Préparation année 2016-2017 : acte 3

Publié le par isa

Après plusieurs jours de vote, le sujet que vous avez choisi de traiter majoritairement (60 votes  émotions : 47 votes et jeu: 26 votes) est

A l’école, j’agis, je m’exprime et je comprends

Nous voilà arrivés au pied de notre édifice (à construire), nous allons devoir agir, nous exprimer et comprendre.

Pour anticiper l’année et produire une ébauche de construction, il nous faut maintenant nous pencher sur cet intitulé.

Sachant que nous travaillons par périodes avec un seul domaine d’apprentissage, avez-vous quelques suggestions en rapport avec ce thème ?

Les 5 domaines :

  1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
  2. Agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité physique
  3. Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
  4. Construire les premiers outils pour structurer sa pensée
  5. Explorer le monde

Comme vous avez l’habitude de le faire, lancez-vous et ne cherchez pas forcément la cohérence, la meilleure des manières est souvent le lâcher-prise, c’est dans ces moments de bouillonnement que les bonnes idées arrivent. Parlez avec vos envies, votre intérêt, votre imagination.

Ne vous inquiétez pas, je ramasse et trie avec méthode.

Si ça ne vient pas, procédez par mots-clés et tentez d’imaginer ce que chacun des verbes Agir, s’exprimer et comprendre vous fait visualiser.

On se donne une semaine.

Préparation année 2016-2017 : acte 3

Publié dans année 2017

Commenter cet article

Magali 04/06/2016 10:28

Bonjour,
je réitère mon intervention car j'avais fait "répondre" et pas "rédiger un commentaire"
Des pistes d’activités (j’ai plutôt des GS en tête)…
Pour chaque domaine, la démarche serait la même : agir, s’exprimer, comprendre mais pas forcément dans cet ordre, avec des retours possibles, des passages de l’un à l’autre… de manière triangulaire en quelque sorte.
NB : Je réfléchis au fur et à mesure que j’écris tout en essayant d’organiser les choses par domaine.
1. Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
Lecture d’albums. Ecouter des contes (conteur). Jouer des histoires lues avec des marionnettes. « Ecrire » à partir d’albums sans paroles… en lien avec les activités artistiques illustrer, mettre en musique, jouer une histoire. Exemple de projet : représentation marionnettes.
2. Agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité physique
Vivre une activité proposée. S’exprimer d’après photos dans un cahier spécifique pour l’activité physique. Observer ses progrès. Le déroulement des activités dans le temps. Projet : cahier d’activité physique.
3. Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
Utiliser des productions, photos… pour, après observation, mise en mots, passer d’une photo de l’enfant en activité à une production plastique, d’une production en 2D à une en 3D ou l’inverse, d’un écrit (découpé, recopié…) à une image ou d’une image à son calligramme… Projet : production écrite et illustrée fête des personnes qu’on aime.
4. Construire les premiers outils pour structurer sa pensée
Jouer à des jeux de société, de construction, de logique, … Inventer des jeux à partir d’albums, de matériel existant, en fabriquer, écrire des règles. Projet : organiser un défi/jeux.
5. Explorer le monde
Plantations, jardinage, observation des arbres de la cour, élevages, sorties nature… le tout photographié, organisé (temps et espace) et expliqué dans un cahier de sciences. Projet : donner à voir par le biais d’une exposition par exemple.
Y’a du tri à faire ! Comment faire « rentrer » chaque domaine dans une seule période ? Réfléchir à adapter à tous les niveaux de l’école maternelle…
Bon courage.
Magali

Monique HD 03/06/2016 22:38

Je taquine :) :)

Monique HD 03/06/2016 22:37

Hou hou !!!mais où sont tous ceux qui ont voté pour cette proposition n° 1 ????

isa 03/06/2016 22:54

Tu sais que je me suis dit que tu n'avais pas choisi cette proposition et que pourtant tu venais offrir tes idées. Demain, va paraitre un nouvel article pour la préparation. L'article est trop loin maintenant, il ne peut pas y avoir de nouvelles personnes, seules celles qui ont participé reçoivent les alertes de commentaires.

Monique HD 03/06/2016 20:53

Très bonne idée Natalys

Monique HD 04/06/2016 01:32

Hé oui Isa j'agis, je m'exprime ...même si je ne comprends pas toujours, mais c'est grâce aussi à un très joli travail sur le PARTAGE ..merci Isa :)

Natalys 03/06/2016 17:25

Pour la période 2, agir, s'exprimer, comprendre à travers l'activité artistique, on aurait pu mettre une boule de pâte à modeler (pétrir, aplatir, écraser, rouler, griffer.....), une carte postale ou une image représentant une oeuvre évoquant une émotion que l'enfant aurait choisie parmi plusieurs proposées et là, je rêve comme dans la fameuse pub, un appareil photo jetable pour immortaliser une réussite, un progrès, un bon moment de la semaine....

isa 03/06/2016 18:10

Beau programme, ça fait du bien de rêver

Monique HD 02/06/2016 22:21

D'humour pas d'humeur ...

Monique HD 02/06/2016 22:04

Cette année, je n'ai pas fait de cahier imagier ...j'ai fait d'autres choix et mes élèves on accès à la bcd de l'école chaque semaine et emprunte un album ou imagier ou documentaire : 1300 albums et documentaires ..ma bcd est toute informatisée ( c'est mon bébé !!!) et les enfants scannent eux même le livre et leur carte d'emprunteur) donc je ne culpabilise pas trop ...
C'est vrai que beaucoup de cahiers...c'est difficile à gérer ..je m'essouffle à la fin...trop vieille hihihi
Par contre le carnet de bord fait en EPS ( année 2014-15)qui se construit au fur et à mesure en collant nos feuilles A4 pliées en 2 cela permet un petit carnet individuel en A 5 qui en fin de période est très sympa, du coup pas besoin de " remplissage" on peut aller à notre rythme et respecter celui de l'enfant et de ses réussites ( un cahier fait maison de 10 pages est aussi sympa qu'un cahier de 20 pages pour l'enfant qui est plus à l'aise dans les acquisitions )
Voilà mon avis pour le format du carnet du touche à tout par exemple ou de l'explorateur...
Oui Isa je préfère cette formule où le sac reste en classe toute la période cela me semble plus simple.
Je suis contente que l'idée de la compréhension de la consigne à l'aide de l'image te plaise mais il nous faut réfléchir sur l'outil dans sa forme "physique" ( quantité d'images, format, accessibilité à cette banque d'images pour rappelons le "Aider l'enfant à comprendre la consigne, la problématique et faire les bons choix ...)
Je demande souvent aux enfants " qu'est-ce qu'il nous faut pour faire ceci ou cela?) ( en terme de matériel) comment allez vous procéder ? ( démarche) comment savez vous si vous avez réussi ? Etc ...comme beaucoup de Maitresse je pense,mais l'idéal serait d'installer cette démarche, ce "réflexe" de manière systématique et individuelle pour chaque enfant ...ce sont ces questionnements qui les aideront à COMPRENDRE mais ces questionnement doivent leur devenir personnels, propres à chacun.
D'où la difficulté de la tâche...
et pour une petite note d'humeur je rajouterai :"et patati et patata"

