Mon cahier des habiletés et l'évaluation positive ?

Publié le par isa

Nous avons observé, commenté, critiqué, rejeté, applaudi selon nos opinions les carnets de suivi qui étaient proposés sur le site Eduscol en accompagnement de l’élaboration de vos propres outils.

Le carnet de suivi de Myriam a semblé être le plus conforme à une vision « normative » de l’évaluation positive.

Deux observations sont revenues de manière récurrente , l’une fut négative et avait comme point de crispation le temps que ce nouveau carnet allait demander. A ce propos, ChrisdeLorraine nous a fait part de la possibilité de remettre à l’année prochaine  son élaboration suite à la demande de son équipe à leur inspecteur.

L’autre observation fut positive et concernait le sentiment que cette nouvelle approche allait permettre d’accompagner les progressions des élèves à leur rythme et de ne s’attacher qu’au fait qu’ils soient dans une dynamique: avancer étant plus porteur que d’atteindre l’objectif identique pour tous au même moment.

C’est en cela que la phrase de Viviane Bouysse prend tout son sens « L’idéal ne peut être la norme ». Ce n’est pas parce qu’un enfant parle de manière académique en petite section que tous les élèves doivent savoir le faire et après tout, cet enfant qui sait bien parler, sait-il construire une voiture en légo ou bien conduire un vélo sans petites roues ou chanter de mémoire toutes les chansons ….? Chacun a ses talents, l’enseignant en accompagne l’émergence, il s’attache à développer le potentiel de chacun en croyant en celui-ci, il offre un cadre qui sécurise et donne envie d’apprendre. Il montre son admiration pour celui qui parle de manière explicite comme pour celui qui dit enfin deux mots cohérents parce que son enthousiasme est plus fort que tout son savoir-faire d’enseignant. Rappelez-vous ces exemples de personnes racontant comment les mots d’encouragement d’un enseignant avaient changé leur destin ! Mais l’admiration n’est pas béate parce que le professeur doit se montrer ambitieux pour chaque élève et il n’est pas question d’idéal, il est question de confiance :« Je veux te voir réussir, je sais que tu le peux, je vais t’y aider, c’est mon travail ».

La force de l’enseignant est de savoir répartir son aide en fonction des priorités de chacun, ce seront toujours les plus fragiles qui auront droit à la plus grande présence. L’organisation de la classe permet l’observation qui oriente les choix d’intervention et d’étayage ainsi que le développement de l’autonomie. Ce qui est à définir en premier lieu dans le travail d’élaboration du carnet de suivi est ce qui constitue l’urgence pédagogique, c’est à dire ce qui représente la base nécessaire aux futurs apprentissages. Tout le reste est travaillé et n’est en rien délaissé mais n’exige pas une évaluation systématique. Comme vous le faites souvent remarquer, le temps n’est pas élastique, c’est pourquoi il est illusoire de vouloir balayer tous les domaines en détail dans ce carnet de suivi. Restez réalistes et pour une plus grande efficacité, faites des choix.

Pour être totalement honnête, il est maintenant temps de mettre à l’épreuve l’outil que j’ai construit au fil de mes préparations, je veux parler du cahier des habiletés.

Lorsque je l’ai imaginé, je n’avais pas les documents actuels qui définissent ce qu’est un carnet de suivi, cependant je l’ai construit en pensant Evaluation positive. Je n’ai pas pu en faire un outil individualisé dans la mesure où je créais un cahier transférable à toutes les classes.

J’ai voulu qu’il prenne appui sur les attendus de fin de cycle afin de mettre en cohérence l’activité et la compétence visée.

Mais (et c’est un mais essentiel) je n’ai plus de classe, je n’ai donc pas pu voir quel retentissement il avait sur les élèves et leurs familles, comment ils se l’étaient appropriés et s’ils mesuraient leurs progrès.

C’est donc à vous d’en faire la critique, de me dire en quoi il peut être ou non un carnet de suivi, quels sont ses défauts mais également ses qualités, qu’est-ce qu’on garde, qu’est-ce qu’on abandonne, peut-il être un autre outil s’il ne peut être un carnet de suivi ?

Pour ceux qui n’auraient pas lu ce cahier des habiletés, je vous soumets la version complète en pdf afin d’en prendre connaissance pour en faire la critique, ( pour ceux qui me suivent : j’ai déjà écrit les dernières préparations et donc les dernières habiletés…que vous aurez en version modifiable au fil des semaines comme d’habitude).

Pour progresser, la remise en question est fondamentale, c’est pourquoi je souhaite que vous soyez mes inspecteurs. Ça vous fait rire ?

Mon cahier des habiletés et l'évaluation positive ?

