Comment se passent les journées à l'école en mode Covid ? par Fanou

Publié le par isa

Je cherche des retours d'expérience de l'après confinement et surtout du retour en classe des plus petits version Coronavirus. Difficile de savoir exactement comment se déroulent les journées avec l'application de la distanciation et des gestes barrière : effectifs, organisation matérielle , gestion des élèves,  emploi du temps etc. Beaucoup de questions,  peu de réponses de mes collègues qui ont accueilli un ou 2 élèves de PS. Je dois reprendre en juin, et presque tous mes parents veulent remettre leur enfant à l'école.  Je sais que c'est une nouvelle école qu'il faut réinventer, mais l'application du protocole à la lettre ne m'emballe pas du tout.

Merci !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Publié dans fanou

Commenter cet article

fanou 04/06/2020 21:39

Bonsoir et merci pour vos commentaires!
j'ai 16 élèves sur 25 qui sont rentrés. Je suis obligée de faire "tourner" les enfants par demi-journée, ma classe étant petite, la surface ne me permet de mettre 6 tables maxi. Bref, mes impressions après quelques jours ne sont pas très optimistes, je sens que les enfants ont vraiment besoin de jouer, partager des jeux avant de retrouver les apprentissages.

Selynne 29/05/2020 20:33

Bonjour chez nous ce sera 9 élèves dans ma classe. Nous étions 5 jusqu'à présent . Ps de ma collègue et mes ms ...un taux tres bas de retour...mais bon il fait beau les plages sont ouvertes et nous avons un taux de parents qui ne travaillent pas assez conséquents ...dans ma classe j'ai préparée des tiroirs d d'activités ..chaque tiroirs contient du matériel que je peux utiliser sur 3 sous activités..10 tiroirs pour lundi mardi..10 tiroirs pour jeudi vendredi...chaque élève à son matériel personnel sur sa table...tout est désinfecté chaque soir ...j'ai délimité deux espaces jeux au sol . Un circuit pour se rendre à sa table sans croiser un copain..en récré le petit effectif permet que chacun ait un engin roulant...nous avons passé beaucoup de temps à apprendre les distances...ce que nous observons...les grands de ma collègue sont les gardiens des distances ils font les petits chefs en disant aux plus petits de reculer...nous avons passer des semaines socialisation à apprendre aux enfants à partager ...avec pour certains des gros moments de frustration...ben c'est foutu puisque le matériel est individuel...quand les enfants veulent s s'asseoir ensemble ils se servent des jeux dans la cours qui sont peints par terre ...ca gere comme des grandes personnes...et on n'a pas cette effets zones comme j'ai pu voir à la télé...

