J'hésite Semaine 13 (2017-2018)

Publié le par isa

SEMAINE 13/ 11 DECEMBRE 2017

DOMINANTE D'ACTIVITE CIBLEE : AGIR,S'EXPRIMER, COMPRENDRE À TRAVERS LES ACTIVITÉS ARTISTIQUES

« Ailleurs, c'est ton école»

Phase de bilan :  Je crée mon papier cadeau pour emballer ma boule de noël « Fanny Viollet »

PROGRAMMES 2015 :L'école maternelle joue un rôle décisif pour l'accès de tous les enfants aux univers artistiques ; elle constitue la première étape du parcours d'éducation artistique et culturelle que chacun accomplit durant ses scolarités primaire et secondaire et qui vise l'acquisition d'une culture artistique personnelle, fondée sur des repères communs.

 LE LIVRE DE LA SEMAINE

 

ACCUEIL:

 

PROGRAMMES 2015 :

L'enseignant fait acquérir des habitudes de travail qui vont évoluer au fil du temps et que les enfants pourront transférer.

En petite section, les exercices graphiques, en habituant les enfants à contrôler et guider leurs gestes par le regard, les entraînent à maîtriser les gestes moteurs qui seront mobilisés dans le dessin et l'écriture cursive, à prendre des repères dans l'espace de la feuille.

Comprendre la notion de quantité implique pour l'enfant de concevoir que la quantité n'est pas la caractéristique d'un objet mais d'une collection d'objets (l'enfant doit également comprendre que le nombre sert à mémoriser la quantité). L'enfant fait d'abord appel à une estimation perceptive et globale (plus, moins, pareil, beaucoup, pas beaucoup)

 

 L'enfant cherche sa carte, lorsqu'il la trouve, l'enseignant lui échange contre une étiquette prénom qu'il va coller sur une bande de papier horizontale disposée sur le mur des présences. A partir de cette semaine, après avoir collé son étiquette-prénom, l'élève pioche dans une boite située à proximité du tableau de présence un bonhomme (type légo ou playmobil) et l'aligne derrière ceux qui auront été posés par les copains. Ceci doit permettre au groupe de visualiser la quantité d'enfants présents mais aussi absents et commencer à comparer en utilisant les termes beaucoup- pas beaucoup tout en poursuivant le travail sur l'alignement ainsi que l'espacement.

 

 

PROGRAMMES 2015 :

L'enseignant donne à tous les enfants un temps suffisant pour déployer leur activité de jeu. Il les observe dans leur jeu libre afin de mieux les connaître.

Il faut plusieurs années aux enfants pour acquérir les multiples habiletés nécessaires à l'écriture : utiliser leur regard pour piloter leur main, utiliser de façon coordonnée les quatre articulations qui servent à tenir et guider l'instrument d'écriture (épaule, coude, poignet, doigts), 

 

TEMPS:

ACTIVITE:

COMPETENCE:

ORGANISATION:

20mn

1 participer aux ateliers autonomes

 

2 utiliser la table à couture

( Explorer le monde )Réaliser des constructions

(Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions)

 

1 Individuellement

2 selon la taille de la table

1 Chaque ACTIVITE est en un seul exemplaire et fait l'objet d'une présentation individuelle.

(retrouver les activités de manipulation et d'exploration sur le blog)

2 Table à couture


 

 

 

 

EPS:

PROGRAMMES 2015 :

Ces activités mobilisent, stimulent, enrichissent l'imaginaire et sont l'occasion d'éprouver des émotions, des sensations nouvelles.

 

TEMPS:

 

ACTIVITE:

 

COMPETENCE:

 

ORGANISATION:

 

30 mn

Yoga

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités physiques)

Construire et conserver une séquence d'actions et de déplacements, en relation avec d'autres partenaires, avec ou sans support musical

collective

Cycle

 

REGROUPEMENT 1:

PROGRAMMES 2015 :

L'école établit des relations avec des partenaires extérieurs à l'école, notamment dans le cadre des projets éducatifs territoriaux.

Se construire comme personne singulière, c'est découvrir le rôle du groupe dans ses propres cheminements, participer à la réalisation de projets communs, apprendre à coopérer. C'est progressivement partager des tâches et prendre des initiatives et des responsabilités au sein du groupe.

