Le carnet de suivi et l'observation: quelles pratiques ?

Publié le par isa

Enrichis de nos précédents questionnements autour de l’observation, il est maintenant temps de parler pratique professionnelle et d’échanger sur les manières de faire.

Le carnet de suivi est votre préoccupation actuelle. Non seulement, vous avez à le penser du point de vue de l’outil (voir exemples sur le blog) mais il va vous falloir le remplir.

Comment être suffisamment actif dans l’observation tout en menant la classe ?

Comment conduire les apprentissages et évaluer les acquis ?

Quelles bonnes pratiques pourraient être partagées sur ce blog afin de faciliter cet acte d’enseignement ?

Qui a déjà mis en place son carnet de suivi et peut mutualiser ses analyses (difficultés-découvertes-doutes-désillusions-révélations…) ? Vos observations sont-elles aléatoires ou programmées ?

Le recul nécessaire à une nouvelle pratique n’est certainement pas encore suffisant au vu des récents changements mais n’est-ce pas le tâtonnement indispensable sur lequel il est bon de discuter ?

J’ouvre cet espace pour laisser la parole libre et permettre à chacun de là où il est ( seul ou en équipe, en ville ou la campagne, en France ou à l’étranger, favorable ou hostile à ces changements…) d’apporter son éclairage.

Le carnet de suivi et l'observation: quelles pratiques ?

Publié dans observation

Commenter cet article

Dao.ich 12/03/2017 18:22

Car et en cours de réalisation avec des choix collectifs qui vont plus vers le catalogue....
Du coup sensation de travail démesuré et loin des enfants...
De mon côté sensation de ne pas avoir le temps de noter les observations quand par miracle j arrive à prendre un peu de recul pour réaliser une obsetvation fiable
Bref un peu noyée...

isa 12/03/2017 19:27

Le catalogue n'est pas demandé, il est même déconseillé, les enseignants se trompent en voulant accumuler les compétences à évaluer. Il est fondamental de faire des choix et de ne pas multiplier le travail d'observation faute de quoi on a des réactions comme la tienne Michèle : découragement et noyade, bref tout le contraire de ce qui doit se passer. Le but de ce carnet est loin de la liste de courses :-))) ( bon là j'essaie de dédramatiser)

Catherine 06/03/2017 22:13

La mise en place du carnet est vraiment une expérimentation, et pourtant, ça fait déjà un an qu'on y réfléchit... Dans un classeur, la matrice du carnet est préparée pour chaque élève, reprenant une feuille de présentation du carnet + une organisation par domaine ( une feuille avec la liste des attendus de fin de cycle et une feuille blanche où seront collées les progrès des élèves). Le classeur est complété au fur et à mesure (avec ou sans l'enfant selon les compétences et la difficulté à s'autoévaluer : ex : le langage demande un regard extérieur, tandis que l'enfant est capable d'évaluer s'il sait faire une roulade ou un rond), indiquant la date, le niveau de compétence atteint et l'étape suivante à franchir / perspective. Les compétences inscrites sont plus ou moins prévues en fonction de la période et des projets travaillés, histoire de savoir ce qu'on va observer, histoire aussi de signaler aussi aux enfants ce qu'on espère qu'ils vont apprendre et qu'ils puissent peut-être voir plus clair dans ce qu'on attend qu'ils apprennent.
Une fiche synthèse reprend les principales observations de l'enseignant reprenant les observations jugées importantes pour comprendre où en est l'enfant et si nécessaire les points particulièrement prioritaires pour la prochaine période (c'est là où on utilise toutes les petites remarques qu'on a accumulées au fur et à mesure de la période et qui nous permet d'avoir une vision globale de l'enfant, finalement plus riche que 'il sait se moucher"). Enfin, une dernière fiche regroupe ce que l'enfant veut montrer et garder particulièrement (ex la photo d'une construction, un travail dont il est particulièrement fier...), qu'on n'avait peut-être pas prévu mais qui est important pour lui.

