Le "bilan langage" chez Portdafrique, une pratique éclairante

Publié le par Portfdafrique

Aujourd'hui, je partage avec vous un petit moment de réflexion professionnelle à partir du bilan langage "Chichami trouve une lettre".

Essayer, écouter, comparer, relire, toutes ces actions me permettent de grandir dans ma pratique et d'être au plus près de la communication avec les élèves. Finalement, on est rarement déçu des productions car elles sont éclairantes au niveau de la compréhension et reflètent nos réussites ou erreurs de pratique! 

Ainsi, je vous propose ci-dessous deux productions d'élèves qui à mon sens nous éclairent sur la progression langagière entre deux enfants d'âge différents mais habitués à l'activité de dictée à l'adulte...3 ans pour l'un (et encore deux belles années de maternelle devant lui) et 6 ans pour l'autre (et une très prochaine entrée au cp). 

Ces deux enfants sont dans la même classe et participent au même regroupement ou type d'activités.

Dictée à l'adulte d'un enfant de 3 ans
Dictée à l'adulte d'un enfant de 3 ans

Dictée à l'adulte d'un enfant de 3 ans

Dictée à l'adulte d'un enfant de 6 ans
Dictée à l'adulte d'un enfant de 6 ans

Dictée à l'adulte d'un enfant de 6 ans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publié dans portdafrique

Commenter cet article

isa 07/06/2018 09:55

Merci Portdafrique de nous donner à voir ces deux productions. La comparaison est limpide, en nombre de mots, en capacité de mémorisation et en syntaxe. Il serait intéressant de refaire cet exercice sans les images, juste en narration de manière à aller plus loin dans la construction de leur récit. C'est la progression que je proposais au cours de l'année avec le bilan langage: le premier trimestre on s'appuie sur le livre et ses images, le second trimestre on prend le livre qu'on préfère et on le raconte sans les images et le troisième trimestre on raconte un évènement qu'on a vécu ( pour nous il s'agissait de l'accueil de la marionnette chez soi).

isa 09/06/2018 10:11

Oui Fred, c'est vrai mais comme tu le dis, les petits ont besoin d'étayage et le récit d'évocation est une étape longue dans le développement de leur langage. On voit d'ailleurs les récits s'étoffer au fil des autres récits comme quoi écouter le copain raconter permet de construire son propre récit et de progresser.

Fred 08/06/2018 17:47

Certes, mais le récit du voyage de la marionnette est sérieusement étayé par les photos, les dessins et l'écrit que les parents ont préparé à la maison dans le carnet de voyage, ce qui semble un étayage bien nécessaire pour des Petits. J'avais des élèves (bachoteurs) qui répétaient mot pour mot ce qui était écrit dans ce cahier. Peut être alors la construction du récit commence t'elle réellement en réponse aux questions inopinées des camarades.
Cette année, ayant beaucoup de TPS petit parleurs, j'ai privilégié la présentation d'un "Trésor"-- avec préparation orale à la maison, espérant un rapport affectif plus fort qu'avec notre marionnette, à vrai dire trop peu présente cette année…