Nine89 24/05/2020 16:01

Bonjour,
j'ai une classe de PS-MS, et j'en accueille 5 ou 6 maxi. 10 familles ont souhaité remettre leur enfant à l'école (à peine la moitié donc sur ma classe de 23 élèves), je les accueille par roulement lundi/mardi et jeudi/vendredi). Comme chez les collègues, ils ont tous leur table (j'ai mis des grandes tables - les tables ovales qui servaient au collectif avant), une corbeille avec de quoi écrire et dessiner, un grand carton avec chacun des jeux de construction qui se lavent (!) et j'ai délimité pour chacun au sol avec du scotch un espace de jeu autour de leur table qui fait environ 5m2 je pense.
C'est surtout en récréation que c'est compliqué de respecter la distance de 1 mètre ... je leur ai attribué 1 cerceau décoré chacun pour jouer dehors, on organise des jeux ou des défis pour ne "pas tomber" en marchant sur les lignes tracées au sol dans la cour, mardi (veille du grand week-end de 5 jours) j'en ai profité pour leur sortir un(e) vélo/trottinette/draisienne qu'ils ont gardé toute la récré. Mais il est nécessaire "d'animer" la récré beaucoup plus qu'avant.
En classe, j'utilise des livres de ma classe numérisés (avec bookcreator) et projetés au videoprojecteur pour continuer à pouvoir lire des livres.En fin de matinée, je fais "école dehors" dans un pré à côté de la cour de récré : land-art, jardinage, ...On passe beaucoup de temps au lavage des mains, ils y vont par 1 ou 2 et toujours accompagnés par l'atsem ou par moi (mais quand il y a un lavabo dans la classe ça peut aller plus vite).
Repas froids à la cantine ici aussi, et garderie très (trop ?) encadrée : chacun sa table si c'est à l'intérieur, et chacun son rectangle tracé à la craie si c'est dehors. Mais école rurale de 4 classes (maternelle et élémentaire), et le personnel ne peut pas à la fois faire un ménage approfondi de locaux et surveiller les enfants à la garderie donc la mairie adapte comme elle peut avec 2 employés communaux en moins pour cause de risque pour eux ou leur entourage (mais c'est la mairie qui a choisi de faire reprendre toutes les classes dès le 14 mai même la mienne avec PS-MS)
J'ai quand même l'impression de leur faire "perdre" toute l'autonomie qu'on avait acquise depuis le début de l'année, et je n'ai plus l'impression d'avoir une classe mais plutôt une collection d'individualités (même s'ils font tous la même activité). C'est aussi un peu compliqué de jongler entre le présentiel et le distanciel (je gère les 2) en fonction de ceux qui sont là 2 jours. Les enfants ont l'air d'aller bien, ils échangent différemment, mais je trouve cette école "limitée". Et je me pose la question de la rentrée de septembre : comment accueillir plus d'enfants ? il FAUT qu'ils reviennent tous mais gérer 20 voire 30 enfants me semble impossible ; comment faire avec des nouveaux qui font leur première rentrée ?

Annie M. 24/05/2020 08:00

Bonjour, rien de bien différent chez "moi".
J'ai une classe de TPS, PS, MS et on fonctionne en 2 jours / 2 jours. Pour l'instant j'ai 6 ou 7 enfants à la fois mais ça monte en juin.

Le matin accueil des enfants 1 par 1 dans la classe (qui donne sur l'extérieur) avec un temps d'accueil élargi (1/2h); chaque enfant est pris en charge par un adulte qui l'accompagne à son porte-manteau puis au lavage des mains. j'ai la chance d'avoir, en plus de l'ATSEM, 1 AVS et 1 service civique.

Ensuite, chacun va à son "bureau" (ils aiment bien le mot), il y a pour chacun une petite boite de jeu (étiquetée et réservée pour les 2 jours de présence). Ils ont aussi une boite de mouchoirs individuelle.

Quand tout le monde est arrivé on démarre une activité rituelle : prise de température par l'ATSEM ("baguette magique" laser) présences, calendrier ...

1er temps d'ateliers : je prends 1 ou 2 enfants en éducation physique dans la grande salle (par roulement) et mes collègues proposent soit pâte à sel, soit un atelier de manipulation (avec désinfection entre 2 enfants) soit peinture, soit petit bricolage ...) Il y a dans la classe en plus des "bureaux" des tables un peu plus grandes pour des activités qui demandent un peu plus de place.

vers 9h50 on fait une pause boisson puis récréation (sans les autres classes).

Au retour, nouveau lavage des mains puis 2ème série d'ateliers (il y a plus de temps donc on se permet plus de mise en oeuvre comme de la peinture...)
vers 11h30 on arrête pour une histoire et des chansons.

L'après-midi, lever de sieste échelonné, habillage et temps de jeux (la même boite que le matin ou une autre qui sera étiquetée et réservée pour cet enfant).
15h30 récréation.
16h 3ème temps d'ateliers
16h30 lavage des mains (encore!) et préparation au départ.

L'expérience est "fraiche", je n'ai eu qu'une fois chaque groupe (14-15 et 18-19 mai)

Il y a moyen de faire des propositions individualisées.
Il faut avoir sous la main tout le matériel en version individuelle étiquetée. Des espaces de rangement pour le matériel individuel qui va resservir, un espace pour le matériel à désinfecter (zone "sale") un espace pour le matériel déjà nettoyé (zone "propre").
Et prévoir la "grande désinfection" entre les 2 groupes (le mercredi et le samedi pour moi) des boites de jeux et des matériels utilisés qui seront ré-étiquetés pour les nouveau groupe; idem pour les tables, les chaises... beaucoup de logistique donc.... et une bonne crème pour "réparer" les mains...