Commenter cet article

fanou 05/06/2016 11:05

J'ai vraiment l'impression que l'on paye toutes ces années d'évaluation ( 1991 pour les livrets?) avec vignettes, items, tableaux etc à renseigner.
Fait étonnant: j'ai soumis l'idée de carnet de suivi à une enseignante de maternelle retraitée: elle a tout de suite perçu l'intérêt d'insérer les réussites ponctuelles des élèves observée au quotidien sans pour autant faire apparaître toutes les compétences.C'est un gros chantier qui nous attend! Nous allons avoir besoin d'un sacré bulldozer pour déblayer le terrain!

isa 07/06/2016 19:08

Encore une fois, je pense vraiment que vous ne percevez pas la simplification qui vous est proposée. Pourquoi penser à une version alourdie ? L'observation plus individualisée nécessite forcément de ne pas tout observer et de ne privilégier que ce qui est essentiel sinon c'est un travail impossible et je ne pense pas qu'on parle de bienveillance pour les élèves et qu'on ne l'exigerait pas pour les adultes...

Hélène 04/06/2016 23:16

Je suis d'accord Isa, mais en même temps c'est intéressant aussi que l'enfant voit ce qui lui reste à réussir. Il voit ses progrès : il peut par exemple coller la compétence acquise en papier couleur sur la compétence en noir et blanc du carnet ou tamponner lui même la date à laquelle il a reussi. Il voit aussi ce qui lui reste à apprendre, ce qui peut être source de motivation . Dans ce cas là, les compétences peuvent déjà apparaître non , qu'en penses tu ?

isa 07/06/2016 19:03

J'en pense que le carnet de suivi n'est plus une sorte de catalogue de compétences et que je ne suis pas sûre que la motivation se trouve dans l'image de ce que je ne sais pas encore faire et qui se trouve dans mon carnet, surtout si ce carnet est censé me suivre sur ma scolarité maternelle. Cela signifie beaucoup de Je ne sais pas faire, est-ce que tu aimerais voir tout ce que tu ne sais pas faire et qui te reste à apprendre ?

Cécile 04/06/2016 17:58

Ahhhhh je venais d’écrire un long article et ça a planté donc j'ai dû tout recommencer.

Je me lance pour dire ce que j’en ai pensé.

Des ponts positifs :
- lisible par les enfants : avec des dessins
- compréhensible par les enfants : en lien avec les projets, rempli avec eux et sur le moment
- fait sens pour les élèves : les élèves savent que ce qui est dedans correspond à ce qu’ils savent faire, ils sont demandeurs
- compréhensible par les parents
- tout n'est pas écrit dedans dès le départ
- tous les domaines apparaissent

Mais il y a des choses qui ne me correspondaient pas :
- il manque des compétences importantes pour moi : comptine numérique, connaître les couleurs, reconnaître son prénom…
- les items validés correspondent à ce qui est travaillé en projet. Cela me paraît compliqué à gérer pour l’enseignant d’après surtout si ses élèves arrivent de différentes classes. Il faudrait que tous les enseignants aient une liste des choses à observer. Ce qui n’empêche pas de rajouter des choses spécifiques aux projets.
- j’ai été gênée, surtout au moment de la numération, par le côté un peu tous en même temps, même si tu reprenais un peu après l’activité avec ceux qui avait du mal. J’ai des élèves qui arrivent tout juste à faire une même collection. Un peu le sentiment d'en mettre en échec. Alors que je sais bien que c'est n'est pas du tout ton idée.
- il n’apparaît pas la notion de progrès, si en janvier l’élève savait faire la quantité 3 (et peut-être même en septembre) et maintenant réussit 6 c’est dommage de ne pas le faire apparaître. L'enfant (et le parent) ne se rend pas compte qu'il a appris de nouvelles choses.
- dernier point mais pas dû à toi. Il manque pour moi ce qui était avant devenir élève. Un élève qui pleure de septembre à décembre (malheureusement il y en a) ça lui demande un sacré effort d’arrêter, c’est une vraie réussite, ça mérite d’être noté. Des élèves qui deviennent autonomes, qui acceptent les règles, qui acceptent de venir travailler, qui se lancent. Et bien ça devrait être valorisé surtout avec les petits. En plus je me dis que certains ont besoin de beaucoup de temps avant d’accepter de faire le travail demandé et encore plus pour le réussir. Alors on fait quoi ? on ne montre pas dé réussite pour eux ? Plus ça va et plus je me dis que je vais faire apparaître ces choses là même si ce n’est pas un domaine.

