1,2,3 crotte alors ! semaine 16 (2015-2016)

Publié le par isa

SEMAINE 16/ 11 JANVIER 2016

DOMINANTE D'ACTIVITE CIBLEE : CONSTRUIRE LES PREMIERS OUTILS POUR STRUCTURER SA PENSEE

« En participant à des défis mathématiques, moi aussi j'exerce mon talent»

Progression: Mettre les élèves en situation d’évaluer de manière intuitive des collections d’objets et de discriminer des petites quantités dans des activités pré-numériques

 

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :Au sein d'une même classe, l‘enseignant prend en compte dans la perspective d'un objectif commun les différences entre enfants qui peuvent se manifester avec une importance particulière dans les premières années de leur vie.

LE LIVRE DE LA SEMAINE

RESUME:

La fourmi fait 1 crotte mini riquiqui.

L’écureuil fait 2 crottes sous une feuille.

Le chat fait 3 crottes et s’en va.

Jusqu’à 10, je compte les cacas.

Crotte alors !

CE QUE NOUS ALLONS FAIRE AVEC CE LIVRE :

La notion de quantité passe par la collection dans l'apprentissage du nombre chez l'enfant et c'est en parallèle avec ce "livre à compter" drôle et évocateur mais également avec une oeuvre de Kusama que les élèves vont être mis au défi de réaliser des collections identiques aux collections référentes afin de réaliser une oeuvre collective.

 

ACCUEIL:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

L'écrit transmet, donne ou rappelle des informations et fait imaginer : il a des incidences cognitives sur celui qui le lit. À l'école maternelle, les enfants le découvrent en utilisant divers supports (livres variés, affiches, lettres, messages électroniques ou téléphoniques, étiquettes, etc.) en relation avec des situations ou des projets qui les rendent nécessaires.

L'enseignant accueille ses élèves.Les élèves recherchent leurs cartes de présence qui ne possèdent plus de photo sauf pour ceux qui étaient encore en difficulté pour reconnaître leur prénom.

L'enseignant regroupe ensuite ses élèves autour du tableau de présence et procède à un appel durant lequel il pointe la carte-prénom de l'élève qu'il désigne afin de sensibiliser ses élèves à l' écriture des autres prénoms, les élèves répondent à l'appel (sur le modèle de l'enseignant) : «  Je suis là ».

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

Il est attentif à ce que l'enfant peut faire seul, avec son soutien (ce que l'enfant réalise alors anticipe souvent sur ce qu'il fera seul dans un avenir proche) ou avec celui des autres enfants

TEMPS:

20mn

ACTIVITE:

participer aux ateliers autonomes

COMPETENCE:

(Explorer le monde)Choisir, utiliser et savoir désigner des outils et des matériaux adaptés à une situation, à des actions techniques spécifiques

ORGANISATION:

individuellement

SOMMAIRE ateliers autonomes du blog

 

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

Les premiers repères temporels permettent à l'enseignant d'« ancrer » pour les enfants les premiers éléments stables d'une chronologie sommaire et de leur proposer un premier travail d'évocation et d'anticipation en s'appuyant sur des évènements proches du moment présent.

 

La frise linéaire du mois est affichée, chaque jour, un élève déplace le petit bonhomme qui indique le changement de jour.En fin de journée, on évoque ce qui a été fait.

EPS:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 : L'enseignant amène les enfants à découvrir leurs possibilités, en proposant des situations qui leur permettent d'explorer et d'étendre (repousser) leurs limites.

