Ma décision en ces temps de campagne

Publié le par isa

Mon blog n’est pas un lieu de débat politique. Je me suis presque toujours tenue à l’écart des polémiques, je me suis abstenue de donner mon avis sur des sujets de société qui ne concernaient pas l’école.

J’ai longuement réfléchi à vous écrire.

Aujourd’hui, je me décide parce que je ne voudrais pas vous surprendre sans vous avoir prévenus de ma décision.

Nous sommes dans une période tourmentée et même surréaliste concernant la campagne présidentielle.

Je suis choquée comme beaucoup d’entre vous de voir à quel point l’ambition du pouvoir mène à des attitudes incohérentes où le déni est un rempart à la raison.

Bien avant les affaires de mise en examen, j’avais déjà envisagé que je ne pourrais poursuivre l’aventure du blog si François Fillon ou Marine Le Pen arrivait au pouvoir. Leur vision de l’école et leur projet ne rejoignaient en rien mes propres convictions. Revenir à une école du passé en prônant des méthodes qui ressemblent tant à cette école que j’ai subi étant enfant est impensable et je ne saurais travailler avec vous en ce sens. Le regard d’ouverture que je porte sur l’enseignement a ses limites et il m’est impossible de contribuer si les programmes sont aux antipodes de mon opinion. Et c’est le cas pour ces deux candidats.

Je veux être loyale avec vous et ne pas attendre le résultat des urnes pour vous annoncer mon choix d’arrêter.

Dans le cas de leur victoire, je réfléchis actuellement sur la fermeture pure et définitive du blog ou sur un espace de soutien dont je ne vois pas encore quels contours lui donner.

Je sais que cet engagement me priverait de ma passion, passion que j’ai pour les enfants, pour vous, pour l’école. Je sais aussi que beaucoup d'entre vous seraient déçus et c'est pourquoi j'ai longuement pesé ma décision.

J’ai espoir que ni l’un, ni l’autre ne réussisse pour que cette question ne se pose plus. Certains peuvent penser que ce n’est pas mon rôle, que je n’ai pas à m’immiscer dans leur choix, ce n’est pas ce que je fais. Je ne dis pas voter pour untel. J’informe suffisamment longtemps à l’avance de ma décision et je la justifie. Celle-ci est la mienne, cela fait presque 10 ans que je contribue bénévolement à la formation des enseignants, que je donne sans compter mon temps et mon enthousiasme, je pense avoir aider l’école et je ne peux envisager de poursuivre avec des personnes qui, actuellement, la critiquent sévèrement et proposent une vision purement rétrograde. C'est ma position !

Contrairement à Mr Fillon qui dit et qui ne fait pas, je ne reviendrai pas sur ce choix.

Ma décision en ces temps de campagne

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Florence 22/03/2017 19:50

Je viens juste de lire ton message Isa. Respect aux décisions que tu prendras. Et en même temps je découvre ce soir la vidéo d'un interview d'Edgar Morin qui répond à la question "comment doit-on résister?" et je ne peux m'empêcher de te l'envoyer. Il faut passer les 30 secondes de pub puis, sauf si l'on souhaite tout écouter, avancer le curseur vers 17:15.
http://www.canalplus.fr/emissions/pid8579-le-gros-journal.html?vid=1441085

isa 23/03/2017 10:14

merci beaucoup Florence, c'est une belle leçon que nous donne ce philosophe "ne pas avoir peur d'être une minorité" et "faire ce qui nous semble juste et bien", c'est simple. Je chemine dans mon for intérieur, je n'ai pas encore imaginé la porte qu'il me faudra prendre en cas d' échec (ce que je considère comme tel), mais j'ai déjà évalué l'immense chagrin.

Cécile 14/03/2017 21:28

Quoi !!!! Oh non !!!! A mon sens, il faudrait résister. Notre statut de fonctionnaire ne signifie pas que l'on adhère aux idées du Président qui gouverne. Alors, unissons nos idées et je t'en supplie Isa laisse-nous ta porte ouverte !!!!!

Sylvieh 12/03/2017 23:40

Pour moi aussi, il est impossible qu'une Fleur au milieu du béton comme toi Isa puisse disparaître. Un lieu de paroles, d'échanges, d'écoute. Un vrai, pour nous! Effectivement il est devenu indispensable. Tellement rare de rencontrer un endroit aussi précieux et aussi riche, innovant. Moi non plus, je ne veux pas croire en une telle catastrophe électorale ... oui, ce serait comme brûler une bibliothèque que d'arrêter le blog et en même temps je respecterais ta volonté car tu as tellement donné déjà ...
Bises Isa

Sylvieh 12/03/2017 23:38

Pour moi aussi, il est impossible qu'une Fleur au milieu du béton comme toi Isa puisse disparaître. Un lieu de paroles, d'échanges, d'écoute. Un vrai, pour nous! Effectivement il est devenu indispensable. Tellement rare de rencontrer un endroit aussi précieux et aussi riche, innovant. Moi non plus, je ne veux pas croire en une telle catastrophe électorale ... oui, ce serait comme brûler une bibliothèque que d'arrêter le blog et en même temps je respecterais ta volonté car tu as tellement donné déjà ...
Bises Isa

Elodie 12/03/2017 21:41

Bonsoir Isa, bonsoir à tous ceux avec qui je partage ce qui fait que j'aime mon métier.
Je comprends tes interrogations et tes inquiétudes. Le congrès AGEEM d'Albi aura lieu après ces résultats. Avec l'ensemble de mes collègues enseignants et formateurs, nous le préparons avec d'autant plus d'envie que nous souhaitons porter haut et fort nos idées, nos valeurs, qui sont celles portées sur ce blog.
Du 5 au 7 juillet à Albi, L'AGEEM, Vivianne Bouysse, Philippe Meirieu, Christine Passerieux, Patrick Lamouroux et bien d'autres auront la parole. Une parole libre dans un cadre associatif. Nous tenterons de montrer, comme ici sur ce blog, le travail de qualité mené dans les classes, nous défendrons le programme de l'école maternelle actuel car nous sommes convaincus qu'il est respectueux des enfants qui nous sont confiés. Pour moi c'était une année "off", la coordination du projet de congrès me prend trop de temps pour vous suivre au quotidien mais jamais je n'ai envisagé de reprendre à la rentée sans vous.
Quelle que soit l'issue, je ne baisserai pas les bras et je continuerai de défendre et promouvoir notre école maternelle. En tant que formateur, je continuerai à me battre de l'intérieur. Nous aurions encore plus besoin de nous serrer les coudes. Les espaces d'échanges comme ton blog peuvent être des hauts lieux de résistance et si je comprends que tu doutes d'avoir l'énergie de poursuivre, sache que nous serons prêts à te soutenir et à te donner toute l’énergie qu'il te manquerait quelle que soit la forme que ton blog prendrait.

