Nouveau chantier par Blandine F

Publié le par isa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

K
http://www.education.gouv.fr/cid128334/assises-de-l-ecole-maternelle.html#Les_assises_de_la_maternelle_en_direct

Voici le lien direct des vidéos sur les Assises . Je pense q celle d aujourd'hui sera ajoutée dans les prochains jours .
Répondre
D
Perso comme Isa... Faisons confiance !! Ç est une énorme avancée que nous souhaitions depuis tant d années!!!
Évidemment ça ne va pas réduire les effectifs ... Mais Perso j accepte que ce soient les enfants des cités difficiles qui soient privilégiés... Et pourtant je souffre et les petiots aussi avec 31 enfants le matin et 27 l après midi... Un dortoir bonde et des enfants difficiles... Et des atsem'debordes...
Répondre
M
merci isa
Répondre
M
est-ce que les vidéo qui sont sut twitter sont ailleurs car je ne suis pas sur twitter ? merci pour l'info
Répondre
I
Suis le lien que j’ai mis en seconde ligne et tu accèdes au direct
M
que deviendra l’adaptation ( le matin seulement en PS pour ceux qui ont du mal) que nous préconisons ?
Répondre
I
Tout ce qui peut être dans l'intérêt de certains enfants et de leur adaptation doit pouvoir se justifier et être expliqué aux parents, le dialogue doit être réciproque, il est vrai qu'il faudra s'adapter à cette nouvelle obligation mais actuellement dés lors qu'un enfant est inscrit dans une école, il y a déjà une obligation d'assiduité.
N
Je suis beaucoup moins optimiste que vous par rapport à l'annonce de la scolarité obligatoire à 3 ans ... Je pense que c'est de la pommade pour faire passer d'autres mesures beaucoup moins "agréables" pour nous.
Et je me pose une question : va-t-on être obligé d'accueillir dans nos classes TOUS les enfants dès le jour de leurs 3 ans, ce qui reviendrait à faire des rentrées quasiment tous les mois ? De mon point de vue, cela revient à considérer cette première année (ou demi-année, ou quart d'année) d'école comme une garderie puisqu'on ne tient pas compte de la progression des apprentissages (notamment du vivre ensemble) que l'on met en place de septembre à juin (dans le village où j'enseigne, j'ai fréquemment ce genre de demandes de scolarisation dès les 3 ans de l'enfant)
Répondre
I
Je pense que cette question sera soulevée et que des règles d'accueil seront établies.
N
En effet, Isa, je n'arrive pas à avoir confiance dans ce ministre, mais j'espère me tromper !
Oui, nous pouvons anticiper les 3 ans et les inscrire dès la rentrée : nous le faisons pour l'année civile (pour les enfants nés de septembre à décembre). Mon interrogation porte plutôt sur l'année scolaire : si on anticipe les 3 ans jusqu'en juin, cela revient à accueillir de fait en septembre des enfants de 2 ans, donc des TPS, et il ne me semblait pas que c'était dans l'air du temps.
I
La politique a tellement été politicienne qu'elle engendre une méfiance qui refuse les bonnes nouvelles, chacun cherchant les raisons cachées d'une telle décision. C'est un drôle de monde que d'être toujours dans une attitude où l'autre m'inspire la méfiance...Je comprends mais je me dis qu'on ne changera rien si on reste dans des sentiments de cet ordre. Nous voulons qu'on nous fasse confiance mais nous sommes incapables de donner notre confiance, étrange paradoxe. Concernant les inscriptions, je pense qu'il est possible d'anticiper les trois ans et d'inscrire dés la rentrée les futurs 3 ans de l'année, ne le fait-on pas ?
F
Une reconnaissance qui peut redonner un bon coup d'éclat à notre chère école maternelle! Je l'accueille avec enthousiasme. Qui n'a pas entendu un nombre de fois incalculable dans sa carrière d'enseignant de maternelle les parents dirent :"on profite de partir en vacances tant qu'il est en maternelle...après avec le CP, on ne pourra plus".
Répondre
C
En parler,oui, une avancée et une reconnaissance ; Mais imposer l'école obligatoire dès trois ans dès la rentrée 2019 ? j'en tremble d'avance sauf si de vrais moyens sont mis en route rapidement ce dont je doute. Qui va gérer les absences, pointages, coups de téléphone et courriers aux parents ? les directeurs ? qui n'ont déjà plus d'EVS ou services civiques et si peu de décharge ! Comment organiser l'accueil de TOUS les Petits l'après-midi alors que les dortoirs débordent déjà, car qui dit obligation de scolarisation dit, pas d’exception, tous les Petits auront l'obligation de présence également l'après-midi. Pour le coup cette précipitation me fait peur.
Répondre
M
Techniquement tu es déjà obligée de remonter les absences sur Pagode même en maternelle mais comme l'école n'est pas obligatoire même si la scolarisation l'est dès que l'enfant est entré dans le monde de l'école il est vrai qu'il y a de la résistance mais est-ce un bien pour les enfants déscolarisé???
Perso dans mon école sur mes 27 PS cette année (petit effectif) j'ai 26 à 27 élèves les après-midis alors je ne crois pas que cela change grand chose.
Les mails sont un outils fantastiquement rapides, c'est vrai il faut prendre un peu de temps pour tout enregistrer au début, mais bon ça ou autre chose...
Non l'obligation de scolarité dès 3 ans va enfin nous sauver de la garderie gratuite, du manque de considération des mairies qui préfèrent investir dans leur périscolaire plutôt que dans les Atsem, qui n'ont jamais d'argent pour faire des travaux mais qui nous remplissent les écoles sans que nous puissions rien dire, du manque de considération des parents parfois aussi qui ne sont pas toujours certains que nous travaillons avec leurs enfants.
Précipitation??? Cela fait 50 ans que la maternelle devrait être obligatoire, les gouvernements de gauche auraient dû l'imposer il y a déjà fort longtemps! Ne pas oublier un homme politique de droite, il n'y a pas si longtemps, lors des dernières élections nous expliquer que la maternelle ne servait à rien car les enfants de moins de 6 ans n'apprenaient rien! moi cette nouvelle me fait respirer!!! on sauve enfin une exception merveilleuse qu'est l'école maternelle française! à nous toutes et tous à la rendre meilleure et avec Isa nous allons dans le bon sens.
I
La reconnaissance est un tournant qu’il faut accueillir avec plaisir. Mon article sur l’autorité pointait le manque de confiance envers les enseignants et le déficit de légitimité pour conséquence, c’est pourquoi ce changement est très important.
M
En parallèle de ces annonces alléchantes, on trouve cela :
https://blogs.mediapart.fr/paul-devin/blog/230318/un-nouvel-age-pour-la-maternelle