TEMPS:

30 mn

ACTIVITE:

Participer à des parcours gymniques

COMPETENCE:

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités physiques)Se déplacer avec aisance dans des environnements variés

 

ORGANISATION:

collective

Cycle parcours gymnique sur la période

sauter grimper parcours niveau 1


sauter grimper parcours niveau 2

entrainement au saut ( suite)

entrainement au grimper

entrainement au grimper (suite)

bilan sauter -grimper

 

REGROUPEMENT 1:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 : L'école demande régulièrement aux élèves d'évoquer, c'est‐à‐dire de parler de ce qui n'est pas présent (récits d'expériences passées, projets de classe...). Ces situations d'évocation entraînent les élèves à mobiliser le langage pour se faire comprendre sans autre appui, elles leur offrent un moyen de s'entraîner à s'exprimer de manière de plus en plus explicite. Cette habileté langagière relève d'un développement continu qui commence tôt et qui ne sera constitué que vers huit ans. Le rôle de l'enseignant est d'induire du recul et de la réflexion sur les propos tenus par les uns et les autres. 

 

TEMPS:

 

5-6 mn

ACTIVITE:

Evoquer la fête de la galette et la réalisation de sa couronne

COMPETENCE:

(Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions)Pratiquer divers usages du langage oral : évoquer

ORGANISATION:

collective

LUNDI -MARDI -MERCREDI-JEUDI-VENDREDI: Dalma a une petite couronne, il explique qu’il a mangé la galette chez lui et qu’il a eu la fève. L’enseignant dit qu’il y aura aussi une fête de la galette à l’école et que chacun doit préparer sa couronne pour y participer. Il note sur le calendrier afin de situer l’évènement. Au fil des jours, les couronnes sont observées et commentées, chacun expliquant pourquoi il a choisi telle ou telle œuvre de Kusama, comment il a réussi à dessiner des cercles ( le mot est maintenant utilisé pour la période maths) et comment il a réussi à prendre le même nombre de gommettes pour tous les cercles( différentes stratégies).

 

Ateliers 1:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

Les apprentissages des jeunes enfants s'inscrivent dans un temps long et leurs progrès sont rarement linéaires. Ils nécessitent souvent un temps d'appropriation qui peut passer soit par la reprise de processus connus

 

TEMPS:

 

20-25mn

 

Un travail de langage avec l'album des réussites

 

Un travail de réinvestissement mais aussi de consolidation sur le concept Beaucoup

 

ACTIVITES:

1 Découvrir et savoir utiliser les ateliers autonomes

2 Parler à l'aide de son album des réussites

3 Remplir des pots et mettre au défi de trouver celui qui contient beaucoup ou pas beaucoup de pions (reprise de l'activité- défi dirigée de la semaine précédente pour consolidation notamment pour ceux qui ont eu des difficultés)

 

COMPETENCES:

1(Explorer le monde)Choisir, utiliser et savoir désigner des outils et des matériaux adaptés à une situation, à des actions techniques spécifiques

2 (Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions)Pratiquer divers usages du langage oral : raconter, décrire, évoquer, expliquer.

3 Construire les premiers outils pour structurer sa pensée)Évaluer et comparer des collections d'objets avec des procédures numériques ou non numériques.

 

ORGANISATION:

atelier 1 en autonomie

atelier 2 supervisé par l'enseignant

atelier 3 supervisé par l'atsem

ATELIER 1 «  Je choisis mon activité autonome »

Support: -

Matériel: tiroirs/plateaux/casiers individuels selon l'organisation de la classe

Consigne: «  Tu choisis ton tiroir, tu vas à une table, tu fais seul(e) et en silence, quand tu as fini, tu ranges et remets le tiroir à sa place, tu peux prendre un autre tiroir qui est rangé»

Document protocole donné par Muriel :

Les règles : -je prends un tiroir dans le meuble -je m’installe à une table -je fais SEUL et en SILENCE -quand j’ai terminé, je remets le matériel dans le tiroir, vérifie avec la photo que tout est en place (complet et prêt à l’emploi) et je range le tiroir dans le meuble. - Je ne prends jamais un tiroir ni du matériel qui est déjà sorti sur une table (et qui est peut-être à quelqu’un)

Quoi d’autre ? -Je peux demander de l’aide à l’adulte pour qu’il me montre. -Je peux faire autant de fois que je veux la même activité. -Je dois laisser la classe propre dans tous les cas : donc si j’ai renversé de l’eau ou autre chose, j’éponge ou ramasse. - Si je le souhaite, je peux demander à présenter mon atelier aux camarades lors du regroupement qui suit.

