Boris a 1 an + 1 an + 1 an + 1 an semaine 17(2015-2016)

Publié le par isa

SEMAINE 17/ 18 JANVIER 2016

DOMINANTE D'ACTIVITE CIBLEE : CONSTRUIRE LES PREMIERS OUTILS POUR STRUCTURER SA PENSEE

« En participant à des défis mathématiques, moi aussi j'exerce mon talent»

Progression: Faire passer de l’apparence à la prise en compte des quantités pour amorcer la stabilisation des petits nombres et faire comprendre que les nombres permettent d’exprimer une quantité mais aussi une position

 

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :Au sein d'une même classe, l‘enseignant prend en compte dans la perspective d'un objectif commun les différences entre enfants qui peuvent se manifester avec une importance particulière dans les premières années de leur vie.

LE LIVRE DE LA SEMAINE

RESUME:

Aujourd’hui, Boris fête ses quatre ans !

Et pour Boris, un an + un an + un an + un an = un gâteau + un gâteau + un gâteau +

un gâteau et un cadeau + un cadeau + un cadeau + un cadeau ! Après avoir assemblé

les quatre parties de Roger le robot que ses parents lui ont offert, Boris apprend à

compter avec son nouveau jouet intelligent, doté du même esprit sarcastique que

lui ! Au grand désespoir de ses autres jouets…

CE QUE NOUS ALLONS FAIRE AVEC CE LIVRE :

Dans le but de stabiliser la connaissance des petits nombres, la décomposition des trois premiers 1,2,3 sera l'enjeu du défi suivant aidé en cela par ce livre qui démontre tout l'intérêt de savoir décomposer . L'introduction de collections témoins de type doigts ou pions servira la démarche.

 

ACCUEIL:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

L'écrit transmet, donne ou rappelle des informations et fait imaginer : il a des incidences cognitives sur celui qui le lit. À l'école maternelle, les enfants le découvrent en utilisant divers supports (livres variés, affiches, lettres, messages électroniques ou téléphoniques, étiquettes, etc.) en relation avec des situations ou des projets qui les rendent nécessaires.

L'enseignant accueille ses élèves.Les élèves recherchent leurs cartes de présence qui ne possèdent plus de photo sauf pour ceux qui étaient encore en difficulté pour reconnaître leur prénom.

L'enseignant regroupe ensuite ses élèves autour du tableau de présence et procède à un appel durant lequel il pointe la carte-prénom de l'élève qu'il désigne afin de sensibiliser ses élèves à l' écriture des autres prénoms, les élèves répondent à l'appel (sur le modèle de l'enseignant) : «  Je suis là ».

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

Il est attentif à ce que l'enfant peut faire seul, avec son soutien (ce que l'enfant réalise alors anticipe souvent sur ce qu'il fera seul dans un avenir proche) ou avec celui des autres enfants

TEMPS:

20mn

ACTIVITE:

participer aux ateliers autonomes

COMPETENCE:

(Explorer le monde)Choisir, utiliser et savoir désigner des outils et des matériaux adaptés à une situation, à des actions techniques spécifiques

ORGANISATION:

individuellement

SOMMAIRE ateliers autonomes du blog

 

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

Les premiers repères temporels permettent à l'enseignant d'« ancrer » pour les enfants les premiers éléments stables d'une chronologie sommaire et de leur proposer un premier travail d'évocation et d'anticipation en s'appuyant sur des évènements proches du moment présent.

 

La frise linéaire du mois est affichée, chaque jour, un élève déplace le petit bonhomme qui indique le changement de jour.En fin de journée, on évoque ce qui a été fait.

EPS:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 : L'enseignant amène les enfants à découvrir leurs possibilités, en proposant des situations qui leur permettent d'explorer et d'étendre (repousser) leurs limites.

TEMPS:

30 mn

ACTIVITE:

Participer à des parcours gymniques

COMPETENCE:

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités physiques)Se déplacer avec aisance dans des environnements variés

 

ORGANISATION:

collective

Cycle parcours gymnique sur la période

sauter grimper parcours niveau 1


sauter grimper parcours niveau 2

entrainement au saut ( suite)

entrainement au grimper

entrainement au grimper (suite)

bilan sauter -grimper

 

REGROUPEMENT 1:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 : Les apprentissages des jeunes enfants s'inscrivent dans un temps long et leurs progrès sont rarement linéaires. Ils nécessitent souvent un temps d'appropriation qui peut passer soit par la reprise de processus connus, soit par de nouvelles situations. Leur stabilisation nécessite de nombreuses répétitions dans des conditions variées.