En équipe de cycle, on a commencé à définir les différentes compétences qui apparaîtront dans le livret
Pour certaines on définit des paliers d'acquisition (par exemple en graphisme : on a distingué 3 paliers, les définitions ne sont pas très explicites peut-être mais c'est pour donner une idée : je gagne 1 étoile quand "je découvre et je commence à tracer certaines formes de manière intentionnelle" / 2 étoiles quand "Je suis capable de tracés plus perfectionnés et j'utilise des gestes plus précis". / 3 étoiles quand " je soigne mes tracés et mes productions". En pratique, comme on fait le bilan collectif les enfants peuvent comparer leurs productions et voir les différences de tracés donc voir s'ils ont un, 2 ou 3 étoiles...) Le tout est pré-imprimé sur des étiquettes auto-collantes, ce qui permettra de savoir aussi quand on transmet le livret de voir ce qu'il reste à faire...
Pour d'autres, on prépare un tableau : ex je sais dénombrer jusqu'à ..... et on note au fur et à mesure. Le problème est parfois de savoir quand noter la compétence : lors d'un atelier, "dans l'élan", elle paraît être maitrisée et bien comprise et quand on y revient au détour d'une autre activité, c'est parfois un peu plus compliqué...
Pour revenir sur l'observation, je prends mes notes, je range par domaine et je les reprends pour m'aider à faire la synthèse et essayer d'avoir une idée de comment l'élève a avancé, c'est un peu une prise de distance et un regard plus global.

edith 15/03/2017 21:04

Merci beaucoup pour toutes tes explications. C'est très riche.
Et côté pratique: tu as opté pour quoi?
Petit format? pour être manipulable et consultable et remplissage par les enfants? ce sera ma prochaine étape.
Classeur? Cahier? Spirale ou pas......
Je trouve le grand format encombrant...mais pour l'instant toutes mes traces, commentaires sont sur grand format...je regrette un peu...et j'hésite à modifier.....
Je trouve que le fait qu'il soit à la fois à destination des parents, mais aussi un outil dont les enfants s'emparent, ainsi qu'un outil de travail pour nous, m'empêche de voir clairement l'objet final.

isa 09/03/2017 20:07

merci de toutes ces précisions Catherine, c'est vraiment très passionnant. Tu es dans le total esprit de la réforme selon moi.

Catherine 09/03/2017 18:47

Du coup, oui, tout le monde n'a pas le même carnet, mais comme il est vierge, les parents ne se demandent pas si l'enfant est au niveau ou pas... Pour ceux qui s'inquiètent d'informer quand même les parents en cas de difficulté ou de non acquis ou de truc équivalent, cela ne veut pas dire qu'on dit que tout va bien, car j'écris ce que je constate et je mets un commentaire sur ce que j'attends pour le pallier suivant. Les parents se rendent donc compte qu'il faut aller plus loin et lors des rdv s'il y a besoin, je creuse. Par contre, il est clair aussi que la compétence peut être validée pour beaucoup en même temps : normalement, au bout d'une séquence d'apprentissage, si j'ai à peu près bien fait mon travail, les enfants ont progressé... Là où c'est le plus différent, c'est dans ma fiche de synthèse car c'est là où l'analyse essaie de mettre en avant ce qui est plus caractéristique de chacun. Pour le lien avec l'observation, je ne suis pas sûre que cela demande une façon différente d'observer, mais par contre par rapport à ce que je faisais avant, je crois que j'ai changé un peu : j'étais plus sur une activité de groupe : l'atelier a bien marché ou pas avec des "évaluations" individuelles à certains moments, maintenant le regard individuel sur chacun prend plus de place (mais ne demande pas plus de temps, car il se fait sur le temps d'atelier de la même façon, c'est juste que je fais plus attention à ce que fait chacun et que je le note plus).

isa 08/03/2017 18:29

Merci Catherine pour cette analyse. En te lisant, on comprend combien les changements sont subtils. J'apprécie que tu expliques que tu ne peux pas tout voir ni tout faire et qu'il y a de la souplesse. Peux-tu nous dire également si tes élèves ont des carnets de suivi différents en fonction de leurs progrès et du domaine d'apprentissage, ou bien essaies- tu que tout le monde ait la même étiquette au même moment ? Si c'est la première option, cela demande une façon d'observer différente que pour la seconde option, non ?