Céline 12/03/2017 18:43

Bonjour,
Je ne suis ce blog que par intermittence mais à certains moments de mon parcours professionnel, il m'a beaucoup aidé. J'y ai souvent puisé des réponses et même des consolations.
Ce triste message du 4 mars rend si réelles tout à coup des options si "folles". Mais il est vrai que l'invraisemblable est devenu une réalité, ailleurs... Que sommes nous en train de vivre ? Dans quel monde vivront ces enfants pour qui nous oeuvrons aujourd'hui ?
Questions de plus en plus angoissantes.
Je comprend et respecte, bien sûr, la décision d'Isa.
Malgré la peur, j'ai envie moi aussi de crier "RESISTE !" sans savoir très bien comment, d'ailleurs...

Céline

Magali A. 11/03/2017 10:25

Bonjour,
je ne viens qu'une fois par semaine sur le blog et j'avoue que ça m'a fait un choc ce matin, bravo aux plus optimistes!
Pour ma part, je pense que Fillion ne passera pas et que, s'il est très probable que Le Pen atteigne le 2ème tour, les électeurs auront le bon sens de ne pas la porter à la présidence de la République qu'elle ne mérite pas.
Dans une vision plus pessimiste, si elle est élue, ce sera la guerre civile (on en a quelques avertissements ces derniers temps) et nous n'aurons plus à nous poser la question de comment enseigner mais comment protéger les enfants de tout cela.
Désolée de ce commentaire pessimiste mais il est vrai que le commentaire de Sakai a de quoi nous saper le moral et ce d'autant plus que j'ai l'impression qu'il correspond à une tendance en forte progression dans le milieu enseignant comme ailleurs.
A toutes fins utiles, rappelons que Le Pen n'est pas plus blanche que Fillon.

Merci Isa d'avoir ouvert ce débat qui nous sera, j'en suis sûre, salutaire.

isa 11/03/2017 11:33

Pour ceux qui ne connaissent pas: La grosse bête de Pierre-Luc Granjon est vraiment d'actualité https://www.youtube.com/watch?v=h9E6zoCelr0

isa 11/03/2017 11:29

C'est très noir ce que tu envisages. Pour ma part, j'ai choisi de me couper des informations politiques pendant le temps que je vais estimer nécessaire afin de reprendre de la hauteur car tu as raison, on se laisse enfoncer par ces révélations toutes plus indignes les unes que les autres. J'aspire à la beauté du monde et sa part d'ombre noircie nous ramène à une forme d'archaïsme où chacun serait dans la méfiance sans savoir vraiment ce qu'il risque, le danger permanent en quelque sorte. Les discours politiques sont volontairement anxiogènes et je ne veux pas m'y laisser prendre. Le débat sur le blog reste ouvert parce qu'il faut également des espaces de parole pour déposer ses émotions.

Karine k 2 09/03/2017 17:24

Suite à ton message rassurant Isa , je me demandais pourquoi ne pas continuer ton accompagnement en proposant les progressions par période , le choix d albums et ton soutien face à nos interrogations .
Chacun pourra ainsi proposer ses adaptations , ses projets en lien avec la progression de la période . Chacun sera libre de suivre les programmes officiels ou pas . Chacun sera libre de piocher en fonction de ses convictions .
On peut réfléchir à faire le lien entre les programmes officiels et nos méthodes comme on a pu me proposer avec le matériel montessori par ex , même si ce n'est pas la même vision de l'enft.

Il y a tjs des moyens de contourner en restant dans les textes me semble t il .

isa 09/03/2017 14:21

Je viens de relire tous les commentaires que vous avez pris le temps d'écrire après mon "pavé" dans la mare. J'ai un sentiment lourd de responsabilité vis à vis de vous, ça me touche et en même temps , je mesure combien le blog ne m'appartient pas. C'est la somme de tout notre travail commun et je ne peux décider seule de le fermer. Je ne le ferai donc pas. Comme je l'ai dit dans une réponse à un commentaire, pas d'inquiétude au lendemain du 7 Mai quelque soit le nouveau président, j'ai toujours dit que lorsque je commence une année , je la finis, donc je vais finir l'année 2016-2017 avec vous. Ensuite, s'agissant de la prochaine année scolaire, en fonction des résultats,soit je continue ( c'est la première fois que je m'engage aussi tôt) ou bien nous réfléchissons ensemble à une forme alternative, sachant que je ne renie rien de ce que j'ai dit, c'est à dire que je suis incompatible avec une forme d'école qui voudrait remettre en cause la bienveillance, la tolérance, la singularité de chaque individu, la liberté pédagogique, les nouvelles recherches sur les apprentissages, l'innovation, la gratuité pour tous. Je sais pour l'avoir vécu durant ces 10 années que les attentes des enseignants sont principalement orientées dans le sens des instructions officielles. Les deux candidats dont je parle ont programmé d'introduire dans le salaire des enseignants un part au mérite, c'est pourquoi la résistance aura peut-être un coût que je vois mal acceptée par ceux dont les salaires font partie des plus bas en Europe. Je dis et je répète que je suis incompatible et que je ne veux pas agir contre vous en donnant des orientations qui ne seraient pas validées ou contraires au sens choisi par le pouvoir. Cependant, en vous lisant, je comprends également que vous aurez besoin d'appui au cas où... et que mon premier engagement était celui-là. Il faudra trouver comment faire autrement.

vivi 08/03/2017 21:35

Bonsoir Isa . Ton blog ne va pas disparaître. Il sera toujours là pour nous apporter de nouvelles idées.
Tu m'as beaucoup soutenu et je ne te remercierai jamais assez pour ton écoute. Le partage ne peut pas s'arrêter.
Très égoïstement, je n'ai pas du tout envie que tu t'en ailles.
Quelle alternative envisages-tu? Ce n'est pas possible que tu puisses tout arrêter. Tu es tellement investi et inventive que tu vas bien trouver une idée pour continuer un tout petit peu... non?

Odile 08/03/2017 19:24

Oh ....Décidément la politique désastreuse actuelle fait des ravages! Que tu abandonnes ce site magnifique me désespère... Quel boulot tu as fait! Quelle belle guide tu es! Grâce à ton intelligence et ta bienveillance on a tous réappris notre travail et trouve chaque jour un immense bonheur à entraîner nos élèves dans tes traces. Alors un immense merci et surtout pars fière de toi ! Sans tristesse ni regret! Les petites graines que tu as plantées continueront de pousser ... Peut être un peu bancales mais il y aura des fleurs et des rires dans nos classes. Merci encore!

isa 08/03/2017 19:50

Merci Odile. Je vais faire tout ce que je peux pour envisager une alternative.

