26 TPS - PS dont 20 enfants non francophones ... chez Tiphaine

Publié le par isa

FJe suis une de tes lectrices de l'ombre, fan du blog ; je ne resterai plus dans l'ombre très longtemps car ça me titille quand même depuis un moment de participer aux discussions !
Cette année TPS - PS, c'est une grande première pour moi, plus habituée aux classes de l'élémentaire. Je suis archi motivée et c'est en même temps un vrai challenge pour moi car je vais être face à plein de petits bouts ... qui ne parlent pas un mot de français. J'enseigne dans une école française en Espagne (à Ibiza). Je vais avoir 26 élèves, dont 4 TPS. Seuls 4 enfants sont français (dont deux TPS), une dizaine d'espagnols et tout le reste : allemands, anglais, italiens, brésiliens, américains ... La plupart de ces familles ne parle pas non plus le français ... Alors voilà : qu'est-ce que je peux mettre en place pour amener tous ces enfants à parler français d'ici la fin de l'année ?
J'ai déjà plusieurs idées (inspirées pour beaucoup du blog) :
- les sacs d'histoires (j'en ai déjà préparé plusieurs pendant l'été) avec en plus à l'intérieur la traduction du livre dans les langues maternelles de la classe + enregistrement audio de l'histoire en français,
- les albums echo
- les imagiers porte-clés bilingues (espagnols / français), qui iront dans les familles tous les WE avec des idées de jeux à faire avec
- un blog de classe sur lequel seront mis en ligne les enregistrements audio des comptines et chansons
- faire intervenir aux maximum les parents dans la classe : pendant les séances de cuisine (une par semaine), potager (une par semaine aussi)
et ... voilà . C'est tout... c'est déjà ça mais ça me semble très insuffisant face au défi qui m'attend...
Alors je vous demande votre aide, à toutes et à tous, vos idées ... je prends tout !
Merci d'avance !
Tiphaine

	26 TPS - PS dont 20 enfants non francophones ... chez Tiphaine

Commenter cet article

Aurelie 26/08/2014 22:20

Bonjour je ne suis pas enseignante mais je faisais de l initiation francais a l etranger. voici mon retour d experience qui n engage que moi. Je pense qu il faut que tu parles francais exclusivement pour que ce soit clair. Les enfants qui ne semblent pas ecouter ou qui ne parlent pas ne sont forcement ceux qui retiennent le moins. Moi j ai vraiment pris le parti de leur parler comme a des francophones par contre mes albums sont choisis pour avoir des images tres parlantes. Beaucoup de travail de vocabulaire avec des cartes mais surtout des objets reels , figurines d animaux, cubes de couleur, pour repeter,repeter,... le petit jeu mon oeil voit peut etre fait aussi sous forme de magie : on nomme et on montre trois objets du genrecamion/voiture/avion on cache sous un tissu et un objet disparait, l eleve ou la classe devine lequel. dans le genre amusant tu as aussi les cartes affichees a plusieurs endroits sur les murs déla classe, chaque enfant a un telescope (rouleau papierwc) et doit regarder en direction de lobjet cité. Pour les comptines, pour moi impossible de faire repeter en debut annee. Il faut donc absolument des comptines a gestes ou des figurines qui mettent en scene la comptine, que les enfants ou l enseignant manipule.
Voila deux trois idees envrac. Je m excuse davance pour les fautes et la tournure des phrases mais ecire sur une tablette c est galere. bonne rentree !

tiphaine 27/08/2014 11:56

Le site de Cravie est super ! Merci Val !

Val 27/08/2014 10:37

Bonjour à tous
A l'école nous sommes confrontés à cette difficulté car un grand nombre d'élèves arrive en PS sans connaitre le Français qui n'est pas la langue parlée à la maison...
Cette année, nous avons eu la chance d'avoir une intervention d'une personne du CRAVIE,
Site du Centre de ressources d'Alsace Ville Intégration École (CRAVIE), qui propose une mine de conseils et de documents directement utilisables en classe dès la petite section...
Ca vaut le coup d'aller jeter un coup d'oeil: http://cravie.site.ac-strasbourg.fr/
Encore mille mercis à Isa pour ce site magique tellement riche d'idées, d'échanges, ....
et bonne rentrée à tous
Val

tiphaine 27/08/2014 10:20

Ok, merci Annaig, tout ce que tu dis me rassure un peu. C'est un sacré challenge quand même ... !

