L'évaluation, à quoi ça sert ?

Publié le par isa

« Quand un enseignement est efficace, il se défend tout seul », Howard Gardner dans « L’intelligence et l’école » affirme que la pédagogie de la compréhension doit remplacer la pédagogie de la bonne réponse. Il explique que celui qui comprend en profondeur peut explorer le monde de différentes manières et il écrit «  L’évaluation de la compréhension ne fait intervenir ni la restitution d’informations apprises, ni la répétition de pratiques maitrisées. A la place, elle met en jeu l’application appropriée des concepts et principes à des questions ou des problèmes nouveaux ».

Ce préambule ouvre notre débat autour des cahiers de réussite/progrès/habiletés et de l’évaluation en général.

Avant d’entrer dans les détails, avant d’examiner des outils que vous avez conçus ou que vous tentez de concevoir, des documents qui pourraient nous guider, avant d’imaginer concrètement une forme d’évaluation, pourriez –vous répondre aux simples questions suivantes ?

«  Quelle est votre motivation à évaluer ? »

«  A quoi ça sert ? »

Je vous explique mon plan.

Lors de mon article de rentrée, je vous ai demandé quel sens cela avait d’être enseignant à l’heure actuelle afin de ressentir l’intérêt de votre travail en allant chercher du sens à le faire. Un des critères qui permet de juger positivement son travail est de connaitre sa mission et ses objectifs. Evaluer fait partie de votre mission comme nous pouvons le lire dans les nouveaux programmes. Mais est-ce que chacun l’entend de la même façon et le ressent aussi de la même façon ? Je n’en suis pas sûre et je trouve intéressant que vous exprimiez votre regard sur cette partie de votre travail.

L'évaluation, à quoi ça sert ?

Publié dans évaluation positive

Commenter cet article

maud 13/09/2015 14:12

comme tu dois t'en douter je n'aime pas évaluer... surtout en PS mais la définition d'Elodie me plait "mettre en valeur les compétence des enfants"

je ne me satisfais plus d'un travail "mal fait" je le refais faire avec moi, en le simplifiant si besoin puis en le recomplexifiant pour que l'enfant se retrouve en situation de réussite. Je ne garde quasi jamais un travail avec des erreurs.

Même en motricité j'avais du mal mais je me suis rendue compte que les petits aimaient pour se surpasser avoir un objectif à atteindre. Ensuite et comme toujours c'est dans la manière de gérer les réussites ou les échecs que l'on aide les enfants à avoir envie.

Bref l'évaluation positive :) cela donne confiance sans avoir la pression du jugement ou de l'échec.

Elodie 12/09/2015 13:12

En lisant les documents d’accompagnement Education Physique (p16 - Créer une dynamique d'apprentissage) j'ai relevé une définition qui correspond à plusieurs commentaires déjà publiés :
"Savoir évaluer, c'est savoir mettre en valeur"
"Evaluer à l'école maternelle, dans le domaine "agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités physiques", c'est savoir mettre en valeur les compétences des enfants, leurs essais et leurs réussites pour eux-mêmes et pour leurs parents."
(...) encourager toutes les tentatives
(...) mettre en évidence la plus petite réussite*En valorisant les exploits individuels, en félicitant le groupe pour ses conquêtes collectives
(...)

isa 12/09/2015 18:09

J'ai préparé un article pour Mardi, notre réflexion se poursuit à partir de vos interventions, il nous faut défricher tous les recoins de ce qu'on entend et ce qu'on ressent de cette évaluation. Il me semble que c'est incontournable avant même la conception d'outils. Dire que l'évaluation nous rebute est nécessaire pour tenter de comprendre comment diriger nos idées afin que les outils motivent tout le monde.

edith 11/09/2015 21:11

Je pense ne pas avoir de motivation à évaluer, disons que je m'en passerais bien....je n'ai pas encore trouvé de système qui me convienne
Par contre ça sert à pouvoir transmettre là où chacun a progressé : transmettre aux parents
Ca me sert aussi à affiner et différencier mes interventions
Et ça servira (je mets au futur car je compte bien que ma prochaine mouture servira) aux élèves à visualiser leur avancée dans les apprentissages.

