mission principale, et ce que vous en comprenez. Peut être faut-il passer par les freins, comprendre ce qui bloque pour chercher comment y remédier ?

Miss C 07/06/2015 09:31

Donner envie d'aller à l'école le dimanche ! Oui, il faut être passionné pour être passionnant mais cela ne suffit pas. Le professeur Tournesol est bien un passionné, non ? Il faut se rendre accessible et compréhensible de tous.
Je pense qu'il faut aussi donner à nos élèves la sécurité affective essentielle pour pouvoir se séparer de leurs parents en toute confiance et montrer aux parents que cette séparation les fait grandir aussi. Cela suppose leur donner les clés pour nous accorder cette confiance et donc ouvrir la classe, ouvrir notre esprit aussi et les aider à accompagner leur enfant.
L'idée d'avoir un projet commun est très important aussi. Nos élèves se rendent compte qu'ils ont des objectifs personnels et ensemble, c'est une des clés pour donner envie.

Miss C 07/06/2015 10:39

Bine sûr, je vais moi même parfois aussi à l'école le dimanche !
C'est vrai que nous aimons entendre ces parents nous dire que leur enfant aurait voulu voir les copains, la maîtresse et travailler le dimanche. C'est bon signe en effet.
Donner envie c'est surtout donner l'envie d'être curieux et les laisser être curieux, ne pas tout interdire. J'ai vu des collègues pester contre des élèves qui "touchaient", ha le gros mot !
Appréhender leur classe, leur espace, leur vie avec appétit !

isa 07/06/2015 10:28

Non bien sûr, il ne s'agit pas d'aller à l' école le Dimanche mais de ne pas avoir la boule au ventre le dimanche soir :-)) Ah la sécurité affective, j'avais écrit un article pour l'autonomie affective et effectivement, cette sécurité est fondamentale. http://www.ecolepetitesection.com/2015/02/comment-penser-l-autonomie-affective-dans-l-organisation-de-la-classe.html