Catherine 07/03/2017 21:44

En, fait, je ne crois pas que ce soit le carnet de suivi qui a une incidence sur l'observation, c'est plutôt que les réflexions qui ont été faites l'année dernière m'ont fait changer de regard (sans jeu de mot...) sur ce que je devais faire (et sur mes élèves!), du coup, oui il y a du changement par rapport à ma pratique précédente : à la fois j'ai pris plus de recul : je ne fais pas forcément un carnet très rempli avec toutes les compétences (parce que c'est beaucoup trop long et difficile, mais aussi parce qu'effectivement "faire un catalogue" peut être rassurant mais je ne suis pas convaincue que cette forme soit le plus utile pour aider l'élève à progresser et donne une image correcte / complète de l'élève) mais paradoxalement j'en connais plus sur lui, car je l'observe avec un autre oeil, je prends plus le temps d'échanger avec lui. Pour avoir rencontré les parents individuellement au moment du bilan, plusieurs m'ont dit "c'est tout à fait lui", ce qui me conforte dans l'idée que les observations qui sont faites représentent une certaine réalité. Ce changement a aussi des incidences sur la gestion de la classe globalement : la contrepartie, c'est qu'il faut du temps pour tout ça, et que j'ai l'impression d'en faire moins par rapport au programme (mais comme de toute façon, avant je ne faisais jamais tout non plus...), il y aussi peut-être un peu moins " d'activités magistrales" (le terme n'est pas très bien choisi, mais bon) où tout le monde suit en même temps (Par exemple, je ne m'autorisais pas avant de laisser partir un enfant d'un atelier, maintenant si je vois qu'un décroche complètement, je finis avec le groupe puis je les laisse jouer le temps que je reprenne l'enfant en individuel, il y plus d'adaptabilité de ma part, alors qu'avant c'était plus dévolu côté enfant. Ca ne veut pas dire que chacun fait ce qui veut quand il veut, mais que j'essaie de favoriser les conditions où l'enfant est disponible car je me suis rendue compte que c'était plus efficace pour qu'il apprenne). Ca faisait peut-être partie de ce que Mme Brigaudiot appelle se mettre dans la zone d'apprentissage de enfants en parallèle à la notion de ZPD. Tout est long d'être parfait : y a t-il assez d'exigences, les enfants apprennent-ils bien, suffisamment, si on en fait assez, si c'est assez structuré, etc... et demain (ou après-demain!), je modifierai encore mes pratiques et mes discours!

isa 07/03/2017 10:29

Peux-tu nous dire quelle incidence ce carnet de suivi a sur l'observation que tu portes aux élèves ? Trouves-tu un changement en comparant avec ta pratique précédente ?

Karine k 2 04/03/2017 12:03

Je ne trouve pas q il devienne un catalogue si nous avons choisi auparavant des observables et qq attendus .
C est là la difficulté : se mettre d accord en équipe sur des observables communs en créant une progression de cycle en équipe . C est l idée de cheminement .
Je parle de quotidienne ment pour l'enseignant , pas pour chaque enft .

isa 04/03/2017 14:59

OK Karine, je voulais que tu précises parce qu'il est important d'insister sur l'importance de cibler, c'est ainsi me semble-t-il que vous limiterez le temps consacré à cet outil qui ne doit pas être une contrainte supplémentaire. Ce qui est intéressant dans notre fil de discussion c'est de décrire comment procéder de manière pratique pour une observation qui débouche sur le remplissage du carnet de suivi.