isa 03/06/2016 08:53

oui Monique, l'idée du petit carnet ressemble aux carnets de bord que j'ai déjà proposés, ce ne serait pas un cahier à proprement parlé mais de la fabrication maison, je pense qu'avec toutes les fiches en moins qui ne se font plus dans les classes on peut récupérer du papier pour ce genre de petit matériel didactique.

Catherine 02/06/2016 21:31

Je ne sais pas si j'ai bien suivi... Est-ce que comme outil pour montrer que l'on a compris, on pourrait utiliser des petites vidéos / mises en scène de petits personnages (travail plutôt collectif) : je reprends l'exemple de l'eau : on pourrait faire une petite histoire à partir de ce que l'on a appris et exprimé par les manipulations précédentes. Si on traduit par ses propres mots, dans des situations différentes, c'est que l'on a compris? Et ça pourrait être motivant car on peut montrer aux autres ce qu'on a compris et apprendre aux autres??? Ce n'est pas très clair...

isa 03/06/2016 08:59

oui Catherine, ce travail peut être envisagé dans le cadre d'un projet avec les élèves. La recherche porte sur des outils en amont, c'est à dire avant de démarrer la période sur laquelle on va travailler. On donne un outil à l'élève qui va lui servir à entrer dans la compréhension. On lui indique de cette façon qu'il va apprendre à comprendre pour ensuite être capable d'expliquer aux autres ce qu'il a fait, comment il a fait, pourquoi il s'est trompé, s'il pense qu'il a réussi, à quoi il voit qu'il a réussi, ce qu'il ne sait pas encore faire.....

Elodie 02/06/2016 20:01

on cherche des outils pour comprendre...
Comprendre = « saisir » ( latin classique); Comprendre = « prendre ensemble »( latin populaire)
•=>on cherche donc des outils pour saisir les informations, les relier entre elles, les organiser...
c'est vrai que le carnet pourrait y répondre
on pourrait varier les formes des traces (photos, dessins, mots, schémas...) dans le carnet ou maquettes, traces sonores, vidéo...

Isabelle L 02/06/2016 19:51

Le support peut être le même, et la trace différente; on peut même avoir un support individuel et un autre collectif qui collectera les traces, ce qui pourrait mettre en valeur les differentes IM. Par exemple 2 peut être 2 tours, 2 sauts, 2 frappés, ... chacun aura sa trace, le cahier collectif , l'ensemble des représentations.
Dans l'etat actuel des choses, je ne sais pas si la multiplication de "carnets, cahiers des progres, cahiers de suivi, cahier d'experiences, cahiers d'artiste, ... " est pertinente. Je vois plutot une page à integrer au cahier des progres ou cahier de vie; Mais mon avis peut changer ! Peut être qu'un cahier en plus sur une periode, je peux l'envisager, comme projet de la periode, pas forcement à réitérer.

Isabelle L 02/06/2016 19:02

Monique HD, je te rejoins pour un travail sur les consignes, ce serait très intéressant, problème récurent dans nos écoles !

Isabelle L 02/06/2016 19:01

Isa, une page par theme/periode avec des "cases" à remplir . Ton idée d'images mentales c'est exactement ce à quoi je pensais : cela pourrait être une grande page par periode avec des cases pour chaque idée.Comme les pétales de la fleur : le coeur de la fleur c'est le theme general et chaque petale correspond à un concept. Peut-on envisager un cahier - bouquet "Eureka" ?!
Cette année j'ai fait un affichage collectif pour l'eau : au centre l'eau, c'est quoi ? et une sorte d'organigramme avec l'eau pour arroser, l'eau pour cuisiner, boire; l'eau pour arroser ... illustré de schéma, photos...

isa 02/06/2016 19:08

Mais où places-tu la diversification des pratiques de compréhension si tu choisis un fonctionnement identique pour toutes les périodes ? Peux-tu donner des exemples concrets ?

Monique HD 02/06/2016 18:19

Un travail sur la consigne avec des pictogrammes pour comprendre ...voilà ! en résumé ...

Monique HD 02/06/2016 18:17

Je trouve la demande un peu trop complexe et je m'y perds..je n'arrive pas à trouver...et j'ai peur que les parents ne comprennent pas ces trois objets dans le sac ...je n'ai peut être pas bien compris où tu voulais en arriver . Si ces objets sont les "symboles" de la période ( ou de sa démarche) et qu'ils restent toute la période dans le sac, ne va t il pas y avoir des pertes?.désolée de ne pas trouver
j'avais pensé à la création d'une batterie de pictogrammes à la disposition des enfants.
Quand la consigne leur est donnée, les élèves iraient chercher les pictogrammes qui illustrent les étapes et les outils qu'ils faut pour réussir ( pictogramme ciseaux, colle ...pictogramme imiter ,inventer' choisir...pour réussir et montrer qu'on a compris et aider l'enfant à comprendre ...

isa 02/06/2016 18:35

Tu as raison Monique de dire que tu t'y perds, j'apprécie. Cela me conforte dans l'idée que je dois laisser décanter les choses. Ce n'est pas parce que j'insiste que nous allons forcément aller dans cette direction. Par contre, je constate que malgré le fait que tu t'y perdes, tu as une très bonne idée qui va tout à fait dans le sens que je décris. Voilà exactement un outil qui fait travailler la compréhension et je pense que ça pourrait tout à fait rentrer par exemple dans les activités artistiques. Effectivement, comprendre les consignes, être capable de les reformuler ou bien d'imaginer ce qu'il faut faire uniquement à partir des images, voilà un beau projet.. Je te remercie... Question pratique, je ne voyais pas ce sac sortir de la classe, c'est un outil de travail, par contre son contenu reviendrait à l'élève en fin de période afin de le remplir de nouveau pour la suivante. est-ce que tu penses que c'est mieux que ce que tu imaginais ?

