René Gouichoux (Moi Ivan le crocodile) nous écrit

Publié le par isa

J'ai eu la bonne surprise de recevoir un mail de l'auteur de Moi Ivan le crocodile que vous avez ou allez présenter à vos élèves. Après plusieurs échanges, nous avons choisi de vous solliciter afin de recueillir les réactions des enfants ainsi que vos avis suite à ce travail autour de son livre.

Voici ce que m'écrit René Gouichoux quand je lui demande

"Comment avez-vous trouvé cette justesse des émotions d'Ivan ?"

 

Je serais heureux de connaitre l'avis des enseignants qui auront présenté Ivan à leurs élèves.Concernant la question que vous me posez ,à savoir les émotions d'Ivan,j'ai le sentiment que l'histoire était à l'intérieur de moi.J'ai commencé à écrire les deux premières phrases et la suite de l'histoire est venue. Pour les histoires un peu dérangeantes  que j'ai créées ,cela se passe toujours ainsi .Les premières phrases déclenchent l'album et les deux premières phrases sont déclenchées par ......et bien je n'en sais rien .En fait comme d'autres je suis sans doute une éponge,je ramasse à mon insu ou pas d'ailleurs des attitudes des phrases,des sentiments,des images,etc... la vie, quoi, et un jour je le restitue.

Heu sinon,je fais plutôt dans le rigolo.Et j'aime bien aussi.Vraiment.Je suis même plus à l'aise .

Bravo et bonne continuation pour votre blog.Vous êtes très suivie (selon mes sources)

René Gouichoux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

Marie-Pierre C 10/02/2018 10:53

Ici, nous avons beaucoup parlé de harcèlement, d'entraide, de fraternité, lors des deux premières périodes. Du coup, les enfants ont bien accroché à ce livre et étaient emplis d'empathie. Plusieurs m'ont dit : "les enfants sont méchants avec lui !" "Moi, j'aimerais qu'il soit mon copain !"
Il faut dire aussi qu'ils ont particulièrement accroché au travail autour de la langue des signes (nous avons appris quelques signes et une comptine signée).
J'espère qu'ils auront compris que la différence ne doit pas faire peur, ni être source d'exclusion.

NANI 08/02/2018 07:25

Je n' ai pas le courage de présenter le livre aux petits de ma classe. Ivan ressemble trop à un enfant de mon groupe et je ne sais pas comment faire. J' ai peur .... !
Pourtant les autres livres sont certainement à l' origine de l' entraide qui se passe autour de cet enfant. Je vois vraiment une volonté de la part du groupe de prendre soin de ce petit bonhomme qui maintenant montre à ses parents le désir de venir chaque matin à l' école.Même les collègues ont remarqué le changement du groupe et de A. ... Merci Isa ...
Le livre est dans mon sac et un jour ( je l' espère ! ) il en sortira ...

edith 09/02/2018 12:14

Quel beau message! Bravo à toi d'avoir pu aider cet élève et sa famille, d'avoir rendu le groupe solidaire autour d'un enfant qui a besoin des autres.

isa 08/02/2018 20:57

Merci

NANI 08/02/2018 20:38

Isa, merci pour ta présence et pour tes réponses qui sont toujours très rapides. Je ne me manifeste pas beaucoup mais je tiens à te dire que tu m' aide énormément.C' est une joie de travailler avec toi et avec tous ceux qui partagent leurs idées et leurs astuces.

isa 08/02/2018 10:52

*pousse

isa 08/02/2018 10:51

Nani, tu peux avoir peur et ne pas te sentir à l'aise, chaque livre résonne en nous de manière différente selon notre personnalité et selon notre vie. J'ai dit à René combien j'avais hésité avant de faire le choix de son livre. Je craignais de vous embarrasser avec une vision tellement singulière du handicap. Mais c'est justement ce qui m'a plu (à moi), écouter l'enfant raconter ce qu'il vit, ce qu'il ressent, toutes ses émotions si bien trouvées, sa manière de dire sa différence, celle qui fait peur aux autres et qui les poussent à se comporter eux aussi comme des "bêtes", en "meute", réaction presque organique tant que des mots n'ont pas été posés . Tout cela n'est pas sans nous interroger sur nos propres peurs face à ces personnes qui ne se comportent pas comme nous avons l'habitude. J'apprécie de lire que le travail sur le handicap vous semble avoir fait changer le regard de vos élèves sur ces différences .