Karine k 2 03/03/2017 17:02

Je pense q ce carnet représente une charge de travail pour nous en général car il ne rentre pas complétement dans nos pratiques de classe . Càd qu il doit devenir un outil du quotidien comme en ce qui me concerne le cahier de brevets . Il m a fallu du temps pour m en servir de marnière efficace en classe . Maintenant , je ne le lâcherai pour rien !! C est ce qui nous arrivera avec le
Carnet de suivi qd nous aurons aménagé nos pratiques et nos classes en fonction.
Et je reste convaincue que c est un outil pensé pour modifier nous pratiques de classe comme le préconise les prog de 2015 et les observables .

Pour moi , les photos , dessins , vidéos peuvent être collés, insérés par l él mais im y aura un travail à faire après la classe .
Pourquoi ces commentaires ne seraient ils pas le nouveau bilan quotidien de la journée ?
Avec le cahier de brevets , je suis obligée de pointer où en sont les él ?
C est le même travail mais le support informatique allège me semble t il la
Tâche !

ce Débat est intéressant .
Merci Isa .

isa 04/03/2017 11:03

Il a été précisé dans les documents d'accompagnement que le carnet de suivi ne doit pas être un catalogue et qu'il faut faire des choix, si tu choisis de faire quotidiennement un ajout dans ce carnet, ne devient-il pas ce catalogue ?

christine G 03/03/2017 13:06

comment faire pour que ce cahier ne représente pas une somme de travail supplémentaire ? déjà je pense qu'il ne faut pas le vivre comme un travail supplémentaire.. tu vois ce que je veux dire Fanou ? je pense comme toi que pour le moment nous tâtonnons donc vécu comme surcroît mais tu parles aussi de "réussites spontanées" pour moi ce qui est spontané est ce qui est réellement acquis par l'enfant comme...par l'adulte donc facile et rapide soyons patients ! expérimentons!!
J'ai eu l'idée un moment de laisser les enfants avec leurs étiquettes par ex un jour sur l'écrit, un jour en EPS et les laisser spontanément "pré-coller" ce qu'ils pensent réussir seuls,puis en parler avec eux, peut-être que nous devrions partager la somme de travail avec eux ???? qu'en pensez-vous?? et les petits est ce possible???

isa 04/03/2017 11:09

peux-tu développer ton idée sur laisser les étiquettes aux enfants ? Une sorte de "bilan commun" (je sais faire parmi tout ça ) ?

fanou 02/03/2017 15:29

Bonjour Isa! Bonjour tous les blogueurs! Quel sujet ce carnet! Effectivement, je suis d'accord concernant le tâtonnement(quelle forme, quel fond, il faut que ce soit un outil utile pour les élèves d'abord, pour les parents et les enseignants...bref, après 1 année d'expérimentation, je ne suis pas satisfaite de mon carnet mais je commence à y voir plus clair: je consacre un moment une fois par semaine avec les enfants pour coller traces ou photos des réussites; il y a les réussites spontanées ( un dessin, une construction etc) et celles qui font partie des séances d'apprentissage; les enfants sont heureux d'en parler puis content de montrer leurs réussites à leurs parents. Pour moi, l'idéal serait que l'élève emmène son carnet le week end ou sur demande.Mais il n y aura pas tous les attendus, c'est impossible à réaliser! Comment faire en sorte pour que ce carnet ne représente pas une somme de travail en plus et que l'on puisse l'intégrer complètement dans notre fonctionnement quotidien?
Je trouve aussi intéressant l'idée de suivre les élèves sur plusieurs années.

isa 04/03/2017 11:10

Peux-tu nous dire pourquoi tu n'es pas satisfaite de ton carnet ?