ATELIER 2 «  Je parle avec mon album des réussites»

Support: album des réussites

Matériel:photographie activités autour du concept BEAUCOUP semaine précédente

Consigne: «  Tu me dis ce que tu fais, j'écris tout ce que tu me dis, c'est pour que tu apprennes à mieux parler »

ATELIER 3 «  Je mets au défi mes copains de retrouver mon pot rempli de beaucoup ou pas beaucoup de pions»

Support: -

Matériel: 2 pots transparents par élève + 2 pots opaques par élève+pions identiques

Consigne: «  Tu remplis tes deux pots transparents, dans l'un tu mets beaucoup de pions, dans l'autre pas beaucoup de pions et les copains devront désigner ce que tu leur demandes, il faudra dire : « Montre moi le pot avec beaucoup de pions ou montre moi le pot avec pas beaucoup de pions»

Plusieurs étapes dans ce défi :

Remplir des pots transparents : chaque élève fait son remplissage puis présente ses deux pots, il décide d'interroger un autre copain et doit formuler sa demande.

Remplir des pots opaques : même procédé, mais en fin de jeu, l'enseignant demande aux élèves d'expliquer comment ils font pour reconnaître l'un ou l'autre.

L'adulte veille à ce que tous les élèves soient sollicités.

Il peut aussi interroger tous les élèves sur une même paire de pots et ne donner la réponse qu'en fin de jeu.

Il peut également fermer les pots opaques avec un couvercle et faire trouver en secouant les pots

 

RECREATION:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :L'enseignant est attentif à ce que tous puissent développer leur estime de soi, s'entraider et partager avec les autres.

TEMPS:

 

30 mn

ACTIVITE:

jouer dans la cour

COMPETENCE:

apprendre en jouant

ORGANISATION:

collective

 

REGROUPEMENT 2:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

Comprendre la notion de quantité implique pour l'enfant de concevoir que la quantité n'est pas la caractéristique d'un objet mais d'une collection d'objets (l'enfant doit également comprendre que le nombre sert à mémoriser la quantité).

 

TEMPS:

 

10 mn voire plus selon les jours

ACTIVITE:

Reconstituer les collections de crottes de chaque page

COMPETENCE:

(Construire les premiers outils pour structurer sa pensée)comparer des collections d’objets avec des procédures numériques et non numériques

ORGANISATION:

collective

LUNDI :L'enseignant présente le livre de la semaine « 1,2,3 crotte alors », il explique que le défi mathématique de cette semaine est de refaire la même collection de crottes que l'on voit sur la page, il distribue à chacun un petit plateau avec un pot contenant 10 pions. L'enseignant lit la page et les élèves doivent mettre sur leur plateau le même nombre de crottes qu'ils voient, l'enseignant les guide en disant « une crotte et encore une et encore une » par exemple quand il s'agit de 3 et non pas 1, 2 et 3. Pour le premier jour, il s'arrête à 3 crottes et félicite les élèves qui ont réussi, encourage ceux qui ont fait des erreurs en leur disant qu'ils vont avoir des activités pour apprendre à faire des collections grâce aux œuvres de Kusama.

MARDI :L'enseignant dit que le défi continue ( distribution de matériel),il recommence à 1 et cette fois, il s'arrête à la page 5 crottes. Comme Lundi, pas question de compter mais bien d'accompagner en dénombrant un et encore un et encore un et encore un, ça fait 4. Evidemment les grosses quantités sont difficiles et l'enseignant explique qu'ils vont apprendre encore en grandissant.

MERCREDI:L'enseignant dit que le défi continue ( distribution de matériel),il recommence à 1 et cette fois, il s'arrête à la page 7 crottes. Si aucun élève n'y parvient, il n'est peut être pas utile de le faire individuellement mais plutôt collectivement avec l'aide du livre qui sert de référence visuelle.

