Carnet de suivi d'Enzo(suite) pour une évaluation positive

Publié le par isa

En examinant vos commentaires au sujet du carnet de suivi d’Enzo, j’ai observé que, contrairement au carnet de suivi de Sami, celui-ci provoquait non pas du doute et de l’embarras mais des vives réactions de découragement. L’idée que « quotidiennement » il faille suivre tous les élèves, observer, prendre des photos, noter les progrès, en discuter avec l’enfant vous a effrayées. Le sentiment que la montagne de travail imaginé n’en valait pas la peine dans la mesure où le carnet n’avait peut-être pas de destination intéressée (qui va le lire ? Interroge Maud) vous a effleurées. Il y a donc un vrai fossé entre ce que vous ressentez à la lecture d’un tel carnet de suivi et ce qu’il est réellement.

J’ai choisi de le détailler afin que vos impressions soient revues à la lumière des observations.

Il s’agit d’un carnet qui a été commencé en TPS et poursuivi en PS.

L’année de TPS a consacré ses observations au seul langage oral, l’enseignante a collé une bandelette pré-écrite quand Enzo franchissait ce qu’elle a choisi d’intituler Les réussites d’Enzo , j’ai compté 6 bandelettes pour toute une année scolaire. Elle y a ajouté des références visuelles pour illustrer quelques écrits.

Elle a rempli un bilan écrit de deux lignes au mois de Mai de l’année TPS accompagné d’un projet pour Enzo ( ce qu’il va apprendre).

Le carnet se poursuit en PS. Le langage oral est toujours observé et à la mi année, 5 bandelettes ont été collées, s’y ajoute le langage écrit qui reprend les mêmes références supports utilisées pour l’oral , il compte également 5 bandelettes ( personnellement je n'ai pas compris pourquoi les mêmes compétences qu'à l'oral étaient à nouveau pointées en dehors du récit qui correspond à l'écrit, si quelqu'un peut m'expliquer). Enfin un dernier domaine d’apprentissage est mis en avant, il s’agit des activités physiques pour lesquelles il y a un travail par cycle d’activité et 2 bandelettes marquent les apprentissages d’Enzo .

Un bilan intermédiaire est écrit dans chaque domaine (oral, écrit, EPS), environ 5 lignes pour chacun et à nouveau un projet individualisé est précisé. J’observe que le bilan oral de PS est en cohérence avec les prévisions d’apprentissage de fin TPS.

Effectivement, comme l’a observé Maud, ce carnet de suivi ne semble pas véritablement à destination des élèves puisqu’il me paraît difficile dans sa lecture (indépendamment de quelques photos qui évoquent certains moments d’apprentissage). On peut estimer que les parents sont les principaux destinataires.

Comme l’a noté Elodie, il s’agit de modifier l’existant, c’est à dire que ce carnet de suivi ne vient pas s’ajouter mais doit plutôt venir à la place de …

Beaucoup trop de temps a été passé à évaluer, dorénavant l’observation devient reine .

Je trouve que ce carnet a plusieurs mérites et le premier à mes yeux est de hiérarchiser, puisqu’il est impossible de tout observer pour chacun des élèves, mettons l’accent sur ce qui semble être l’essentiel. Deuxièmement, il vaut engagement en expliquant sur quel apprentissage va se porter toute l’attention au cours de la prochaine période. Troisièmement, il est simple et c’est rassurant.

En reprenant le document d’accompagnement à l’élaboration d’un carnet de suivi, je mets en parallèle ce qui est précisé et ce qu’on a pu observer dans le carnet d’Enzo. Je me permets de signaler ce qui apparaît et ce qui n’apparaît pas :

Ce qui apparaît :

Pour garder trace du parcours d’apprentissage de chaque élève et le valoriser aux yeux de l’enfant et de ses parents, les enseignants sélectionnent des témoignages de réussites.

Il s’agit de mettre en valeur, auprès des parents, ce que leur enfant sait faire en des termes compréhensibles, de situer ces apprentissages dans une dynamique, de tracer des perspectives pour la période suivante.

