Bilan langage "Chichami trouve une lettre" chez Portdafrique

Publié le par Portdafrique

Bonjour à tous, 

j'avance avec intérêt dans l'apprentissage de la correspondance auprès de mes élèves. Ceux-ci me montrent leurs difficultés et leurs besoins...mais ce n'est plus le moment propice pour leur donner certains codes. Je trouve que mon exploitation des lettres dans le livre"Chichami" et dans "Je t'ai écrit un message" n'a pas été suffisante dans ma classe à ce moment précis où ils vont écrire une carte postale. J'aurais voulu être plus explicite sur certains points mais je ne les trouvais pas suffisamment attentifs. C'est vraiment maintenant lors de l'atelier de langage que je me rends compte de ce qui pourrait les aider.C'est pourquoi, je vais faire quelques pas en arrière et retravailler la compréhension des textes de ces albums. Je me rends compte aussi que je suis passée à côté de l'horizon d'attente, de l'intérêt du message écrit. Les textes des cartes postales de "Raf" ne seront découverts que plus tard ici, pour en savourer au maximum la richesse.

Je tâtonne comme mes élèves et ça c'est vraiment bien!

Ci-joint un bilan langage (une version courte en word et pdf) et la lettre de Chichami qui se prête bien à faire également un travail de langage individuel ou en petits groupes.

Bilan langage "Chichami trouve une lettre" chez Portdafrique
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publié dans portdafrique

Commenter cet article

portdafrique 30/05/2018 22:47

Merci pour vos messages. Je vous tiendrais au courant de mes satisfactions avec les élèves...
Moi aussi Edith, grâce à la connaissance des élèves, à l'ouverture sur des pédagogies alternatives et surtout à ce blog, je suis plus à l'aise dans ma pratique, "sans stress" et cela se ressent sur ma relation avec les parents également. Aujourd'hui une maman m'a dit qu'elle aimerait bien venir en classe pour participer mais pas en tant que maman ...comme un enfant...

portdafrique 31/05/2018 10:37

Merci Isa, je suis d'autant plus confiante!

isa 31/05/2018 09:39

Oui quand on atteint son identité professionnelle et qu'on est par conséquent en confiance, alors les relations extérieures se déroulent dans la sérénité, on peut penser que ce sont ces parents là qui sont particulièrement sympas mais en fait c'est notre propre attitude qui crée les bonnes relations.

edith 30/05/2018 18:50

Merci de nous faire part de tes tâtonnements et bon courage à toi. Je trouve que quand on tâtonne avec eux, on fait vraiment un travail de pédagogue, on est au plus près: ce qui n'a pas fonctionné nous oblige à trouver comment y revenir et du coup, augmente nos chances de trouver une autre voie. On les sollicite, on les interroge, on leur dit que c'est encore un peu dur, mais qu'ensemble on va réussir.
Je fonctionne beaucoup comme cela, de plus en plus, et sans stress.
Je te redis bon courage, tu vas voir, ils vont t'épater!!!

Milie28 30/05/2018 18:38

Merci pour ton support! J.entends déjà mes élèves raconter l.histoire au coin bibliothèque et ton support va me servir de petit bilan.