Lise 09/09/2015 21:57

Chez nous ce qui concerne l'évaluation se résume à pouvoir déceler les difficultés et handicaps des enfants et leur apporter les remédiations nécessaires. Pas d'obligation en matières de livret d'évaluations à portée des parents, ni de fiches évaluations. J'ai plutôt l'impression que l'évaluation tient encore bcp (trop?) à l'intuition de l'enseignant.... Pour ma part je note les réussites et les difficultés des élèves afin de leur donner les moyens de réussir. (Différenciation) Je note aussi le degré de l'apprentissage. Par contre je cherche encore un moyen simple et facile qui me donnerait une vue d'ensemble des observations des apprentissages pour chacun! Ce qui me renvoie à la question de quoi évaluer en maternelle surtout que les compétences se travaillent et s'acquièrent jusqu'en fin de cycle 1 ( chez nous cycle 1=2,5 à 8ans) avec une évaluation sommative. L'évaluation serait donc un moyen de se situer dans l'apprentissage et d'ajuster son enseignement pour donner à chacun la possibilité d'y arriver....

Dao mich 09/09/2015 21:50

Oui c'est ça : difficile à gérer pour moi, car je ne sais jamais si je fais les bons choix , peut etre que c est ça qui est difficile : faire des choix et lesquels
en dehors de ça je trouve passionnant le travail actuel sur les Ims

pascale 09/09/2015 20:09

Evaluer c'est donner de la valeur à un élève!

Sev 09/09/2015 19:25

L'évaluation me permet de voir où en est l'enfant afin de le faire avancer;
ex: si j'observe qu'il connait les écritures chiffrées jusqu' 3, je vais lui proposer d'apprendre le 4, le 5 et le 6. Je ne fais plus d'évaluations collectives, tout est fonction du rythme de chacun.

julia 09/09/2015 15:38

Evaluer pour moi c'est savoir ou en est l’élève afin de mieux adapter par la suite. cela devrait être aussi permettre aux élèves de savoir où ils en sont.
Je constate souvent en maternelle qu'ils savent faire un jour, plus le lendemain,... d’où cette évaluation "photo d'un moment" que je trouve parfois/souvent pas représentative.

Daomich 08/09/2015 23:54

Isa , je pense m être mal expliquée.. C est la tâche d évaluer qui me paraît compliquée je ne sais pas si je vais dans le bon sens ..

isa 09/09/2015 08:55

Tu trouves cette tâche lourde et imprécise, c'est ça ?

Géraldine B. 08/09/2015 23:46

Pour moi l'évaluation a un sens pour savoir où en est l'enfant et afin quil prenne conscience de ce qu'il grandit, qu'il apprend et qu'il prenne plaisir a apprendre.
C'est la principale différence entre nous et la garderie.
Il faut prendre garde à ce que ces dernières soit positives et non le constat d'un échec pour les plus jeunes ou en difficulté et a ne pas creer le stress chez les parents. Voila rapidement sans vous avoir lus ce qui me vient a l'esprit.

fanou 08/09/2015 22:54

Je crois que l'évaluation doit avant tout servir aux élèves; cette évaluation doit leur permettre de croire en leurs capacités de réussite pour leur donner une envie de progresser, d'apprendre. L'évaluation doit être motivante ( réaliser un puzzle en prenant du plaisir lorsqu'il est réussi ou le terminer pour avoir le plaisir de colorier sur sa fiche les 3 étoiles...). Peu importe le motif.Il y a aussi peut être un sentiment individuel d'être capable de faire quelque chose.Et pour ça l'élève doit savoir ce qu'il a réussi et ce qu'il peut faire pour avancer: n'est-ce pas la perception de la compétence qui va figurer sur le livret personnel de chaque enfant? Le cahier de réussites devrait donc permettre à chaque élève de mieux se connaître...Pour ma part, les évaluations à un instant T ne m'ont jamais emballée parce qu'après? On peut intégrer les évaluations à certaines activités, mais pour les activités artistiques ou autres, on est pas dans la performance, on est plus dans le plaisir...