JEUDI: L'enseignant dit que le défi continue encore ( distribution de matériel),il recommence à 1 et cette fois, il s'arrête à la page 10 crottes. Idem Mercredi.

VENDREDI:L'enseignant annonce qu'ils vont refaire le défi jusqu'à 3 et que tous les élèves vont le réussir parce qu'ils ont bien travaillé cette semaine pour cela. Le défi commence, il félicite les élèves qui ont réussi, rassure ceux qui ont encore fait une erreur (s'il y en a) en leur disant qu'ils vont continuer à apprendre, pour ceux qui ont réussi, cela est mis dans leur cahier des habiletés. Lecture du cahier de liaison.

 

 

ATELIERS 2:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 

La comparaison des collections et la production d'une collection de même cardinal qu'une autre sont des activités essentielles pour l'apprentissage du nombre.

 

TEMPS:

 

45 mn

 

et après la sieste, selon les élèves.

 

 

ACTIVITES:

1 Reconstituer une partie du tableau collectif inspiré de Kusama en allant chercher le même nombre de cercles à l'aide d'une photo référence (IM interpersonnel)

2 Remplacer les pois du tableau de Kusama par des cailloux ou éléments naturels à l'aide d'une photo référence (IM naturaliste)

3 Décorer sa couronne en choisissant l'oeuvre de Kusama qui rend joyeux , en dessinant des cercles puis en allant chercher le même nombre de gommettes (IM intrapersonnelle)

 

COMPETENCES:

(Construire les premiers outils pour structurer sa pensée)comparer des collections d’objets avec des procédures numériques et non numériques

 

ORGANISATION:

atelier 1 avec atsem

 

atelier 2 en autonomie

 

atelier 3 avec enseignant

 

 

 

 

 

ATELIER 1 «  Nous faisons un tableau comme celui de Kusama»

Support: carré bristol 20*20cm

Matériel: une photo référence pour chaque partie du tableau + cercles noirs et rouges pré-découpés + colle

Consigne: « Voici ta photo référence, tu dois chercher le même nombre de cercles que Kusama a faits pour reproduire ta partie de tableau»

A l'aide de sa photo référence, l' élève trouve une stratégie pour prendre le même nombre de cercles que sa photo compte, l'adulte supervise et indique les erreurs sans donner de solutions ( non tu n'as pas le même nombre de cercles que Kusama, continue à chercher). L'adulte conseille de bien observer.

Les niveaux de difficultés des photos référence peuvent être recherchés ( petits cercles, grands cercles, différentes couleurs : noir et rouge).

Quand l'élève a le bon nombre, il colle ses cercles et peut reprendre une nouvelle photo référence.

A la fin de l'activité, le tableau collectif est constitué par le groupe avec l'aide de l'adulte.Il ne s'agit pas de reproduire à l'identique le tableau référence, ni de positionner les cercles à leur place, c'est trop difficile mais de travailler la quantité uniquement. L'objectif est avant tout mathématique avant d'être artistique.

ATELIER 2 «  Je fais un tableau comme Kusama avec des cailloux et autres éléments naturels »

Support: photo référence œuvre kusama

Matériel: boite ou couvercle pour mettre sa photo référence

Consigne: « Tu vas remplacer les cercles de Kusama par des cailloux, il faut mettre un caillou pour un cercle et ne pas en oublier »

Soit le temps et le nombre d'adultes permet de laisser les élèves aller chercher à l'extérieur les éléments qui permettront de refaire le tableau, soit les éléments naturels ont été collectés, les élèves posent les cailloux ou autres sur chaque cercle de manière à reproduire le tableau et avoir la bonne quantité. Une photo est prise de la composition.l ne s'agit pas de reproduire à l'identique le tableau référence, ni de positionner les cercles à leur place, c'est trop difficile mais de travailler la quantité uniquement. L'objectif est avant tout mathématique avant d'être artistique.