Isabelle L 02/06/2016 17:49

Je suis le fil de la reflexion : La compréhension de quelque chose se concretise par la capacité de transmettre ce qu'on a appris , donc un cahier de comprehension quelque soit l'apprentissage est interessant, ne peut-on pas avoir un carnet ou une page de cahier "Eureka, j'ai compris" qui comporterait un schéma, une photo, un texte, qui montrerait ce que j'ai compris pour cette periode ?

isa 02/06/2016 18:24

La compréhension c'est aussi transformer pour soi ce qu'on a appris en se créant des images mentales , c'est pourquoi apprendre à penser passe par des chemins variés que l'enseignant propose. Mon voeu est de permettre cette diversification et de répondre à ce défi en adaptant l'outil à l'enjeu du domaine, par exemple ton cahier Euréka j'ai compris pourrait servir "Construire les premiers outils ...". Ensuite, la répétition a son importance et dans un délai qui correspond aux petits, si une fois par période ils réfléchissent à ce qu'ils ont compris, c'est trop peu pour en faire une attitude de "penseur". Il serait préférable de le faire plus souvent en fonction des défis pour comprendre.

Rineka 02/06/2016 17:18

Un carnet pour chaque période
Période 1 : le carnet de l'explorateur
Période 2 : le carnet de l'artiste ....

isa 02/06/2016 17:37

oui et alors pour l'explorateur je vois bien, on en a parlé mais pour l'artiste, tu mets quoi dedans ?

Rineka 02/06/2016 16:52

Est ce qu'il faut un objet dans le sac à chaque période pour la compréhension ou bien un cahier de réussites conviendrait ? Un cahier dans lequel l'enfant collerait des photos , laisserait une trace de ce qu'il a fait ?

isa 02/06/2016 17:19

C'est sûr qu'un cahier de réussite pourrait correspondre à cet aspect "compréhension" que nous avons choisi de travailler. Mais ce que je pense c'est de varier les supports selon le domaine d'apprentissage, à la fois pour avoir plusieurs cordes à son arc en tant qu'enseignant pour travailler le verbe Comprendre et puis au niveau des élèves et des familles pour montrer différemment. Ensuite, mon idée est de créer de la répétition, ça veut dire qu'on a un outil durant la période qui va obliger à travailler d'une façon pour automatiser des attitudes du côté des élèves. Mais tout est possible, c'est nous qui décidons.

isa 02/06/2016 16:13

Est-ce que c'est trop complexe ma demande ?

isa 02/06/2016 17:32

Ah Edith, tu as écrit en même temps que moi, je vois que tu ne résistes pas à l'ébullition ... Effectivement, la question du collectif est importante et ce n'est pas parce qu'on cherche un outil individuel qu'on en oublie l'influence du groupe sur la compréhension, bien évidemment. Je pense par exemple que concernant les activités physiques, on peut aller voir du côté des difficultés et non pas forcément des réussites comme on a toujours tendance à le faire. Les erreurs peuvent être mises en avant pour mieux comprendre comment les éviter. Alors après comment on fait ? That is the question

isa 02/06/2016 17:22

Je cherche à déclencher une volonté de trouver des moyens pour mettre en place une pédagogie afin d' exercer ses élèves à comprendre, pour cela au delà de la simple volonté de s’assurer de la compréhension comme nous avions l’habitude de faire (autour des albums, avec le cahier de liaison, après des séances de travail en rappel d’activités…), je pense qu’on peut imaginer des choses concrètes qui obligent à des répétitions de situations. Pourquoi des répétitions , parce que c’est en refaisant que les élèves acquièrent des attitudes et les automatisent. par ailleurs, j’ai compris qu’il fallait partir de ces outils pour imaginer chaque période, selon l’outil choisi, l’orientation des activités prend forme. je pense également qu’avec les petits élèves, il faut s’appuyer sur leur désir de possession pour les faire entrer dans ce champ d'apprentissage, il faut qu’il ait une chose à eux qui favorise une posture d’apprenant. Pour écrire une année scolaire avec trois verbes, il est essentiel de les représenter,qu’ils fassent du sens pour nous,pour les élèves et familles. Donc toute la difficulté est de répondre à la question: je travaille les activités artistiques, quel est le moyen à mettre en place pour travailler la compréhension avec mes élèves ? Qu’est-ce qui peut exprimer cette notion aux yeux des élèves et de leur famille ? Avec quoi je travaille ça ? Quel est l’objet, l’outil ,le matériel qui va faire que je suis obligée chaque semaine de m’y pencher « Moi je pense qu’on doit créer des appuis tangibles, j’ai surtout pensé à des cahiers, carnets, livrets mais je pense qu’il y a certainement d’autres voies et je cherche encore. Ton idée de boite à cases pour catégoriser répond à cela, après il faut trouver le projet qui va correspondre à ce besoin de catégoriser et cela sur une période.

edith 02/06/2016 17:11

Je trouve cela passionnant.
Du coup, je me peux m'en empêcher....
Synonymes: admettre, assimiler, concevoir, déchiffrer, interpréter, saisir, réaliser, discerner, sentir, savoir, entrevoir......voici ceux que j'ai repérer pour élargir la recherche.

Et aussi par exemple:
Qu'est-ce que comprendre en "motricité" ? Qu'attend t-on que les élèves comprennent?
- des attitudes (s'entraîner, persévèrer, se confronter, améliorer son record...)
- une règle de jeu (jouer son rôle dans l'équipe, expliquer comment on a fait, verbaliser ce qui ne va pas....)
- un déplacement collectif (ronde, jeu de courses relai, ......)
- une organisation spatiale (direction pour courir, espace de jeu /espace de repos, tour de rôle dans un atelier
- ......

Je vois une construction collective de la compréhension: lors des essais-erreurs, des tâtonnements et commentaires, peu à peu, ENSEMBLE on a compris que............

La compréhension est la phase finale "On a agi, on s'est exprimé, on a compris" On pourrait matérialiser par 3 marches.
Mais pour l'instant je vois plus une construction collective. Et en individuel si l'enfant sait répondre "pourquoi on a colorié la 3ième marche? " alors on peut dire qu'il a compris (ce qui ne veut pas dire qu'il ait réussi)

J'écris plus vite que je ne réfléchis, je ne sais pas si cela va nous faire avancer.

Elodie 02/06/2016 16:32

C'est complexe mais intéressant. Je pense que cela vaudrait peut être le coup de repartir sur un article rien que pour ça pour mobiliser le plus grand nombre de blogueurs sur la question, tous ne reviennent pas sur des post trop anciens. Qu'en penses-tu ?
Tout seul on va vite mais ensemble on va loin...