chounette41 01/03/2017 17:43

alors pour moi (et mes collègues que j'ai embarquées et qui ont suivi avec entrain) ce carnet de suivi est la suite de mes 3 années de maternelle où j'avais un cahier de réussites/de progrès que je remplissais avec l'élève en datant, sous forme de brevets souvent.
Le carnet de suivi d'aujourd'hui a été le fruit de nos discussions même s'il reflète les "méthodes" de chacune ... Pour moi, il se compose de vignettes correspondant à des observations/observables prévues car programmées par le travail réalisé sur la période. certaines "vignettes" sont crées au fur et à mesure de découvertes en classe, qui sont appropriées par un ou plusieurs élèves. Enfin, j'écris un commentaire lorsqu'un élève a réussi/s'est montré intéressé ou a évolué dans un domaine précis, parfois accompagné d'une photo. J'espère être claire.
Je souhaite que chaque carnet reflète l'enfant et son attitude/ses connaissances dans la classe .... donc le plus individuel possible.
comme le dit KarineK2, je pense aussi qu'il serait intéressant de garder les élèves plusieurs années.

isa 04/03/2017 16:31

Merci Fanou de cette précision

fanou 04/03/2017 15:23

je ne suis pas de l'objet sur le plan matériel: j'ai fait l'erreur de choisir un petit format A5, donc pas facile d' y insérer ou coller des traces.Je pensais qu'il serait plus facile à manipuler par les enfants mais bon, ils ont déjà un petit carnet de brevets et de suivi des ateliers autonomes. Donc je prendrai dorénavant du A4.

isa 04/03/2017 11:00

peux-tu dire quand tu établis que tu vas observer de manière systématique ?

chounette41 04/03/2017 07:41

les 2 mon capitaine !!!

isa 01/03/2017 18:04

merci Chounette de ces précisions, en pratique as-tu un temps choisi d'observation ou est-ce totalement aléatoire ?

Karine k 2 01/03/2017 15:29

Oui tu as raison ValP .
Quels observables choisir ? Comment se mettre d accord pour construire ens dans l équipe des points d observation sur 3 ans par ex ?
C est plus facile me semble t il qd on garde les enfts 2-3 ans !

Je pense aussi q ce carnet de suivi sert de dialogue lors des entretiens avec les parents . C est ce q je ferai en juin .

ValP 01/03/2017 15:23

C'est difficile je trouve de faire des choix car nous on nous a dit de ne pas tout mettre ; nos directives ce serait plutôt de partir d'une observation (photo, production..), de faire verbaliser l'enfant et d'interpréter ensuite. Il faut donc décider des observables et mettre en place ensuite les documents.
Le démarrage est long...
Je reçois les parents cette semaine sans avoir encore fait passer le carnet.

Karine k 2 01/03/2017 14:03

Comme j ai un cahier de brevets et deux plages horaires par jour dans mon emploi du temps pour observer les Aim , je me sers des brevets et des plan de travail pour revenir sur les acquis . Mon atsem m aide aussi dans ma démarche . J ai pris le temps de lui expliquer et elle apprécie ce travail au lieu des ateliers traditionnels.

Je me suis bien appropriée les nouveaux prog depuis leur sortie et maintenant les observables .
Je sais q je dois progressivement créer des activités pour mettre en place une progression dans les AIM , comme je l ai fait avec le matériel montessori .

Je vois mieux comment construire une progression de cycle ( et pas par niveau de classe ) pour q les él puissent s entraîner envie et encore et valider à leur rythme les attendus .

Le travail par domaine et période m'aident à structurer les app aussi .
Par ex , Maintenant q les ms gs ont validé la majorité des attendus en maths par ex , je me consacre au principe alphabétique mais cela n a pas empêché ceux qui étaient attirés par les lettres de s entraîner et valider des attendus.