Daomich 08/03/2017 12:41

Est ce que le commentaire de Sakai est sérieux?

isa 08/03/2017 12:49

Je pense que oui.

Helene 07/03/2017 22:26

Isa, je respecte ton point de vue et depuis le temps, je connais tes qualités . Tu as réalisé un travail formidable ! Rappelle toi, il y a 4 ans, je voulais démissionner, degoutée du système .... Je suis maintenant art thérapeute et...professeur des écoles : ton blog et nos échanges m'ont aidée à voir et entreprendre les choses différemment et toujours faire les choses conformément à mes valeurs et dans le respect des autres et de l'enfant. La politique ne changera rien, elle me déçoit depuis bien longtemps : gauche, droite, pareil . Les programmes ont trop de fois changer. Je me suis construite ma ligne de conduite en étant la plus authentique possible mais je tirerai aussi ma révérence un de ces jours. Fais ce que tu crois juste, je t'embrasse !

isa 08/03/2017 18:32

Je vais tenter de trouver un compromis si cela devait arriver, de manière à poursuivre l'aventure autrement !

Fabienne 07/03/2017 17:41

je te comprends :moi aussi j'ai peur ! nous serons beaucoup a avoir cette incapacité à travailler si de tels programmes venaient à être appliqués. mais j'espere et y crois encore ....

Hélène 06/03/2017 23:58

Bonsoir, ce n'est que mon point de vue mais en tant qu'enseignante rien ni personne ne pourra toucher à ma liberté pédagogique. Nous arrivons au bout d'un cycle....et au contraire Isa, avec ce blog tu montres la bonne voie et je souhaite rester optimiste en citant (je ne sais plus qui) : « Si vous vivez un défi, je peux
comprendre votre frustration;
mais cette frustration n'est pas
une raison d'abandonner.

« Face à l'adversité :
Continuez, PERSÉVÉREZ.»

isa 07/03/2017 08:19

À abandonner mais je ne suis pas compatible avec leurs programmes, c'est impossible et je n'ai pas à me soumettre à leur autorité

isa 07/03/2017 08:17

Tenir un blog pendant 10 ans est une belle preuve de persévérance. Je n'ai jamais raté une seule semaine malgré parfois des des difficultés personnelles. Je n'ai pas un caractère

Sakai 06/03/2017 22:32

Bonsoir,
Marine Le Pen la France ne peut rêver mieux vu l'offre que l'on nous propose.
Enfin un vrai retour aux valeurs de notre pays, du patriotisme, tout en apportant le coté gauchiste de Monsieur Philippot.

christine G 09/03/2017 13:18

rêver ??? franchement j'ai une autre conception du rêve!!!!!!! Enfin???? en fin de compte Isa , tu peux demander à tes enfants de nous prévoir une cabane pour accueillir tous nos élèves l'an prochain : l'arche d'ISA!!!!! Je vote pour!!!!!

vivi 08/03/2017 21:27

Tu n'es pas sur le bon blog Sakai. Ici c'est partage et bienveillance.

isa 06/03/2017 23:08

Ce n'est pas ce que je défends sur ce blog, c'est bien loin de ma vision de l'école.

vihyko 06/03/2017 14:35

je n'ai pas le temps de lire tous les commentaires..
je ne viens plus beaucoup sur le blog...
j'ai décidé de lever le pied sur le boulot suite à des raisons personnelles parce que j'ai enfin compris qu'il y a une vie à côté de sa classe..
MAIS
je reste présente, je reste à l'écoute et j'ai mal de lire tes mots.. mal que tu ais mal.. parce que j'ai aussi mal que toi..

je te comprends, je respecte, j'adhère.
et j'ai peur ..
j'ai tellement peur...
que celui qui n'a pas peur de ce qui nous attend ose le dire.. ici il n'y aura personne..

isa 06/03/2017 21:02

Quel plaisir de te lire Vihyko

Daomich 06/03/2017 13:03

10 ans que je te suis pas à pas, rien ne pouvait m arriver de meilleur que de t avoir rencontrée par hasard en furetant sur internet
Un premier avril j ai pleure en voyant écrit que tu arrêtais ton blog
J ai pleure un autre jour en réalisant à l'émotion que j aurais si jamais je te rencontrais pour de vrai
Ça fait dix ans que tu me fais découvrir des chemins nouveaux qui me ravissent
Ça fait quatre ans que je repousse mon départ à la retraite parce que je ne veux pas connaître la fin de l histoire...
Mais je te comprends...

isa 06/03/2017 21:01

merci Michèle

Julien 05/03/2017 23:17

Juste pour précision, j'ai fait une petite parenthèse sur E.M. par rapport à un reportage et un débat que j'ai vu à la télé aujourd'hui ! Je suis en train de lire le comparatif dont une collègue a mis le lien plus bas, et il y a des choses que je ne retrouve pas dans le tableau et d'autres dont je n'avais pas encore entendu parlé !!!

Julien 05/03/2017 23:04

Bonsoir Isa , bonsoir tout le monde !

Alors, je vais me la jouer à la Fred, car ça me bouleverse de découvrir à l'instant, en plus après un week-end déprimant (au niveau du temps !!!) ton article, et comme beaucoup d'autres l'ont déjà écrit, c'est tout à ton honneur, c'est surtout en adéquation avec TOI et je comprends totalement ta position, donc, je suis quelqu'un de très sensible mais aussi très enthousiaste, joyeux et optimiste, c'est pourquoi, comme Fred, je vous dis: "Relax, rendez-vous dans 5 ans, car ils ne passeront pas !!!" Je ne sais pas si ma plume ou plutôt mon clavier est assez convaincant, mais je n'arrive pas encore, à la date d'aujourd'hui (et pourtant je suis inquiet, la politique est quelques chose que je suis), à imaginer que cela arrivera ... pfff, et encore moins que le blog puisse disparaître, Isa, ce n'est pas possible !!!
Et nous ne sommes pas du tout sur le même plan, mais le programme de E. M. n'est pas le plus réjouissant non plus !!!

Ah la la ...

Je vais m'arrêter là, seulement reprendre sous forme d'acrostiche, le premier mot de la chansons de France Gall "Résiste", car nous sommes en plein printemps des poètes Isa, alors vive la poésie, 'l'imagination, la créativité, avec la poésie, on peut tout dire, refaire le monde etc.
Tu devrais d'ailleurs pendant une ou deux semaines, proposer chaque jour une comptine ou un poème juste à lire comme ça pour le plaisir des mots ou nous demander de t'envoyer un poème ou comme tu le dis plus bas, nous pourrions collectivement créer un poème sur l'"école de nos rêves, avec des idées farfelues dedans pourquoi pas, qu'en penses-tu ???
R êveries
É ternel (le blog le sera !!!), épatant aussi
S uper (ton blog, toi, tous les blogueurs-euses)
I magination, incroyable, irrésistible, impensable (qu'il s'arrête)
S auveur (combien de fois ton blog nous a sauvés), sensibilité
T résor (ton blog en est un, toi aussi d'ailleurs)
E xtraordinaire, époustouflant

Bises

Julien 05/03/2017 23:28

Avec plaisir Isa, toujours !!!

isa 05/03/2017 23:23

C'est pour la période 5 les poésies, on en aura d'ailleurs peut-être bien besoin :-)) En attendant, merci Julien pour ton acrostiche de vainqueur !!!

