Dépression et retour par Mickaelynn

Publié le par isa

Bonjour, je suis toute nouvelle sur votre site. Je "reviens" d'une longue dépression qui a duré presque 2 ans. Je dois reprendre le travail en maternelle (raison financière) mais ne me sens pas prête du tout, avec plein de questionnements et d'incertitude . J'aimerais savoir si d'autres ont été ou sont dans le même cas que moi. Des encouragements, pistes, reflexions, remontages de bretelles sont aussi les bienvenues. Bonne journée.

Dépression et retour par Mickaelynn

Publié dans mickaelynn, dépression

Commenter cet article

michaelynn 31/08/2016 08:41

Bonne rentrée à toutes et à tous. Courage et rdv chez ISa après l'école. Un grand merci pour votre soutien.

Anne D. 30/08/2016 08:54

Il y a 4 ans, l'homme de ma vie est décédé subitement pendant un match de volley. Il était mon coach, les jours où je rentrais de l'école en ayant l'impression de n'être bonne à rien. Il m'a fallu apprendre à vivre avec cette douleur, avec celle de mon fils. Et il m'a fallu le courage de retourner à l'école. C'était une année difficile avec des enfants compliqués. ( mes collègues ont eu les mêmes difficultés les années suivantes!).
Je sais que je n'étais pas très " performante" au début, mais je me suis dit que je devais à mes élèves de faire de mon mieux, alors je suis repartie dans des projets, tout petits au départ puis plus ambitieux. J'ai accepté de lâcher prise et avec eux, j'ai réappris à sourire, et même à éclater de rire.
Lorsque je n'étais pas au mieux de ma forme, souvent un de mes élèves, me disait " ça va, maîtresse," et ça, c'est vraiment super pour se rebooster.
Il te faut être à l'écoute de toutes les petites perles de bonheur que les enfants nous offrent et te dire que si tu n'as pas fait telle ou telle chose, ce n'est pas grave, tu le feras plus tard ou pas...
Je pense qu'entre une maîtresse détendue, souriante qui donne confiance et une maîtresse ultra performante, qui court dans tous les sens, nos élèves sauront s'y retrouver. Ménage-toi des petits moments zen, tu seras bien et tes élèves aussi.
Bon courage et bonne reprise.
Merci Isa pour tout ce que tu m'apportes sur ton blog, Je n'apporte pas de contribution personnelle, manque de temps, moi, c'est dans ma vie personnelle que je cours dans tous les sens. J'essaie de faire seule ce que nous faisions à deux...
Mais je puise des idées, je m'inspire de toutes tes recherches et de celles des collègues, à toutes et tous un grand MERCI

isa 30/08/2016 09:07

Anne, merci d'apporter un témoignage aussi personnel et poignant,c'est important de montrer qu'on remonte toutes les pentes et que c'est, certes, un terrible effort mais qui en vaut le peine, parce que la vie offre de l'émerveillement comme ces petites remarques d'élèves qui nous raccrochent au monde. Bon courage encore à toi et je suis heureuse de savoir que je t'aide à ma façon.

Sev 27/08/2016 00:17

Bon courage,
sache que tu as écrit sur le blog qu'il fallait ! Tous ici essaieront de t'aider, n'hésite pas à poser des questions, il y aura toujours quelqu'un pour te répondre.

Stasia 26/08/2016 19:32

Tu es tombée au bon endroit Michaelynn ! Tout le monde est là pour te donner un coup de pouce. Personne n'est parfait. Ici, personne ne juge. On a le droit d'être soi- même avec ses doutes, ses incertitudes, ses questions, sa détresse... Isa et ses acolytes sont toujours laà pour remonter le moral des troupe et donner de l'élan. Tu vas vite te sentir moins seule et ça fait du bien. Bon courage à toi et bonne rentrée. Mais attention ! Tu risques fort de devenir Addict .

jiji 26/08/2016 16:14

La perfection n'existe pas surtout dans notre métier et si elle existait quelle tristesse !!
Prépare ta classe en suivant le blog c'est rassurant, tu ne feras pas tout (moi je n'y arrive pas),fais des choix et ne te mets pas la pression et tu trouveras du plaisir. Freinet disait je crois que " la classe est un grand laboratoire" et oui je confirme, il faut faire des essais ...
Protège toi et à bientôt sur le blog !!!