ATELIER 3 «  Je décore ma couronne pour la fête de la galette»

Support: gabarit couronne rouge ou noir selon les choix des élèves (prévoir)

Matériel: 2 œuvres de Kusama + craies+ gommettes blanches ou cercles pré-découpés

Consigne: Etape 1«  Tu regardes les œuvres de Kusama, tu choisis celle qui te rend joyeux et tu vas décorer ta couronne en faisant comme elle. »

Etape 2«  Tu dessines des cercles comme Kusama puis tu vas chercher le même nombre de gommettes que de cercles pour coller dans chacun»

L'activité est de prendre le nombre de cercles avant de coller et non pas de coller au fur et à mesure, c'est seulement quand l'élève a trouvé sa quantité identique qu'il peut faire le collage.

L'accompagnement de l'enseignant est de signaler à l'élève qu'il ne doit pas faire trop de cercles d'un seul coup mais plutôt dessiner, prendre le nombre, coller puis dessiner, prendre le nombre, coller afin de ne pas être perdu pour chercher son nombre de gommettes.

 

 

RANGEMENT/SORTIE

SIESTE

REPRISE ATELIERS SELON LES ELEVES

REGROUPEMENT 3

 

TEMPS:

 

10 mn

ACTIVITE:

évoquer la journée

COMPETENCE:

(Explorer le monde)Situer les évènements vécus les uns par rapport aux autres et en les repérant dans la journée

ORGANISATION:

collective

 

Faire un bilan quotidien.

RANGEMENT/SORTIE

BILAN QUOTIDIEN:

OBSERVATIONS:

DIFFICULTES RENCONTREES:

SOLUTIONS ENVISAGEES:

SATISFACTIONS:

 

 

 

1,2,3 crotte alors ! semaine 16 (2015-2016)

Publié dans maths

Commenter cet article

caroline 11/01/2016 18:50

bonjour isa,
au risque de paraitre lourde ou bête(?!!), je n'ai pas bien compris ce que tu proposes pour l'atelier 2:
je donne une oeuvre kusama à l'enfant et sur l'oeuvre en couleur il pose un caillou sur chaque cercle ou
je donne une oeuvre kusama à l'enfant et une feuille blanche où il pose autant de cailloux que de cercle?
désolée mais même avec les questions précédentes ca ne me parait pas clair, la 1ère version me semble simple (?) et la seconde un peu complexe (?)
merci mille fois pour toutes tes propositions qui me nourrissent, et m'aident tant

caroline 11/01/2016 22:50

ouf!
merci pour ta réponse rapide, je commence les ateliers demain!

isa 11/01/2016 20:26

Caroline, tu n'es ni lourde ni bête, c'est exactement ce que tu as compris , c'est bien la première version, c'était bien écrit comme ça "les élèves posent les cailloux ou autres sur chaque cercle de manière à reproduire le tableau ", je te rappelle que le cahier de liaison qui parait le mercredi et que tu peux retrouver en suivant ce lien http://www.ecolepetitesection.com/2016/01/1-2-3-crotte-alors-cahier-de-liaison-n-16-2015-2016.html est aussi une aide pour comprendre ce qui est fait en activité d'apprentissage

Cécile 11/01/2016 17:19

Ouille ça faisait longtemps que mes ateliers n'avaient pas été aussi chaotiques.

Une preuve que quand on prend des ateliers et qu'on n'arrive pas à les faire vivre ça coince.

Pour le premier ils voulaient tous coller sur la feuille référence. Prendre comme sur la feuille référence puis coller sur le tableau n'avait pas de sens pour eux.
Pour l'atelier 3 ils ont eu du mal à gérer les 2 outils ils voulaient faire plein de cercles et ensuite mettre une gommette dans chaque.
Alors que pour l'atelier 2 ils mettaient un coquillage sur chaque cercle et ça c'est très bien passé.