 

TEMPS:

 

5-6 mn

ACTIVITE:

Jouer à manger la galette en préparant des parts selon la fiche modèle

COMPETENCE:

Construire les premiers outils pour structurer sa pensée)Évaluer et comparer des collections d'objets avec des procédures numériques ou non numériques.

ORGANISATION:

collective

LUNDI -MARDI -MERCREDI-JEUDI-VENDREDI: Dalma est pressé de manger la galette. L'enseignant explique qu'il faut être patient mais que pour attendre ils peuvent jouer à manger la galette en préparant des morceaux de fausse galette.Le principe est que des élèves sont volontaires ou désignés ( en fin de semaine) pour mettre exactement la même quantité de parts de galette que sur la fiche modèle tirée au sort (par l'élève). L'enseignant fera participer en priorité les élèves qui n'ont pas gagné le défi de la semaine dernière afin de les mettre en situation de s'exercer et de gagner ce défi ( refaire une collection d'objets jusqu'à 3)

 

Ateliers 1:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

Les apprentissages des jeunes enfants s'inscrivent dans un temps long et leurs progrès sont rarement linéaires. Ils nécessitent souvent un temps d'appropriation qui peut passer par la reprise de processus connus

 

TEMPS:

 

20-25mn

 

Un travail de langage avec l'album des réussites

 

Poursuivre son travail de décoration de couronne

ACTIVITES:

1 Découvrir et savoir utiliser les ateliers autonomes

2 Parler à l'aide de son album des réussites

3 Décorer sa couronne en choisissant l'oeuvre de Kusama qui rend joyeux , en dessinant des cercles puis en allant chercher le même nombre de gommettes

 

COMPETENCES:

1(Explorer le monde)Choisir, utiliser et savoir désigner des outils et des matériaux adaptés à une situation, à des actions techniques spécifiques

2 (Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions)Pratiquer divers usages du langage oral : raconter, décrire, évoquer, expliquer.

3 Construire les premiers outils pour structurer sa pensée)Évaluer et comparer des collections d'objets avec des procédures numériques ou non numériques.

 

ORGANISATION:

atelier 1 en autonomie

atelier 2 supervisé par l'enseignant

atelier 3 supervisé par l'atsem

ATELIER 1 «  Je choisis mon activité autonome »

Support: -

Matériel: tiroirs/plateaux/casiers individuels selon l'organisation de la classe

Consigne: «  Tu choisis ton tiroir, tu vas à une table, tu fais seul(e) et en silence, quand tu as fini, tu ranges et remets le tiroir à sa place, tu peux prendre un autre tiroir qui est rangé»

Document protocole donné par Muriel :

Les règles : -je prends un tiroir dans le meuble -je m’installe à une table -je fais SEUL et en SILENCE -quand j’ai terminé, je remets le matériel dans le tiroir, vérifie avec la photo que tout est en place (complet et prêt à l’emploi) et je range le tiroir dans le meuble. - Je ne prends jamais un tiroir ni du matériel qui est déjà sorti sur une table (et qui est peut-être à quelqu’un)

Quoi d’autre ? -Je peux demander de l’aide à l’adulte pour qu’il me montre. -Je peux faire autant de fois que je veux la même activité. -Je dois laisser la classe propre dans tous les cas : donc si j’ai renversé de l’eau ou autre chose, j’éponge ou ramasse. - Si je le souhaite, je peux demander à présenter mon atelier aux camarades lors du regroupement qui suit.

ATELIER 2 «  Je parle avec mon album des réussites»

Support: album des réussites

Matériel:photographie activités autour du concept BEAUCOUP

Consigne: «  Tu me dis ce que tu fais, j'écris tout ce que tu me dis, c'est pour que tu apprennes à mieux parler »

ATELIER 3 «  Je décore ma couronne pour la fête de la galette»

Support: gabarit couronne rouge ou noir selon les choix des élèves (prévoir)

Matériel: 2 œuvres de Kusama + craies+ gommettes blanches ou cercles pré-découpés

Consigne: Etape 1«  Tu regardes les œuvres de Kusama, tu choisis celle qui te rend joyeux et tu vas décorer ta couronne en faisant comme elle. »

Etape 2«  Tu dessines des cercles comme Kusama puis tu vas chercher le même nombre de gommettes que de cercles pour coller dans chacun»

L'activité est de prendre le nombre de cercles avant de coller et non pas de coller au fur et à mesure, c'est seulement quand l'élève a trouvé sa quantité identique qu'il peut faire le collage.