Elodie 08/09/2015 21:51

Tout d'abord isa, vraiment merci de trouver à chaque fois des entrées aussi intéressantes.
Tu sais nous faire réfléchir. Tes références peuvent interpeller. Aujourd'hui, elle me fait du bien. Je ressens toujours le besoin de légitimer mes choix, mes pratiques et ta citation d'Howard Gardner me conforte dans la direction que j'ai pris depuis plusieurs années.
Je ne fais que très rarement des fiches et je ne propose plus ( ou très rarement) d'évaluations pour tous à un instant t.
J'observe beaucoup et j'accorde énormément d'importance à toutes les occasions de vie de classe où pour résoudre des problèmes les élèves mobilisent des connaissances, des notions déjà travaillées. Là je sais que c'est acquis et je le pointe/reporte dans les livrets, sur mes brevets.
J'évalue pour gagner du temps et ne travailler certaines notions qu'avec ceux qui en ont besoin.
J'évalue pour valoriser ce que les élèves savent déjà, le chemin parcouru et pour savoir ce sur quoi il faut que je travaille pour les aider au mieux...
Je ne vis pas du tout l'évaluation comme une contrainte, c'est un outil au quotidien.
J'ai besoin de savoir si ce que j'ai proposé a marché ou pas, s'ils ont appris.

Elodie 09/09/2015 07:45

En fait je m'efforce de vraiment cibler un (et un seul) objectif pour chacune des taches que je propose à mes élèves. J'essaie d'anticiper les obstacles, je recherche chaque étape nécessaire à la réussite globale de la tache; ces critères de réussite je les note en entête de mon tableau et je les pointe plus facilement. La relcture est facile pour constituer des groupes avec qui travailler spécifiquement ce qui leur font obstacle. Là l'éval je la décide. Je choisis quoi observer sur tel atelier ou sur tel laps de temps.

Mais lors de ces temps ou à d'autres moments, la circonstance fait qu'un élève me montre qu'il sait faire quelque chose (ce n'était pas ce que je comptas évaluer ce jour là) et ça je le met sur un post-it que je vais "ranger"/ reporter sur ma fiche de suivi élève.
La seconde façon est moins facile à gérer et je sais que je ne peux pas tout voir ou consigner, c'est pas grave mais je valorise chaque réussite observer. J'utilise beaucoup le compliment descriptif "Je vois que tu..." pour mettre en mot ce que l'élève a réussi.

isa 08/09/2015 22:05

L'observation qui fait évidemment partie de l'évaluation est elle "gérable" en temps ? Comment être dedans (actif) et dehors (en retrait) en même temps ? Est ce que tu décides d'observer ou est-ce les circonstances qui t'y poussent ?

Auré 08/09/2015 20:24

Quelle est votre motivation à évaluer ? Je ne suis pas spécialement motivée à évaluer. Je le fais parce que c'est une demande institutionnelle avec un livret à remplir.
Mais j'observe mes élèves et je note ce qu'ils savent faire en plus d'une évaluation sur des exercices précis. Est-ce qu'on peut dire que j'évalue quand je note ce que mes élèves savent faire en les observant pendant leurs jeux ou leurs activités ???
A quoi ça sert ? A savoir ce que les élèves savent faire à un moment donné

Auré 09/09/2015 20:40

Je crois que je serai plus motivée si c'était plus rapide à mener et moins chronophage : difficile avec 30 PS par classe et une atsem seulement 4h par jour (sieste comprise...)
On passe à côté de beaucoup de choses quand on a autant d'élèves sous les yeux !
L'an dernier j'ai bien apprécié Isa tes évals sur les albums lus : pratiques et rapides : il faut juste que les autres élèves soient suffisamment autonomes et occupés pour pouvoir le faire tranquillement. Mais c'est une éval parmis beaucoup d'autres...
Du coup nouvelle question : est-ce que l'on peut/doit évaluer toutes les compétences que les élèves doivent acquérir en maternelle ?