 

TEMPS:

ACTIVITE:

COMPETENCE:

ORGANISATION:

6 mn

Echanges avec les correspondants

(Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions)Décrire une image et exprimer son ressenti ou sa compréhension en utilisant un vocabulaire adapté.

collective

LUNDI-MARDI-MERCREDI-JEUDI-VENDREDI : La semaine est l'occasion d'échanges avec les correspondants sous forme d'appel téléphonique, visualisation de vidéo ou photo sur le second défi. Entre eux, les élèves avec l'aide de l'enseignant peuvent décider de fabriquer un cadeau pour leurs correspondants. Le travail de Fanny Viollet est évoqué, ses boules peuvent être transformées en boules de noël. La notion de cadeau est abordée et l'emballage aussi. L'enseignant propose que chacun travaille à faire son cadeau pour un autre enfant.

 

 

ATELIERS 1:

PROGRAMMES 2015 : Les apprentissages des jeunes enfants s'inscrivent dans un temps long et leurs progrès sont rarement linéaires. Ils nécessitent souvent un temps d'appropriation qui peut passer soit par la reprise de processus connus, soit par de nouvelles situations.

 

En manifestant sa confiance à l'égard de chaque enfant, l'école maternelle l'engage à avoir confiance dans son propre pouvoir d'agir et de penser, dans sa capacité à apprendre et réussir sa scolarité et au-delà.

 

TEMPS:

ACTIVITES:

COMPETENCE:

ORGANISATION:

 

24-30 mn

 

 

1 Jouer au téléphone

et mesurer ses progrés

(Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions )S'exprimer dans un langage syntaxiquement correct et précis

 

atelier 1 supervisé par l'enseignant

 

 

2 Dessiner en autonomie

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques ) S’engager spontanément dans l’exploration libre, puis guidée, de différents outils et sur des supports variés

atelier 2 en autonomie supervisé par l'atsem

ATELIER 1 «  Je parle au téléphone »

Support: -

Matériel: téléphone (deux pots reliés par un fil) + cartes vocabulaire

Consigne: «  Tu tires une carte d'un mot et tu le dis à ton copain pour qu'il le répète»

Ce jeu est repris comme à la première semaine, l'enseignant pointe les progrès et félicite les élèves.

Le jeu consiste à reconnaître un mot et à le dire sans montrer la carte en utilisant un téléphone fictif, on peut imaginer mettre de la longueur pour tester l'efficacité du système. Le téléphone change de main, tous les enfants du groupe doivent avoir endossé  chaque rôle.L'enfant qui parle doit mettre sa bouche dans le pot et celui qui écoute met son oreille. Ce travail de vocabulaire permet de revoir les mots du corps ,du matériel et des lieux de l'école vus à la période précédente et selon la facilité ajouter de nouvelles cartes ou selon la difficulté revoir la prononciation des mots.

http://www.cabaneaidees.com/2013/02/telephone-pots-de-yaourt/

 

ATELIER 2 «  Je dessine librement »

Support: une dizaine de feuilles A4 agrafées ensemble qui constitue un petit cahier individuel (le cahier est renouvelé quand le cahier est bien rempli)

Matériel:espace dessin à prévoir dans la classe pour cette période avec supports variés (papiers, formes et matières...) et outils variés ( feutres, crayons de couleurs, stylo-bille, crayons à papier, craies...)

Consigne: «  Tu dessines dans ton cahier comme tu veux»

Contraintes à introduire au fil des semaines pour stimuler l'imaginaire :

Une gommette à placer où l'on veut-Remplir tout l'espace- Reprendre le dessin d'hier- Colorier le dessin de la page précédente...

 

RECREATION:

 

TEMPS:

 

30 mn

ACTIVITE:

jouer dans la cour

COMPETENCE:

apprendre à coopérer en participant à des jeux

ORGANISATION:

collective

 

REGROUPEMENT 2:

PROGRAMMES 2015 :

Les activités artistiques relevant des arts du spectacle vivant (danse, cirque, mime, théâtre, marionnettes...) sont caractérisées par la mise en jeu du corps et suscitent chez l'enfant de nouvelles sensations et émotions.

L'enseignant permet aux enfants d'identifier les réponses apportées par des plasticiens, des illustrateurs d'albums, à des problèmes qu'ils se sont posés.