L'accompagnement de l'enseignant est de signaler à l'élève qu'il ne doit pas faire trop de cercles d'un seul coup mais plutôt dessiner, prendre le nombre, coller puis dessiner, prendre le nombre, coller afin de ne pas être perdu pour chercher son nombre de gommettes.

 

RECREATION:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :L'enseignant est attentif à ce que tous puissent développer leur estime de soi, s'entraider et partager avec les autres.

TEMPS:

 

30 mn

ACTIVITE:

jouer dans la cour

COMPETENCE:

apprendre en jouant

ORGANISATION:

collective

 

REGROUPEMENT 2:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 :

La stabilisation de la notion de quantité, par exemple trois, est la capacité à donner, montrer, évaluer ou prendre un, deux ou trois et à composer et décomposer deux et trois. Entre deux et quatre ans, stabiliser la connaissance des petits nombres (jusqu'à cinq) demande des activités nombreuses et variées portant sur la décomposition et recomposition des petites quantités (trois c'est deux et encore un ; un et encore deux ; quatre c'est deux et encore deux ; trois et encore un ; un et encore trois), la reconnaissance et l'observation des constellations du dé, la reconnaissance et l'expression d'une quantité avec les doigts de la main, la correspondance terme à terme avec une collection de cardinal connu.

 

TEMPS:

 

10 mn voire plus selon les jours

ACTIVITE:

Utiliser des collections témoins (pions puis doigts) pour jouer à Boris et décomposer le nombre demandé

COMPETENCE:

(Construire les premiers outils pour structurer sa pensée)Réaliser une collection dont le cardinal est donné

ORGANISATION:

collective

LUNDI :L'enseignant présente le livre de la semaine « Boris, j'ai 1an + 1an + 1an + 1an », il le lit puis demande aux élèves de dire leur âge puis de le dire à la manière de Boris, qui sait le dire ? C'est difficile, il va falloir s'entrainer. L'enseignant donne à chacun 3 images avec un pion dessiné sur chacune. Il dit qu'il faut montrer ce qu'il va demander : « Montre moi un » « Montre moi trois » « Montre moi deux ».Il rassure ceux qui font des erreurs en expliquant qu'ils vont apprendre, qu'ils ont le temps. Il propose pour s'exercer de s'entrainer en préparant une fête et ce sera leur défi «  répondre à la commande : apporter ou faire le nombre qui est demandé ».

MARDI :L'enseignant lit le livre « Boris, j'ai 1an + 1an + 1an + 1an », puis il propose de jouer deux pages du livre « Combien ça fait un petit canard plus un petit ours ? - Alors une vache, plus un clown, plus un serpent, cela fait ... ». L'enseignant a apporté des jouets (canard, ours, vache, clown et serpent), le jeu est de montrer avec une collection témoins pions, le résultat de la question tout en ayant au centre du regroupement les jouets et en prononçant la phrase du livre.L'enseignant désigne les élèves qui participent à chaque question, le groupe aide sin nécessaire.

MERCREDI:idem Mardi, mais on peut inverser la question « Combien ça fait deux pignoufs ? Combien ça fait trois andouilles ? »

JEUDI: Idem Mardi et Mercredi mais les collections témoins sont maintenant des doigts et les élèves spectateurs sont invités à montrer leurs doigts pour répondre aux questions.

VENDREDI:L'enseignant annonce qu'ils vont refaire le défi de Lundi jusqu'à 3 et que tous les élèves vont le réussir parce qu'ils ont bien travaillé cette semaine pour cela. Le défi commence, il félicite les élèves qui ont réussi, rassure ceux qui ont encore fait une erreur (s'il y en a) en leur disant qu'ils vont continuer à apprendre, pour ceux qui ont réussi, cela est mis dans leur cahier des habiletés. Lecture du cahier de liaison.

 

 

ATELIERS 2:

NOUVEAUX PROGRAMMES 2015 

L'école maternelle doit conduire progressivement chacun à comprendre que les nombres permettent d'exprimer des quantités (usage cardinal).Cet apprentissage demande du temps et la confrontation à de nombreuses situations impliquant des activités pré-numériques puis numériques. 

 

TEMPS:

 

45 mn

 

et après la sieste, selon les élèves.