Géraldine B. 08/09/2015 23:43

Ah ! Les reponses m'intéressent parce que pour moi... les bonnes intentions dont là mais je n'arrive pas a fzire les deux. ... Observer et animer....

isa 08/09/2015 21:50

Est ce qu'il y aurait une manière de faire qui te motive plus ?

Daomich 08/09/2015 19:24

Finalement à la question à quoi ça sert : dans tous les cas cela doit essentiellement servir à encourager
Et qu'elle est ma motivation : la même que si je devais déplacer un temple égyptien parce L eau monte
J essaie de le faire et j y mets énormément d énergie mais le résultat n est pas la

isa 08/09/2015 21:39

C'est important de le dire Michèle, tu réponds complètement à ma question, la motivation est importante dans ce genre d'exercice et si tu ne l'as pas, il faut peut-être y voir que tu n'y mets pas suffisamment de sens. C'est ce que nous allons voir ensemble.

Daomich 08/09/2015 19:21

Donc pour les évaluations... Je me sens u peu dépassée par l ampleur de la tâche
Quelquefois j arrive à formaliser par écrit les réussites .. ( type boutonner sa veste ou mettre ses chaussures..) mais je n arrive jamais à le faire pour toute la classe
À peu près pareil pour certaines compétences comme le découpage , ils sont tous très différents , et presque jamais au même endroit... Pareil pour la tenue du crayon...
Beaucoup de doute dans ma pratique

Daomich 08/09/2015 19:17

Excellentes réflexions qui me laissent comme toujours dans un profond abîme de perplexités...
Pourquoi? J ai tendance à fonctionner moi aussi beaucoup au niveau des intuitions...
J ai du mal à mettre des mots dessus
C est pourquoi ce blog m aide autant
Il me permet de valider ou non mes intuitions...
Donc pour

valP 08/09/2015 18:23

bonsoir
Je distingue 2 types d'évaluations : il y a effectivement l'évaluation au quotidien où l'on note les difficultés de certains pour telles et telles choses, les réussites. Forcemment ils ne vont pas aux mêmes rythmes. Certains iront plus loin, d'autres moins, mais il s'agit de les amener progressivement tous aux compétences attendues. Pour moi c'est un suivi indispensable et cette évaluation me sert énormément. Ensuite il y a l'évaluation plus ponctuelle à destination (aussi) des parents. Celle ci est une photo à un instant "t" : elle est plus "pesante" mais elle a aussi son intérêt, elle permet, à un moment donné de se poser et faire un point plus poussé avec chaque enfant.
Le cahier de suivi (de progrès) devrait permettre de lier davantage ces 2 types d'évaluations et surtout impliquer davantage l'enfant et c'est ce qui me motive. Cela donne plus de sens aux apprentissages, pourquoi fait on telle chose etc... Mais au niveau pratique puisqu'il s'agit d'un cahier de suivi maternelle je m'interroge : comment les parents se repèrent ils? comment voient ils sur ce cahier que nous travaillons telle et telle chose mais que c'est encore difficile pour leur enfant? C'est aussi une aide pour eux pour aider leur enfant à progresser. Je crois que j'ai besoin de me plonger un peu plus dans ce cahier et sa mise en place...

ValP 09/09/2015 14:43

En fait l'évaluation au quotidien c'est une feuille de suivi avec les prénoms des enfants et des colonnes (outil rien que pour moi--> commentaires). L'autre évaluation que l'on donne aux parents ce sont des intitulés de certaines compétences travaillées et des codifications (1 - j'ai réussi 2 - je dois encore faire des progrès) avec, s'il y a lieu en complément, les fiches d'évaluations qui induisent la codification. Cela ne me satisfait pas d'où mon intérêt pour le cahier de suivi qui servira aussi beaucoup plus à l'enfant.

isa 08/09/2015 21:53

Peux tu expliquer la forme concrète que prennent les deux façons d'évaluer que tu décris ?