michaelynn 26/08/2016 11:46

Encore un grand merci pour toutes vos réponses. Je lis avec bonheur et réflexion vos suggestions. Vous êtes formidables de solidarité et d'entraide. Je me suis rendu compte que je n'étais pas la seule à vouloir atteindre une perfection qui n'existe pas. Ma mère a toujours été dépressive et m'a élevée dans un idéal du "zéro faute": à l'école, il fallait des 20, au permis il fallait 40 points, au bac il fallait une mention... J'aurai pu me rebeller bien sûr mais tout ça me paraissait tellement normal. Quand on fait quelque chose, il faut le faire à la perfection, sinon ça ne sert à rien de le faire. Et vous le savez bien, c'est impossible de le faire en classe. J'ai tenté de m'y accrocher. Je lis dans vos témoignages que vous avez été nombreuses à essayer. Moi aussi j'ai des tonnes de questions dans la tête, moi aussi j'ai eu des journées pourries et des moments de grâce incroyables. Je me sentais seule face à tout ça. Je vois que je ne le suis plus. Merci.

christine G 27/08/2016 09:17

je suis heureuse aussi de te lire, ton message est gai et positif bravo!! moi j'ai une chance je n'aime pas la perfection enfin pas celle qui demande d'être parfaite en tout, la voie royale comme ils disent...comme tu dis elle n'existe pas. Quand on fait quelque chose il faut selon moi le faire de son mieux, avec tout son coeur alors oui quelque part je veux le mieux comme toi. je te souhaite donc le "mieux" pour cette nouvelle année !!

isa 26/08/2016 14:10

Je suis heureuse de te lire Michaelynn, le chemin pour sortir de cette fausse croyance ( n'être aimée que si on est parfaite) est encore long parce qu'à chaque difficulté reviennent invariablement les reproches qu'on s'adresse à soi-même, ce sentiment d'insatisfaction, ce trou intérieur qu'on n'arrive pas à combler. Il ne faut jamais désespérer parce qu'on a toujours en soi la force de se relever, chacun de nous la possède et parfois une simple parole peut aider à la retrouver. C'est pourquoi les mots sont si importants et que les donner simplement avec son coeur peut se révéler d'une puissance immense. Tu connais maintenant l'adresse où toquer, tu es la bienvenue.

cath 26/08/2016 07:58

C'est normal d'avoir peur avant de reprendre ,surtout dans ton cas.Si çà peut te rassurer je ne connais pas d'instit qui n'ait pas une petite appréhension avant chaque rentrée car chaque année c'est "nouveau".Par contre je connais un blog ou les gens sont comme une grande famille et n'hésiteront pas à t'aider si nécessaire.Moi même plus d'une fois je me suis posée des questions sur ma méthode et A CHAQUE FOIS j'ai reçu des réponses dans la journée .Et çà c'est quand mème super rassurant .Alors comme le disent les collègues , fais toi confiance,fais toi aider (il y a souvent dans l'école des collègues sympas qui aiment partager) et n'hésite pas à poser tes questions sur le blog.
J'en profite pour souhaiter à tous une très bonne rentrée et une très bonne année scolaire.

Nathalie 25/08/2016 22:10

Bravo à toi Mickaelynn : tu as déjà accompli un grand pas en acceptant de t ouvrir au blog! Fais toi confiance, et avec Isa à tes côtés tu te sentiras plus forte! Personne n est à ta place mais les enfants t aideront à trouver la force si tu acceptes de lâcher prise. Bon courage et fais toi confiance, le soleil va à nouveau briller pour toi !
Je penserai à toi en cette rentrée. Affectueusement

Isabelle L 25/08/2016 20:17

Prends ton temps, installe toi, ce temps là est précieux. Tu te remettras dans le bain doucement. Demande de l'aide autant que tu en éprouves le besoin, à l'école ou ici, il y a toujours quelqu'un !
Les petits bouts t'aideront aussi !!!

christine g 25/08/2016 17:52

remontage de bretelles ?? tu estimes que tu en as besoin ? Je sais que tu trouveras ici des êtres humains prêts à t'apporter que du bonheur et du positif et je les laisse faire ce qu'ils font de mieux..moi je ne sais pas si je sais bien faire ? pourquoi? pour parler franchement, peut-être parce que j'ai vécu toute mon adolescence avec une maman dépressive et que j'en ai tiré une force de caractère malgré je pense une sensibilité assez grande ... je l'en remercie aujourd'hui !!
Ce métier je l'adore mais il est stressant et demande beaucoup d'implication personnelle, cela commence déjà avec ces PPMS de malheur (tu te calmes Christine!!) alors oui Mimi a raison il faut savoir se faire aider par des spécialistes et non tu n'es pas une mauvaise personne alors oui Isa a raison il faut s'éloigner des ruminations mentales. L'équipe pédagogique a trop à faire, n'attends pas de l'intérieur de t'aider " à revenir", bats moi merde la vie est sacrément belle à qui sait, non à qui apprend à la regarder... je m'en vais me faire un jus de pamplemousse, orange citron vert avec mon extracteur de jus et je relis très souvent TOTTO CHAN de Tetsuko Kuroyanagi ça me redonne du peps quand parfois il m'est difficile d'aller travailler (mais ça chut je ne le dis jamais à personne...)