annaig 26/08/2014 23:39

Tiphaine, je viens de lire tes questions précédentes. L'école propose des cours de breton pour les parents mais tous ne peuvent loin de là les suivre de par leur emploi du temps. Tout ce qui peut faire du lien entre la maison et les apprentissages à l'école est bon.Mais pour l'enfant l'usage des 2 langues reste séparé et c'est peut-être aussi bien ainsi. Français de qualité à l'école et langue maternelle de qualité à la maison.
Je ne propose pas de prêt systématique d 'albums en PS. Ma collègue de MS le fait...
Nous avons déjà organisé des ateliers de lecture d'albums en breton pour les parents non bretonnants. C'est possible car le breton s'écrit d'une manière assez phonétique . Toutefois les erreurs sont possibles et les parents rapportent fréquemment s'être fait corriger par leur enfant.
Ce dont l'enfant a besoin de la part de ses parents pour progresser c'est de l'intérêt pour ce qu'il fait, des encouragements, de la reconnaissance mais pas forcément un apprentissage similaire qui peut être difficile pour nombre d'entre eux.Une ouverture, oui. Des notions de la langues oui.
L'album étudié en classe, c'est bien de le faire circuler dans les familles. L'enfant peut restituer ce qu'il a appris, raconter, avec l'aide des marottes ou objets du sac à album.Et là , l'idée de la traduction dans la langue maternelle, c'est bien.

tiphaine 26/08/2014 23:07

Annaig, je viens de lire un entretien avec Gilbert Dalgalian (que je ne connaissais pas) ; c'est vrai qu'il est très intéressant.

annaig 26/08/2014 23:04

tu sais Isa, je reçois et prends tellement sur le blog depuis près d'un an que pour une fois que je peux aider en partageant mon expérience, je m'en voudrais de ne pas le faire.

tiphaine 26/08/2014 23:01

Merci pour toutes tes idées Aurélie, c'est vraiment super. Je les ajoute à ma liste commencée avec Jojokam.

isa 26/08/2014 22:45

Quel bonheur Annaig, je crois que je peux te laisser les clés du blog. Merci c'est tellement bien. ce soir , je vais d'une discussion à l'autre et je ne fais qu'approuver, quelle cohésion ...

annaig 26/08/2014 22:39

sac magique, kim simplifié, petits objets, cartes etc. En variant le matériel ou sa présentation, tu crées un effet de surprise qui enthousiasme les enfants et favorise l'écoute.
Les comptines sont gestualisées bien sûr ou mises en scène.

Le principe, toujours le même, les enfants agissent , participent.

isa 26/08/2014 22:27

Merci Aurélie, ce n'est pas grave les fautes, on t'a bien compris et tu décris exactement tout ce qui est fait en langage dans une classe de petite section lors de l'apprentissage de la langue. Effectivement , certains enfants passent beaucoup plus par la réception que par la production , et vont se mettre à parler de manière construite quand ils se sentiront prêts. Il ne faut donc jamais désespérer. Les premières semaines en PS , on chante souvent seul.

annaig 26/08/2014 22:08

Dans mon premier commentaire que j'ai effacé par mégarde j'évoquais la restitution par les enfants qui peut prendre du temps.C'est très variable d'un enfant à l'autre. Il faut être patient et accepter ce qui peut paraître parfois comme un mélange de 2 langues mais qui est à ce stade un début de construction et corriger toujours avec tact. . Ils font avec le matériel qu'ils reçoivent et petit à petit savent se repérer dans les 2 langues.
Les enfants vont également apprendre certains mots d'abord dans la langue de la classe avant de le faire à la maison dans leur langue maternelle ce qui peut surprendre les parents.

tiphaine 26/08/2014 22:59

Merci Isa, j'étais déjà allée sur ce lien (d'où l'envie de traduire les livres des sacs d'histoires et de prévoir un enregistrement audio en français). Mais faut-il faire le même travail avec les livres empruntés en BCD ? Certaines, certains ont-ils déjà invité des parents pour des lectures ?