Marie 05/03/2017 22:28

Je comprends moi aussi tout à fait ta décision Isa, elle est conforme à qui tu es : entière, dévouée à une cause, et toujours avec un temps d'avance !
En effet, si le blog venait à fermer, ce serait un immense vide ... j'ai beau ne pas être toujours très assidue, je prends toujours un moment (comme ce soir) pour rattraper mon retard de lecture et je trouve toujours quelques chose qui me fait avancer. Il faudrait en effet que ce lieu de partage puisse perdurer, mais je comprends ta désillusion et ta démotivation à poursuivre : elle est mienne aussi quand je vois ce qui se profile ... Mais comme d'autres l'ont souligné avant, je n'abandonnerai pas sans avoir d'abord tenté de lutter de l'intérieur et résisté ... !

isa 05/03/2017 22:53

Cela me donne le sourire de voir que vous avez une force de résistance, je ne suis pas étonnée parce que vous êtes courageux(ses), malgré tout ce qui se dit sur notre école, vous êtes là à votre poste avec le désir de bien faire, de mieux faire, vous avancez. Il y a une vraie injustice vous concernant, je n'accepte pas qu'on ait un regard aussi critique pour le travail formidable qui est fait dans un grand nombre de classes. Il n'y a qu'à feuilleter le blog pour voir toute l'énergie que vous donnez pour les élèves. Mais qui le dit ? Je n'entends que discours catastrophique sur le soi-disant état de l'école et ça me navre.

Co.c 05/03/2017 22:22

Comment imaginer le pire, je ne peux pas.....Je ne te connais pas depuis longtemps mais j' ai découvert ta générosité, ta gentillesse, ta sensibilité et ton investissement à travers tes articles et je te comprends. J ai mal aussi mais il faut garder espoir jusqu au bout afin que l aventure continue et surtout que nos jeunes élèves s épanouissent au sein d une belle école, riche en découvertes et ouverte sur le monde...

magali 05/03/2017 20:58

Juste en passant et sans vouloir prendre un parti quel qu'il soit, je voulais apporter ma pierre, toute petite: j'ai découvert ce blog grâce à Magali 43 dans la classe de laquelle j'ai effectué un remplacement en novembre 2015. Je ne sais pas si elle se souvient de moi: stagiaire, je me suis appuyée sur ce blog qu'elle m'a présenté comme sa source d'inspiration. Depuis, je n'ai plus eu de tout-petits mais fréquemment j'y reviens et je me dit: si un jour, j'ai de nouveau ce niveau, ça je voudrais le faire, leur montrer, leur apprendre... merci alors pour ce blog qui permet aux débutants comme aux plus affermis de trouver une base ou un appui. Et pour Magali 43, si tu te souviens de mon passage (époque des nanas de St Phalle), je pense encore à ce petit sucre pétillant qui sautillait dans ta classe, ton accueil, ton collègue, ton atsem, une gentille AVS... salut de mon département où je suis rentrée pour retrouver les miens!

Magali43 05/03/2017 21:15

Oui bien sûr je me souviens de toi... je suis très heureuse de savoir que tu as réintégré ton département. C'était formidable de voir un tel investissement de ta part...
Pour le "sucre pétillant" il donne du fil à retordre à mon collègue ... Enormes bises !

T'as vu Isa, jusqu'où va la richesse de ton blog :)

Sabine 05/03/2017 20:39

Tout à fait d'accord avec Cécile de 19:24 ! CE BLOG NE DOIT PAS DISPARAITRE !
Isa, es-tu consciente de la fabuleuse base de données que tu as constituée au fil des années ???
Dix ans d'exploitation de livres, d'explorations plastiques, d'innovations, de partage d'idées et de pratiques, de formation pour nous, pauvres instits isolés dans nos classes et à qui tu as su redonner un élan.
Crois-tu qu'il existe ailleurs une telle ressource ?
Eduscol ? Nos conseillers pédas ? Les inspecteurs qu'on voit 2 heures tous les 4 ans ? Les stages de formation ? Les animations pédagogiques ? Laisse-moi rire...
Au quotidien, ce sont des centaines, des milliers d'enseignants qui s'inspirent d'une exploitation d'album, d'un artiste qu'ils ont découvert grâce à toi, d'un bricolage génial qu'un collègue a photographié et mis en ligne sur le blog.
Je comprends ta lassitude et tes doutes : continuer à alimenter ce blog est un véritable sacerdoce et si l'hypothétique victoire d'une force politique réactionnaire qui nous imposerait d'autres orientations te fait frémir, eh bien, une seule attitude à avoir au contraire : LA RESISTANCE ! Et la solidarité...
Souviens-toi, tu as démarré ce blog sous Sarko en 2007, on avait eu droit à bien des humiliations (enseignants de petite section = surveillants de sieste et changeurs de couches culottes ! Me souviens plus du nom de ce triste ministre de l'EN...). On y était déjà, à la "primarisation" de la maternelle, aux premières réflexions sur les jardins d'enfants qui devaient remplacer la maternelle !
Et c'est toi qui, bien avant les nouveaux programmes de 2015, nous as incités à faire du Brissiaud en numération, à développer les ateliers autonomes, à nous ouvrir à l'art contemporain.
Tu es pour moi une véritable bulle d'oxygène au quotidien. Je ne suis pas tes progressions hebdomadaires, mais je butine ça et là des idées, des exploitations, je gagne du temps grâce aux partages des collègues -qu'ils en soient ici mille fois remerciés-.
Encore une fois, je comprends que tu n'aies plus envie mais je t'en prie, ce blog ne doit pas disparaître. Ce serait comme brûler une bibliothèque.
Merci pour tout Isa.

isa 05/03/2017 21:27

Oui Sabine en 2008 Mr Darcos nous humiliait et je répondais par le silence http://www.ecolepetitesection.com/article-22891444.html, mon blog était un petit blog et mon engagement commençait.

