Qu'est-ce que les habiletés sociales ? L'agressivité et le petit enfant module n°3

Publié le par isa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etre agressif condamne au rejet du groupe l’enfant qui ne parvient pas à désapprendre ce comportement.

L’apprentissage des interactions représente un enjeu dans la prévention de la violence.

C’est ce que l’on nomme les habiletés sociales.

 

Savoir entrer en contact, sourire, dire bonjour, demander ce dont on a besoin, ce qu’on désire, ce qu’on ne veut pas, ce qu’on pense, remercier, être capable de maitriser ses élans négatifs, de reconnaître les émotions, d’attendre son tour, de partager, de réfléchir à des solutions face à des situations problématiques, toutes ces compétences s’acquièrent de manière guidée et soutenue.

 

Les adultes sont les garants des habiletés sociales, ils transmettent ce qu’ils ont acquis et se montrent exemplaires. Demander le respect quand vous ne respectez pas le cadre établi est une incohérence et les enfants sont très sensibles aux contradictions des adultes.

 

Dans les programmes de 2015, il est dit « L'ensemble des adultes veille à ce que tous les enfants bénéficient en toutes circonstances d'un traitement équitable ». Il est important de garder à l’esprit que malgré les difficultés que certains ont face aux apprentissages sociaux, les adultes leur offrent une attitude positive d’ouverture afin de préserver leur estime d'eux.

Au même titre que nous enseignons le langage, les maths ou les arts, nous devons enseigner les habiletés sociales pour aider les enfants à devenir des citoyens respectueux des autres. La même patience et la même neutralité sont à rechercher.  

 

Nous savons maintenant qu’ils sont en période de grande agressivité en TPS et PS. Ce constat permet aux adultes d’aborder ce phénomène avec compréhension. Celle-ci favorise le recul (« Je ne suis pas un(e) enseignant(e) incompétent(e), il s'agit d'une phase de développement »), mais elle fixe le travail fondamental à mener auprès de ces petits qui ont éminemment besoin d’aide.

 

Apprendre à interagir avec les autres demande de connaître les codes de bonne conduite, les principes de la vie en société, les règles de l’école mais aussi de s’exercer à identifier les émotions, à les verbaliser, à jouer des situations pour être mieux préparé à les vivre ou à les prévenir.

 

 

Exemple de scénario d’une pratique qui vise les habiletés sociales en PS


Marie hurle, Théo a pris brutalement la poupée avec laquelle elle joue.
L’enseignante est calme et arrive en conservant une neutralité.
- Qu’est-ce qui se passe ?
L’enseignante indique l’émotion de Marie à Théo.
- Marie est triste et je vois que tu as la poupée.
L’enseignante indique l’intention de Théo.
- Tu as pris la poupée sans lui demander.
L’enseignante propose une alternative et suggère une verbalisation.
- Rends la poupée à Marie et tu pourras lui demander de te la prêter « Marie, est-ce que tu veux bien me prêter la poupée ? »

Isa

Qu’est-ce que les habiletés sociales évoquent pour vous ?

Avez-vous une expérience spécifique, suivi une formation … ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publié dans agressivité

Commenter cet article

Catherine 09/01/2018 21:13

Nous avons eu une conférence sur les compétences psychosociales avec Christian Staquet, qui a écrit aussi pas mal d'ouvrages...

christine G 09/12/2017 10:51

ces compétences nous les travaillons tous au quotidien, nous tatonnons beaucoup sans réelle formation on essaie de tisser des fils (c'est la periode chez Isa !!) pour permettre aux enfants de mieux vivre leurs relations aux autres

Marie MB 08/12/2017 21:52

J'ai pu participé à une formation CANOPE IREPS sur les compétences psycho sociales l'an passé: présentation de jeux sur les émotions, les jeux coopératifs, la littérature de jeunesse. J'ai aussi suivi des ateliers Faber et Mazlich, qui permettent de trouver d'autres manières d'échanger avec les enfants, de travailler sur nos propres habiletés sociales, ce qui permet ensuite d'améliorer les habiletés de l'enfant.

Karine k2 09/12/2017 16:08

Merci Marie pour ces liens.

Marie MB 09/12/2017 15:54

Voici des liens :
- énormément d'info pour les 8-12 ans, à voir pour les plus jeunes: http://www.cartablecps.org/page-1-0-0.html
- le travail sur les émotions: le film Vice-versa, la boite à émotions de Zatou (https://www.editions-retz.com/pedagogie/domaines-transversaux/la-boite-a-emotions-de-zatou-dvd-9782725634609.html), Une valise pleine d'émotions (http://www.pipsa.be/outils/detail-160941225/une-valise-pleine-d-emotions.html), Feelings (pour les + de 7 ans: http://www.charivarialecole.fr/2016/10/26/a118219288/)

Pour les jeux coopératifs:
- Le poisson Karl, même système que le crayon coopératif (https://www.bec-et-croc.com/jeux-de-groupes/500-karl-le-poisson.html)
- Belfedar pour les + 8 ans
- crayon coopératif
- les skis coopératifs
- le tapis coopératif ( retourner le tapis en restant dessus)
- le verger

Pour la littérature:
- Embrouilles chez les grenouilles de Pierre Cornuel
- Une si petite noisette de Sylvain Alzial
- Ca sert à quoi un kangourou de Benjamin A. H.
Je n'ai pas eu le temps de tester sur des élèves.

christine G 09/12/2017 10:47

très intéressée aussi par des liens ou des jeux qui permettent de développer ces compétences merci!!

isa 09/12/2017 10:05

As-tu des liens à partager ?

Daomich 06/12/2017 15:37

Non aucune formation sinon par tâtonnement ...

portdafrique 06/12/2017 13:28

Je trouve que communiquer entre adultes aide beaucoup les enfants. Je donne des "trucs" comme l'exemple que tu donnes (verbaliser...dédramatiser une situation et travailler sur soi) et souvent le parent revient vers moi pour me dire que les choses évoluent positivement. Et moi aussi j'échange sur ma pratique, l'enfant voit cette collaboration, ça lui donne une structure.
Isa, merci pour tes articles, je n'écris pas toujours de commentaire, mais je lis et tes trames enrichissent ma réflexion.

isa 06/12/2017 15:29

merci Portdafrique, effectivement la cohésion des adultes est un principe de vie sociale. Cette manière de se faire confiance en parlant de sujets sensibles ou difficiles sans chercher à reporter la responsabilité sur l'autre aide les enfants à comprendre les relations humaines.