Donc je pense que demain ils colleront sur la feuille de référence et qu'on collera les feuilles ensemble pour faire le tableau.
Et qu'ils traceront des cercles et mettront ensuite une gommette dans chaque.

isa 12/01/2016 19:59

Merci Cécile de faire le retour après deux jours dont un insatisfaisant, j'apprécie.

Cécile 12/01/2016 19:44

Merci tu m'as remotivé.
J'ai finalement fait comme tu le disais mais j'ai mis le panneau où coller éloigné. Ils prenaient la bonne quantité puis allaient les coller. Cela a été plus compréhensible pour eu et plus facile à gérer pour moi.
Et je pense que l'exemple que j'ai fait pour la couronne a aussi bien aidé (les élèves comme mon ATSEM)

isa 11/01/2016 20:35

L'activité 1 peut effectivement passer par la mise des cercles ( sans les coller) sur la photo référence car c'est bien cette stratégie qui leur permet de trouver la bonne quantité, dans un second temps lorsqu'ils ont la même quantité, ils recollent leurs cercles sur leur feuille pour constituer le tableau collectif. Tes élèves avaient donc compris comment comparer deux quantités.
Concernant l'activité 3, il est normal qu'ils aient envie de dessiner beaucoup de cercles au début, tout le travail de l'enseignant est de les accompagner pour comprendre qu'il leur sera difficile de retrouver le même nombre de gommettes ensuite. Je l'ai précisé, et cela ne me semble pas étonnant, il faut donc se réjouir qu'il y ait du travail d'apprentissage.

Karine 11/01/2016 15:28

Merci Isa d avoir pris le temps de répondre .
Cela fait deux ans que je suis tes progressions , ateliers intégralement .
Et je doute ( par rapport à une éventuelle inspection!!!) parfois mais en classe , je suis convaincue .
Les El ont progressé grâce au climat de confiance et ils savent qu ils vont y arriver , que je suis là pour les aider .
C est comme pour l écriture . Tous les ateliers montessori aident tellement q après les El écrivent en cursif si facilement.

Tes préparations me font gagner du temps mais ta réflexion éclaire tellement ma pratique, je te suis très reconnaissante .

karine 11/01/2016 13:31

Avec mes GS, je reprends les activités d'Isa (c'est une partie de mon emploi du temps).
Pour les "30 cercles", je suis partie des mêmes jeux et nous avons dépassé l'idée de "beaucoup ,pas beaucoup" en comptant les cercles et en se demandant comment écrire le nombre.
Je me base sur la progression de maths accès.
Le jeu des jouets reprend cette notion.
Des él avaient besoin de passer par l'étape valorisante de dire "beaucoup pas beaucoup" et c'est ce que j'attends dans une évaluation positive de cycle. Encourager chacun même s'il faut revenir à des notions de PS. Ils franchissent des étapes selon ceux qu'ils ont besoin.
D'autres, on voulu de suite dénombrer et écrire le nombre grâce à la bande numérique.


Pour la décomposition du nombre par ex, avec l'abum Boris, j'irai jusqu'à 5 puis au delà selon le groupe .

J'adapte tout avec des attendus de fin GS mais le fonctionnement d'Isa me semble tellement pertinent que j'adhère et les enfts font bcp de progrès.

Qu'en penses-tu Isa? Est-ce la bonne direction?
MERCI

isa 11/01/2016 13:55

Je pense que lorsque les élèves font des progrès et que l'épanouissement est au rendez-vous, que chercher de plus ? J'ai toujours pensé que la méthode n'est valable que lorsque l'enseignant est passionné et sait être passionnant, tout repose sur ses épaules, on peut trouver une façon d'enseigner extraordinaire mais rien ne fonctionnera si les femmes et les hommes qui la portent n'en sont pas convaincus. Mes préparations vous rassurent et vous donnent les ailes pour les adapter à votre classe, à votre tempérament. Un même fonctionnement peut donner des résultats complètement différents. Quand vous venez ici, vous cherchez une manière qui vous va, et vous faites une très grosse partie du travail, c'est votre volonté et votre intérêt pour mes idées qui les transforment en activités pertinentes pour vos élèves.