Cécile 05/03/2017 19:24

Je ne pensais pas que j'aurais un jour les larmes aux yeux en lisant un blog de boulot (avec ton post mais également les commentaires).
Tu aurais raison, tes idées ne sont pas avec celles de leur programme.
Alors si jamais cela arrivait à nous de prendre notre envol et de continuer avec ce que tu nous auras appris, et l'envie que tu sais attiser en nous.
Et à nous de continuer pour nos petits élèves qui eux n'ont rien demandés ou plutôt qui ne demandent qu'à apprendre.
Mais pourquoi fermer ce blog plein de ressources que tant d'enseignants convaincus font vivre, pourquoi ne pas le laisser ouvert sans l'alimenter pour que nous puissions continuer à piocher dans les ressources proposées?

isa 05/03/2017 21:18

Comme je l'ai dit de nombreuses fois, lorsque je m'engage pour une année scolaire, je vais au terme de l'année, il n'y a donc pas de souci pour les derniers mois mais en revanche j'arrêterais ou je transformerais ce blog l'année scolaire suivante en cas de victoire en mai d'un candidat cité.

Annaig 05/03/2017 16:45

Quand j'ai pris connaissance du programme de Fillon sur l 'école ( je n'ai pas pris la peine d'aller voir celui de M Le Pen!) je suis restée sidérée de ce retour en arrière et de ce déni total de la recherche actuelle concernant l'éducation . Alors je comprends totalement ta décision même si c'est difficile pour tous.
Je suis d'accord avec ce que dit Lisa
Oui, il faudra entrer en résistance. ..
Et moi qui vient de décider de rester une année supplémentaire à l'école!

isa 05/03/2017 18:39

Je comprends tout à fait vos sentiments, je suis encore plus malheureuse en les lisant mais je ne peux pas rester à ne rien faire et je pense que je n'aurais plus l'enthousiasme comme je l'ai actuellement, je serais tellement déçue.

Magali43 05/03/2017 14:45

Bonjour à touts et à toutes,
Pour moi qui reprends demain (ouf, qu'elles étaient chouettes ces vacances !) la lecture de cet article me perturbe... je n'avais pas pensé à ça... C'est tellement chouette de travailler ensemble !
Merci Isa pour tout ce que tu nous as offert !
Je vais rester positive... les solutions envisagées n'arriveront pas !

Lisa helmer 05/03/2017 14:37

Ce que je viens de lire me donne les larmes aux yeux... Alors, ça y est? On y est au moment où tout peut basculer dans la haine, le déni, le repli sur soi et les louanges au passé? Je suis tellement triste pour mes enfants, mes élèves, mes collègues et tous ceux qui me sont chers... Mais,j'arrive parfois encore à croire que ça ne passera pas, que ça ne peut pas passer. Je suis sur ton blog quotidiennement Isa, c'est ma petite grotte à trésors, je prends toujours énormément de plaisir à découvrir ce que tu nous as concocté, je me frotte les mains d'avance et vais à l'école contente... Je comprends tout à fait ta décision que je prends comme un acte de résistance. Nous aussi il faudra qu'on résiste, je ne sais pas encore comment mais je crois que c'est un mot indispensable. Pour moi l'école c'est ça: un lieu de résistance. Je croise les doigts...

Gwen 05/03/2017 13:40

A la lecture de ton article hier après-midi, j'ai compris ta décision et je la respecte.
L'avenir n'est pas écrit, mais il semble mal engagé. Il faut résister à notre niveau...
Quoiqu'il en soit, c'est grâce à toi, à ton blog et à vous, que j'enseigne avec plaisir en maternelle depuis 8 ans: MERCI!

christelle 05/03/2017 13:36

Mon dieu quel choc!!! Je ne doute pas de la sincérité de ta promesse mais quelle tristesse de perdre ce blog et ta bienveillance , ton engagement que je suis depuis plus de 8 ans.j ai eu la chance de te Rencontrer au salon du livre de PARIS et de te complimenter pour nous offrir cette tribune d échanges , de conseils entre pairs sous ton regard expert. Je t ai dit de ne pas trouver si facilement cette tribune dans les écoles que j ai fréquentées .
J avoue ne plus participer et suivre avce moins d assiduité le blog depuis plus d un an depuis mon départ en ulis College. Mais je reste une lectrice heureuse de voir le travail et la magie de la maternelle.
Merci ISa et j espère que les resultats des urnes nous seront à tous favorables .
Merci merci merci
Amicalement
Christelle