Mince j’ai l’impression de vraiment critiquer ton travail (surtout que ce sont les points négatifs que j'ai vraiment développés)alors que ce n’est pas ce que je veux parce que ton travail a vraiment été une base pour moi.
Mais au moins ça m’a permis de vraiment analyser ce que je voulais dans mon cahier et de trouver de nouvelles pistes à proposer à mon équipe.

isa 04/06/2016 20:34

NOn non Cécile ne te sens pas gênée de critiquer, c'est vraiment ce que j'attends, je suis d'accord avec toi sur le fait que les progrés ne sont pas suffisamment visibles. Par contre, je ne suis pas d'accord avec l'idée que la comptine numérique est importante, depuis que nous connaissons les recherches qui préconisent qu'il faut d'abord comprendre le nombre avant de se lancer dans cette mémorisation, je ne fais plus référence à cette comptine. Sa place vient plus tard dans les apprentissages. Effectivement, ce cahier a suivi les apprentissages proposés pour cette année et forcément il y en a qui n'ont pas été validés, par contre, je me suis toujours référé aux attendus et tout est en rapport avec eux. Et par exemple, je ne vois pas dans ces attendus, ce qui correspond à la reconnaissance de son prénom, c'est pourquoi j'ai préféré valoriser cette réussite dans l'album des réussites plutôt que dans ce cahier qui lui s'appuie exclusivement sur les programmes. D'autre part, mon parti pris était de ne pas surcharger ( 23 pages pour une année, c'est gérable selon moi avec une classe ) du coup, il faut faire des choix, et on n'évalue que ce qu'on a travaillé.

helene 04/06/2016 17:23

Bonjour,
Je pense que l'on pourrait associer en un seul outil, le carnet de suivi et le cahier des habiletés. On pourrait le nommer le cahier ou le classeur de mes réussites, avec deux parties : la premiere faisant appel aux compétences de base à acquérir (à sélectionner et à limiter, à illustrer et tamponner la date à laquelle c'est acquis) et une deuxième partie dans laquelle on pourra y mettre les brevets, les photos illustrant les réussites diverses et les talents, les médailles...)

isa 04/06/2016 20:37

à condition Hélène que les compétences de base ne soient pas déjà affichées dans le cahier mais qu'elles soient affichables, c'est à dire on donne l'image ou la photo ou l'écriture à l'enfant qui la colle dans son cahier au fur et à mesure de ses progrès.

Natacha 03/06/2016 20:27

Moi aussi lors de mon inspection cette année, l'inspectrice a apprécié les différents outils que je lui ai présenté et elle a apparenté d'elle même le classeur des habiletés au carnet de suivi. Elle en était tellement satisfaite qu'il ne lui ait pas venu à l'esprit de donner des conseils pour l'améliorer.
Avec le recul, je pense qu'au lieu de dissocier l'album des réussites et le classeur des habiletés, les deux pourraient être combinés. Ça permettrait d'avoir un seul outil bien individualisé.
Dans l'album de réussites, je suis revenue sur les photos avec les enfants qui ont des difficultés de langage pour "tracer" leurs évolutions de commentaires. C'est intéressant de conserver ce genre de traces sur toutes les années de maternelle. Les enfants voient ainsi bien le chemin parcouru.
Pour ce qui est de la motivation des enfants, elle a été grande avec les récompenses et les fiches d'auto-évaluation et ils avaient la banane lorsque je leur donnais la nouvelle affichette à insérer dans leur classeur. C'est très agréable pour l'enseignant de voir ses élèves réagir comme ça. Ils sont demandeurs, même, ce qui montre bien l'intérêt d'un tel outil.
L'an prochain, je projette d'associer une couleur de feuille par domaine pour que ce soit plus lisible d'autant qu'il s'étoffera d'année en année.
En farfouillant sur le net, j'ai trouvé un site qui concentre des choses très intéressantes à ce propos :
http://yvetot-circ.spip.ac-rouen.fr/?Evaluation-en-maternelle-Carnet-de-Suivi-des-Apprentissages-Synthese-des-acquis

isa 03/06/2016 22:38

Concernant ton lien ,la référence à Eduscol est ce que nous travaillons depuis que nous étudions le carnet de suivi. Par contre, je m'étonne de voir des exemples de carnet de suivi où les attendus sont présentés déjà prêts à recevoir les appréciations de l'enseignant, j'ai compris qu'il est recommandé de coller au fur et à mesure les progrès ( comme nous avons fait dans le cahier des habiletés) afin de ne pas produire les manques. Je constate que décidément ce carnet de suivi va avoir des versions très différentes qui ne seront pas toujours dans l'esprit . Cet exemple notamment n'est plus ni moins qu'un cahier d'évaluation comme on connait .http://yvetot-circ.spip.ac-rouen.fr/IMG/docx/CSA_circo_Yvetot.pdf

