La confiance en soi, une philosophie de Charles Pépin

Publié le par isa

Je me souviens de mon émotion la première fois que je me suis retrouvé devant un Rothko. Une toile immense, orange et jaune. Soudain là, devant moi. Une pure présence. La beauté, c’est une présence qui en appelle une autre. J’étais devant Rothko, comme devant la mer en Corse : certain que c’était beau, qu’il y avait une vibration de la lumière, quelque chose d’éternel, de vrai . Une densité inouïe de spirituel au cœur de la matière. Pourtant je n’y connaissais rien, je ne savais même pas qui était Rothko. Mais je n’avais aucun doute. J’avais une confiance totale en mon sentiment, en mon jugement, en moi. C’était en même temps une confiance en cet artiste que je ne connaissais pas, en l’art, en la beauté, en la vie.

Charles Pépin

Ma lecture du moment où Charles Pépin nous conseille de nous émerveiller. Quel écho pour moi ce passage qui évoque un tableau de Rothko (que j'aime par-dessus tout),  l'émotion et la confiance en soi affirmée quand on dit que c'est beau... Je vous recommande son livre.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publié dans la salle des maîtres

Commenter cet article

portdafrique 14/04/2018 21:08

donnent (oups!)

portdafrique 14/04/2018 21:08

Les enfants, ce sont eux qui me donne tous les jours "confiance en la vie".

portdafrique 14/04/2018 20:56

Ça fait longtemps que je pense que tu devrais être libraire Isa...mais c'est vrai qu'il nous faudrait à tous plusieurs vies.

isa 18/04/2018 09:37

Dans la continuité, je lis de ce même auteur "Les vertus de l'échec" et je me dis que nous avons une culture française qui a tendance à broyer la créativité, quand allons-nous accepter et transmettre que les erreurs sont bienfaisantes et souhaitables ?

edith 13/04/2018 13:47

J'essaie de me souvenir de mes premières impressions devant des oeuvres ou devant un paysage naturel qui m'émerveillent.......et je ne le voyais pas sous l'angle de l'affirmation de soi.
Pour moi, c'est plus une parenthèse enchantée, que j'aime à me rappeler, à me remémorer ou à rechercher pour me ressourcer.
Il me faudrait 3 ou 4 vies pour lire et faire tout ce que tes articles nous invite à découvrir.....je n'ai que l'embarras du choix!

isa 13/04/2018 14:43

Mr Pépin explique que la confiance en soi ne peut être exclusivement tournée vers soi, il y a d'autres leviers à celle-ci, la confiance dans les autres et dans la vie ( et ce point est pour moi une révélation, non pas que je n'avais pas confiance en la vie mais que celle-ci influence ma propre confiance en moi ). Dans le cas précis de l'émerveillement, il montre que devant un tableau, on peut être tellement ému qu'on est certain de notre décision pour dire "C'est beau", on ne s'interroge même pas comme on pourrait le faire devant le choix d'un vêtement par exemple, on sait au fond de nous que c'est beau et on le dit, c'est l'expression de la confiance en soi. Il explique donc que l'émerveillement exerce la confiance en soi.

christine g 12/04/2018 18:23

merci je prends note !

daomich 11/04/2018 10:31

Super je vais me le procurer... ENCORE UNE DECOUVERTE ! Je me demande comment tu fais pour toutes ces découvertes .... Peintre philosophes pédagogue psychologues;;etc ?

isa 13/04/2018 09:32

Je fréquente les librairies :-))) et je me fie à mon intuition. C'est un très bon livre qui peut inspirer les enseignants dans leur rapport à la confiance en soi à susciter chez les élèves. Mais c'est aussi un excellent point d'appui personnel pour regarder comment élargir sa confiance en la vie.... Il se lit aisément.