Brigitte 05/03/2017 12:18

Réaction à chaud sans réflexion longue et "réfléchie". Tant pis si ça choque : Ton article m’interpelle car 1ère réaction, il me renvoie à ma position de fonctionnaire. Oui je suis une fonctionnaire et dans ce cas,il parait que je dois suivre les programmes scolaires qu'on me dicte. Le "On" étant la marche tout là-haut du ministère de l'EN voire encore plus haut de la présidence (ceux que nous ne voyons jamais, ceux que nous ne rencontrerons jamais, ceux qui gèrent la théorie théorie théorie) ! Heureusement en France, nous disposons de la liberté pédagogique. Il nous est demandé d'atteindre des objectifs mais il ne nous est pas imposé de "méthode". Malgré des tournures de plus en plus complexes, des mots de plus en plus compliqués voir incompréhensibles, des écrits administratifs longs lourds répétitifs....(y en a-t-il parmi vous qui les ont vraiment tous lu en long en large et en travers (je ne parle pas que des programmes mais de tous les BO qui sortent quasi mensuellement, des notes académiques, des ...), les objectifs de l'école sont un peu toujours les mêmes non??? Et nous enseignons toujours. J'ai vécu pas mal de réformes mais, comme me catégorise mon IEN, je suis une enseignante traditionnelle. Je ne suis pas une bonne enseignante (au sens théorique) car je n'ai jamais (vraiment jamais) suivi les réformes. J'ai vu passer la grammaire textuelle, la méthode globale de lecture, les maths binaires, les demandes de suppression des cahiers (eh oui ça a existé le moment où on nous demandait de ne plus avoir de traces écrites en grammaire/orthographe/vocabulaire...). J'ai connu l'Histoire enseignée par les histoires puis à l'inspection suivante une critique de mon IEN qui me disait que je racontais trop d'histoire et pas assez l'Histoire. J'ai connu la géographie physique où il fallait apprendre les fleuves, les départements, les régions, les montagnes.... mais aussi la géographie où il ne fallait surtout plus apprendre la géographie physique mais plutôt économique.... Et j'en oublie sans doute plein... Pouh lalala, on en a eu des nouveautés pas trop nouvelles, des nouveautés qui 10ans après sont devenues des quasi interdictions.... Je ne suis pas si vieille pourtant, même pas encore la 50aine ! Mais je suis toujours là. Je veux rester enseignante. J'ai atteint le sommet de ma progression salariale et je sais que je ne peux plus évoluer à part changer de corps (inspection ou conseiller péda???). Moi ce que j'aime c'est le contact avec les enfants. Ce que j'aime c'est d'être LA maîtresse. Ce que j'aime c'est le sourire et le bien être des enfants qui sont contents de revenir après les vacances. Ce que j'aime c'est organiser, gérer, apprendre, changer, ne jamais faire la même chose, raconter, corriger, trouver de nouvelles idées (et ce blog est une mine d'or), expérimenter, inviter, partager.... et m'endormir le soir bien fatiguée !
Voilà, alors la seule chose qui pourrait me faire partir c'est la suppression de notre liberté pédagogique et je n'espère jamais la vivre. Alors là, oui, je partirai. Pensez-vous que nous en sommes arrivé là?
Alors moi ici, je serais vraiment très très très déçue de ne plus avoir accès à toutes es richesses sur ce site. Et cette semaine, je m'en vais enregistrer tous les documents pdf que j'utilise quasi quotidiennement. Oui vraiment je serais déçue. Mais je respecterai ton choix Isa bien sûr.. Tu es mieux qu'une conseillère péda tu es LA conseillère péda que j'ai rêvé d'avoir et que parfois je m'attends à voir derrière le bureau de notre circo!!! Mais non, jamais je n'en ai rencontré une comme toi. JAMAIS.
Alors ma foi ,si tu choisis de passer ton chemin, je resterai là et je continuerai mon chemin à moi. Le tien te conduira, je n'en doute pas, vers d'autres découvertes et partages. Parce qu'une Isa qui ne partage plus, ça ne pourra pas exister non plus, n'est-ce pas?
Alors l'avenir nous révélera tes choix et surtout le choix des Français.
Petit mot de la fin : Plusieurs fois dans ma vie, je me suis aperçue que ce dont j'avais le plus peur pouvait vraiment arriver et que l'optimisme pouvait au contraire nourrir beaucoup plus d'espoirs que de peur. Je ne me voile pas la face. Je ne me cache pas. Mais moi je ne veux pas avoir peur. Je veux rester optimiste. Et ne crois-tu pas que si vraiment les résultats des élections présidentielles sont tels que tu les annonces, nous aurons un immense rôle à jouer auprès des familles? Un rôle finalement de "rassurance", de stabilité et de sourire. J'ai envie de le voir comme ça moi. Je ne veux pas me laisser aller à la morosité qui nous guette peut-être. Il faut rester unis et forts. Il faut continuer à croire en ce que nous faisons et nous le faisons bien. Toute la communauté de ce blog est unie et belle. Bon allez, je ne sais pas conclure. Alors bon dimanche à tous quand même.

isa 09/03/2017 13:53

Mais comment ai-je pu passer à côté de ton message, heureusement que je viens relire vos commentaires car j'en découvre quelques-uns que je n'avais jamais lus. Peut-être parce qu'à partir de Dimanche, j'ai décidé de me déconnecter un peu de mon iphone et ordi (tv je ne la regarde plus) pour éviter l'actualité qui pollue notre optimisme. Du coup, j'ai lâché prise et je me sens mieux. J'ai bien compris que quelque soit ma décision, je ne pourrais pas fermer le blog ( ce que j'avais envisagé) mais vos messages m'ont fait comprendre que tout ce travail ne peut être anéanti.

Christine F. 05/03/2017 12:11

Moi aussi, c'est la boule au ventre que j'attends de voir ce qui va se passer. Mais on va y croire et donc ton blog sera encore là l'année prochaine ;-) !
Voici un lien qui permet d'y voir un peu plus clair :
https://800000feignasses.com/2017/03/04/comparaison-des-differents-programmes-des-candidats-sur-lecole-et-leducation/

et donc de se préparer, car quoi qu'il arrive ce sera un des choix présenté qui sera au menu.

isa 05/03/2017 12:37

J'ajoute que l'uniforme est également dans le programme de Fillon et l'apprentissage de la lecture dés 5ans ce qui n'apparaît pas dans ce comparatif.

Mimi86 05/03/2017 11:51

Je comprends Isa. Je suis triste (comme le temps). Dans le pire des cas (et j'ai les mêmes craintes que toi), je préfère garder en mémoire la bonne philosophie et la bonne psychologie de ton blog. Il pleut à verse maintenant. Je préfère aussi garder en moi le meilleur que tu m'as apporté : tu m'as donné des clés Isa, des clés que je cherchais depuis longtemps et sans elles j'étais perdue. Tu m'as montré comment se servir de ces clés, tu as ouvert des portes. Bref, tu m'as guidée dans ma quête. Maintenant, c'est à moi d'ouvrir les autres portes ou de continuer d'explorer celles déjà ouvertes avec toi. Alors, Merci Isa d'avoir endosser le rôle d'un chevalier de la table ronde, ou peut-être celui du "roi Arthur". J'ai une clé précieuse tout de même dans ma poche : la patience et je sais que les beaux jours reviendront... Merci Isa pour tout et longue vie à la reine !

Béatrix 05/03/2017 11:12

Bonjour Isa et tous les Bloggueurs
Cette année, je vous suis un peu de loin, j'avoue que cette mon arrivée en REP +, même après 20 ans d'enseignement a été une grande remise en cause ( personnellement comme professionnellement). Mais j'essaie de continuer à te lire, à vous lire régulièrement.
Ce matin, en lisant le titre de ton article je fronce les sourcils... Et je m'interroge sur ce qu'il contient.
alors oui bien entendu je serai déçue si une telle décision arrivait , parce que ce blog est un réel enrichissement et parce que cela signifierait que nos concitoyens auraient souhaité une France à laquelle je n'adhère pas...
Mais en même temps je comprends tellement ton message, il est en accord avec tout ce que tu as fait, donné... alors moi, je trouve ce choix douloureux, difficile, mais surtout BEAU et LOYAL ( envers toi, envers nous, envers l'institution, envers nos enfants....

sylvie 05/03/2017 10:50

je comprends ta décision Isa et je la respecte mais je suis optimiste et ILS ne passeront pas et nous continuerons à travailler tous ensemble, à partager nos idées..Nous avons besoin de toi Isa, Tu es celle qui m'a réconcilié avec la petite section, celle qui m'a reboostée, qui m'a montré qu'il y avait une autre façon de travailler, tu m'as donné un nouveau souffle dans ma carrière d'instit. Ton blog est ma salle des maîtres où l'on partage, innove, découvre, où l'on ne se sent plus SEUL !
Merci Isa pour tout ce que tu nous apportes.
J'étais peinée hier soir en lisant ton message, je n'imagine même pas ne plus aller sur ton blog, ne plus avoir Isa dans ma messagerie...c'est trop triste une fin comme celle ci.
Entrons en résistance oui mais comment ?