 

 

TEMPS:

ACTIVITE:

COMPETENCE:

ORGANISATION:

15 mn

Accompagner la lecture vocalement et gestuellement

Créer une œuvre dessinée collectivement

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques)Proposer des solutions dans des situations de projet, de création, de résolution de problèmes, avec son corps, sa voix ou des objets sonores..

collective

LUNDI-MARDI-MERCREDI-JEUDI-VENDREDI : lecture de l'album « J'hésite». Chaque jour, le livre est mimé , les élèves sont invités à reproduire la forme de chaque page avec ses doigts, ses mains, ses bras, on peut également chercher comment traduire en onomatopée ou sons ( vues avec le livre Vrrr) celles-ci. En fin de semaine est organisé un grand dessin collectif sur un mur ou au sol, l'enseignant lit le livre et les élèves laissent libre cours à leur imagination. Illustration de l'organisation possible (séance avec Hervé Tullet dans un lycée à Varsovie)

Le vendredi lecture du cahier de liaison

 

ATELIERS 2:

PROGRAMMES 2015 :

Pour réaliser différentes compositions plastiques, seuls ou en petit groupe, les enfants sont conduits à s'intéresser à la couleur, aux formes et aux volumes.

Les apprentissages des jeunes enfants s'inscrivent dans un temps long et leurs progrès sont rarement linéaires. Ils nécessitent souvent un temps d'appropriation qui peut passer soit par la reprise de processus connus, soit par de nouvelles situations.

TEMPS:

ACTIVITES

COMPETENCE:

ORGANISATION:

45 mn

 

et après la sieste, selon les élèves.

Créer son propre papier cadeau (IM visuelle/intra-personnelle)

 

(Agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques )Choisir différents outils, médiums, supports en fonction d'un projet ou d'une consigne et les utiliser en adaptant son geste.

atelier avec enseignant

 

 

 

 

Fabriquer une boule de noël pour un copain correspondant à la manière de Fanny Viollet (IM kinesthésique)

 

 

atelier avec atsem

ATELIER 1«  Je fais un papier cadeau»

Support: grande feuille unie

Matériel: papiers à motif+feutres+ craies+ colle+ gouaches+ fils+laine+ corde....

Consigne: «  Voici tout ce que tu peux utiliser pour fabriquer un papier cadeau pour emballer la boule de noël que tu as ou vas faire pour un copain d'ailleurs, tu choisis ce que tu veux, tu peux faire comme tu as appris (des dessins, des collages, des peintures ….)»

L'enseignant accompagne les élèves en leur rappelant tout ce qui a été fait y compris le travail de la période 1 autour du couvercle et des artistes : remplissage, empreintes, collages et traits et pour la période 2 dessins, graphismes, laine et peinture, nœuds... Chacun fait avec ce qu'il aime personnellement. Ce travail peut être repris tout au long de la semaine.

Une photo du résultat final est collée dans son carnet de voyage.

ATELIER 2 «  Je fabrique une boule de noël pour un correspondant»

Support:_

Matériel: papier blanc+ils+laine+ficelle+corde+rubans...

Consigne: «  Pour faire une boule de noël, froisse ce papier pour en faire une boule et enroule tout ce que tu peux autour afin de ne plus voir le blanc du papier »

 

Une photo de la boule est collée dans son carnet de voyage.

 

RANGEMENT/CANTINE OU SORTIE

SIESTE

REPRISE ATELIERS SELON LES ELEVES

REGROUPEMENT 3 BILAN DE FIN DE JOURNÉE

RANGEMENT/SORTIE

BILAN QUOTIDIEN:

 

OBSERVATIONS:

DIFFICULTES RENCONTREES:

SOLUTIONS ENVISAGEES:

SATISFACTIONS:

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie MB 13/12/2017 21:46

Nous avons essayé de nouer avec les TPS et PS mais seulement 2 enfants sur 23 y arrivent pour l'instant. Je crois qu'ils sont un peu découragés; Et vous, est-ce que vos élèves y arrivent?

isa 14/12/2017 08:04

C’est comme le découpage Marie, c’est un apprentissage, c’est donc normal sinon à quoi servons nous ?