Elodie 02/06/2016 15:38

une idée comme ça... le puzzle pourrait à mon sens symboliser un des possibles de la compréhension. C'est un jeu familier, présent dans toutes les classes =plusieurs pièces que l'on assemble pour révéler une image globale

Ici c'est le principe d'association comme avec des encastrements, la clé dans la serrure (tiens le mot clé : clé de l'énigme =solution)

tu avais paré de légo qui illustre la construction brique à brique
C'est ça que tu voudrais qu'on cherche ?

isa 02/06/2016 16:06

En fait, je cherche ce qui pourra être mis dans les petits sacs au cours de différentes périodes de l'année. Trois objets par période qui symbolisent concrètement chacun des trois verbes. Autant, agir est facile à rendre concret, autant s'exprimer et surtout comprendre le sont beaucoup moins. D'autant plus que ces choix définissent la thématique retenue pour la période ( exemple: carnet d'exploration induit que nous allons faire des expériences, des manipulations, des constructions...
Le puzzle me semble être l'objet qui pourrait par exemple se trouver dans le sac de la période Maths et qui symboliserait le verbe agir. Il n'y a pas de sous-entendus parce qu' on s'adresse aux enfants et aux familles, il faut que les choses soient explicites.

Elodie 02/06/2016 15:44

Si associer est une piste, il y a aussi dissocier , catégoriser (boite à plusieurs cases...), relier (fils, pinces crocodiles...)
une loupe (pour chercher le nœud du problème), des engrenages (qui illustrent que quand on touche à un but, tout se met en mouvement), l'ampoule (qui s'éclaire quand le circuit est correctement monté et fermé...)

Monique HD 02/06/2016 13:21

Bonjour Isa, Je suis dans le même questionnement qu'Elodie ?

isa 02/06/2016 14:07

Je cherche donc ( j'ai déjà des idées mais j'aimerais que vous vous y penchiez aussi parce que dans cette recherche, il y a votre propre compréhension de la démarche pédagogique) des "outils", "idées" de la représentation concrète du verbe "comprendre" dans les autres domaines ( activités physiques, activités artistiques, maths, langage)

isa 02/06/2016 14:02

J'ai donné comme exemple "le carnet d'exploration", mais ça aurait pu être le cahier de liaison ou le carnet de suivi mais c'est selon moi un outil qui est en prise avec le domaine Explorer le monde, qui crée une attitude "Je garde trace de mon travail d'exploration, ça me permet d'y penser, d'en parler, d'expliquer, de récapituler, de mémoriser..." et en répétant régulièrement cette pratique, l'enseignant crée les conditions pour répondre à ce qu'on lui demande dans le but d'aider ses élèves à réussir.

isa 02/06/2016 13:56

Je comprends bien Monique, mais c'est exactement le défi auquel nous sommes confrontés , il est important de réfléchir par anticipation à la phase de compréhension, je me doute qu' "agir"," s'exprimer" ne posent pas de problème, on imagine assez bien à quoi ça ressemble en terme d'activités mais on fait quoi pour "comprendre" ? Certes, comme le dit Elodie, maintes situations permettent d'explorer cette aspect de la vie scolaire. Cependant, puisque nous décidons de dire aux enfants et aux familles que c'est notre champ de travail, il faut que pour eux il y ait une forme de symbolisation, un outil référence qui incite à mettre en pensée et qui accompagne la compréhension.

isa 02/06/2016 09:40

Est-ce que vous voyez quels outils pourraient servir à travailler la compréhension avec les petits élèves ?

isa 02/06/2016 13:19

Bien-sûr, Elodie, il y a toutes sortes de situations où la compréhension est exercée. Mais de manière à symboliser cette compréhension comme le carnet d'exploration, je recherche d'autres idées qui seraient explicites pour les enfants et qui indiqueraient également des voies de pratique pédagogique. Je sais ,c'est compliqué parce que c'est justement la difficulté à laquelle nous sommes confrontés, comment amener les petits élèves à penser leur action ?

Elodie 02/06/2016 12:35

Je ne suis pas sure de comprendre ta question, ce que tu entends par outil...

est-ce l'outil qui permet de comprendre ? agir, s'exprimer peut aider à comprendre...
Comprendre quoi ? comment on a fait pour réussir ? pourquoi on s'est trompé ? quels sont les possibles pour arriver à...
L'outil/objet carnet que tu as évoqué permet de garder une trace de ce que l'on a compris/appris/réussi, tu cherches autre chose pour symboliser la compréhension ?

Monique HD 01/06/2016 22:55

Je m'en sert aussi pour mes sacs à album

Karine 01/06/2016 22:38

Chez Pichon: bon rapport qualité prix .
Je les avais pris pour mes premiers sacs à album.
Couleur écrue agréable .

Monique HD 01/06/2016 22:33

Sacs en tissu que l'on peut décorer , teinter , etc...chez PICHON , 2 tailles possibles
28,5 cmmX 24 cm ou bien 37X 42 cm, la couleur initiale est écrue ...je les ai utilisés pour transporter mes cabinets de curiosités (un grand modèle par enfant) . Les prix sont très raisonnables 12 euros le lot de 12 sacs petit modèle et 13,70 euros les sacs grand modèle. Donc environ un euro le sac qui durera toute l'année ...
On pourrait aussi les teindre en période 1 pour une première expérience .

Karine 01/06/2016 17:41

Je viens de chercher et je ai trouve chez Nathan:
20 sacs en tissu 28x24 cm 24,50€
20 sacs en papier kraft 21x18x8 cm 8,40€


Isa, je reste convaincue de ce nouveau projet . J avais proposé cette idée des 3 verbes car dans des discussions antérieures , je trouvais q ils étaient toujours cités et q ils étaient les verbes piliers des nouveaux programmes .

Je me sens investie grâce à vous dans nos recherches .

isa 01/06/2016 16:24

Moi j'ai proposé pour la période 1 mais nous avons à imaginer ce que ce petit sac contiendra pour chaque période. Vous voyez bien que le choix des objets détermine le sens des activités.... Travailler sur les émotions en période 1 c'est permettre à l'enfant d'apprendre à surmonter sa tristesse de séparation, la boite à émotions peut lui permettre d'enfermer cette tristesse un temps pour le laisser explorer la classe , tranquillement et pouvoir agir ,enfin le carnet d'exploration aide l'enfant à mettre en pensée en créant une distanciation entre l'activité et la symbolisation de cette activité.