Il me semble q je suis disponible aussi car les él sont dans le libre choix et motivés . Je n'ai pas l'impression de "gérer " le groupe .

christine G 01/03/2017 13:28

nous le remplissons en ce moment ...l'écueil principal est le doute qu'il génère dans les équipes comme dit K2 pas d'outil national c'est déplorable chacun y va de "c'est peine perdue..a quoi bon..etc A mes yeux ce qui est positif si on veut bien "jouer le jeu" c'est d'être positif et ne remplir que les réussites de l'enfant au fil du temps mais effectivement pose le problème du "comment être actif dans l'observation?" . Bien reçu par l'enfant qui est fier de coller la vignette, par les famille trop tôt pour le dire nous les recevons en mars pour en parler! je pense qu'une version numérique est effectivement nécessaire trimballer 24 à 30 classeurs n'est pas pratique ni dans la classe ni pour l'instit (je travaille mieux à la maison..)

isa 01/03/2017 18:02

Merci Christine, est-ce que vous avez "limité" vos observables et est-ce que les enfants ont tous les mêmes étiquettes ou bien est-ce selon l'enfant et ses acquis ( imaginons peu en langage et plus en eps par exemple) ?

christine g 01/03/2017 16:56

tu as raison de relever le "nous remplissons" , nous avons "évaluer "les acquis avec chaque élève à la dernière période et aujourdhui JE remplis le commentaire final, le choix de l'école a été de démarrer ce cahier de la PS a la GS mais sans réfléchir que nous GS allions devoir faire le point de toutes les compétences acquises depuis la PS puisque non existant avant... Petit conseil commencer ce cahier avec les PS uniquement pour cette année puis continuer l'an prochain tranquillement !

isa 01/03/2017 13:47

Pourquoi dis-tu "Nous le remplissons en ce moment" ? Est-ce que tu veux dire "construire l'outil" ou bien " évaluer les acquis" et si c'est la seconde réponse, comment procèdes-tu ?

Karine k 2 28/02/2017 23:32

Je me lance .
L'élaboration de ce carnet a créé des tensions au sein de l'équipe pour son élaboration car il touche sur sa pratique professionnelle et peut souligner les manques de chaque enseignant dans cette nouvelle pratique d observation , les orientations des programmes de 2015, le renouvèlement .
Rien q la définition de ce carnet de suivi nous a posé problème car pas de modèle établi q des propstion donc pas d outils didactiques pour discuter en équipe . Chacun tente de dire son envie, sa vison mais personne pour orienter , valider .
Qui a raison ??

Donc nous avons choisi des vignettes à coller dans chaque domaine en essayant de le compléter avec des photos , dictée à l'adulte ,...
Seulement , le temps passe vite et il doit être prêt pour janvier pour pouvoir être rendu en février !!
Nous avons tranche pour des vignettes illustrées sur les observables dans chaque domaine car il faut se lancer pour améliorer et nous avions peur de la surcharge de travail . Nous savons q notre carnet n est pas vraiment celui attendu dans sa définition sur eduscol .

Après l'avoir testé , je suis maintenant convaincue du carnet de suivi numérique sur clé USB ( pour le compléter facilement et insérer rapidement) .
Il est plus plus facile d insérer au fur et à mesure les acquis des Él, d être au rythme de chacun .

Pour ne pas m ' éparpiller :
- je vais construire une progression de cycle dans qq attendus à observer et pas tous les attendus car ingérable ,
- je vais ranger mes ateliers autonomes de manière progressive de gauche à droite par ex et tous présents en même temps dans la classe pour un apprentissage échelonné. Chacun prendra selon son rythme .
Je pourrai mieux observer les progrès de chacun .

Maintenant , après avoir testé , je sais q le carnet comme celui montré par Evelyne et Christine répond vraiment au carnet de suivi eduscol et sans réelle surcharge si on organise sa classe et si on garde en tête quels apprentissages je dois observer .

le plus de notre carnet : document très lisible pour les famille, facile à manipuler pour les enfts.
Un travail d équipe a été amorcé .

isa 01/03/2017 13:45

merci Karine de te lancer.
Comment as-tu l'intention de faire du point de vue de l'observation, notamment les observables que tu auras retenus ?