Comment gérer un triple niveau par Claudia

Publié le par isa

Comment gérer le cours triple (et surtout les PS) dans une classe sans groupes définis fonctionnant en ateliers échelonnés et ateliers de manipulation autonome (du coup sans constituer de groupes fixes souvent nommés par une couleur)

Je pense que tout vient de la posture de l'enseignante et non du dispositif

Le problème vient surtout de la gestion des petits, Après l'accueil, je mets les grands au travail selon un plan de travail et rejoignent les ateliers autonomes une fois qu'ils ont fini puis je m'occupe des petits et des moyens en ateliers échelonnés. Une fois les élèves installés aux ateliers, les petits ont tendance à se disperser très vite. je comprends bien que ce sont de très jeunes enfants mais certains d'entre eux se mettent à courir, se bagarrent, crient... et j'ai l'impression de passer mon temps à les apaiser et à ne pas m'occuper des autres. D'autant que nous sommes 29. Je ne me vois pas revenir à un fonctionnement en groupes couleurs/ de niveaux mais là je ne fais rien de bon.

Je prends tous les conseils!!!

Comment gérer un triple niveau par Claudia

Commenter cet article

claudia 22/03/2016 21:57

merci pour votre aide, je pense qu'il faut simplement qu'on se laisse le temps de s'apprivoiser!
vos conseils me sont précieux
:-)

Isabelle L 11/03/2016 18:27

J'ai moi aussi 3 niveaux de tps -ps - ms avec 28 élèves; A l'accueil les enfants s'inscrivent à 1 des 3 ateliers du contrat de la semaine (atelier qu'ils feront après la seance de sport) : 1 atelier avec l'atsem (souvent lié aux arts visuels) 1 avec moi (langage) et un atelier echelonné autonome. Après la récréation du matin ils sont tous en atelier autonome. L'apres midi on commence par des ateliers autonomes, pendant que je suis en remediation avec certains, puis langage écrit , viennent ceux qui veulent en premier. Et enfin ateliers maths avec moi et atsem + ateliers autonomes ou jeux (si peu bruyants). Voilà pour mon organisation, ce n'est pas idyllique. Moi c'est plutot les moyens qui sont bruyants mais la plupart du temps c'est parce qu' ils jouent ensemble et s'oublient ! Je n'ai pas de grands mais je pense que cela est transposable. Ah j'oubliais : beaucoup d'ateliers de manipulation de graines (verser, à la cuillère, avec des pinces diverses), un bac de terre avec outils (projet jardinage du moment) un coin jeu d'eau libre, un coin peinture libre, dessin libre, découpage libre, ardoises magiques, sable à tracer. Pour les petits ce sont des activités très prisées.

Nathalie M 11/03/2016 18:07

Bonjour Claudia, j'ai une classe à triple niveaux ( à 29) seulement depuis cette année mais je n'ai pas mis en place de groupes de couleur pour la raison suivante, je souhaite que tous les enfants puissent choisir de commencer par tel ou tel atelier en fonction de l'humeur du moment, ils savent qu'ils doivent participer à tout dans la semaine mais parfois ils peuvent faire plusieurs fois la même chose.
Selon les compétences visées, je fais des groupes par niveau d'âge (2 fois 5 PS qui tournent, 7MS, 2 fois 6 GS qui tournent) ou bien des groupes mélangés PS MS GS et là les enfants choisissent où ils vont. Si l'atelier des PS se termine avant celui des GS lors des ateliers par niveau d'âge alors ils savent qu'ils doivent aller chercher un plateau de travail autonome (peinture, vie pratique...) cela marche très bien et parfois pour les enfants très joueurs qui bougent beaucoup je sors une caisse de jeu de construction.
Pour la posture de l'enseignant, j'ai expliqué en début d'année (et il m'arrive de recommencer) que lorsque je travaille avec un groupe, les autres élèves ne doivent pas venir me déranger. S'ils viennent, je leur fais signe avec la main que je ne m'occupe pas d'eux pour le moment, ils comprennent cela très bien. Et j'accepte qu'il y ai un peu de bruit, ils communiquent et c'est plutôt bien.
Je suis ravie de m'être laissée tenter par ma collègue, nous travaillons à deux c'est plus facile et je trouve que la classe est plus calme que l'an dernier avec mes 27 PS.
J'espère que mon commentaire te sera utile, bon courage.

Mimi86 11/03/2016 12:34

J'ai aussi une classe à triple niveaux : PS/MS/GS et nous sommes 26. Cela fait 8 ans que je suis dans cette classe... école plutôt car c'est une classe unique hors RPI, sans collègue aux alentours... à part sur ce merveilleux site où je trouve du réconfort et des idées !
En 8 ans donc, j'ai changé mon organisation de classe souvent (tous les ans pour ainsi dire) en fonction du climat de classe. En fait, si dans ma classe, j'ai des enfants qui ont besoin d'une extrême sécurité affective, matérielle..., parce que ce sont des enfants très angoissés ou avec des "troubles du comportement" (la formule ne vient pas de moi), j'installe une grande routine. C'est le cas, cette année, par exemple. Donc, j'ai installé (vers la mi-septembre) des groupes de couleur. Ces groupes mêlent des enfants de PS/MS/GS avec des tuteurs (des capitaines) en GS du coup, et ces groupes mêlent des enfants qui ont des capacités d'empathie différentes. Je m'explique, pour mes enfants hyper angoissés, je les fais accompagner par des enfants humbles et très autonomes. Ce qui donne une bonne dynamique de classe, je pense et les enfants apprennent le respect de l'autre et l'entraide. Je continue les ateliers autonomes tous les matins, et l'après-midi, je pars d'un même objectif mais je fais des groupes selon les capacités des enfants (j'aime pas dire groupes de "niveaux"), avec un support différent, une consigne différente... bref différenciation. En résumé, il faut que tu te sentes à l'aise dans ta classe, quelque soit le fonctionnement adopté. La classe à triple niveaux est épuisante et il faut vraiment que tu t'économises sur ces questions pratiques qui en fait sont secondaires. L'important c'est que les loulous viennent à l'école avec le sourire aux lèvres et, pour ça, il faut qu'ils TE sentent bien dans votre classe.