Kaloo 01/06/2016 17:24

Je fais la boîte à émotions cette année puisque je suis dans le partage et je garde mes PS.
Alors je vais m'orienter vers un bocal de retour au calme à la place.
- un grand bocal (en plastique pour les plus petits, ou à défaut une bouteille)
- de la colle liquide (1 cuillère à soupe) diluée dans une tasse d'eau chaude
- des paillettes
- du colorant alimentaire (optionnel)
Et si le sac sert toute l'année, le tissu sera mieux. Une belle étiquette ou le prénom dessiné dessus joliment ?
Et chouette, chouette, les émotions sortent du bois ;0) Génial Isa. Cela va être un superbe projet...

Karine 01/06/2016 15:16

Le lien" réussir ": j adhère totalement .

Else:
Peux tu nous préciser les sacs dont tu parles stp?
Tu auras les 3 niveaux aussi?
Merci encore
Je suis dans les commandes aussi .
Je ne sais pas ma réparation encore mais 30 él sûrs .
J ai regardé les sacs et chez Nathan , petit sac en tissu avec 2 anses pas très chers mais tissu un peu fins .

Else 01/06/2016 21:16

Merci Edith. Ce qui me fait peur c'est surtout que je risque de ne pas avoir d'ATSEM et deux élèves avec AVS (en espérant que j'ai une AVS) dont un autiste. Bref, parfois je flippe un peu...

Else 01/06/2016 18:57

C'est un lot de 12 sacs shopping 37*42 au prix de 13.70€.

edith 01/06/2016 18:30

Pour Else
Je suis sûre que tes CE1 vont bénéficier grandement de tout l'esprit qui vitamine l'école maternelle.

Kaloo 01/06/2016 18:15

Else, chez Majuscule, deux tailles de sacs et lot de 12 :
- 25x28cm 11,90€
- 37x42 13,70€

Else 01/06/2016 17:32

J'ai acheté des sacs chez majuscule. Je chercherai les dimensions.
Euh, l'année prochaine, j'aurai des GS-CE1, ça va être difficile de suivre mais bon je vais essayer...Parce que j'adore les projets d'Isa!!!

isa 01/06/2016 16:56

Chaque période ,un nouveau contenu pour un nouveau projet.

Kaloo 01/06/2016 16:20

Si les sacs ne servent que pour la période 1, on peut aussi opter pour des sacs en kraft moins chers. Chez Nathan aussi les 20.

Kaloo 01/06/2016 14:27

Petit clin d'oeil, je suis allée voir la signification du chiffre 3 :
Le 3 est le symbole de la créativité, adaptabilité, expression, sociabilité, originalité, sensibilité, communication...
Tout est dit.

isa 01/06/2016 16:06

oui c'est beau, non ?

Karine 01/06/2016 12:44

Je suis partante pour ce petit sac car j avais cette idée en parlant de "pochette ".
je te remercie Isa de donner les clés pour créer avec ces 3 verbes .
Est ce q le carnet de compréhension serait un cahier supplémentaire ?
Cette réflexion me motive pour terminer l année .
Ces 3 verbes sont riches et nous amène à bcp de réflexions .

isa 01/06/2016 16:28

Mais oui Karine, ton idée de pochette a été un déclic. Ce sont tous ces échanges qui font progresser la préparation, je n'avais aucune idée de ce que nous allions pouvoir faire et de fil en aiguille , jour après jour, on avance, c'est passionnant.

isa 01/06/2016 10:43

Nous y voilà au noeud du problème ( je réagis au commentaire d'Elodie c'est avant tout parce que "dépasser le faire pour dire le faire et penser le faire" est la clé de la réussite), et à ces interrogations qui ont certainement fait que ce thème a remporté tous ces suffrages : ne plus simplement agir mais mettre des mots et ,encore plus difficile, des pensées alors chacun s'interroge :" ça se traduit comment en terme de situations pédagogiques ?" Comment cet enjeu professionnel peut guider nos choix ? Notre démarche a été de traverser la nébulosité due au flou de ces trois verbes qui se trouvent être à la fois précis (on comprend bien ce qu'ils désignent) et tellement larges (on peut tout imaginer) pour s'attacher à ce qu'on connait et ce qu'on sait faire : les ateliers. On a pressenti qu'il fallait partir de l'action et proposer un bain d'activités ( ex: atelier des touche à tout) et la suite que nous cherchons ensemble mais qui (dans ma tête) est très liée à l'agir. Alors comment allons nous faire pour symboliser l'expression ( ça ça va encore) mais surtout la compréhension ? Je vous livre une de mes idées pour la période 1 qui s'oriente vers Explorer le monde d'après vos commentaires, et j'ai pensé que pour symboliser ces trois verbes et que cela devienne accessible aux enfants comme aux parents, le premier jour, l'élève recevrait un petit sac contenant 3 choses correspondant aux 3 verbes : 3 cubes Légo, une boite à émotions, un carnet d'exploration. Les cubes symbolisent l'action, la boite à émotions symbolise l'expression et le carnet la compréhension. Qu'en pensez-vous ?

isa 01/06/2016 16:06

Dans mon idée, chaque semaine, on utiliserait ce sac sous forme de "bilan", qu'est-ce que j'ai fait, quelle émotion dans ma boite, quelle trace de mon travail dans le carnet d'exploration.

Marie-Pierre C 01/06/2016 16:04

Quel rôle aurait ce sac au fil du temps ? L'enfanr le garderait il avec lui durant l'année ? Il y mettrait des ob jets pour agir et faire le lien école maison ? Que faire de cette boîte des émotions ? L'enfant la sortirait quand il en a besoin ? Donc on commence l'année avec des albums et un travail autour des émotions, pour donner à l'enfant la clé pour s'exprimer sur celles ci ? Le carnet serait complété au fil du temps par les expériences scientifiques que l'enfant sera amené à faire tout au long de l'année ?

Vous débordez d'idées ! C'est génial ! Merci Isa pour cette piste !

Je repensais à cette idée de jardin suspendu. Je me disais qu'en fonction du thème abordé, on peut demander aux enfants leurs représentations. Les dessiner ou les écrire et les "semer"au fond de la boîte... et on laisse germer les idées et en fin de période, on représente ce qui a poussé... ce que les enfants ont appris... Peut-être trop abstrait pour les maternelles...

Else 01/06/2016 15:05

Ca tombe bien, j'ai acheté des sacs pour mes GS!!! ;-) Après les cabinets de curiosités et la valise à talents, je trouve ce fonctionnement très bien.
J'aime aussi beaucoup les idées de murs et de jardins. Sortir de la classe, explorer l'extérieur de la classe, de l'école...