emma 25/08/2016 15:54

bonjour,
mon mari travaille dans le prive et a fait un burn out. Il s'est fait aidé par une psychologue pour y voir plus clair. Au final, et après deux ans pour dépasser ca ensemble, juste un conseil : fait toi confiance, si tu as deja enseigne en maternelle, tu dois savoir faire plein de choses, vas-y doucement, les questions c'est bien mais là tu as besoin de petites choses qui allaient bien pour commencer à reprendre. On veut toutes bien faire mais je crois aux petites victoires du quotidien. Le bilan de fin de journée d'isa est une bonne idée avec "ce qui va" ce qui ne va pas " et peut etre d'un grand réconfort quand on revient en arrière.Bonne rentrée et tourne toi vers tes collègues si tu peux. le blog est super aussi !

Béatrix 25/08/2016 15:35

Bienvenue à toi Mickaelynn
Reprendre le boulot et arriver sur le blog va t'aider à affronter ce qui te semble pour le moment insurmontable.
La maternelle c'est en effet plein de joie...
Bon courage et n'hésite pas à poser tes questions

Mimi86 25/08/2016 15:20

Je viens de passer une année difficile (chargée d'école classe unique maternelle sans collègue alentour qui veuille partager et des familles avec qui les relations étaient extrêmement difficiles cette année). J'ai fait un burn out. J'ai décidé de me faire aider par une psychologue (spécialisée en métacognition) pour apprendre à gérer la pression (que je me mettais seule) et à moins m'impliquer émotionnellement à l'école. C'est difficile et long mais je suis sur la bonne voie et comme toi, je suis pleine de doutes et de questionnements pour la rentrée (je change d'école). Avec Isa et ce merveilleux blog, j'ai trouvé du réconfort, de la joie, des trésors, de la bienveillance. Ce qui m'a permis de me dire que je n'étais pas une mauvaise instit et que cette année pourrie ne pouvait pas m'être imputée à moi seule. Bref, tout ça pour te dire : non, tu ne seras jamais parfaite, non tu n'auras pas forcément voire pas du tout de "félicitations" pour le travail que tu accompliras mais tu trouveras dans ta classe des rires d'enfants, des yeux d'enfants qui s'écarquilleront quand ils auront compris ou découvert quelque chose d'extraordinaire, des larmes d'enfants que tu auras séchées, des colères d'enfants que tu auras comprises et donc apaisées et parfois, des "je t'aime maîtresse" ou "c'est nul les vacances parce que je te vois pas". Tu trouveras ici les conseils et savoir-faire inestimables d'Isa, des idées folles mais chouettes, des waouh ! et des "mais, c'est génial!" ou encore" mais pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt !" ou "ah ! J'ai enfin compris!". Ici, tu trouveras Isa et sa super équipe qui ont des pouvoirs magiques (celui de te redonner le sourire ou un peu d'espoir quand tu as le moral dans les chaussures) et le plus formidable, c'est qu'en nous envoyant ton message, tu fais partie de cette super équipe. C'est l'école du bonheur ici !

isa 25/08/2016 16:12

Mimi, tu vas me tirer les larmes... Je suis convaincue de l'importance des mots et les tiens comme les autres écrits ici sont formidables. Donner à l'autre est certainement ce qui procure le plus de bonheur et quand on ne peut rien, il reste les mots. Donner ses mots à l'autre pour le réconforter et lui dire qu'il n'est pas seul est un immense pouvoir. Nous ne connaissons pas l'histoire de Mickaelynn, nous savons qu'elle a souffert et qu'elle a peur de souffrir de nouveau, nous ne pourrons jamais être à sa place, mais nous pouvons lui offrir de la chaleur humaine et un élan de solidarité. Mickaelynn, comme je te le disais dans nos échanges privés, il y a sur ce blog suffisamment de bienveillance pour t'aider à passer ce temps difficile que tu connais et qui ne va pas durer parce que le malheur ne dure jamais, il y a toujours une rémission, des moments de bonheur qui viennent s'intercaler. Le bonheur, ce n'est pas un état, c'est des instants. Ces souffles de la vie, tu les captes, tu les prends et ce sont eux qui t'aident dans les moments difficiles. Leurs souvenirs te permettent de traverser l'adversité, ils t'accompagnent dans les moments de doute sur toi. Nous avons tous connu ces moments, à mes débuts, je voulais démissionner, j'ai été en grande souffrance, j'avais des exigences pour moi-même qui étaient disproportionnées, je n'aurais jamais demandé à quelqu'un d'autre ce que je me demandais, j'étais sévère envers moi et je pense que l'origine de ma douleur était cette atteinte de confiance. Apprendre à échouer et à surmonter les échecs sans penser être une personne incapable est le travail d'une vie. Le cercle vicieux dans lequel on s'enferme après nos jugements sur nous-mêmes devient le lieu de toutes les ruminations mentales qui n'arrêtent plus et nous envahissent. Revenir à une juste mesure est une lutte contre soi-même et comme chaque personne est différente ,je n'ai pas de conseils à te donner précisément, si ce n'est que tu as beaucoup de belles choses à vivre dans ce métier et que tes qualités existent, que tu peux aller les chercher sans exiger d'être au top, en acceptant de faire des erreurs et en restant tout simplement humaine.