isa 09/03/2017 13:42

Tu aurais voulu une fin comment ?

cathy 05/03/2017 09:58

Merci Isa pour ce blog que tu gères depuis tant d'années. Je souhaite bien-sûr que ce pire n'arrivera pas, mais les gens sont imprévisibles !
J'enseigne depuis 38 ans, il ne me reste que quelques années, j'avais espéré les finir sereinement, j'espère toujours, mais j'ai un peu peur...
Je te soutiens complétement et je ne sais plus comment entrer en résistance...
Heureusement, pour l’instant, mon école est une bulle d'oxygène, enseignantes et ATSEM, ça fait du bien d'aller travailler avec des gens qu'on aime, mais peut on tenir face à un monde de fous.
J'ai peur aussi pour mon fils qui va bientôt arriver dans le monde du travail avec tous les requins qui sont là à l'affut. Je voudrais espérer en un monde meilleur...

isa 05/03/2017 10:13

Ton fils, élevé par une maman comme toi, doit être suffisamment fort pour se protéger lui-même, il a les valeurs que tu lui as données et qu'il s'est également construites au travers de ses rencontres, ses plus grandes forces sont la confiance que tu lui accordes et l'amour que tu lui donnes. Pour le reste, chacun a la responsabilité de faire ce qui est en son pouvoir pour convaincre d'autres personnes que notre école ne va rien gagner mais plutôt beaucoup perdre avec des programmes aussi démodés.

cyrille 05/03/2017 09:51

Je suis quelqu'un qui anticipe, qui organise sa vie sauf sur le plan des émotions que je vis pleinement au jour le jour...L'inquiétude je la vis donc tous les jours en écoutant les infos le matin, la colère chaque fois que j'écoute la radio le soir après l'école dans ma voiture... Et hier soir en allant sur ton blog juste avant d'aller me coucher c'est une immense peine que j'ai ressentie..Je comprends..un jour ou l'autre ce choix devait arriver mais je n'avais pas anticiper que la cause serait politique. Alors cette nuit j'ai beaucoup réfléchi, cette fois-ci il va falloir que j'anticipe et que je m'organise différemment pour ne pas me retrouver au désespoir le 7 mai. Anticiper non pas au niveau du travail de classe (même si la qualité, la cohérence, les nouveautés seront moindres sans toi c'est évident) mais au niveau du mot qui revient dans presque tous les messages : "la résistance". Prof des écoles, PEMF certes mais avant tout citoyenne et un devoir d'exemple pour mes propres enfants et élèves. 10 ans que tu nous as ouvert à d'autres façons d'enseigner, de progresser, d'observer..Comme d'autres je ne veux pas te perdre mais c'est ton choix et il est tout à fait respectable mais reste notre "lampe tempête" d'une manière ou d'une autre...s'il te plait. Isa tu es une belle personne, bienveillante, respectueuse..Tu m'as soutenu à titre personnel par des messages et des exemples qui m'ont toujours reboosté. J'ai mieux compris mon rôle d'enseignante grâce à toi depuis 10 ans alors que je me cherchais les 10 premières années. Certes personne n'est irremplaçable mais toi tu es inestimable. Je t'aime Isa et j'aime l'esprit honnête , droit que tu as donné à ce blog.

isa 09/03/2017 13:42

Merci Cyrille.

ValP 05/03/2017 09:44

C'est tout à ton honneur et à tes convictions Isa. Je n'ose imaginer que cela puisse arriver mais effectivement je suis dans l'incompréhension : qu'est ce qui fait rêver dans le programme de Fillon (et de Marine également)? Pourquoi cet engouement? Je ne comprends pas cette société où il faudrait revenir à des idées passéistes, à ce manque d'ouverture, à cette intolérance. Je suis une lectrice de l'ombre, mais oh combien fidèle. Ton blog et toi m'apportez un souffle, un dynamisme, une motivation, un recul sur ma pratique, des milliers de pistes nouvelles... alors quoi que tu décideras merci Isa pour tout ce que tu fais depuis 10 ans, ta bienveillance et ton enthousiasme, c'est toi qu'ils devraient choisir à l'éducation nationale!

Maryz 05/03/2017 09:38

Je suis ce blog régulièrement: il me soutient et m'ouvre des pistes avec 34 élèves sur trois niveaux! La gestion matérielle et technique bloque parfois ma créativité et ce blog me redonne la pèche et l'envie.
Retrouver ma solitude n'est pas une joyeuse perspective....Mais je comprends.

fanou 05/03/2017 00:26

Je" like", je partage et je pleure.Je pleurerais dans le pire des deux cas.
Et je valide ton article!

Isabelle L 04/03/2017 22:12

Pour moi, ce sera désobéir pour résister, .... le cas échéant. Espérons encore dans ce monde fou.

fred 04/03/2017 22:07

Ben ! Quelle déclaration ! Tout à ton honneur; à notre honneur, mais ... les gars ! Pas d'inquiétude, faut lire les journaux: Ni FF ni MP ne passeront ce coup ci, RV dans 5 ans.
Ouf, d'ici là, on garde donc notre I.L. !!

isa 05/03/2017 09:52

Merci Fred, j'ai un mauvais pressentiment, je ne sais pas comment l'expliquer mais j'ai de grandes craintes, c'est pourquoi j'ai décidé de vous écrire.

manu 04/03/2017 22:44

c'est aussi ce que je pense Fred mais je suis superstitieuse ... alors je ne veux pas trop en causer !!!
une façon de conjurer le sort !!!

manu 04/03/2017 21:31

Et si pour jamais ... si, pour jamais le pire arrivait ... comment entrer en résistance sinon en écrivant ...

Monique 04/03/2017 21:23

Isa, ton questionnement rejoint le notre !
Je suis en REP +. Sur les 20 ans d'enseignement, j'en a

isa 05/03/2017 09:51

Oui Monique, je suis toujours heureuse de lire que tes enseignants expérimentés font le choix d'aller aider les plus démunis, j'ai une grande admiration pour ces engagements. Et plutôt que de taper sur l'école, les candidats devraient d'abord reconnaitre qu'il y a beaucoup de gens merveilleux dans l'enseignement. Nous savons bien que leur choix ne changeront pas de manière miraculeuse l'échec scolaire, c'est une grande illusion qu'il faut dénoncer parce que ce problème est bien plus complexe qu'il n'y parait. A les écouter, il manque l'autorité, mais quelle autorité ? Celle qui humilie et qui fait mal ?