Ce qui n’apparaît pas :

On valorisera les efforts, les essais, les réussites.

Associer l’enfant, chaque fois que possible, à l’identification et à la compréhension de ses progrès lui permet de mieux s’approprier les attendus de l’école, de prendre de la distance afin de devenir progressivement élève

Le carnet de suivi objective les progrès, les réussites ; en cas de difficultés passagères ou plus durables, il présente des réponses qui seront mises en place dans la période suivante. Il importe que ces éléments soient présentés comme des « défis » que l’on propose à l’enfant de surmonter avec l’aide de l’école et, aussi souvent que possible de ses parents, sans que leur aide consiste à refaire la classe après la classe.

J’ai volontairement choisi d’attirer votre attention sur certains points, le document d’accompagnement en contient d’autres.

Et je termine sur un dernier extrait afin de rassurer Maud qui disait ne pas vouloir faire de carnet tout en disant qu’elle allait s’y mettre.

La tenue du carnet de suivi des apprentissages est obligatoire mais le format du document est laissé à l’appréciation des enseignants

Il est souhaitable que ce carnet devienne un véritable outil qui procure à l’enseignant plus de satisfaction que de crainte, c’est sûrement en prenant son élaboration à son compte qu’il a le plus de chance d’y parvenir, et c’est en cela que j'essaie de vous aider.

 J’attends vos commentaires.

PS: forme de mon document, les découpages de mots en fin de ligne sont réalisés par la plate-forme et visiblement elle ne connait pas les règles de grammaire, mes plates excuses à ceux que ça trouble.

Carnet de suivi d'Enzo(suite) pour une évaluation positive

Publié dans évaluation positive

Commenter cet article

fanou 05/05/2016 21:15

Pour moi, ce carnet, je le prends comme un outil positif, qui va rénover, les classes, les écoles, l'école maternelle. Cela fait du bien de se renouveler! Il est comme un vent nouveau qui transporte tout ce que vous savez déjà très bien faire aujourd'hui avec un brin de nostalgie dans les temps d'observation; on prend le temps et on laisse du temps. La nostalgie, je l'ai trouvée à tavers les cahiers d'observation des maîtresses que j'ai croisées, il y a quinze ans en arrière. C'est incroyable, tout ce qu'elles prenaient le temps de noter dans leur petit carnet de bord!

yobrego 05/05/2016 09:26

OU ALORS c'est juste pour provoquer des réactions....

isa 05/05/2016 18:50

J'ai bien compris et ma réaction est d'accepter ton point de vue en le confrontant au mien. Je ne sais pas si ce carnet de suivi va révolutionner l'école maternelle, il a le mérite de nous interroger sur un regard plus positif porté sur les élèves. Et puisqu'on est dans les théories , il faut aussi aller voir du côté de " l'impuissance apprise", ça interroge également.

yobrego 04/05/2016 20:42

Déjà lu tout ça ISA
C'est formidable
Bravo les enseignants du futur vous avez tout en main et aucun élève ne ratera plus jamais sa scolarité
Vous vous poserez la bonne question de savoir si X a bien eu droit à tout son temps d'apprentissage et si Y a bien bénéficié de tous les étayages.......et apres ça pfuit........PISA peut réviser ses copies vous serez les meilleurs au monde .....peut être jusqu'au collège

isa 04/05/2016 23:16

Tu connais la théorie de la constante macabre, c'est exactement ce que tu démontres par une position qui veut que systématiquement il y a de l'échec.

