Quand fait-on l'évaluation ?

Publié le par isa

Nous entrons dans notre deuxième volet concernant l’évaluation positive.

Nous avons débattu autour du concept lors de la première période et nous avons avancé dans la réflexion sur ce qui motive l’évaluation pour l’enseignant et ce qu’elle recèle pour l’élève et sa famille.

Nous avons balayé les conditions qui nous semblent être indispensables pour une évaluation efficace : celle de l’observation individuelle, celle de l’autonomie, celle de l’objectivité, celle de l’encouragement, celle de la place de l’erreur et de sa valorisation et celle de la prise en compte de la place des familles.

Il est temps d’entrer dans la concrétisation.

Je vous propose de nous pencher sur les grandes questions : quand, pourquoi, comment.

Commençons par la question du temps puisque c’est celle qui revient majoritairement dans les objections sur l’organisation de l’évaluation.

Distinguons l’évaluation que fait l’enseignant qui s’accorde un temps d’observation et l’évaluation dont les élèves sont partie prenante.

Dans les deux cas, le temps est mesuré et défini.

Soulevons les problèmes que ce temps vous donne et fouillons pour comprendre.

Partez de votre pratique ; pour le moment, nous ne sommes pas encore dans l’élaboration, nous nous donnons l’année entière pour creuser et construire.

Partez donc de votre pratique pour illustrer notre questionnement, pointez les satisfactions ou les insatisfactions, ce qui vous semble réaliste ou irréaliste.

Avez-vous un rythme, des rythmes, des échéances, des retours en arrière, des accélérations, des temps morts, des répartitions dans le temps, des planifications, des rituels … ?

En conclusion, quelle organisation temporelle pour l'évaluation ?

 

Quand fait-on l'évaluation ?

Publié dans évaluation positive

Commenter cet article

sandrine G 14/11/2015 10:45

J'ai mis en place cette année un cahier de progrès.
Celui-ci détaille les étapes de la séquences en compétences spécifiques.
Chaque jour, après l'activité, l'élève pointe avec moi ses réussites. Si l'étape a été réussie, il met le tampon (date). Je précise si l'enfant a été aidé et les difficultés qui existent encore. Si l'activité n'a pas du tout été réussie nous ne mettons pas le tampon et referons l'activité plus tard.

Cela permet aux élèves de voir les différentes étapes de l'apprentissage, leur avancé dans ces apprentissages, leurs progrès.
Cela me permet de savoir où en est chaque élève et sur quel point retravailler avec lui. Je peux également prendre ensemble les élèves qui ont une même difficulté.
Les parents qui reçoivent ce cahier à chaque vacances, peuvent prendre conscience des activités réalisées en maternelle (beaucoup en manipulation) et de l'avancée de leur enfant.

Cette nouvelle organisation me demande plus de temps de préparation. (3 niveaux)
Mon effectif me permet d'échanger avec chaque élève en fin d'activité mais je ne sais pas si cela serait possible avec 30 élèves!
Je n'ai plus de tableaux où je reportais les réussites et difficultés, je me réfère aux fiches ou cahiers de chacun.

Les évaluations semestrielles (janvier et juin) se font à l'oral ou sur fiche. Je n 'apporte aucune aide. Elles pointent les connaissances et compétences d' un instant donné qui seront reportées dans le livret d'évaluation donné aux famille. Je ne m'y suis pas encore penchée. pour le moment, le livret que j'utilise ne s'adresse qu'aux parents, il n'est pas lisible par les élèves. Je compte bien le changer en y mettant les compétences écrites pour les parents ainsi que des dessins compréhensibles par les enfants. Mais je ne sais pas si j'aurai le temps de le mettre en place cette année!

Voilà, j'espère avoir été clair ;-)

sandrine G 17/11/2015 18:24

Oui, mais je n'ai que 5 PS, 7 MS et 5 GS!

isa 17/11/2015 11:59

Mais est-ce que tu passes tous les élèves dans la journée ?

sandrine G 16/11/2015 18:34

Ceci prend peu de temps, environ 30s/40s (moins d'1 min, c'est sûr!).

Je leur demande s'ils pensent avoir réussi, s'ils ont eu de l'aide, s'il y a des choses à améliorer. Il est vrai qu'ils ne sont pas toujours très objectifs alors je les oriente vers ce que j'attends d'eux. Puis ils tamponnent,et j’annote si besoin.

Si ce sont des activités sous forme de traces écrites et que le temps me manque, je vous avoue que je peux y revenir plus tard dans la matinée (mais dans la mesure du possible je le fais directement après l'activité surtout avec les PS).

isa 16/11/2015 10:11

merci Sandrine de participer avec tes explications, j'aimerais savoir si tu peux calculer le temps que ces validations te prennent avec chaque élève.