gaelle 05/12/2017 21:15

Bonsoir
j'ai aussi travaillé sur l'enroulement puis nous avons créé des boules autour d'un ballon de baudruche avec de la laine encollée. La première séance n'a pas bien marché... mais je me suis rendue compte que lorsque le ballon de baudruche très peu gonflé est déjà entouré d'un premier fil de laine séché, les enfants arrivent beaucoup mieux à le tenir en main et y arrivent...(prévoir des petits ballons avec un fil de laine déjà mis dessus, à faire 2 jours avant)

LiseF 06/12/2017 21:48

Merci pr l'astuce, mais en fait, même quand je démarrais l'enroulement, cela glissait trop dans leurs petites mains. D'un côté le ballon plein d'huile, de l'autre le fil tout collant. Ce qui avait déjà été enroulé se déroulait...J'ai trouvé que toutes ces contraintes (huile + colle) étaient un peut trop décourageant pour eux du coup. Enfin, le résultat, fait à 4 mains est quand même joli donc ils sont contents du résultats et ont adoré l'étape du perçage de ballon !

Marie MB 05/12/2017 11:47

Pour le carnet de dessins, j'ai donné une feuille à la fois, les carnets n'étaient pas prêts, et moi non plus. A voir plus tard.
Pour les boules de laine encollées, j'avais fait ça il y a quelques années avec des MS GS, seuls les GS avaient réussis, et il n'y avait pas d'huile sur le ballon. Mais je n'avais pas travaillé l'enroulement auparavant.
J'ai du mal à trouver des idées pour modifier la consigne de dessin libre, je suis preneuse d'idées aussi.

Cette année avec des TPS PS, l'enroulement fonctionne assez bien avec les boules de journal (j'ai même un TPS qui tourne la boule à 2 mains au lieu d'enrouler le fil d'une main et tenir la boule de l'autre, mais ça marche).

Question: cette semaine on fabrique les boules et le papier cadeau mais il va falloir un autre atelier pour envelopper tout ça. Il faut ensuite que les correspondants reçoivent le cadeau avant les vacances. J'ai peur que ça fasse juste pour la dernière semaine. Vous pensez réussir à envelopper l'avant dernière semaine? et envoyer la dernière semaine?

LiseF 06/12/2017 21:54

Merci pour ton retour Marie. Je compte maintenant travailler en effet l'enroulement autour de papier journal. Nous sommes donc partis à l'envers, du + compliqué au + simple. Mais je l'amènerai en disant que nous avons pu constater que la fabrication des boules de Noël nous avait posé beaucoup de difficultés et que nous avions besoin de travailler l'enroulement...

LiseF 04/12/2017 22:33

Autre question, par rapport aux cahiers de dessins libres : Je les ai préparés mais mon ATSEM n'a été motivé par les leur proposer en autonomie complète car elle a peur qu'ils utilisent toutes les pages n'importe comment et d'un seul coup et ne comprennent pas l'idée de n'utiliser qu'une feuille par jour... Avez-vous une expérience à partager? Comment le présenter aux enfants et aussi des idées pour l'évolution de la consigne? Que de questions aujourd'hui ;)

isa 14/12/2017 09:10

Merci Jocelyne pour ce témoignage, c'est ainsi que je l'envisageais.

Jocelyne 13/12/2017 23:23

Le cahier de dessins libre est une idée excellente, je joindrai des photos pendant les vacances. Les enfants en sont toujours au 1er cahier de 10 pages, qu'ils alimentent de plus en plus, dessins, collages, découpage. Ils prennent les pages qu'ils veulent.
La photo et le prénom sur la 1ère page, leur permettent de le prendre à leur gré.
Tous les vendredis, nous les regardons et je leur explique ce qu'ils ont effectué : lignes brisées, courbes, vagues, pointillés... Du coup, ce cahier a pris une grande importance, il est pris au sérieux par tous les enfants (31 petits !). L'atsem ne s'en occupe pas, ni moi, ils sont complètement en autonomie. La 1ère fois que je leur ai expliqué qu'ils pouvaient faire du déchirage/découpage et collage, ce qu'ils avaient appris avec leur chef d'oeuvre, 1 seul a découpé une feuille du cahier, Je lui ai expliqué qu'il pouvait le faire mais que ce serait mieux maintenant de découper d'autres feuilles sinon il n'y aurait plus de cahier, mais j'avoue que un cahier éphémère ...

LiseF 06/12/2017 22:00

Oui, en effet, l'expliquer aux ATSEM (ou personnes qui font office de). Une de mes difficultés à gérer... La différence de point de vue et l'incompréhension parfois des objectifs pédagogiques. Nous n'avons pas du tout la même chose dans notre viseur et cela est assez compliqué je trouve...

