Le carnet de suivi et l'observation: quels choix prioritaires ?

Publié le par isa

Comme vous avez pu le suivre depuis Septembre notre fil conducteur de l’observation s’est affiné ; de nos réflexions élargies sur le sens et la pratique de l’observation , nous sommes arrivés au carnet de suivi et à son contenu.

Votre préoccupation légitime et institutionnellement agitée nous conduit à tenter d’éclairer plus avant le contour de ce dernier.

Dans une liberté contenue par l’équipe pédagogique de chaque école, les enseignants se trouvent dans l’obligation de créer leur outil. C’est une chance, c’est toujours une chance de pouvoir créer et il est dommage que celle-ci  soit vécue comme une contrainte. Pourquoi beaucoup d’entre nous préféreraient-ils un carnet imposé et construit ailleurs que dans les écoles ? Comment en arrive-t-on à vouloir abandonner son pouvoir de créer ? Quelle est la source d’une telle renonciation ?

Philippe Meirieu écrivait : « Enseigner, c’est faire des choix en situation et accepter que les choses prennent du temps »

C’est dans cet esprit que j’ai conduit cette réflexion tout au long de l’année pour qu’elle nous permette de prendre du temps pour faire nos choix. La précipitation peut vouloir répondre à une demande supérieure, cela n’empêche pas de revenir sur l’outil imparfait et insatisfaisant à l’épreuve de la classe.

A travers nos discussions, nous avons fait apparaître la nécessité d’opérer une sélection dans les apprentissages. Tous ne peuvent être rassemblés dans le carnet de suivi au risque d’une compilation trop foisonnante . D’autre part, en ayant fait le choix d’un carnet vierge, la multitude d’observations enfermerait l’enseignant dans une tâche quasi-impossible à long terme.

Au fil des discussions est revenue régulièrement l’interrogation sur ce qui constitue les priorités. Je l’ai délibérément laissée en suspens afin qu’elle mûrisse et qu’elle conduise à une forme d’intériorisation personnelle parce que c’est bien LA question.

Aujourd’hui, nous pouvons commencer à y répondre.

Dans un premier temps, j’aimerais que nous sortions de nos formats et de nos contraintes pour laisser s’exprimer nos propres sentiments.C’est à dire qu’il s’agit de dire ce qui vous semble important pour vous.

Chacun dans sa particularité peut attacher de la considération à un apprentissage qui ne rentre pas dans les programmes, c’est le moment d’en parler.

Il me semble que si chacun laisse parler sa véritable nature et ne cherche pas à impliquer l’idée de carnet de suivi , l’apport de son témoignage aura un effet sur l’élaboration de l’outil.

Une nouvelle fois , je vous demande d’élargir votre vision et de ne pas vous contraindre de vos préoccupations pour exprimer votre profonde aspiration dans la tâche d’enseigner.

Quel est selon vous ce qui vous semble essentiel à enseigner à vos élèves ? Qu’est-ce qui vaut la peine de se battre pour qu’ils y réussissent parce que cela vous parait déterminant pour leur vie future ?

Notre blog est depuis longtemps un lieu où l’expression libre est parfaitement préservée, aucun jugement et aucune recherche d’une vérité ne font partie de notre usage. Agrandir le cercle de notre pensée demeure notre défi et je vous remercie d’y participer.

 

Le carnet de suivi et l'observation: quels choix prioritaires ?

Commenter cet article

caro64 30/04/2017 23:36

1)avoir envie et 2)comprendre ce que l'on fait......

Céline M 30/04/2017 12:19

Plaisir, autonomie, estime de soi, partage, curiosité, créativité, envie

marielle 26/04/2017 19:33

1) entrer en relation avec les autres, communiquer et y prendre plaisir, 2) développer de l’intérêt et de la curiosité 3) s'engager dans les savoirs sans crainte et avec envie.

Co.c 26/04/2017 17:57

Venir avec plaisir et être bien à l'école est pour moi essentiel. Donner du sens à l école, développer l autonomie et apprendre à vivre avec les autres enfants et leurs différences !

Daomich 26/04/2017 16:59

Helene me paraît bien résumer les essentiels j adhère

helene 26/04/2017 16:05

1/ susciter du plaisir 2/ donner du sens à l'école 3/ développer l'autonomie et la confiance en soi 3 bis/ développer du savoir-être 4/ développer du savoir faire (attention, concentration, outils pour mémoriser et apprendre) = nourrir la MOTIVATION

isa 26/04/2017 09:46

Et si vous deviez classer vos priorités, laquelle vous semble la plus significative ? Je sais bien que ma question est difficile et qu'il est parfois compliqué de mettre en avant un apprentissage plutôt qu'un autre mais pour approfondir et aller vers l'essentiel (tel un Malevitch peignant un carré blanc sur un fond blanc), notre pensée doit réduire au minimum son but. C'est une façon de choisir, cela ne veut pas dire que nous oublions le reste, mais nous prenons conscience de ce qui anime chacun de nous et lui parait le plus fort dans sa tâche d'enseignement. Cette démarche ne se place toujours pas dans un arrière fond de carnet de suivi, elle se place dans une liberté de dire sans tenir compte de ce qui est imposé, uniquement basé sur notre propre sentiment.

fanou 26/04/2017 08:10

Beaucoup de ce qui a été déjà dit et que les élèves soient capables de parler à l'école comme à la maison de ce qu'ils ont appris et surtout de RÉINVESTIR,SURINVESTIR, RÉUTILISER;
Je suis toujours très fière lorsque je les vois rentrer dans ce processus parce que là je me dis : "c'est bon, c'est vraiment acquis!"et en général, eux aussi sont très fiers d'eux.

