Les méthodes d'éducation non violente: Module 5 Agressivité

Publié le par isa

Afin d’aider celles et ceux qui sont intéressés par une approche éducative nouvelle et qui souhaitent avoir des références théoriques en matière d’éducation non violente, je propose que nous listions des lectures, des liens de vidéos, d’articles … qui ouvrent à de nouveaux horizons de pensées.

Il est parfois compliqué de se retrouver dans la multitude de parutions autour de ce thème.

 

Le fil conducteur « Agressivité et le petit enfant » que nous déroulons depuis Septembre nous amène à approfondir des méthodes, des techniques, des comportements qui vont favoriser les interactions pacifiques. Nous avons déjà défriché de nombreuses interrogations, nous avons découvert les travaux de Richard Tremblay, nous pourrions mettre en commun nos connaissances, nos intérêts pour telle ou telle approche, libre ensuite à chacun d’aller dans la direction qu’il souhaite, de creuser une démarche plutôt qu’une autre en fonction de sa sensibilité. Il n’est pas question d’affirmer la prépondérance d’une vue sur une autre mais plutôt d’offrir ce qui a résonné pour soi.

 

Certain(e)s recommanderont Maria Montessori, d’autres Célestin Freinet, ou encore Céline Alvarez ou bien Jacques Lévine…. Ce qui compte c’est que chacun apporte son enthousiasme pour une lecture ou un film ou une conférence dont il est sorti « changé » ,convaincu de vouloir tenter l’aventure de la découverte (même si le pas n'est pas encore franchi).

 

Pour ma part, je citerai mon inclination pour la méthode Thomas Gordon qui m’a d’abord aidée dans ma vie personnelle avec mes enfants. Il est difficile de résumer une approche tant les points à actionner sont nombreux mais je peux dire que j’ai développé une écoute et ai appris à ne plus vouloir systématiquement trouver une solution ou une réponse à la place de l’autre. Cette méthode a pour objectif une meilleure communication orale.

Par exemple, j’ai très souvent eu recours à ce que Thomas Gordon appelle la situation gagnant-gagnant afin de sortir d’une situation de blocage : Un enfant ne veut pas participer au rangement lorsqu’on le lui demande, plutôt que de lui dire « Range » en insistant  ce qui aboutira à un refus ou à une situation de crise type colère, la négociation peut être celle-ci « Dis-moi ce que tu peux ranger : les cubes, les voitures ou les feutres ? » L’enfant a le choix et se sent alors en capacité de participer en prenant une décision. Certes, il ne range pas tout mais il collabore et cette attitude permet de progresser pas à pas. Chacun en sort gagnant.

Lorsqu’il y a une situation de conflit entre deux enfants plutôt que d’intervenir brusquement ( sauf lorsqu’il y a danger pour leur sécurité), l’adulte s’interpose et écoute les deux versions, sa manière d’encourager l’un et l’autre à raconter se fait dans un feed-back ( répéter en reformulant, ce que Gordon appelle l'écoute active) afin que les enfants soient amenés à s’exprimer librement et sans crainte , cela les aide également à comprendre leurs sentiments et leurs besoins respectifs.

Nos représentations de l’éducation sont calquées sur nos modèles mais les lectures, les recherches peuvent permettre de comparer et trouver des réponses à nos points d’échec, parfois ,elles nous proposent des attitudes plus en phase avec nos valeurs et nos ressentis. Nous ne changeons pas nos réactions immédiatement car cela prend du temps, il y a une phase d’assimilation pendant laquelle rien ne sert de vouloir tout bousculer.

Il est par exemple difficile pour un enseignant de laisser s’établir un silence afin que la pensée de l’enfant se construise pour son discours, la tendance professionnelle est de répondre à la place de l’enfant en pensant l’aider, pressée de passer à la suite. Et pourtant ce temps de « vide » est important et sera du temps gagné finalement. Cette habitude est longue à perdre et il faut en connaître les effets positifs pour s’y astreindre : avoir de la patience avec les enfants certes mais également avec nous-mêmes.