Monique 04/03/2017 21:41

argh, j'enlève mes gants de boxe pour c ontinuer!
Sur mes 20 ans d'enseignement, j'en ai passé 14 en ZEP, Eclair, REP et autre terme, d'abord par obligation (j'habitais dans le 9 3) puis par conviction.
Après une incartade dans le système "normal", je suis revenue en REP + cette année par conviction parceque c'est là que je me sens bien, que je me sens utile, que je me sens citoyenne, que je veux donner l'image d'une France comme je la voudrais!
L'autre jour, nous nous demandions avec mes collègues (en ZEP depuis plus de 25 ans chacune) quelle attitude nous adopterions en arrivant à l'école le lendemain des élections si le pire arrivait! Que dirions-nous aux parents dont 80 %t d'origine étrangère, que ferions-nous ?
Car nous n'envisageons pas du tout d'arriver comme si rien ne s'était passé !
C'est terrible d'en arriver à parler de ce genre de chose en conseil des maitres !
Je comprends ta position: continuer le blog comme si rien ne s'était passé est en effet inimaginable ! Mais la résistance peut s'organiser, il faut réfléchir, comme nous à l'école!

Izag 04/03/2017 21:20

Je suis surprise de cette décision que je respecte. J'ai repris une classe de PS après une longue période dans une association complémentaire de l'école, mais j'avais déjà pas mal d'expérience dans cette section. Les nouveaux programmes de 2015 me conviennent bien, sont cohérents avec ce que j'ai appris dans les années 90 et ce que je sais du développement de l'enfant. Et ce site et ton travail me donnent tant de pistes de travail tellement en adéquation avec mes convictions et mes envies de pratiques.
Alors tout d'abord merci, merci et Merci pour nous et pour nos élèves. Pour tout ce travail, tout cet investissement personnel et ta générosité.
De mon côté, je me pose aussi la question du système éducatif en cas de réussite d'un de ces 2 candidats qui m'effrayent par tant d'idées simplistes et passéistes et dangereuses. Je me la pose d'autant plus que j'aspire à des fonctions d'encadrement, toujours dans l'enseignement et comment défendre des programmes et idées en opposition avec nos propres convictions?
Je prends le parti de me dire que l'on peut aussi résister et combattre de l'intérieur. En tant qu'enseignant on garde la liberté pédagogique, et je ne saurais pas faire autrement qu'en étant en accord avec ce que je suis et en respectant les élèves.

isa 05/03/2017 09:42

Je suis d'accord Izag et j'ai toujours pensé qu'on ne peut changer les choses que de l'intérieur, c'était aussi mon souhait en ouvrant ce blog, mais la tournure des évènements me fait craindre un virage qui ruinerait les avancées que nous avons atteintes. Et cela me désespère de penser que rien ne peut jamais aller au bout , qu'il y a toujours un changement de ministre, un changement d'orientation, un changement de projet..... C'est décourageant !

Alice 04/03/2017 21:18

bonsoir isa,
c'est effectivement une question qui ouvre le débat mais aussi l’inquiétude dans notre salle des maîtres... que faire si la droite ou l'extrême droite parviennent au pouvoir.
Outre le fait que cette élection est le résultat des urnes et que la majorité des français pourrait le vouloir, ce qui me fait vraiment peur; nous nous demandons comment réagir en tant que fonctionnaires.
RENTRER EN RESISTANCE... voilà ce qui nous semble le plus réalisable, le plus admissible... user de notre parole pour faire que la culture, la liberté, la réalité d'un quotidien partagé ensemble malgré les différences soient le terreau de l'éducation -dite nationale.
Votre blog répond à tout ceci; il est un espace de partage où les envies et les pédagogies sont multiples, où l'on peut discuter... biensûr il y a et il y aura le cadre académique...sur lequel nous devons nous appuyer... alors il faudra faire autrement !!!...

isa 05/03/2017 09:36

Nous avons aussi notre force de conviction pour participer au débat et dire combien cette école réactionnaire nous n'en voulons pas !

géraldine 04/03/2017 20:55

Oh non ! Le choc ! Mais je précise tout de suite que je comprends tout à fait ta décision ! Tu es une femme de conviction et de cohérence et ce choix te correspond tout à fait. Cela a été sans doute très compliqué à décider. Je te soutiens 100% ! Moi même je m'interroge sur la tournure des événements et je me désole de ce qui pourrait advenir de notre école ! Je me demande également si je saurai trouver la force de m'investir autant dans mon métier et de croire qu'on peut changer ( un peu) le monde en éveillant nos chères têtes blondes et en les emmenant à la découverte de l'autre ! Pour la première fois, je me sentais en adéquation avec les nouveaux programmes ! Je croise les doigts pour toi, pour nous, pour eux ! Si le pire devait arriver ... ton rayonnement nous manquera cruellement pour résister ! En attendant, je te remercie encore très sincèrement pour ton engagement et ta bienveillance ! Tu es une belle personne Isa !!!!

isa 05/03/2017 09:34

Moi aussi Géraldine, je suis contente de ces nouveaux programmes et de l'idée du respect des êtres humains dans leur singularité.

Marie-Pierre C. 04/03/2017 20:35

Alors moi, de toute façon et comme ces dernières années, je continuerais ma route, coûte que coûte ! Car ce sont mes convictions qui me guident et mon travail avec les enfants. Peu importe ce qu'il se passera ! Mais il est vrai que comme les autres, je serai triste de ne plus avoir vos idées.

Milie28 04/03/2017 17:44

Je comprends.... mais espère que vraiment cela n' arrivera pas. Tu nous donnes moi et les élèves l' envie de venir à l' école tous les matins... je suis accro à ton super blog et mes élèves aussi et dans tous les cas déjà mille fois merci pour cela. Je suis "trop" optimiste , peut être mais je ne peux pas croire que l'un ou l'autre puisse gagner.. pour ma part j' ai encore 25 années d'enseignement à faire au minimum... et je ferai de la résistance ... heureusement mes petits élèves seront toujours là pour me motiver ( je mettrai ma blouse le jour de l'inspection.... -) )

isa 04/03/2017 18:55

moi aussi, je veux pouvoir continuer.

Béatrice 04/03/2017 17:31

Chère Isa,
chapeau bas !
Tu m'impressionnes une fois de plus par la droiture, la pertinence et la hauteur de vue de ton analyse et des conclusions que tu en tires.
Après t'avoir suivie avec enthousiasme et bonheur pendant mes dernières années d'enseignement, je suis moi aussi à la retraite et je comprends ton engagement car je continue moi aussi, à ma façon, à mettre à disposition de quelques collègues les savoir-faire que j'ai développés pendant ma carrière. Je comprends donc aussi, oh combien, ta décision dans l'hypothèse que tu évoques.
J'aurais été bien malheureuse de devoir travailler dans l'école que ces deux candidats rêvent de remettre en place.
Amicalement,
Béatrice
PS : un petit mot aux collègues en activité : bon courage et que - pour le bien des élèves - l'imagination reprenne ses droits pour résister.