Magali 25/08/2016 14:56

Bonjour Mickaelynn, j'ai été moi-même en arrêt pendant la quasi totalité de l'année scolaire 2014-2015. Je suis revenue l'an dernier par le biais d'un poste qui me permettait de prendre les élèves en groupe restreint : les collègues étaient apparemment très contents de travailler avec moi et cela m'a donné confiance. Je fais moi-aussi cette année un retour dans une classe (4 en fait puisque je suis en décharge de direction) et j'avoue que j'ai un peu la pétoche... Je penserai bien à toi le jour de la rentrée (et les suivants...). Mon objectif est de rester légère, garder un certain recul, tout en me sentant investie dans le travail : pas facile pour quelqu'un qui a tendance à se laisser happer par le travail...
Je te souhaite plein de courage, et surtout des petits bonheurs quotidiens avec tes élèves, qui te permettront de te sentir heureuse d'être avec eux. Bises.

maud 25/08/2016 14:05

Du courage et plein de bonnes ondes, ici tu feras le plein. Bienveillance et soutien sont aussi de mise. Point de jugement mais des encouragements si besoin. Laisse toi porter par le savoir-faire d'Isa, ne te pose pas de question ce qu'elle propose est faisable. Bon parfois avec plus ou moins de réussites mais comme c'est gratifiant d'avoir essayé des trucs nouveaux, d'avoir repoussé ses limites, de partager en sachant que tu ne seras pas jugée mais au contraire valorisée et soutenue quelque soit tes résultats. Bref après la classe le blog d'Isa c'est le meilleur remède anti grisaille. Bises et plein de bonnes choses

Mag 25/08/2016 13:50

Bravo et merci pour le courage, la sincérité et la confiance aux autres dont tu fais preuve en envoyant ce message. C'est un grand pas vers une rentrée préparée et donc réussie même si tu ne te sens pas prête.
Il te reste à te faire un peu plus confiance. Je suis certaine que par ses ressources, le blog t'aidera à avancer encore dans cette voie.
Mag

mimih 25/08/2016 13:38

bon courage pour cette reprise
c'est vrai que les enfants nous tirent vers le haut
tu trouveras surement du soutien auprès de tes collègues ou sur les blogs comme celui ci !!!!

niouth 25/08/2016 13:15

Je te souhaite une belle rentrée et une année entourée qui t'aidera dans ton chemin. Tu as quel niveau ? Bénéficies-tu d'un aménagement ?Est-ce que tu connais tes collègues ?
Bienvenue par chez nous !

isa 25/08/2016 18:25

Des progressions, tu peux en trouver sur le blog, voici celles de Reinette qui sont refaites avec les nouveaux programmes http://www.ecolepetitesection.com/programmations-pour-ps-ms-et-gs-nouveaux-programmes-chez-reinette

michaelynn 25/08/2016 17:34

Merci à toutes et à tous pour vos réponses. Je n’ai pas encore fait le tour de ce superbe site. Comme je vous l'ai dit, je dois reprendre mais je ne sais pas encore quand (le comité médical doit très prochainement me contacter ), ni où (j'ai perdu mon poste à cause de mon CLD), ni dans quand niveau. J'ai demandé un mi temps thérapeutique. Je suis perdue et pas vraiment guérie, avec encore des hauts et des bas, mais financièrement je n'ai pas le choix. La difficulté supplémentaire c’est qu’où j’habite, la rentrée est déjà faite et je vais être « parachutée » sur un ou plusieurs niveaux. Je souhaite me préparer du mieux que je peux mais ne sais par où commencer. Dois-je faire trois progressions pour les trois niveaux, dois-je attendre tout en me sachant encore « fragile » ? Les élèves me manquent ça c’est sûr.

Steph 25/08/2016 13:12

Je n'ai pas été dans ton cas mais tu vas voir, les petits loulous te redonneront la pêche! Moi je sais qu'ils sont ma bouffée d'oxygène et quand ça ne va pas, c'est à l'école parmi eux que je trouve mon réconfort! Surtout n'hésite pas à demander de l'aide!

Gwen 25/08/2016 13:07

Bonjour,
Après un arrêt de 9 mois, il y a quelques années, pour la même raison que toi, j'ai débuté en maternelle sous l'aile bienveillante d'Isa :) On s'éclate en maternelle!