Observation: attendus et observables chez Makiat

Publié le par isa

Voici un document réalisé par un groupe de notre académie sur les attendus et observable en maternelle.
Ce document met en lien les attendus de fin de cycle des programmes et le document eduscol.
Ils ont dégagé des observables (en nombre variable selon les attendus) et ont essayé de les ranger de façon progressive (ce point peut être discutable selon les enfants), donc normalement un enfant qui sait faire l'observable n°7 en principe sait faire les points 1 à 6 également.
Pour notre département (je ne sais pas si la diffusion sera plus large) ce document doit déboucher si tout va bien sur un livret de réussite numérique où l'on pourra illustrer nos observations avec des fichiers audios, vidéos ou photos. Pour l'instant cet outils n'est pas encore en service car il faut un serveur dédié et les autorisations de la cnil pour pouvoir être en ligne. A terme les parents auraient un accès pour voir les livrets de leur enfant. 
Bref, ce document peut être mis en ligne car il est disponible sur savoie-educ (le serveur ne fonctionne pas bien en ce moment et je ne peux te donner le lien). J'ai demandé à notre référent numérique il m'a dit pas de problème !
C'est un document perfectible et le groupe qui travaille dessus attend les retours des enseignants pour le faire évoluer.
Il faut aussi avoir à l'esprit que les attendus sont ceux de fin de GS, il faut donc choisir en conseil de cycle ce que l'on observe en PS et MS enfin comme d'habitude.
 
La version que j'ai n'est pas complète, mais cela devrait quand même apporter des billes aux collègues qui comme moi se sentent un peu perdus dans le quoi observer.
 
Je suis contente de pouvoir participer modestement au site qui m'apporte tant.
Observation: attendus et observables chez Makiat

Publié dans makiat, observables, observation

Commenter cet article

Makiat 30/09/2016 13:49

Suite à une formation sur le numérique, je vous propose une idée qui permet d’observer un moment de langage chez les élèves
- Vous avez une tablette en classe (ou plusieurs soyons fou) vous utiliser la fonction dictaphone de la tablette pour écouter l’enfant vous raconter l’histoire du m de maman. Evidemment vous avez pris soin avant que l’enfant parle de dire son nom ou lui faire dire son nom pour savoir à qui appartient cette petite voix. Vous faites passer le groupe d’élèves puis à tête reposée vous pouvez transcrire ses propos sur papier ensuite. Vous pouvez ainsi observer et valider les compétences langagières comme s’exprimer dans un langage correct et précis…
Imaginons la même chose avec des MS ou des GS, les élèves peuvent être autonomes une fois qu’ils savent se servir de l’application.
Ceci est également possible avec un smartphone (même sans carte SIM) du moment qu’il a l’application dictaphone
Bien sûr cela ne remplace pas les moments d’échange ou l’on observera alors la capacité de l’élève à reformuler, argumenter, ralentir son débit pour permettre la dictée à l’adulte.
Dans l’idée d’un cahier numérique ce captage audio peut être ajouté au livret.

Makiat 30/09/2016 23:33

oui, je bosse beaucoup à la maison mais rien n'empêche de réécouter l'enregistrement avec l'enfant pour le faire reformuler ou compléter ...