Else 05/12/2017 21:37

Je leur ai donné de vrais cahiers, du coup nous leur montrons la page suivante quand ils commencent un nouveau dessin. quand ils ont fini le dessin, on essaie d'écrire une petite histoire à partir de leur dessin. Quand ils ont déjà fait un dessin dans la journée, je leur propose de rajouter un élément par rapport à l'histoire racontée précédemment. Ou alors ils vont prendre une feuille de brouillon dans l réserve et l'emmène chez eux.

isa 05/12/2017 12:49

pas obligatoirement une seule feuille par jour mais en revanche redessiner sur un dessin déjà fait,le colorier, le décorer, le reprendre incite les enfants à enrichir leurs traces. Le dessin libre comme son nom l'indique est libre, c'est pourquoi les consignes ne sont pas obligatoires, c'est juste pour aider l'enfant qui coince en lui donnant des pistes. Ensuite, l'idée du gaspillage est contraire au principe d'enseignement, l'éducation a un coût. Contraindre la créativité des enfants au prétexte qu' il dépense n'est pas une bonne chose. On inculque la valeur et le respect des choses mais on accepte que s'exercer à dessiner demande du papier. Il faut l'expliquer aux atsem.

LiseF 04/12/2017 22:27

Bonjour,
J'ai essayé ce matin un atelier avec l'idée de boule de Noël en laine proposé par Karine avec fils de laine verniscollés à enrouler autour de ballons de baudruche (cf commentaires semaine 10 e 11). Je trouvais l'idée super chouette! En fait, cela a été beaucoup trop difficile pour les enfants, même les moyens. Soit les miens ne sont pas assez habitués à travailler de cette manière, soit je m'y suis mal prise. Galère aussi pour le lavage de mains : le vernis colle beaucoup trop aux doigt et impossible pour eux de se laver les doigts allègrement trempés dedans. Quant à l'enroulement en lui-même, je leur ai quasi tout fait car impossible pour eux. Un ballon huilé qui glisse, des petits doigts tout pleins de colle. D'autres ont une autre expérience avec des astuces pour cette activité ?

Karine k2 07/12/2017 00:09

J ai publié des articles et tu verras tout le travail autour de la laine et de l'artiste Fanny Violet qui a été fait avec la prép d Isa qui préparent les El à ce geste.
C est une des difficulté du travail en maternelle : anticiper le geste de l'enft . Pour cela , je le décompose en le réalisant pour envisager les difficultés des El et les problèmes techniques .je sais ainsi mieux leur expliquer . Je laisse le temps à mon atsem de le découvrir avec moi et aussi seule av de le présenter aux Enfts.

LiseF 06/12/2017 22:09

Merci Karine et Isa. C'était un atelier mené par moi. Il faut dire que nous n'avons que de l'eau gelée aux robinets et du savon qui n'en est pas car les ATSEM diluent le savon (et le mot est faible) car sinon la mousse ressort par les grilles d'évacuation au sol et il y a danger que les enfants glissent...Bref, il m'aurait presque fallu un grattoir vert...J'ai aussi pu constater que mes ballons se sont très vite rétractés, emportant le fil collé dessus vers l'intérieur (l'huile n'a pas permis que le ballon ne colle pas au fil et du coup les boules se sont déformées). Les enfants sont quand même contents de leur production donc c'est déjà important! Non, Isa, je vais le travailler, c'est sûr que je n'avais pas imaginé que cela n'allait pas de soi pour eux comme geste...

isa 05/12/2017 07:53

Avais tu travaillé l’enroulement auparavant ?

Karine k2 04/12/2017 22:41

C est un travail long à faire avec atsem qui doit accompagner le geste de l'enft . Elle peut débuter et faire avec l enft pour montrer le geste d enrouler .
Notre vernis colle part facilement avec un mélange d eau tiède et savon .

Pour le cahier de dessins : oui les miens ont déjà utilisé bcp de pages . Ce n'est pas important pour moi . Ils sont libres mais ils sont sollicités pour améliorer , reprendre , garnir , encadrer les dessins déjà réalisés .
J ai laissé un bac avec des gommettes diverses pour induire des nouvelles créations .

Voilà le retour de mon expérience .