Le plus compliqué pour moi est la récréation car les enfants ont l'envie (légitime) de jouer ensemble (ce qui serait plutôt chouette en temps normal);

Bon courage à tous et toutes et merci pour tous les partages sur le blog !

Sylvie ha 23/05/2020 13:46

devoir suivre le protocole très strictement alors qu'en dehors de l'école, les contacts entrec enfants, adultes existent, les gestes barrières se détendent... C'est un peu insensé... Nous avons fabriqué des petits cocons pour chacun des enfants de nos petits groupes. Tout se passe bien, les enfants ne sont pas malheureux, ils ont un peu de mal à respecter ces règles de Non contact. Pour cette raison, je persiste à penser que si les Petits et les Moyens ne viennent pas, c'est mieux si c'est possible. Par ailleurs, du fait de ce protocole ( marquages au sol à suivre, distances à respecter, lavage de mains à chaque entrée et sortie de classe soit 6 fois minimum ds la journée ???? en sachant que c'est 1 ou 2 enfants à la fois par exple dans le petit sanitaire du préfabriqué, la nécessité de fournir du materiel individualisé (chaque enfant à dans son petit cocon quantité de jeux, puzzles, livres...) et de veiller à ce qu'il n'y ait pas de mélange, nécessité de désinfecter vélo après usage, délimitation de zones dans la cour ( chaque enfant à beaucoup de matériel encore une fois indidualise qu'on a préparé, qu'il a apporte de la classe à la cour dans son panier), limitation de la recré à un groupe, du coup, passage dans la cour chacune notre tour sans se croiser ... Dans ces conditions, il me paraît difficile d'avoir un effectif becp plus important que 6. Une atsem est avec chaque groupe ????... La journée est longue... Mais malgré tout, malgré tous ces aspects " sanitaires" avec 1 impression "d'hopital" , les enfants parlent de leurs émotions, chantent, jouent, rient et il y a des jolis moments... C'est là le principal... Même si MA classe me manque...
Concernant la cantine, je suis beaucoup moins fan : sandwich triangulaire sous vide, yop et fromage kiri... Repas très vite avalé, pas le top gastronomique... Mais la mairie fait comme elle peut... Et les enfants ont pour l'instant l'air content...
Ce ressenti est vraiment le mien. Je ne souhaite pas que mon nom soit cité , je vous le livre car je trouve normal que les parents sachent comment se passe l'école aujourd'hui. Cette Nouvelle École est en construction : on avance, on s'adapte , il est nécessaire de réajuster, Penser l'école différemment, est ce possible ? Est ce tenable pour des Maternelles dont le principal objectif est la SOCIALISATION?? Ce qui me gêne, c'est que les parents peuvent ne pas comprendre ces effectifs si réduits mais avec ce protocole (je sors de ma réserve en disant que je le trouve excessif) et nous sommes en DEVOIR de le respecter, il est difficile d'augmenter les effectifs... Du coup, nous nous trouvons en porte à faux avec ce qui se passe EN DEHORS de l'école....

Fanou 23/05/2020 16:50

Bonjour Sylvie ha,
dis-moi, à quoi ressemblent tes "petits cocons"? Merci beaucoup pour vos réponses!

edith 23/05/2020 13:23

Bonjour
J'ai expérimenté en tout petits groupes ( 3 ou 4) par niveaux dès le 14 mai. Soit 4 journées d'expérience diverses découpées en demi-journée (une groupe différent chaque demi journée: 10 élèves concernés) . Expérimentation sanitaires, spatiales, organisationnelle, pédagogique. alternance assis sur table, assis au sol (pour histoire ou vidéo), sur tapis nominatif en mode jeux libres. Activités extérieures parce que le temps l'a permis: motricité jeu de lancer (avec sa propre balle "chaussette" fabrication maison + récré avec chacun son petit jouet venu de la maison. Emploi du temps en fonction des groupes (PS ou MS ou GS)
Dès lundi ; 2 groupes de 6, alternant en demi-semaine . Un groupe MS/GS (pas de sieste) un groupe PS/MS avec sieste et je ferai 1 h de continuité pédagogique......et ça pousse au portillon pour en prendre plus. Je verrai comment tourne le groupe à 6 (2 robinets) Et j'ai 6 tables individuelles, mais grandes, ce sont les tables collectives . Auria-je la possibilité d'en mettre plus? Je me donne la semaine pour voir et encore essayer des expérimentations( dont école dehors)
Bon courage à tous.

