Question sur la gestion de la mise en ateliers par Marguerite

Publié le par isa

Bonjour
Je me décide enfin à rejoindre le groupe des blogueurs, apres avoir lu anonymement tous les articles depuis plusieurs années.
Merci à ce blog, qui prend en compte les échanges, les textes et qui entretient un vrai travail d'équipe.
Voila, je suis en panne de décision!!!
Comment gérer la mise en ateliers à 30 par classe?
Il y a les groupes de couleur ou autre symboles qui rassure l'enseignant car il sait que chaque groupe a participé à chaque proposition, mais où l'engagement de l'enfant est faible ; La capacité à opérer un choix n'est pas entrainée et donc pas développée. ...
Et puis, il y a la possibilité de donner le choix avec un regroupement pour présenter les ateliers ou pas:
- façon informelle,sans regroupement , les enfants voient le matériel sur les tables et s'installent
- de façon formelle,avec regroupement et avec inscription type Matern'ailes
Cette dernière proposition me semble bien adaptée à des Moyens mais comment faire pour que ce dispositif fonctionne avec 30 enfants?
On ne peut pas faire un regroupement à 30 où chacun donnerait son choix!!!
Voila , je m'y perd , je n'arrive pas à envisager une solution satisfaisante.
La seule certitude que j'ai ( ça c'est deja bien!) c'est que je ne souhaite pas fonctionner avec des groupes de couleur
Si certains ont des pistes à faire partager , je suis preneuse.
Merci à vous

Question sur la gestion de la mise en ateliers par Marguerite

Commenter cet article

cyrille 08/09/2016 10:00

Pour ma part, pas de groupe couleur ni d'inscription. Je présente très rapidement les ateliers proposés au coin regroupement après les temps de langage.Les consignes seront redites en individuel ou petit groupe dans les ateliers.. chacun va où il veut. Si trop d'enfants veulent aller au même atelier je leur explique que ce n'est pas possible mais qu'ils pourront le faire les autres jours de semaine. Les enfants peuvent faire plusieurs fois les mêmes ateliers dans la semaine avec une priorité pour ceux qui ne l'ont pas encore fait. Avec mon Atsem nous notons ceux qui ont participé pour nous permettre de voir ceux qui se dirigent toujours vers les mêmes choses ou ceux qui font tous les ateliers. Cela nous permet d'inciter au fur et à mesure de l'année certains enfants qui auraient des réticences pour certains apprentissages ( peinture doigts etc...) ou ceux qui vont toujours vers les mêmes types d'activité à changer ou à se lancer. L'an passé avec mes 28 TPS PS MS cela a très bien fonctionné. Les ateliers sont donc en multi niveaux et la consigne et les exigences sont adaptées en fonction du groupe.

Batice71 07/09/2016 19:22

Pour ma part, je fonctionne comme chez Maternailes. Les ateliers sont ouverts après le temps d'accueil sans regroupement collectif. Ce dernier a lieu à la fin des ateliers où je présente les différents ateliers. Pas d'atelier autonome style Montessori encore car j'arrive dans une nouvelle école avec une jeune Atsem aussi nouvelle que moi ! Donc, nous avons besoin de prendre nos marques...

Isabelle L 07/09/2016 18:38

Pour ma part, avec 28 ps-ms dont 2 tout petits petits dans leur tête ! L'an dernier j'avais tenté le choix de l'atelier à l'accueil avec des icones sur le tableau de presence pour poser les equettes. Mais, le 1er atelier ne commençait qu'apres la seance de sport, donc souvent les ps avaient changé d'avis, ne voulaient pas, etc. Cette année je reprends donc mon organisation anterieure , à savoir installation spontanée aux ateliers; Les adultes pointent et insitent les enfants n'ayant pas encore participé à le faire. Les ps sont insités de plus n plus, mais je n'ai jamais eu de probleme, ils ont envie à un moment donné ! Les ms sont plus vigoureusement appelés à le faire au bout de 4 à 5 jours d'offre. Ceci dit je n'ai que rarement besoin d'obliger un enfant à participer. Cela demande la souplesse du temps, cela peut aller tres vite, ou pas ! Ce n'est pas grave, certains peuvent faire plusieurs fois;
Pour commencer l'année, je n'ai pas encore proposé d'atelier dirigé avec moi, il y a un atelier peinture à mains avec l'atsem, moi je passe d'enfant à enfant pour accompagner dans les regles de classe, beaucoup d'ateliers autonomes individuels et bac à eau, bac à sable, peinture libre, pâte à modeler, jeux d'imitation.