Nathalie M 01/06/2016 16:37

J'ai suivi tes propositions tout au long de l'année et le cahier des habiletés est vraiment un outils très intéressant. Le retour des parent est positif, ils savent ce que font leur enfant à l'école et les enfants l'ont adoptés, ils veulent l'emmener à la maison chaque semaine pour montrer fièrement ce qu'ils savent faire à leurs parents et comme j'ai les trois niveaux de maternelle dans ma classe tout le monde n'a pas la même page pour une même compétence et cela favorise l'individualisation et le fait que chacun aille à son rythme. Et même mes tout petits parleurs font les efforts pour demander le cahier des habiletés. J'ai prévu de rajouter d'autres pages avec des photos et pour moi c'est vraiment un carnet de suivi mais avec un nom bien plus valorisant ! D'ailleurs l'inspectrice qui est venue dans la classe de ma collègue a pris des photos de ton cahier des habiletés pour s'en servir en commission de travail par rapport au carnet de suivi. Donc inspection validée Isa, tu peux continuer OUF !!!!!! :)

isa 01/06/2016 16:55

Mais Madame l'Inspectrice, vous n'avez pas de conseils à me donner pour que je progresse ?

isa 01/06/2016 16:53

oh punaise, j'ai validé mon inspection, je bois du Chablis ce soir pour fêter ça.

Karine 01/06/2016 13:10

Ce cahier est très présent dans ma classe. Les enfts y comment en plus des brevets et feuilles de route . Il est une image de notre travail en atelier . On l appelle "le cahier des étoiles".
Ce cahier valorise la réussite et les él savent q ils vont progresser . Ils ne se sentent pas en échec de ne pas savoir faire . Ils essayeront plus tard .

ChrisdeLorraine 31/05/2016 18:55

Ah oui, ça me fait rire de devenir inspectrice d'un jour et en plus pour la meilleure Conseillère Péda que j'aie jamais rencontrée!!!! Oui oui oui je ris et je vais me faire un beau plaisir de lire ton cahier des habiletés que je n'ai pas utilisé cette année.
Dans notre école, nous avançons vraiment bien sur notre carnet de suivi et je peux t'assurer que tes écrits m'ont grandement aidée à guider mon équipe et surtout à les motiver. Merci beaucoup.

isa 01/06/2016 11:10

Merci Chris

Isabelle L 31/05/2016 14:02

Je n'ai pas fait un cahier comme le tien mais il a de grandes similitudes : photos, brevets, médailles. Dans ma classe aussi bon retour, les médailles ont beaucoup de succès, des parents ont quelquefois été impressionnés par ce que savait faire leur enfant (j'ai même eu des commentaires écrits dans le cahier!) ce qui a beaucoup plu aux enfants c'est la bande numérique de 1 à 30 que j'ai collée dans le cahier (dès octobre pour les ms, janvier pour les ps) chaque fin de période j'ai colorié les cases correspondant à la comptine numérique connue (en changeant de couleur pour bien visualiser le progrès depuis la dernière fois) Les enfants étaient tres demandeurs, ils voulaient chaque semaine essayer de "battre" leur record !

isa 31/05/2016 16:19

oui je crois que battre son propre record est ce qui manque à mon cahier des habiletés, même si cela est apparu en activités physiques, c'est donc l'idée de faire encore mieux qu'il faudra explorer de manière plus approfondie.

Daomich 31/05/2016 12:56

Première à me lancer.... Beaucoup de retours positifs de la part des familles qui ont compris le changement de braquet et le passage à une évaluation positive, les médailles ont eu un grand succès auprès des enfants ( la aussi retour des familles) un seul bémol qui m ennuie, le mois de mai est vampirise par les préparations des kdo fêtés mères et puis juin pères, et à cause de ces autres investissements chronophages j ai du laisser tomber la partie habiletés ( on ne parle pas de ce Qu on fait aux parents... Puisque sinon plus de surprise

catherine 31/05/2016 20:12

Ce n'est pas sur l'évaluation, mais sur les cadeaux : et si, sur le principe de la journée de la gentillesse (le 13 novembre, mais bon on peut bien l'étendre sur l'année...), des petites fabrications étaient ramenées de temps en temps par les enfants, en fonction des projets de la classe, qu'ils peuvent offrir ou garder pour eux, à leur choix? (ça évite les "embouteillages de mai", et le casse-tête des familles multi-papas, multi-mamans ou le manque de l'un ou l'autre...)

isa 31/05/2016 13:26

Merci Michèle, c'est vrai que dans mes préparations j'ai complètement occulté ces activités fête des parents et du coup j'ai prévu des activités langage qui demandent du temps également. Difficile compatibilité. J'entends que ce cahier a fonctionné auprès des familles et qu'il a permis la valorisation des enfants. Quel effet a-t-il sur les enfants ? Comment en parlent-ils ?