Géraldine 23/05/2020 11:55

Bonjour
J'ai un cours triple. PS-MS-GS. Les grands ont vite assimilé les règles, je les avis préparé avant, et puis la classe en mode CP leur plait beaucoup (table individuelle).
Pour mes petits, c'est plus compliqué de respecter la distance avec les autres. Les journées sont longues pour eux. Je leur ai aménagé deux espaces moteurs mais cela manque d'attrait car ils n'y vont qu'un par un pour 3 minutes. J'ai fait le choix de faire des groupes multi-niveaux, heureusement. Nous sommes plus disponibles pour eux. A partir de cette semaine, je tourne avec deux groupes de 8-9 qui viennent en classe deux jours de suite. Certains petits seront accueillis chez ma collègue de CM (pas d'accueil municipal) les jours où ils ne seront pas avec moi. J'appréhende déjà pour eux.
J'ai misé sur les activités sensorielles (PAM, graines, sable de lune, peinture), du coloriage, des constructions mais pour les plus immatures, ça ne marche pas vraiment car ils sont frustrés de ne pas jouer librement et avec les autres. A un moment, mon atsem a pris les 4 petits dans la salle de sieste autour d'une grande table pour faire de la PAM puis leur a lu une histoire. J'espère qu'ils vont s'habituer un peu et que cela n'aura pas trop d'impact pour eux pour la suite.
Je m'autorise à faire des câlins s'il le faut et j'en informe ensuite les parents.
Voilà mon retour pour les petits, pas très positif, j'en conviens mais je ne désespère pas que le protocole nationale s'assouplisse un peu.

sylvie L. 23/05/2020 10:55

Bonjour,
Chaque mairie et chaque école font de manière empirique en suivant le protocole sanitaire comme on peut. Chez nous, ville de banlieue, maternelle 6 classes, pas assez d'atsem et de personnel de nettoyage donc nous n'ouvrons que 4 classes ouvertes pour les enfants des familles prioritaires et quelques GS décrocheurs. Beaucoup de PS parmi eux, nous avons fait le choix de les regrouper avec les Atsems, donc deux classes de 8, 5PS + 2MS dans chaque. (2 classes de 5 GS chacune sans Atsem , elles doivent être à la désinfection des salles, toilettes)
Chaque élève a son espace, ta table , ses outils, une étagère pour ses jeux dédiés, on lui apporte ce qu'il préfère, on désinfecte quand il n'en veut plus. Les journées sont ponctuées par un emploi du temps stricte lié au protocole. Les enfants ne se croisent pas dans les couloirs (bancs au milieu du couloir avec un fléchage, la salle de motricité 20mn pour laisser le temps d'aérer entre chaque groupe, des jeux moteurs sans accessoire ou très peu dédiés à chacun sinon. 20mn, de cour sans jeu...heureusement qu'il fait beau. On se lave les mains.....avant , après, avant , après.....on se lave les mains peut-être 6 fois dans la matinée...Ils sont peu nombreux donc on peut presque dire qu'ils sont bien, on a le temps, il n'y a pas de bousculade, de bruit, on est disponible, pour les PS c'est tellement important. Mais empêcher les interactions corporelles est impossible. Il faut bien consoler parfois....je ne sais pas si je réponds à ta demande...beaucoup de familles attendent qu'on accepte leur enfant, ils ne sont pas prioritaires mais se retrouvent dans des situations économiques graves....
Accueillir plus d'enfants dans ces conditions deviendra de la maltraitance avec les meilleures volontés du monde...comment faire? je n'ai pas de réponse.
Merci en tout cas pour toutes ces belles idées.
bon week-end
Sylvie L.