Monique 07/09/2016 18:37

Tu trouveras des exemples en tapant "inscription ateliers" du moteur de recherche d'Isa...dont le mien.
Il n'est pas parfait mais ça roule et les enfants sont investis.
Voilà comment je procède:
la semaine avant le début du tableau, je présente les ateliers (2 ateliers par jour jeudi et vendredi)
Quand les enfants arrivent le matin, ils mettent leur étiquette présence puis s'inscrivent directement aux ateliers du jour. Quand je fais un atelier ciblé sur une difficulté, c'est moi qui inscrit les enfants du groupe le matin avant qu'ils n'arrivent dans la classe.
Après le petit moment de regroupement, je dis: "chacun va dans son atelier (ils sont installés sur les tables par l'ATSEM pendant le regroupement) et cela se passe bien , sans problème.
Bon, il y a toujours celui qui n'arrivera jamais à se mettre dans le bon atelier mais le tableau reste visible, en cas d'oubli, ils peuvent s'y référer.
Je ne me voile pas la face: ce système est proche du système "groupe de couleur" mais les enfants sont plus engagés depuis qu'ils choisissent eux-même l’atelier qu'ils vont faire...même s'ils comprennent très rapidement qu'ils les feront tous à la fin!

sophieBA 07/09/2016 17:58

Connaissez vous Céline Alvarez ? les lois naturels de l'enfant
Il faut repenser l'organisation spatiale de sa classe
En début d'année mettre des ateliers que l'enfant peut faire seul et petit à petit présenter des ateliers
En individuel ou en petit groupe selon la personnalité de l'enseignant que l'enfant pourra refaire à volonté
Pour le rangement , des petites étiquettes sur les étagères pour rappeler et une grande vigilance de l'enseignant et de l'ATSEM

Le regroupement sur une ligne au sol est très bien les enfants sont plus calmes et assis que sur un banc c'est ce que j'ai pu constaté dans ma classe

vigie90 07/09/2016 17:35

Bonjour
Avec ma classe de ps, je pratique la mise en ateliers spontanés de façon informelle en début d'année. Puis petit à petit avec un regroupement. Je me suis lancée il y a 3 ans et ce fonctionnement me convient bien.
Par contre, je n'ai pas encore trouvé une bonne solution pour que les enfants prendre leur étiquette d'inscription en autonomie et sans que ca soit la cohue !!! L'année dernière, je leur distribuais mais c'est un peu long!!

ClaireKB 07/09/2016 17:29

Je comprends parfaitement toutes ce questions car je me pose à peut près les mêmes, pour l'instant ma problématique est un peu différente avec 24 TPS PS, mais la réponse que j'apporte n'est pas systématiquement la même en fonction des années et des groupes classe.
Cette année prenant une direction avec une journée de décharge je viens de décider de mettre en place des groupes au moins pour démarrer histoire que ma collègue se retrouve dans la classe. L'année dernière j'ai commencé sans groupes pour finir avec des groupes que j'imposais mais mais qui changeaient régulièrement donc pas de couleur, mais une certaine efficacité à la mise en route des ateliers.
Pour l'après-midi, je fonctionne en ateliers échelonnés au réveil de sieste, mais c'est parfois compliqué car ce sont toujours les mêmes enfants qui se réveillent tôt et les mêmes qui dorment longuement.
De plus je constate un absentéisme récurent de certains enfants le mercredi matin. je trouve que chez les petits, la logistique et la gestion de ce qui est encore à faire n'est pas toujours simple!
Je crois qu'il faut d'abord choisir un fonctionnement dans lequel tu te sentiras bien pour que tes élèves puissent aussi s'y sentir bien.