marielle 08/09/2015 18:23

J'ai peut de motivation à évaluer...
j'ai un livret d'éval en juin pour montrer aux parents ce que leurs enfants ont appris en balayant les disciplines .
J'ai un livret "à grandir" rendu aux mois de décembre et avril, pour montrer aux parents les progrès en autonomie et en communication de leur enfants.
J'avoue que pendant l'année j'évalue peu, car je ne sais pas comment orienter mon regard lors des observations.
Je ne sais pas quel critère observer et à quel moment et comment.
Je trouve que les évaluations sont chronophages.
Je ressents les choses plus que je les observe ou évalue...

isa 08/09/2015 22:10

Tu me donnes raison Marielle quand j'écris que chacun ressent différemment, en cela, il est difficile d'uniformiser un mode d'évaluation. Cependant quand je te lis, je vois bien que tu as déjà de nombreux outils à ta disposition.

Elodie 08/09/2015 21:38

Je lis ta réponse en souriant. On se connait, nos classes se ressemblent beaucoup en bien des points, on a la même sensibilité pour plein de choses et contrairement à toi moi j'ai l'impression que j'évalue tout le temps. J'ai toujours une grille à portée de main, au delà du passage à un atelier j'annote des niveaux graduels de réussite... oui je sais je choisis rarement le plus simple... tu sourirais si tu voyais le nombre de listes que j'ai déjà remplies en une semaine et demie !!!
Je crois que tu évalues aussi en permanence mais pas de façon explicite, peut être sans laisser des traces, tu es très attentive à tes élèves et tu ajustes tes propositions en fonction de ce que tu ressens, pour moi c'est déjà de l'évaluation :-)

Aurélie 08/09/2015 17:27

Bref ;-) l'évaluation est un outil au service de l'autre.

Aurélie 08/09/2015 18:31

Il est impliqué dans ses apprentissages.
L'évaluation est aussi pour l'enseignant, un moyen d'adapter son enseignement pour répondre aux besoins identifiés !
En fait, je prône l'évaluation formative ;-)

Aurélie 08/09/2015 18:18

C'est un outil de communication pour l'enseignant qui rend compte à ses élèves, les parents ou un autre membre de la communauté éducative, l'institution.
C'est un outil de "travail" pour l'élève.

Aurélie 08/09/2015 17:19

Il faut déjà commencer par rappeler qu'il existe de multiples paliers dans les compétences que l'on cherche à atteindre et cela se fait tout au long d'une vie. On n'atteint donc rarement un "niveau expert"... Aussi, une évaluation n'est qu'une simple photographie, une représentation à un instant "t" de sa vie de ce que l'on est capable de faire, de réussir ou non. Le champ de l'évaluation est intimement lié à celui de la compétence ! De plus, il y a des compétences qui ne s'évaluent pas avec une feuille et un crayon mais qui relève du domaine de l'observable (savoir s'habiller, prêt de jouets, respect des règles d'un jeu...). Pour toutes ces choses que l'on observe chez l'autre, il est important de le formuler oralement, notamment à l'enfant. Ainsi, petit à petit, il lui sera possible de se rendre compte par lui même de ses progrès / difficultés (chemin parcouru) et donc des nouvelles choses qu'ils sont capables de réaliser ou non. On peut donc s'appuyer sur des outils (cahier de brevets, classeur de savoir, portfolio...) qui lui seront utiles et qui lui serviront de trace !

isa 08/09/2015 18:08

C'est un outil de communication selon toi ?

Aurélie 08/09/2015 17:25

Je ne suis donc pas du tout pour refaire des tests (appelez ça évaluation diagnostique s'il le faut) en début d'année (juste 2 mois après la fin des cours). Cela n'a aucun sens et surtout ne peut être révélateur. Il nous faut nous appuyer sur les évaluations ou compte rendus de la maîtresse précédente. Et puis ... on nous bassine depuis des années qu'il faut travailler en équipe alors pourquoi s'évertuer (surtout au primaire) à refaire quelque chose qui a déjà été bien fait à peine quelques semaines auparavant ... sérieusement, une bonne réunion de cycle, du partage d'infos, pas de maîtresse cloisonnée dans sa classe et le tout est joué !