Kaloo 01/06/2016 14:24

Cela fait deux jours que je réfléchis à tous ces partages d'idées et de projets et il me manquait un mot. Et le voilà, celui qui fédère les 3 autres : REUSSIR.
A l'école pour réussir, j'agis, je m'exprime et je comprends. Le noeud est là, comment articuler toutes nos propositions pour conduire l'élève sur ce chemin de réussite ?
Alors, oui ce sac me semble une première étape qui ouvre l'école à ces nouveaux élèves.
Ensuite, que ferons-nous de ces objets ? Et question terre à terre (commandes en vue), quels objets exactement ?

Elodie 01/06/2016 12:57

On cherche ensemble (j'agis), on recherche des mots pour partager notre projet (je m'exprime) et qu'il soit lisible par les élèves et leur famille (facile à Comprendre) !!!
Ces 3 mots concernent autant les démarches des enfants que celles des enseignants...
Utiliser des objets (manipulables, qui invitent à agir) pour représenter (exprimer) le projet, devrait en faciliter la compréhension.(démarche familière via les sacs à albums, le voyage de la mascotte...) J'aime cette idée. Merci isa.

Elodie 01/06/2016 09:36

Je pense Lisou que si les programmes insistent sur "Agir, s'exprimer, comprendre" c'est avant tout parce que "dépasser le faire pour dire le faire et penser le faire" est la clé de la réussite, c'est la piste avancée par de nombreux chercheurs pour réduire les inégalités (malheureusement caractéristiques de notre système éducatif français...)
Quand l'équipe du tarn a commencé à réfléchir à partir de ces 3 mots clés, c'était autour de valeurs partagées, basées sur la volonté d : " Inscrire l’enfant dans une communauté d’apprentissage, au sein d’une « école maternelle (qui) l'engage à avoir confiance dans son propre pouvoir d'agir et de penser, dans sa capacité à apprendre et réussir sa scolarité et au-delà » (extrait des programmes maternelle)

Pour moi le lien c'est la réussite...

Elodie 01/06/2016 12:47

la réussite DE TOUS...

Lisou 31/05/2016 22:33

J'ai lu avec attention et intérêt toutes vos propositions. Il me semble aussi que l'angle des "ateliers" est pertinent. Le terme "atelier" convient parfaitement à l'idée d'action.
Néanmoins, l'appellation "atelier"(atelier du sportif /du bricoleur /du mathématicien, de l'artiste… ) pourrait convenir à tous les projets réalisés cette année et les années passées.

A l’école, j’agis, je m’exprime et je comprends en atelier mais pour qui et pour quoi ?
En cherchant le but, nous pourrions affiner encore ce beau projet.

Pour l'année scolaire prochaine, avec mes collègues (maternelle et primaire), nous nous orientons sur un projet annuel consacré aux thèmes relatifs à la santé que nous avons intitulé : "mieux être pour mieux apprendre".
( Connaissance et fonctionnement du son corps : (Schéma corporel,/ exploration motrice/ exploration sensorielle/ vécu, identification, expressions et contrôle des émotions/
Les rythmes de vie : Moments de vie, notion du temps, états (fatigue/forme)/
L’alimentation : Le goût, les sens, l’équilibre alimentaire, l’origine des produits/
L’hygiène : Corporelle, quotidienne, des lieux de vie…
La sécurité/prévention : Se protéger, protéger les autres, apprendre à porter secours)
Je me permets de vous poser cette question et vous faire de notre projet pour avoir en tête la finalité de nos actions.
Pourquoi l'enfant doit-il agir, s'exprimer, comprendre ?

isa 01/06/2016 09:11

Je répondrai que c'est vital ,que les besoins physiologiques et de sécurité de l'enfant sont préservés avec le verbe agir, que les besoins d'appartenance et d'estime le sont avec le verbe s'exprimer et que le besoin d'accomplissement l'est avec comprendre. En premier lieu, c'est une réponse large que je fais : pour qui : pour lui et pourquoi: pour répondre à ses besoins qui en étant comblés lui permettront d'être une personne épanouie , on peut ensuite s'interroger sur ce qu'on cherche à atteindre de manière plus ciblée, plus enseignante... Tu as raison, c'est bon de se pencher sur cela. J'apporte une précision, comme vous pouvez le lire dans mes préparations, je fais les titres en positionnant l'élève qui parle : "A l'école J'agis, JE m'exprime et JE comprends ...", j'essaie de me dire :"Est-ce qu'il pourrait dire cela et le comprendre ?" parce que l'objectif est aussi qu'il sache ce qu'on attend de lui et c'est pourquoi je vous ai incité à chercher des expressions qui rappellent l'enfant comme "touche à tout" afin que cela lui parle et qu'il puisse comprendre le but à défaut de comprendre les trois verbes dans un premier temps. S'il faut définir plus précisément comme tu nous invites à le faire Lisou alors il faudra trouver des termes adaptés à la compréhension des enfants.

Aud 31/05/2016 16:44

Toute débutante dans le métier, ce remue-méninge est juste génial. Je n'ai pas tout lu mais, je ne crois pas avoir lu des choses autour de l'étonnement : penser à un espace, un temps pour s'étonner, trouver quelque chose bizarre, dire "pourquoi?"...

edith 01/06/2016 18:38

J'ai hâte, ce sera mon premier congrès.

isa 01/06/2016 18:35

C'est pas grave Edith, la relève est là. Bon courage pour cette préparation AGEEM, c'est important ce grand moment d'échanges entre enseignants de maternelle lors du congrès .

edith 01/06/2016 18:28

J'aime beaucoup aussi cette période de remue-méninges, mais cette année je ne peux que vous lire. J'ai choisi de ne pas participer, car j'ai d'autres préoccupations toutes pédagogiques (expo pour le congrès AGEEM) merci ISA, merci aux collègues, merci pour cet exemple de mutualisation, d'enrichissement, d'invention, de projection ......c'est revigorant! J'ai hâte de lire la suite!

isa 31/05/2016 16:57

J'aime beaucoup cette manière d'aborder cette émotion comme tu le proposes

isa 31/05/2016 16:56

Aud, merci de ton commentaire, tu as raison, l'étonnement peut rentrer dans la partie émotions que nous n'avons pas encore "casée" mais qui pourrait être présente dans chaque atelier autour de nos trois verbes mais plus encore pour "Je m'exprime"

Monique HD 31/05/2016 15:09

Le mur des rêves, des têtes en l'air ! Pour nos petits génies créatifs
L'atelier des petits agités impatients pour nos sportifs
L'atelier des artistes qui s'ignorent ....