 

 

ACTIVITES:

1 Préparer la table de la fête en suivant la commande (IM logico-maths)

2 Préparer la musique de la fête en suivant la commande(IM musical)

3 Préparer les gâteaux-bougies de la fête en suivant la commande (IM kinesthésique)

 

COMPETENCES:

(Construire les premiers outils pour structurer sa pensée)Réaliser une collection dont le cardinal est donné

 

ORGANISATION:

atelier 1 avec enseignant

 

atelier 2 en autonomie

 

atelier 3 avec atsem

 

 

 

 

 

ATELIER 1 «  Je prépare la table de la fête, c'est mon défi»

Support: -

Matériel: fiches collection témoins ( pions et doigts)+ images assiette, verre,couteau, fourchette (en nombre suffisant pour que le groupe en ait assez) éloignées de la table de travail.

Consigne: « Voici ton défi, pour la fête, il y a (l'adulte donne la fiche collections témoins et annonce un, deux ou trois) deux personnes, ça fait un et encore un, tu dois préparer la table, ainsi tu apprends combien ça fait un, deux et trois »

Plusieurs étapes sont possibles :

  • L'élève garde sa collection témoins sous les yeux pour aller chercher le nombre d'assiettes, puis de verres, puis de fourchettes...

  • L'élève garde sa collection témoins mais doit tout rapporter.

  • L'élève doit se souvenir et fait ses aller-retours.

  • L'élève doit se souvenir et doit tout rapporter en une seule fois.

L'enseignant peut aussi varier les collections témoins qu'il attribue à chaque élève, en annonçant, « il y a 3 personnes », cela peut être deux pions et un doigt.C'est à lui de simplifier ou complexifier en fonction de ses élèves.

ATELIER 2 «  Je prépare la musique de la fête »

Support: -

Matériel: images de chaque instrument de la classe+ fiche collections témoins (pions-doigts)

Consigne: « Pour préparer la musique de la fête, tu tires une carte instrument, tu tires une carte nombre, tu vas chercher l'instrument et tu joues le nombre de fois indiqué sur ta carte , ainsi tu apprends combien ça fait un, deux et trois »

Les élèves sont en autonomie mais peuvent présenter en fin d'atelier un exemple de ce qu'ils ont fait

ATELIER 3 «  Je prépare le gâteau de la fête»

Support: -

Matériel: pâte à modeler+ bougies ou petits bâtons+ fiches collection témoins ( pions et doigts)

Consigne: « Tu prépares le gâteau de la fête, c'est un anniversaire d' un an ou de deux ans ou de trois ans ( l'adulte annonce à chaque enfant quel anniversaire il prépare) ainsi tu apprends combien ça fait un, deux et trois »

L'adulte explique que ce n'est pas comme Boris, il faut faire un seul gâteau d'anniversaire et mettre le nombre de bougies correspondant à l'âge.Chacun peut recommencer autant de fois qu'il souhaite fabriquer des gâteaux et mettre des bougies.L'adulte accompagne les erreurs en reprenant la fiche collection témoins, en désignant un et encore un ( pour 2 par exemple) puis en demandant à l'élève de vérifier s'il peut dire un et encore un en pointant les bougies.

 

 

RANGEMENT/SORTIE

SIESTE

REPRISE ATELIERS SELON LES ELEVES

REGROUPEMENT 3

 

TEMPS:

 

10 mn

ACTIVITE:

Rappeler la préparation de la fête, le jour de la galette peut être choisi pour présenter ce qu'on a appris

COMPETENCE:

(Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions)Pratiquer divers usages du langage oral : raconter, décrire, évoquer, expliquer.

ORGANISATION:

collective

 

Faire un bilan quotidien.

RANGEMENT/SORTIE

BILAN QUOTIDIEN:

OBSERVATIONS:

DIFFICULTES RENCONTREES:

SOLUTIONS ENVISAGEES:

SATISFACTIONS:

 

 

 

Boris a 1 an + 1 an + 1 an + 1 an semaine 17(2015-2016)

Publié dans maths2015-2016

Commenter cet article

Kariine 21/01/2016 12:29

Merci Isa de préciser tes choix .
Les enfts ont adhéré et ils ont compris les explications des termes familiers . C était l occasion d en parler .
C était MA peur et heureusement , tu étais présente pour m accompagner .
Je suis d'accord : nous sommes là pour aider les enfts à accéder à la littérature .
Merci encore

KarineK 20/01/2016 23:12

Bonjour,
j'ai une question concernant la validation du défi. Lorsque tu demandes aux enfants de montrer deux (ou un, ou trois), accompagnes-tu le geste à la parole? C'est-à-dire montres-tu avec les doigts la quantité ou cherches-tu à valider la connaissance du "nom" du nombre?
J'en profite pour te remercier pour tout ce que tu partages. Cela fait quelques années que je consulte régulièrement ton blog et je me suis inspirée de ta démarche depuis 2 ans... Que du positif! Merci!

isa 21/01/2016 10:17

Sans collection témoin-doigts, uniquement savoir à quoi correspond un, deux ou trois comme tu peux le voir dans le cahier des habiletés où j'ai symbolisé l'ordre par une bulle parlée.