Nathalie M 08/09/2015 13:43

Un progrès ça peut tout simplement être une prise conscience que l'enfant parvient à faire quelque chose qu'il ne savait pas faire avant ou pour laquelle il lui fallait beaucoup d'efforts ( Compter plus loin, s'habiller , se tenir tranquille, réussir un puzzle....)en fait cela demande beaucoup d'observation.
Pour l'évaluation diagnostique, c'est aussi parfois de l'observation et parfois des moments individuel avec l'enfant pour lui demander de me montrer comment il compte et jusqu'où mais c'est aussi en collectif par ex avant une séance de graphisme observer la tenue de l'outil. ... Ai je été claire?

isa 08/09/2015 16:21

Un progrès, c'est donc selon toi quand l'enfant dit "Ah ça y est, je sais le faire !", est-ce qu'on peut mesurer tous les progrès ?
oui tu es claire Nathalie, et je comprends très bien, parce que c'est ce que nous faisons. Mes questions sont comment ordonne-t-on ce type d'évaluation ? Peut-on le faire pour tout ? As-tu des priorités ? Est-ce qu'on revient systématiquement et pour chacun sur ce qui n'a pas été compris ?

Nathalie M 08/09/2015 08:38

Bonjour Isa ,
Pour moi l'évaluation sert surtout à mesurer les progrès des élèves et à leur montrer qu'ils savent faire des choses ,qu'ils trouvent parfois difficiles, tout seul.
Elle peut aussi être diagnostique et nous permettre de cibler les points à travailler davantage avec tel ou tel enfant.

sylvieh 08/09/2015 23:28

Coucou isa,
je vous lis cette année mais je pense peu écrire...besoin de prendre du temps hors classe...
En tout cas, la rentrée s'est très bien passée.
Très concrêtement, je pense aux éval diagnostiques déjà réalisées cette première semaine :

- le comportement,les attitudes remarquées lors d'observations non ciblées ( sans doute celles ci pourraient l'être ciblées: se poser, oberver vraiment, qui va là, qui fait ceci, comment... avec qui . Pourquoi ne pas consacrer un petit temps ds ma semaine à cela?
- éval ciblées qui concernent:
l'aptitude à décoller et coller des gommettes sur une feuille pour décorer sa couverture de cahier puis la capacité de commencer à les organiser ds l'espace ( ss qu'elles ne se touchent) pour certains on en est bien loin et pour d'autres "c'est finger in the noze" et bien sûr évaluer le degré d'envie de faire l'activité et la capacité à y rester un petit moment... Tout cela paraît très rébarbatif...mais je sais que certains vont pouvoir être stimulés pour travailler la motricité fine, d'autres semblent déjà très autonomes donc je pourrais me consacrer plus particulièrement aux autres. Je réalise aussi que le coin à bouger proposé l'an dernier va refaire son apparition ...car pour certains le besoin de bouger est plus fort ...
- la connaissance des couleurs lors du jeu maxi colorado au cours duquel mon Atsem demande aux enfants de nommer la couleur des pions au début du jeu et de lui donner un pion de chaque couleur: éva diagnostique qui va donc nous aider également à proposer à ceux qui ont besoin le tri, en nommant, avec un jeu de Kim...

Par contre, pour l'instant ces éva ne sont pas formatives, les enfants ne sont pas en train de réaliser qu'ils progressent, grandissent...Tout est à construire...Ce n'est qu'un début, comme chaque année....j'avais pensé, pour commencer, faire apparaître sur le cahier des réussites les couleurs connues mais sous quelle forme? (des gommettes de chaque couleur connue collées sur un petit carton? ou un collage de papiers de chaque couleur connue sur un petit carton?) ??? J'attends de vous lire...

isa 08/09/2015 09:01

Est-ce que tu peux me dire comment se traduit un progrès ?
Concernant l'évaluation diagnostique, penses-tu la pratiquer régulièrement et sous quelle forme ?
Mes questions, comme d'habitude, ne sont ni des pièges ni des jugements, il s'agit juste d'avancer dans la réflexion commune pour préciser toujours plus notre pensée. De même, il n'y a pas obligation à répondre, chacun reste libre de ce qu'il veut faire. Parfois les questions ouvrent d'autres champs à l'approfondissement.