Monique HD 31/05/2016 14:56

Merci Kaloo pour le lien sur les jardins saugrenus.

Monique HD 31/05/2016 14:55

MoniquE c'est moi ....erreur de frappe gloups

MoniquE 31/05/2016 14:53

L'atelier des rêveurs pour le côté artistique , souvent un reproche alors que c'est tellement bien de rêver... C'est quand on s'ennuie que l'on est créatif ...

Kaloo 31/05/2016 14:06

atelier des touche à tout, j'adore...
atelier des artistes en herbe
atelier de Géotrouvetout (souvenir, souvenir de mes lectures de Mickey magasine)
atelier des supers champions
atelier des faiseurs de livre

isa 31/05/2016 14:22

Défaut n'est peut être pas le bon mot, mais il exprime ce que je veux dire

isa 31/05/2016 14:20

Dans mon idée ce serait bien d'avoir un petit côté "désobéissance" pour dire Les enfants sont "touche à tout" et c'est une bonne chose pour Agir, s'exprimer et comprendre à l'école et voilà comment utiliser un défaut pour en faire une qualité...

Elodie 31/05/2016 13:05

Je viens de chercher des expressions avec le mot "mur"... quel obstacle ce mur... sacré défi...

Etre dos au mur : Etre forcé d'agir.
Mettre au pied du mur : Contraindre, ne pas laisser de choix.
Etre entre quatre murs : Etre enfermé
Faire le mur : Sortir sans autorisation.
Aller dans le mur : Aller vers un échec.
Se cogner la tête contre les murs : Faire de gros efforts inutilement.
Raser les murs : Se faire discret, se cacher, par honte ou par peur.

Les murs ont des oreilles : une conversation privée risque d'être entendue.
faire parler les murs ... mur du son... mur du silence...

isa 31/05/2016 12:32

Je ne perds pas l'idée du mur ,ça va d'ailleurs avec l'idée d'atelier: construire ses apprentissages, mur de la connaissance, les murs ont la parole, être au pied du mur, faire le mur... Tout cela nous fait cogiter et on avance.

isa 31/05/2016 13:50

Murmure fait partie des mots que j'aime et je voulais le placer

Elodie 31/05/2016 12:41

oh non, continue...
Après avoir joué avec les images et les trompe l’œil, tu nous invites aux jeux de mots...
C'est agréable de penser ensemble à partir des mots des programmes et de pouvoir montrer notre humour et notre créativité !!!
C'est toi qui nous a dit "lancez-vous et ne cherchez pas forcément la cohérence, la meilleure des manières est souvent le lâcher-prise"

isa 31/05/2016 12:34

J'ajoute le murmure du rêve, ok je sors !

Monique HD 31/05/2016 10:16

L'atelier " et patati et patata" ,les enfants adorent quand je dit cela .

isa 31/05/2016 08:45

Chaque jour, on met une nouvelle brique à notre construction et je constate que le sac à idées n'est pas vide, bien au contraire. Oui Julien il va falloir choisir parce que c'est ainsi, on ne peut pas tout faire, mais c'est bien de se dire qu'on a le choix. La déclinaison des périodes au gré des ateliers me semble bien répondre à nos trois verbes, et je pense qu'il faudrait trouver des expressions qui rappellent nos verbes exemple: J'agis, je m'exprime et je comprends dans l'atelier du touche à tout (explorer le monde)

isa 31/05/2016 12:17

Merci Monique pour tes recherches, oui l'esprit serait de valoriser une attitude qu'on veut bien souvent freiner chez les enfants et montrer qu'on apprend en étant en mouvement, c'est d'ailleurs pourquoi j'ai indiqué les contraires de nos trois verbes ( attendre/agir, se taire/s'exprimer, ignorer/ comprendre) qui se retrouvent parfois dans la manière dont les adultes s'adressent aux enfants. J'aime bien ton et patati et patata !

Monique HD 31/05/2016 10:10

L'atelier de la gazette ( mobiliser le langage de l'oral à l'écrit) , l'atelier super musclé ( activités physiques) l'atelier créa fantastique ... Je cherche ...je cherche ... Pas facile !!! Bravo Isa pour " touche à tout "

Monique HD 31/05/2016 07:40

Bonjour, qui peut m'éclairer sur le principe de " jardin extraordinaire " Merci

isa 31/05/2016 13:54

Oui Kaloo, les touche à tout jardinent !

Kaloo 31/05/2016 13:35

Bonjour Monique, dans mon département (34) existe un groupe de pilotage sciences et développement durable qui organise chaque année une manifestation "Petits jardins saugrenus". L'idée générale c'est Imaginer et créer des jardinets dans des contenants rigolos, farfelus, saugrenus (chapeaux, chaussures, baignoire bébé, trousses...) et partir à la recherche de graines mystérieuses. Ensuite, les écoles inscrites au projet peut créer un carnet numérique qui sera partagé (http://www.phgcreations-pjs.fr/)
Il me semble que cela peut parfaitement correspondre à notre projet. Je ne me suis jamais lancée mais je trouve l'idée géniale.

Marie-Pierre C 31/05/2016 07:11

Les idées de Julien avec le mur des chiffes et formes et le mur des actions, j'adhère!
Le jardin de Karine, par gain de place, pourrait prendre la forme de jardins à l'envers, suspendus. Je ne pensais pas forcément qu'aux émotions, mais plutôt 5 "jardins" (1 par période ) dans lesquels on mettrait les mots clés de la période : écriture, dessins, objets... tout dépend de l'inspiration des enfants.

Par contre, je ne comprends pas cette histoire de pochette... auriez vous des liens internet à partager sur ce sujet ?

Karine 31/05/2016 20:49

Je cherchais comment trouver une idée de contenant pour réunir les recherches des enfants .
On peut pour remplacer la valise à talents , le cabinet de curiosité .

Karine 30/05/2016 23:25

Je voyais une pochette d atelier comme les pochettes d artistes vertes avec les coins noirs.

Ou alors comme une pochette q on déplie en forme de grand rectangle .
Je pense aussi q cette idée de jardin imaginaire est très intéressante mais j ai l impression q il fonctionne plus sur les émotions . Je voyais plus un fond de boîte avec un gazon au fond peint et on accroche , on complète .


Ces échanges sont très porteurs et à force de lire les idées des autres , le projet s éclaire .
Merci à tous et encore à Isa de proposer ce lieu d expressions, de recherches collectives .