Karine 18/01/2016 23:56

Merci Maud pour le mot aux parents .
Moi aussi je ai été absente qq jours et ma remplaçante de l an dernier n avait pas apprécié l humour de l album sur l'œuf de Pâques décalé.

C est intéressant d échanger .

Karine 18/01/2016 22:19

Je fais des fautes . Je m en excuse . J écris depuis mon tel . Et je ne prends pas le temps de relire .

Karine 18/01/2016 22:18

Avec les enfants , on peut m expliquer mais qd le sac à album part dans les familles ??
Comment les familles vont elles présentées les termes ?
Je sais q il faut faire confiance aux parents mais c est jamais facile pour moi de laisser un livre avec des termes familiers .

Avez vous déjà eu des retours avec d autres livres comme l an dernier par ex avec celui de "l œuf pas Pâques "svp?

Merci

isa 21/01/2016 10:24

Karine, la littérature est aussi une version de la vie, et s'en saisir pour aborder des sujets de vivre ensemble est exactement l'objectif recherché, ce sont les livres qui permettent l'ouverture au monde quand on n'a pas l'occasion de sortir de son milieu. Alors, les mots qui gênent n'ont pas à être occultés sous prétexte que ça donnerait de mauvaises idées, au contraire, ils doivent être évoqués en précisant qu'ils sont dans le livre et que ça permet d'en parler. Vient ensuite une discussion sur leur usage, les interdits, les conséquences sur les autres, les émotions qu'ils procurent....

maud 18/01/2016 17:55

Pareil pignouf ca ne leur a pas parlé mais andouille ils ont réagi de suite. Ils ont dit aussi que le robot n'était pas gentil. Ca nous a permis de parler des mots pas gentils...

maud 18/01/2016 23:20

Ah tiens moi je l'aurai traduit par crétin...
Cecile j'ai un collègue remplaçant qui ne comprend pas mes choix de livres j'ai beau lui expliquer que cela permet de discuter ca le bloque (il avait du lire cacaboudin aux enfants et Raoul la fripouille...)
Si ça te pose vraiment souci tu peux tjs mettre un mot aux parents expliquant l'importance de discuter sur ces mots pas jolis qui peuvent faire mal à celui qui les reçoit. Tu verras bien les retours.

isa 18/01/2016 19:01

J'ai été surprise de constater que pignouf signifiait une personne mal élevée ( selon le dico), chez nous, il est utilisé pour désigner une personne plaintive "Quel pignouf !".

Cécile 17/01/2016 11:02

J'ai "un problème" avec ce livre.
Je trouve le livre très intéressant mais j'ai du mal avec ce que dit le robot (pignoufs et andouilles surtout).
Je suis la seule?

Cécile 18/01/2016 16:47

Je l'ai lu ce matin. On a expliqué que c'était des mots pas très jolis à dire, que les autres jeux étaient tristes. Les élèves m'ont dit il n'est pas très gentil ce robot.

maud 17/01/2016 17:41

pour dire vrai je ne l'ai pas encore lu mais généralement cela ne me pose pas de problème, cela montre aussi les "gros mots" tu peux comme cela faire une aparté sur les mots pas jolis, ceux qui peuvent rendre tristes, les enfants aiment ce qui est subversif surtout si c'est maîtresse qui le dit ;)
après si vraiment cela te gène, ils ne savent pas lire donc tu peux modifier le texte, perso cela m'arrive de le faire pour de bonnes ou de mauvaises raisons :)

isa 17/01/2016 13:50

C'est ce qu'on appelle du langage familier au même titre que crétin ou pleurnichard, c'est peut être l'occasion d'en parler.

louise 15/01/2016 12:10

Bonjour
Quelle image utilisez-vous pour le jeu de la "fausse galette"?
merci

isa 15/01/2016 16:42

Je comptais sur quelqu'un pour la faire à ma place ....

Virginie la bretonne 14/01/2016 12:07

Pour l'atelier 1, est-ce mieux de prendre des images que du vrai matériel ?

isa 14/01/2016 18:47

En principe, on commence par le vrai matériel et on apporte les images ensuite.