Mimi 26/04/2017 04:15

Développer la confiance en soi, le goût de faire, la curiosité pour avoir le goût et l'envie d'apprendre naturellement, la créativité, l'ouverture culturelle, le langage (riche et varié) pour mettre en mots le monde qui l'entoure et comment il le perçoit...

Mimi 26/04/2017 04:49

J'ai oublié : développer l'empathie et la bienveillance ; structurer sa pensée

Catherine 25/04/2017 20:51

Comme ça, sans trop réfléchir...
Je dirais que l'essentiel est d'abord de leur ouvrir les possibles, leur donner envie d'agir et de se prendre en main, qu'ils soient actifs : qu'ils comprennent qu'ils sont capables, qu'il faut oser
Qu'être différent ne nous empêche pas de vivre ensemble.
Que l'on ne pense pas tous la même chose mais que cela aussi peut -être intéressant car c'est parce qu'on échange qu'on apprend et que ça peut nous aider à faire des choix éclairés et pas subir ce qui nous tombe dessus.
Qu'apprendre, ça peut prendre toute 1 vie, donc on a un peu le temps, no stress!
Que pour apprendre, il faut se poser des questions, aller un peu plus loin que "faire les choses" pour essayer de comprendre
Qu'apprendre, ça peut être facile ou difficile, l'essentiel étant que ce ne soit pas vécu comme un échec quand on n'y arrive pas comme on veut.
Que parfois, l'école, c'est dur, mais ça vaut le coup! Qu'on peut aussi y prendre du plaisir et rigoler d'ailleurs, ça marche aussi pour apprendre...
Qu'aller à l'école, c'est aller découvrir des choses que l'on n'aurait pas forcément découvertes ailleurs, qui ne nous servent peut-être pas dans l'immédiat mais qui nous servent toujours pour faire marcher notre réflexion et mieux comprendre le monde qui nous entoure, leur faire prendre conscience que le monde autour d'eux est riche de découvertes pour peu qu'ils s'y intéressent : les gens, les choses, les idées... bref ce qui fait la vie dans sa complexité, leur permettre de faire du lien et d'organiser tout ça
Quel programme!

Daomich 25/04/2017 19:06

Devenir un homme ou une femme libre de ses jugements... Acquérir les connaissances nécessaires pour cela ... Aiguiser pour cela leurs curiosités et leur soif d apprendre ...
En petite section bâtir la première marche qui les conduira à cette liberte en leur donnant confiance en eux, en leur satisfaisant leur besoin d apprendre et de découvrir ...
Vaste programme ... N est ce pas ...
A partir de la définir pour cet objectif ce qui est indispensable d acquérir :
Venir à l école avec envie
Aimer cette école
Pour cela leur proposer des tâches et des apprentissages adaptés ( comme ceux que tu proposes Isa )
Des apprentissages exigeants et bien progressifs à partir de choix penses

Bref quels sont les apprentissages....
Apprendre à dessiner, à chanter, à réciter une posie,
Ecouter et comprendre des histoires, des récits, des documentaires
Bâtir des connaissances sur le monde qui nous entoure : animaux, nature, protection de l environnement..., apprendre à se servir des nombres, mais aussi de formes ...
Se fonder au sein du groupe, l accepter, y etre bien à l intérieur, bâtir des relations durables et aimantes qui portent et aident
S ouvrir au monde culturel : musique, danse arts plastiques
Et pour cela enrichir ses capacités linguistiques ...

Christine F. 25/04/2017 18:12

Tout de suite, comme cela, sans réfléchir longtemps voici une citation qui résume assez bien ce que je souhaite transmettre aux élèves et qui me semble essentiel :
“Une vie est une oeuvre d'art. Il n'y a pas de plus beau poème que de vivre pleinement. Echouer même est enviable, pour avoir tenté.” (Je crois que c'est de Clémenceau (à vérifier))

mamounette8304 25/04/2017 18:05

oui et j'ajouterai
ce qui me semble important c'est qu'ils mobilisent comment utiliser le "ce que je sais et où je trouve dans la classe de quoi m'aider " pour trouver une solution.Prendre des indices, jouer au petit détective et mobiliser ses petites cellules grises.
souvent ils connaissent plein de chose mais ne les utilisent pas .

valérie leroy 25/04/2017 17:40

Ce qui me semble important c'est le donner d'être curieux; de vouloir connaître les choses.