Julien 30/05/2016 22:51

L'idée d'ateliers, murs, jardins et la pochette me plaisent beaucoup !!! J'étais dans cette idée là avec mes constructions au fil des périodes pour chaque enfant dans leur espace perso ...
Je vois des liens qui se créent, c'est génial, ce bouillonnement, cette réflexion !!!

On se dit chaque année que c'est génial ce que propose Isa, comment elle articule tout ça, les cabinets de curiosité, mais comment trouver aussi bien ou mieux, et c'est la valise des talents, et j'en passe, et à chaque fois, je me dis, mais on ne va pas trouver aussi bien ou mieux, et ... si, bien sûr, toujours !!!

période 1: l'atelier du bricoleur - mur des émotions et objets fabriqués en lien ? + pochette ? et l'idée du jardin aussi, à voir, peut-être va-t-il falloir choisir aie !!! C'est peut-être la même idée, la pochette et le jardin, c'est l'équivalent de notre valise des talents de cette année, chaque en a une ou un !
période 2 : l'atelier de l'artiste - mur des cadeaux me semble bien - street art à ce moment-là (déguisement ?)
période 3 : l'atelier du penseur/ du mathématicien (il faudrait trouver un terme plus parlant pour les enfants ?) - mur des chiffres et des formes (tel le tableau à craie envahi d'équations et autres formules de maths incompréhensibles !!!), mur avec des défis mathématiques ou des jeux mathématiques à jouer à la verticale
période 4: l'atelier du sportif (les périodes 3 et 4 pourraient s'inverser) - mur des actions (sur principe des cubes de Stasia), des médailles, des défis sportifs
période 5: l'atelier de l'écrivain et du comédien - mur des mots, des histoires, des récits

Après, est-ce que les murs sont éphémères ? Moi, je serai plus pour garder et assembler, tisser une fresque tout au long de l'année, mais il faut voir au niveau du format dans ce cas ou alors, les murs sont éphémères mais pas les jardins si on fait, ou ??? Ca va continuer à bouillonner, et d'autres vont trouver des solutions !!!

à+

Karine 30/05/2016 21:41

Je sais q c est un peu en avance mais je réfléchis par mots clés . L'idée d atelier et de mur se lient bien.
J ai pensé à une pochette d artiste comme celle fabriqué par Zumeline sur son site .
J ai plein d outils dans ma pochette pour "agir, m exprimer et comprendre ".

catherine 30/05/2016 21:40

street art en trompe-l'oeil (http://pix-geeks.com/trompe-oeil-julian-beever/) et je vois bien un lien avec un travail autour de l'image : comprendre qu'elles sont fabriquées, distinguer l'imaginaire et la réalité, la perception...

isa 31/05/2016 10:06

J'ajoute cet artiste que j'aime https://lavillette.com/evenement/felice-varini/

isa 31/05/2016 09:55

actuellement à Paris, http://www.lemonde.fr/arts/article/2016/05/28/pour-son-apparition-au-louvre-jr-fait-disparaitre-sa-pyramide_4928307_1655012.html

Elodie 31/05/2016 09:23

Je pense aussi que ces images vont forcément susciter la réaction de nos élèves Cela doit être un excellent support de langage surtout les plus grands. Ce serait fantastique de pouvoir leur permettre de faire l'expérience de cette illusion et de l'impossibilité de faire réellement, on s'assurerait de la compréhension de tous.

Marie-Pierre C 30/05/2016 20:10

Bon, je me lance (grande 1ère)... Je n'ai pas toutes vos idées mais j'ai retenu des propositions qui me parlent...

Effectivement, le thème de cette année me fait écho avec le thème de l'AGEEM congrès 2017 à Albi : "Penser l'école - penser à l'école".
A l'école, j'agis, je m'exprime, je comprends...
J'agis : pour trouver ma place : je suis donc je peux être avec les autres. Développement personnel pour accéder au développement social. Du coup, expérimenter seul ou à plusieurs, jouer seul ou à plusieurs, créer seul ou à plusieurs.

Je m'exprime : j'exprimer mes émotions mes sensations, mes sentiments... pour développer le langage, la communication non-violence mais surtout se construire personnellement. Je m'exprime pour être accepté, pour être accueilli dans le groupe.

Je comprends à quoi sert l'école, le rôle de chacun mais aussi le mien. Je comprends des concepts grâce à l'expérimentation, à la répétition des activités.

Je suis assez attachée au travail de Maria Montessori, j'essaie de trouver un moyen de l'articuler (sans le dénaturer) aux demandes institutionnelles... pas toujours facile.

En vrac, j'y vois aussi un lien avec le carnet de suivi des apprentissages.
J'aime l'idée du "street art", avec la création de murs, pourquoi pas éphémères, à chaque période.
période 1 : le murs des émotions... car en début d'année, on en vit beaucoup des émotions : la peur, l'angoisse, la joie, la tristesse... de venir à l'école,
période 2 : le mur des cadeaux... on commence à se connaître, on peut offrir à l'autre un mot, un objet, un dessin...
... bon, je sèche, ensuite...

L'idée d'ateliers" est aussi intéressante... comment l'articuler ?
Celle du jardin qui pourrait être un jardin imaginaire... on y fait pousser des larmes, des sourires, des cadeaux, des crayons, des moulins à vent...

Désolée si je suis HS... je tâtonne, j'essaie d'agir, de m'exprimer et de comprendre votre mode de fonctionnement (que je commence, tout juste, à découvrir)...
En tout cas, j'aime beaucoup cette idée de travail partagé !

isa 31/05/2016 08:32

Merci Marie-Pierre de te lancer et pour quelqu'un qui est HS , je trouve que tu as encore le cerveau qui fonctionne bien. C'est vrai qu'on veut réussir à relier émotions et expression c'est peut être tout simplement une évidence, s'exprimer c'est transmettre des émotions et il y aura évidemment une large place pour elles dans nos préparations.

Béatrix 30/05/2016 16:12

Pour ma part, je vois les 3 verbes dans une progression plutôt comme une démarche et cela quelque soit le domaine, d'abord, j'agis, je m'exprime sur ce que j'ai fait puis je le comprends, l'analyse.
et donc, j'ai du mal à faire une proposition
mais Isa, toi tu dois y voir plus clair....

isa 30/05/2016 16:29

Tu sais Béatrix, je suis comme avec un lampe de poche, je suis dans une forme d'obscurité labyrinthique (?) et au fil de vos remarques, j'ai la lampe de poche qui éclaire pour trouver la porte d'entrée, j'ai déjà l'impression qu'on s'en rapproche.