Nine89 07/02/2018 21:12

En découvrant ce livre grâce à Isa, j'ai tout de suite pensé à un de nos élèves (plus dans ma classe cette année car en grande section mais que j'accueille quand même en motricité avec tous les autres GS) ...
Pas beaucoup d'expression de ressenti de la part de mes élèves (PS MS) sauf ... 1 élève de moyenne section qui a dit "ben c'est comme X ..." (celui auquel j'ai pensé aussi ...)
Et quand j'ai lu le livre à X et aux autres GS avant de commencer la séance de motricité, il a eu une réaction étrange : il était très calme avant et pendant la lecture (ce qui n'est pas forcément toujours le cas) mais ensuite il s'est mis à faire toutes sortes de bruits bizarres (type cris d'animaux) comme il le fait parfois ... J'ai eu l'impression que ça résonnait en lui - mais peut-être aussi parce que MOI je l'ai associé à Ivan

En tout cas, merci pour cette découverte

Daomich 07/02/2018 19:06

Alors pour nous en PS avec 31 petits bouts pas tous faciles...
Je n arrive pas à savoir ce Qu il comprennent ou non
Le crocodile leur fait peur avec ses deux "langues"
Mais je n arrive pas bien à leur expliquer pourquoî ni comment le petit garçon se transforme en crocodile ... Ils ont tout de même manifeste de l'intérêt
Les photomontages aussi sont difficiles à voir pour eux même si on a fait le visage avec leurs yeux et bouche et nez photocopies ...
Mais grâce à Isa je n'ai plus peur de me heurter à des difficultés ( danse aussi pas facile... Jeux de bagarre mal compris par les collègues pour l instant)
Les sentiers difficiles à gravir donnent plus de plaisir à la fin Que les parcours semés de pétales de
roses merci à tous et à toutes pour toutes ces richesses

Karine k2 07/02/2018 18:48

Avec ma ma classe de gs , j ai ressenti que les El étaient touchés par cette histoire et ils ont exprimé se sentir parfois un peu comme Ivan. Ce projet sur la différence leur fait écho .
Ils ont surtout parlé des pages où Ivan est encerclés.
Les illustrations les ont interpelés surtout les enfants en photos montage.

maud 07/02/2018 18:38

allez je me lance!

pas très à l'aise avec la casserole d'Anatole, je dois dire que Yvan le crocodile m'a vraiment touchée.
Je n'ai pas eu d'enfants complètement comme Yvan mais j'ai eu il y a quelques années un enfant mutique qui ne faisait que reproduire les cris et les mimiques des animaux, j'aurais aimé avoir lu ce livre pour mieux m'expliquer et expliquer aux enfants. Je me suis retrouvée un peu dans cette maîtresse pleine d'empathie avec son Yvan même si elle ne le comprends pas complètement.

Mes élèves cette année sont très sensibles et ils ont vraiment accroché à ce thème de la différence qui n'est pas grave, que l'on doit accepter parce qu'elle nous rend meilleur et ne jamais moquer!
Ils ont compris aussi que leur copain un peu (trop) turbulent était un peu comme Yvan mais que s'ils étaient plus gentils cela serait plus facile. Ils ont vraiment compris qu'il ne fallait pas ce moquer et dire des mots méchants.
Ils ont aimé la douceur de la maîtresse qui console mais bon je suis aussi une maîtresse qui câline beaucoup... mais je ne parle pas toujours doucement (qu'est-ce que j'aimerai pourtant), et ce matin, trop mignons ils m'ont dit que la maîtresse d'Yvan était belle comme moi et gentille!
alors juste pour cela merci car en fin de période et sans soleil depuis trop longtemps et bien cela fait du bien!!!

Lors de ma première lecture j'avais un groupe de grands qui travaillaient dans ma classe car ils s'étaient battus en récréation. Ils se sont arrêtés et ont écouté avec un grand intérêt l'histoire. le récit les a vraiment captivés et il est évident que cela activait quelque chose.