casimir 09/01/2016 08:52

bonjour
connaissez vous des personnes qui ont des ps ms et qui utilisent les livres d ela période? merci

scargot 10/01/2016 15:01

Bonjour, j'ai des tps, ps ms gs. je réutilise certains ateliers pour les ms gs et propose d'autres ateliers. Ceux de cette semaine me semblen tout à fait adapté pour mes ms. On pourra leur demander en plus de poser une étiquette avec le nombre de ronds

casimir 09/01/2016 09:50

rebonjour
parce que je voudrais savoir comment quels ateliers ou démarches
peut -on faire le même déroulement en ayant des moyens? j'aimerais des idées
merci de me donner des contacts s'il est possible

isa 09/01/2016 09:45

Oui pourquoi ?

maud 07/01/2016 22:50

tiens mon message n'est pas passé, bon je recommence, Isa dans l'atelier 2, les enfants doivent bien poser sur le tableau les cailloux à la place des cercles? donc ils refont bien à l'identique non?
Ils doivent poser les cailloux sur les cercles ou on leur donne une feuille vierge et ils doivent essayer de refaire le tableau?

isa 07/01/2016 23:07

Oui ils refont à l'identique comme je l'expliquais à Cécile

Cécile 05/01/2016 20:01

Ca me parait sacrément compliqué d'aller chercher autant avec de si grandes quantités. Pour moi les élèves arrivent à voir en global, donc sans dénombrer, jusqu'à 3 voire 4.

D'habitude à cette période là de l'année, je fais refaire des assiettes identiques avec 3 à 5 fruits dont au maximum 2 identiques. Et c'est souvent dur pour certains alors là je n'imagine pas.

isa 06/01/2016 17:45

Oui il ne faut pas hésiter

Cécile 06/01/2016 17:43

J'ai bien fait de poser la question alors j'avais vraiment pas compris ça.
Merci

isa 06/01/2016 17:39

Oui c'est ça , il s'agit en fait du rapport terme à terme, étape du processus.

Cécile 06/01/2016 16:51

Donc si je comprends bien:
- la collection à reproduire et le matériel pour faire la nouvelle collection sont devant lui.
- l'élève pose la collection qu'il fabrique sur la table.
- quand sa collection est bonne il peut réaliser le tableau

C'est ça?

Je cherche les procédures qui vont être utilisées:
- poser un objet sur chaque rond
- poser un objet à côté de chaque rond
- reproduire la configuration de la collection
- utiliser les doigts
- compter
Bon les 2 dernières peut-être pas encore mais sait-on jamais.

Et pour les élèves qui ne trouvent pas de procédure je proposerai la première.

isa 05/01/2016 21:01

Il ne s'agit pas d'aller chercher mais de prendre en positionnant sur les cercles. L'enfant a sous les yeux ses cercles. Est-ce que tu comprends ? Aller chercher est la prochaine étape, et le nombre sera évidemment inférieur.

Sophie 04/01/2016 23:06

Bonjour Isa
Ce qui est intéressant dans l'évaluation positive, c'est de ne pas mettre l'enfant en constat d'échec et de mettre en avant ce qu'il a acquis même si c'est plus tard. Dans le domaine des mathématiques, il me semble facile de reprendre plus tard dans l'année la notion de beaucoup, pas beaucoup par exemple avec des élèves qui n'auraient pas réussi la première fois. Mais comment fais-tu pour intégrer les autres notions dans ton cahier d'habilité pour les retardataires. Je pense aux défis du silence ou le langage ?

isa 04/01/2016 23:41

Tout peut être repris lorsqu'un élève ou plusieurs n'ont pas réussi , à l'enseignant de noter les manques et de reproposer une situation soit collective en précisant le but , soit individuelle à un moment pour permettre à chacun de voir ses progrès. Le nombre des pages du cahier des habiletés n'est pas si important et permet ces reprises.