Projet livre période 5 : pour ceux qui ne connaissent pas

Publié le par isa

Plutôt que d'avoir à lire une longue série d'articles un peu décourageante et ne pas oser se lancer dans ce projet, j'ai sélectionné les principaux dont je donne les liens au fil des jours. Je réponds à toutes les questions.

Projet livre période 5 : pour ceux qui ne connaissent pas

Publié dans écrire un livre

Commenter cet article

Cécile 07/04/2016 11:44

Comme toujours tu réponds à nos questions pour nous motiver et nous entraîner dans ce en quoi tu crois.
Je lis avec attention tes articles et je crois que je vais me laisser convaincre.

Si j'ai bien compris. Les parents écrivent avec l'enfant pour servir de support dans le cahier. Et nous en classe on réécrit ce que dit l'enfant pour ensuite le mettre dans le livre c'est ça?

Cécile 08/04/2016 10:49

Merci je visualise tout bien maintenant.
Je réfléchis à la mise en place pratique dans ma classe mais je vais me lancer.
Après tout j'ai déjà essayé tellement de choses nouvelles cette année. Et puis c'est en essayant que l'on voit vraiment.

isa 07/04/2016 15:19

En fait Cécile, ce carnet est comme une sorte de brouillon mental, l'enfant se remémore avec la famille ce qu'il a fait avec la marionnette, la famille écrit. Souvent, c'est un petit récit fait en commun et l'enfant apprend de cette manière à mettre en pensée, il sait qu'il faut qu'il mémorise, on en a parlé en classe, il sait que ça va l'aider pour faire son petit récit devant les copains. Cet écrit dans le carnet de bord n'a qu'une fonction de mémorisation avant tout en dehors du fait qu'il y a aussi une interaction oral-écrit ( comprendre que ce qui se dit peut s'écrire), ainsi qu'un moment autour de l'oral scolaire avec sa famille, ça veut dire que ce qui est écrit ne va apparaitre nulle part ailleurs que dans le carnet de bord. Ce qui va être dans le livre commun, c'est le récit fait en classe et dicté à l'enseignant. L'élève s'appuie sur sa page du carnet de bord, uniquement pour faire remonter les souvenirs de l'écrit avec sa famille mais il ne récite pas cet écrit et peut même raconter tout autre chose. Enfin, cet écrit familial peut éventuellement servir pour "amorcer" le récit quand un enfant cale alors l'enseignant peut commencer à lire ce qui a été écrit. Est-ce que ça te va comme explications ou veux-tu d'autres précisions ?