Questions diverses sur l'organisation par Marie-Pierre et réponses d'Isa

Publié le par isa

J'ai travaillé aujourd'hui avec ma collègue qui fait mon mi-temps : on est enchantées toutes les 2 de partir dans tes aventures mais certaines petites choses nous "effraient" encore car on ne procédait pas ainsi jusqu'ici (même si on est persuadées du côté positif de ce changement). 
Plusieurs questions nous taraudent :
1/ il n'y a aucun moment d'appel (au sens strict du terme) dans ce que tu proposes… Comment procédais-tu ?
2/ Il n'y a pas non plus de passage aux toilettes dans ton emploi du temps. J'imagine donc que tu les envoyais à la demande. Cela ne pose pas trop de problème en début d'année quand les enfants ne sont pas tous propres ? Tu laissais les enfants y aller seuls ou toujours avec l'Atsem ? Tu ne faisais pas non plus de passage systématique pour le lavage des mains au retour de récré ?
3/ Sur le temps d'ateliers 2 que tu proposes, tu notes que les enfants choisissent leur atelier. Cela nous fait un peu peur en début d'année… Là encore, on y venait mais tout doucement (peut-être trop ??). C'est l'enseignant et l'Atsem qui pointent donc chaque jour les enfants qui passent à leur atelier ? Mais pour l'atelier en autonomie, qui pointe ? ça me paraît juste pour les enfants, non ? 
4/ Pendant ce temps d'ateliers 2, les enfants peuvent-ils enchaîner plusieurs ateliers ? ou une fois terminé leur atelier, ils vont aux coins-jeux ou aux ateliers autonomes ?
5/ Le nombre d'enfants par atelier est-il libre (j'entends par là dépendant du nombre d'enfants qui veulent y participer) ? avec un maximum possible tout de même ? 
6/ Comme ce sont les enfants qui choisissent, sur une semaine, un enfant peut-il refaire le même atelier plusieurs fois ? 
7/ Tu proposes un seul atelier en autonomie, est-ce sous-entendu qu'il faut qu'on en propose d'autres ou est-ce suffisant selon toi avec les coins-jeux et les ateliers autonomes ?
Mes questions te paraitront peut-être naïves et/ou te feront sourire mais j'ai besoin d'éclaircir ces choses dans ma tête pour être libérée de ces "soucis" et être complètement à l'écoute de mes petits élèves… ;-) Je suis persuadée que quand c'est clair dans notre tête, une grande partie du chemin est déjà faite.
Merci d'avance de ton aide.

Ma réponse :

Bonjour Marie-Pierre,

Je suis contente de votre enthousiasme et je vais essayer de dissiper les doutes même si je le rappelle, chacun adapte mes préparations à sa façon de travailler et ne doit pas se sentir obligé de faire au pied de la lettre.

 

1, l'appel se fait de manière progressive au fil de l'année, d'abord les élèves apprennent à afficher leur carte de présence et l'enseignant peut venir discuter avec chacun en indiquant son prénom sur la carte, quelques semaines plus tard, il regroupe ses élèves (avant l'eps dans mes préparations) autour du tableau d'affichage et il fait l'appel en demandant aux élèves de répondre je suis là et d'indiquer qui n'est pas là, quelques mois plus tard, il demande qu'on "lise" les cartes de présence ensemble, puis en fin d'année, ce sont des binômes (à tour de rôle sur la période) qui font l'appel tout seuls avec une feuille d'appel sur laquelle il y a tous les prénoms, ils cochent les prénoms affichés et doivent indiquer les absents, au début l'enseignant supervise et les aide puis progressivement ils doivent le faire seuls.

 

2 le passage aux toilettes n'est pas collectif, j'en parle dans cet article sur le temps perdu http://www.ecolepetitesection.com/article-le-temps-2-temps-perdu-48681119.html, l'atsem repère avec l'enseignant les enfants incapables de demander et elle fait un groupe qu'elle passe régulièrement sinon les enfants demandent et ils sont toujours accompagnés, dans ce cas, l'atsem demande si d'autres enfants ont envie et fait à nouveau un petit groupe. Pour avoir toujours pratiqué ainsi, je peux affirmer que cela se régule trés trés bien et évite les agitations aux toilettes et le temps perdu.

 

3 je te renvoie à cet article http://www.ecolepetitesection.com/2014/09/l-organisation-des-ateliers-et-autonomie.html, et il n'est pas utile de noter tous les passages des élèves, il est important de prendre du temps pour les apprentissages proprement dits.

 

4 évidemment les enfants enchainent et répetent des activités qu'ils ont déjà faites , c'est extrêmement important dans la phase d'assimilation et de compréhension, peu importe qu'ils recommencent à l'infini la même tâche, c'est la façon que nous avons tous d'apprendre, qui peut prétendre avoir compris du premier coup ? D'autre part, ils peuvent aussi aller aux ateliers autonomes et aux coins jeux, dans ma classe le contrat était de faire au minimum une activité, mais bien souvent ils en faisaient beaucoup plus et les coins jeux étaient trés calmes.

 

5 le nombre d'enfants pour une activité est en fonction du nombre de places préparées, les enfants apprennent à se répartir et savent tout à fait quand ils devront attendre pour faire, c'est aussi une habitude. Ce qui est important, c'est de concevoir des activités toutes autant stimulantes les unes que les autres pour ne pas créer d'embouteillage. C'est tout l'art de la préparation.

 

6 je t'ai répondu à la 4

 

7 dans les préparations que je suggère, je ne formule pas tout, je laisse à votre imagination et aussi à votre organisation le soin de penser d'autres ateliers, je ne présente que ceux qui seront "dirigés".

 

Non tes questions ne sont pas naïves et tu as raison de t'informer.

 

Questions diverses sur l'organisation par Marie-Pierre et réponses d'Isa

Commenter cet article