et là, ça fait froid dans le dos…
Répondre
I
Ce serait une grave erreur et totalement contraire aux objectifs affichés
I
J'attends de voir les faits avant de me réjouir, la tendance n'est pas à la générosité budgetaire et la baisse des effectifs n'est pas à l'ordre du jour si l'on en croit les chiffres du snuipp et le nombre de classes maternelle fermées pour satisfaire le dédoublement des cp en rep
Répondre
I
C'est sûr Isa, l'instruction obligatoire dès 3 ans est une reconnaissance de la maternelle, l'interet reconnu des arts et de la musique, la confirmation de l'importance du langage, tout ça c'est très bien. Mais une chose est primordiale pour pour que tout cela soit mis en place dans de bonnes conditions, c'est la baisse des effectifs. Malheureusement cela veut dire investir financièrement et massivement pour la petite enfance.
I
En parler est déjà une avancée, une forme de reconnaissance.
B
Merci pour l article posté sur ton blog Isa !

Oui ,il faudra nous former davantage pour le langage mais c est positif ....l école obligatoire dès 3 ans ! Super enfin reconnu !! Le jeu , la socialisation, dédoubler les classes .... chantier à suivre et vive la formation continue .....mais on apprend tellement via ton SUPER BLOG ! The référence en maternelle !!! Blandine F du NPDC
Répondre
M
nous remarquons quand même que l'AGEEM est le grand absent de cette concertation!!!!
Répondre
M
Effectivement Isa, je l'ai entendu aussi ! ;-)
I
en 2019 d'après ce que j'ai compris
I
Si si, Isabelle Racoffier est bien là, elle vient de poser une question et a fait la promotion du prochain congrès qui aura lieu à Versailles
C
ne sont ils pas invités??? et notre Isa j'aurais bien aimé que tu sois nos oreilles dommage!!
I
Ah oui, pas normal !
M
oh nooooon ! va encore falloir tout reprendre et ajuster ! et on dit que le mammouth est "inbougeable" ? Et bin tous les 3 ans on remet le couvert ! nous, les réformes c'est notre spécialité !!!
Répondre
S
Par ailleurs... mais cela meriterait peut etre un article autre... tres important de chercher des reponses au profond malaise qui existe ds notre societe, chercher des reponses en maternelle, je suis PLUS que d'accord, mettre l'accent sur tout ce dont tu parles dans ton blog, je suis à 200 % pour... Ma grande question du moment, mon tourment, mon inquietude concerne cette scission de plus en plus profonde en 2 mondes qui se separent de plus en plus tôt et voilà de quoi je veux parler: la fuite ds le privé au collège... Je ne sais pas ce qu'il en est dans votre ville mais dans la banlieue ( Essonne, ville milieu assez favorisée), incroyable le nombre d'enfants quittant le public au collège.... Presque toutes les amies de ma fille franchissent le pas... et là, d'une part, je suis triste pour elle meme si je ne m'inquiete pas sur sa capacite à lier amitie facilement et d'autre part, je suis inquiete pour notre societé, pour sa cohesion.... Isa, pourrais tu prposer un article sur cette question? Merci . Bisou
S
Effectivement les choses peuvent aller ds le bon sens mais meme si je suis de nature optimisite , je reste prudente. Le dedoublement des cp avec en parallele un grand nombre de fermetures de classes et des classes de mater qui ferment en grand nombre, avec des effectifs alarmants ( personnellement, ds notre ecole à 30 en ps avec dans nos classes, chacune un enfant avec des signes autistiques), des mairies qui reduisent le nombre d'atsems de façon drastique....). Si c'est deshabiller Paul pour habiller Jacques, on connait... Je ne veux pas faire ma raleuse mais il y a quand meme des choses qui faaaachent!
I
Je pense que les choses vont plutôt dans le bon sens : dédoubler les classes- former les atsem- reconnaitre l'importance de ces jeunes années et de la nécessaire qualification et formation des enseignants... tout cela va dans la bonne direction, non ?