Numération en musique chez Cécile

Publié le par isa

J'avais du mal à faire de la numération régulièrement. Je voulais en faire en regroupement mais je trouve difficile d'impliquer beaucoup de monde. J'ai donc décidé d'allier musique et numération. Et ça tombe bien car l'intelligence musicale n'est pas celle que je sollicite le plus (pourtant c'est celle avec laquelle j'apprends le plus et de loin).

L'exercice où on joue avec sa voix en récitant la comptine numérique est utilisé quasiment tous les jours pour des retours au calme ou pour remobiliser quand l'attention se perd.

 

Si vous avez d'autres idées n'hésitez pas à me les communiquer.

 

 

Numération en musique chez Cécile

Publié dans cécile, musique, numération

Commenter cet article

Isabelle L 21/04/2016 21:20

dans ce cas là

Isabelle L 21/04/2016 21:20

J'ai des tps-ps-ms, et nous "chantons" la comptine numerique jusqu'à 30 , chacun participe comme il peut. Je compte , dénombre, les jours qui nous séparent d'un évènement, je dis alors "il y a un jour, encore un, encore un , encore un, on va les compter : 1,2,3.." nous ne dépassons pas 10 da

Elodie 21/04/2016 14:58

Merci Cécile pour se partage. C'est une bonne idée de croiser avec la musique et cela peut motiver cette activité rituelle.
Récemment j'ai assisté à Toulouse à une conférence de Rémi Brissiaud (journée académique de l'AGEEM) et il insiste bien sur le distinction comptage/numérotage comptage/dénombrement comme dans nos nouveaux programmes.
Le travail de la comptine numérique seule favorise le comptage/numérotage, ce qui est plutôt déconseillé. Jusqu'à combien travailles-tu ? Te concentres-tu sur les premiers nombres ?
As-tu le temps de l'échange sur les procédures de tes élèves pour arriver à reproduire "comme toi" ?

Combien de temps arrives-tu à conserver l'attention de tes élèves (quel niveau ?) sur ce temps ?

Merci pour tes réponses, tu m'a donné envie de tester :-)

Cécile 21/04/2016 19:58

Vu tout ce que je prends sur ce site (dont quelques idées à toi), je suis bien contente de pouvoir rendre un peu .

Alors je tente de t'éclairer.

En numération je pratique effectivement le comptage dénombrement.
C'est d'ailleurs pour cela qu'au début quand je leur demande de taper 2 fois je tape en disant 1 et 1:2.

Mais quand je travaille la comptine numérique je ne compte rien. C'est comme si je chantais une comptine numérique. Cela permet de travailler ce que l'on trouve dans les programmes à ce paragraphe "Acquérir la suite orale des mots nombres".
J'ai commencé avec 1 2 3, puis 1 2 3 4 5 et depuis la rentrée je tente 1 2 3 4 5 6 7. Et je pense que je m'arrêterai là.

Pour reproduire comme moi j'ai beaucoup fait 1 et 2,en parlant (dire 1 sur chaque frappe ou 1 et 1) puis sans parler . 3 c'est plus compliqué. Je dirais que 1 et 2 c'est instinctif alors qu'au dessus il faut effectivement élaborer une procédure. Et c'est justement un échange qu'il faudrait pour la mettre en place (merci je viens de m'en rendre compte).

Je ne saurais pas trop dire combien de temps. Il est rarement mis tel quel sur mon cahier journal puisque je l'utilise surtout lors de petits temps morts ou pour ramener le calme.
Je dirais que je fais de 5 à 10 fois 1 des activités. Mais surtout je vois en fonction des élèves.

Et j'ai des TPS PS.

J'espère que cela t'aide.

isa 21/04/2016 16:28

Je suis d'accord Elodie et j'ai moi-aussi comme référence Brissiaud dés lors qu'on s'intéresse aux nombres mais la connaissance de la suite des nombres est bien dans les programmes (Dire la suite des nombres jusqu'à trente) et la proposition de Cécile est plutôt une approche de mémorisation plutôt que de comptage, c'est comme ça que je l'ai compris.