isa 30/09/2016 15:10

C'est vrai Makiat, ça peut aider, ça fait du travail à la maison:-((

Makiat 30/09/2016 13:23

Pour répondre aux diverses questions, j'ai envoyé ce document à Isabelle pour parution sur le site. Il est disponible sur notre département (en savoie) sur le site éducatif du département pour l'instant il faut des codes pour y accéder et je ne peux vous les fournir car l'outil "livret numérique" n'est pas validé et pas exploitable en l'état. Il est nécessaire d'obtenir des autorisations de la CNIL et un serveur dédié pour le faire fonctionner car un livret par enfant ça rend de la place (numériquement parlant bien sur). Je ne sais pas encore si ce document sera réservé à notre académie ou s'il sera proposé plus largement. Dans cette attente les conseillers pédagogiques nous ont proposé de nous approprier les observables pour facilité ensuite la mise en route du livret numérique ou d'un livret plus personnel.
Pour avoir essayé de fonctionner dans cet esprit l'an dernier, la version papier est une usine à gaz puisque le livret ne doit faire apparaître que les réussites de l'élève et ne pas lister l'ensemble des attendus. Dans cet idée un pdf est impossible puisqu'on ne peut pas enlever ce que l'élève ne sait pas faire. L'esprit du livret numérique en maternelle est le même que le LSU pour les primaires et collèges sauf que pour eux c'est obligatoire et pour les maternelles c'est au choix de chacun.
Je sais pas si je suis très claire mais n'hésitait pas à poser des questions et à débattre, à plusieurs on va toujours plus loin.

isa 30/09/2016 23:48

ça semble vraiment intéressant et merci Makiat de nous expliciter comme tu le fais. Tous les détails sont importants.

Makiat 30/09/2016 23:31

C'est le cas pas d'outil formaté, les pages sont vierges et l'on note que les réussites des élèves.
Par exemple : Si l'on prend la première compétence du tableau ci dessus pour la valider (en fin de GS, normalement) chacun peut définir quels observables qu'il va choisir. Le document ci dessus liste juste un ensemble d'observables qui permettent une fois qu'ils sont tous validés de valider la compétences en fin de GS. Nous avons d'ailleurs un tableau récapitulatif à remplir pour la transmission au CP. Ce que je n'ai pas expliqué c'est que l'outil numérique qui devrait se mettre en place pour nous va avoir plusieurs utilités. L'enseignant saisit les observables validés pour chaque enfant, à partir de là l'application génère au choix un relevé pour l'enseignant qui lui permet de suivre où en est chaque élève dans chaque compétence. Un accès parents permettrait au parents de voir les progrès de leur enfant avec éventuellement des photos, fichier audio ou vidéo avec une partie écrite qui explique ce que l'enfant sait faire et troisièmement on eut aussi générer un cahier de réussite pour l'enfant où il voit ses progrès donc seulement les photos, vidéos extrait audio ou scan de ses productions. C'est trois outils en un en fait. Mais c'est difficile à expliquer quand on ne l'a pas utilisé. J'espère vraiment que cet outils verra le jour pour tous les enseignants car je le trouve formidable. Malheureusement il n'est pas diffusable dans l'état et pas utilisable non plus pour l'instant. Je l'ai juste vu fonctionner pour une classe et des élèves fictifs.

isa 30/09/2016 15:18

Ce que tu décris m'interroge car j'avais compris qu'il n'était pas question d'un outil pré-formaté avec des items ou images apparentes, mais plutôt d'un cahier vierge sur lequel on "affiche" les progrès des élèves. D'autre part, il n'était pas question de tout évaluer , mais plutôt se fixer des priorités.

bodibodi 28/09/2016 15:14

Merci pour ce partage ... j'attends la suite avec impatience notamment de voir ce super livret numérique !

karinette 27/09/2016 21:52

Merci pour ce partage bien utile!

Isabelle L 27/09/2016 13:29

Merci , un doc de plus, pour l'instant on compile avec ma collegue ! grand messe de circo la semaine prochaine et élaboration du carnet de suivi le mardi soir et mercredi matin des vacances , pour la circo ou national ?! Pas encore tres clair et pas envie d'usine à gaz ! J'opte pour le cahier numerique mais version pdf via clé usb.

Julie 29/09/2016 18:49

Merci Makiat pour ce doc!

Question à Isabelle L:
Nous nous sommes aussi penchées sur le carnet de suivi et nous en sommes (comme beaucoup) arrivées à la conclusion que seul un document numérique pourrait convenir.
Tu parles de cahier numérique, qu'entends-tu par là? Est-ce une application? Un logiciel? La forme est encore tellement floue...
Merci à ce blog de nous permettre de nous (cyber)rencontrer!