yobrego 04/05/2016 14:56

Question idiote
Quand et à quel moment et comment on arrive à faire ressortir qu'il y a peut être une "difficulté"sur des apprentissages et du coup commencer à interpeler la famille si à aucun moment on a traduit entas de petits apprentissages ces gros mots que sont pour les parents les compétences requises pour l'entrèe au CP
C'est super de donner à voir tout ce que l'enfant sait déjà faire ou tous les progres déjà parcourus ou tout le long chemin bla bla bla bla mais à la fin du compte c'est la GS qui se colle au bébé madae monsieur le CP va être difficile car votre enfant malgré tous ses progrès n'arrive pas encore tout à fait à.........
Moi je dis ça ......c'est un peu du vécu ;;;;;;;et c'est jamais simple de dire que ça va être compliqué
Je crois que ne pas perdre de vue toutes les réussites qu'il faut avoir pour REUSSIR son CP c'est pas mal et quand on regarde "l'arbre icchä" on se rend bien compte de l'ampleur de la täche et tous les cahiers livrets de réussites de progrès de talents du monde entier n'empêcheront pas certains de nos élèves d'échouer en lecture et en maths car c'est ça les observables ensuite dans la scolarité

isa 04/05/2016 17:09

Voici ce qui est recommandé en cas de difficultés observées :
Ce suivi doit également permettre de s’interroger sur des stagnations qui, prolongées, peuvent signaler des difficultés dont il faut se soucier. Avec de jeunes enfants, dont on sait qu’ils peuvent évoluer de manière importante sur des périodes relativement brèves, il faut toutefois se garder de s’alarmer trop vite, et toujours se méfier des « diagnostics » qu’au demeurant aucun enseignant ne saurait effectuer seul. Il convient d’approfondir la compréhension de la situation lorsque les acquis d’un enfant n’évoluent plus (ou régressent), se demander toujours d’abord s’il a durablement bénéficié de temps d’apprentissage et d’étayages et les lui fournir avant d’envisager des interventions d’une autre nature.

Maya 03/05/2016 16:19

merci beaucoup pour cette "lecture" en profondeur.
N'ayant pas eu le temps de participer à la discussion auparavant : ce qui me dérange le plus c'est que l'élève participe peu (même si on colle la réussite avec lui) mais surtout il peut difficilement se rendre compte du progrès puisque de toutes façons cela ne lui est pas destiné.
Dans notre circonscription, nous avons commencé depuis septembre. Et même si le recul est tout relatif, il y a une réelle difficulté à faire des choix de ce qui est observé et reporté pour certains élèves.
Comme Isa, je pense qu'un autre outil valorisant les réussites avec des photos est dans le cas de ce type de carnet de suivi intéressant voire indispensable.
Autre point : pour des parents non francophones, non ou peu lecteurs (je suis en REP), ce type de carnet de suivi ne donne pas à voir ni comprendre ni les attendus ni le travail à l'école maternelle.

isa 03/05/2016 16:48

C'est pourquoi nous allons continuer notre recherche collective pour vous aider à trouver l'outil qui répond le mieux à la diversité de vos situations. Effectivement, pour des parents non francophones, un carnet qui ne propose que de l'écrit est peu efficace. Mais comme je le note dans l'article, chaque exemple de carnet de suivi peut permettre de prendre ce qui est intéressant et transposable.

chounette41 03/05/2016 14:03

Merci pour ce "décortiquage" ... on lit d'un côté les recommandations et puis un autre jour, les exemples de carnets et puis ce qu'on trouve sur le web ...bref il faut à un moment donné se poser et c'est ce que tu fais pour nous ...merci. Nous avons commencé la réflexion depuis le début d'année avec les collègues mais nous en sommes encore aux doutes et aux réflexions malgré des "avancées".
En MS et GS, cela paraît plus difficile car les compétences attendues sont là pour rappeler qu'il faut que l'élève les ait validées ... dur dur de faire des choix et encore plus difficile à faire comprendre aux adultes (collègues et parents) ... voilà où j'en suis aujourd'hui. Merci encore

isa 03/05/2016 15:44

Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de traces d'autres apprentissages dans le carnet de suivi qu'ils n'existent pas, l'idée est de mettre en avant les progrès de l'enfant dans les apprentissages que ton équipe jugent significatifs. Ailleurs ,dans un cahier des habiletés ou un cahier de liaison peuvent apparaitre des preuves( photos, productions, images...) d'autres attendus mais ils ne feront pas l'objet d'un suivi ni de commentaires. Et c'est la même chose quelque soit le niveau, parce que les attendus concernent tout ce cycle maternelle.