 

Voilà pour la référence dont je voulais vous parler ; j’ai, bien-sûr, été influencée par d’autres approches qui correspondaient à ce que je cherchais à différentes époques. Il me semble important d’être curieux et de trouver ce qui nous correspond avec comme objectif l’intérêt et le bien-être des enfants sans nous oublier, tout le monde doit se sentir bien. Ce n’est pas parce qu’une méthode est « à la mode » qu’elle convient à tous, il est fondamental de garder notre esprit critique et de reconnaître ce qui est bon ou non pour nous-mêmes. En multipliant nos références, nous donnons une large possibilité de choix. Merci de votre contribution.

 

Les méthodes d'éducation non violente: Module 5 Agressivité
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publié dans agressivité

Commenter cet article

Marie MB 08/03/2018 16:21

Pour ma part, j'ai beaucoup appris avec mes enfants, "Signe avec moi" et les ateliers de parentalité de Faber et Mazlish "Parler pour que les enfants écoutent". Les bébés et les enfants sont capables de comprendre beaucoup plus de choses que ce que j'imaginais. Importance de l'observation et de l'entrée en communication avec eux. Nos paroles et nos gestes peuvent ouvrir des portes.

portdafrique 08/03/2018 14:41

Je parle évidemment de Françoise et non pas de Catherine, veuillez m'excuser pour ce lapsus...

portdafrique 08/03/2018 14:12

C'est l'oeuvre de Catherine Dolto et mes échanges dans une "maison verte" avec des psychologues ou des enfants et leurs parents qui m'ont appris et aidés à améliorer mes interventions auprès des petits enfants. Je retiens...que tout est langage (gestes violents, refus...) et la distanciation vis-à-vis de certaines situations.
J

Sylvie h 07/03/2018 01:03

Visionnées. ..

Sylvie h 07/03/2018 01:03

Surfé ! !
Par ailleurs, j'ai vu quelques vidéos sur le site "Objectif Maternelle " sur le thème "Connaissance de Soi et des Autres". Voilà le lien du projet
http://objectifmaternelle.fr/2016/01/2001/
que je trouve tres interessant ainsi que les vidéos que j 'ai visionné plusieurs fois en reflechissant à une mise en oeuvre ds ma classe: album des émotions puis jeux sur émotions. Si des collègues travaillent sur ces thèmes ou en s'appuyant de façon rituelle sur une roue à émotions, cela m'interesse

Sylvie h 07/03/2018 00:41

Ce fil rouge m'a beaucoup interessé et cela continue d'ailleurs Merci Isa pour ta chouette proposition Gagnant Gagnant ( je préfère l'entendre par roi que par un politicien sont je tairai le nom

isa 08/03/2018 14:07

c'est fait Sylvie, merci, je viens de publier le lien de la vidéo que tu voulais nous envoyer, on la retrouve en suivant ce lien http://www.ecolepetitesection.com/2018/03/les-premiers-pas-vers-l-autre-video-par-sylvie-h-agressivite.html

Sylvie h 07/03/2018 21:54

Il y a quelque chose qui beuge auniveau de mon commentaire. A chaque fois que je tape le lien , il ne parvient pas à être publié. .. le titre de la video est ' les premiers pas vers l'autre". Je t'envoie le lien par mail

Sylvie h 07/03/2018 21:44

Je croyais que c'etait 1 expression de Zarkozy mais j'ai regardé sur le net... pas trouvé.
En revanche la vidéo que j'ai beaucoup apprécié et qui n'a vraiment rien à voir

isa 07/03/2018 16:03

Lequel ?

Sylvie h 07/03/2018 11:41

"Vue"

Sylvie h 07/03/2018 11:40

Mince, mon commentaire a été "mangé "

edith 06/03/2018 13:26

Le livre de Catherine Gueguen "Pour une enfance heureuse"
J'ai aussi la chance de l'entendre en conférence.
Je viens d'acheter " Heureux d'apprendre à l'école"...je pense que c'est dans la même veine.

vigie90 11/03/2018 11:18

je n'ai pas encore lu Pour une enfance heureuse mais Heureux d'apprendre à l'école est très intéressant

portdafrique 08/03/2018 14:35

Merci pour vos références.
Je mets un lien que je trouve intéressant, à lire en ligne gratuitement.
http://objectifmaternelle.fr/wp-content/uploads/2015/12/Conf%C3%A9rence-Catherine-Guegen.pdf