isa 26/08/2014 22:35

Si tu as le temps va visionner cette vidéo qui donne un exemple de sac à album en traduction http://www.ecolepetitesection.com/article-sacs-a-album-ou-sacs-d-histoires-une-meme-conviction-122841911.html

tiphaine 26/08/2014 22:31

Merci Annaig, c'est très intéressant de te lire, j'ai pris des notes ! J'ai aussi une question : faîtes-vous une sensibilisation au breton pour les parents ? Est-ce qu'elle est, ou serait nécessaire pour accompagner l'enfant dans ses apprentissages ? Je me pose la question car l'implication des parents joue beaucoup sur l'efficacité des apprentissages en classe, non ? Un petit (tout petit) dilemme : le livre emprunté en BCD, qui partira dans la famille pour une petite semaine... quel "traitement" lui accorder quand les familles ne comprennent pas la langue ? Doit-on en amont l'avoir raconté à l'enfant ? Doit-on organiser des séances de lecture d'albums avec les parents, albums qui partiraient ensuite dans les familles (pour qu'elles soient ensuite racontées à l'enfant dans la langue maternelle) ? Ou la lecture des illustrations est-elle suffisante ?

annaig 26/08/2014 22:18

Je me permets de conseiller les articles ou l'ouvrage de Gilbert Dalgalian " Enfances plurilingues" qui expliquent bien le fonctionnement du bilingue précoce.

annaig 26/08/2014 21:48

le jeu des objets dont parle Emilie, tu peux le faire varier à l'infini. Ne pas oublier l'approche sensorielle:
nommer les objets qu'on entend, qu'on sent , qu'on touche, qu'on goûte . La mémoire est dans le corps tout entier...

isa 26/08/2014 22:10

Ils sont trés réceptifs et je pense que cela correspond bien à leur développement et que c'est justement le moment de faire ces apprentissages.

isa 26/08/2014 22:08

Tu as eu le courage de réécrire ton texte d'aide Annaig , merci beaucoup et c'est bien agréable de te lire. Je n'ai jamais eu d'expérience de classe non francophone , quelques petits étrangers arrivés en France, d'horizons parfois très divers mais ce que j'ai observé c'est qu'ils sont souvent en phase de construction de leur propre langue et que malgré tout le mélange deux ne les gênent pas

annaig 26/08/2014 21:26

flûte, j'avais commencé à te répondre et mauvaise manip, mon commentaire a disparu.
Je vis une situation en partie semblable à la tienne car j'enseigne le breton en immersion à des TPS/ PS qui ne le parlent pas ( ni leurs parents d'ailleurs).
Donc, avec l'Atsem, nous sommes 2 dans la classe à le parler, plus de très rares élèves.
Pour moi, les apprentissages sont les mêmes que dans une autre classe de PS avec une attention toute particulière pour le domaine du langage dans la ,préparation de toutes les activités puisque le but est pour nous la restitution par les enfants d'éléments de plus en plus nombreux et complexes d' une langue qu'ils ne connaissent pas.
J'essaie ainsi d'introduire les mêmes notions à apprendre au cours d'activités différentes, de retrouver des structures de phrases ou du lexique déjà vu dans des comptines ou des chansons courtes.
J'utilise beaucoup les comptines et petites chansons pour rythmer les déplacements et actions qui se répètent tous les jours, mais aussi pour illustrer les projets où thèmes du moment.
Pour les histoires, je choisis des albums simples et explicites et je les raconte. Je choisis ainsi mes mots et structures de phrases en modulant la difficulté.
Je théâtralise, j'invite les enfants à raconter eux-mêmes.là, les sacs à albums sont excellents.
J'utilise la marionnette pour dialoguer avec eux et les faire parler. Bon, ils me répondent dans leur langue, en français, j 'acquiesce et redis en breton ce qu'ils ont dit. Avec la redondance et la répétition, ils finissent par se repérer dans l'autre langue, puis tout naturellement ils restituent des mots, de petites phrases.
Plus encore qu'en classe monolingue,il faut donner à voir quand on s'adresse au groupe, image, objet, action théâtralisée.
On commente toujours ce qu'on fait , ce qu'on voit. On répète beaucoup.
En activité langage, j'aime utiliser de petits lotos reprenant le vocabulaire de la classe, des ateliers, des albums étudiés , fabriqués à partir de photos ou d'imagiers porte-clés détournés.
Le langage est sous-jacent à chaque instant de la journée mais c'est le projet qui donne du sens à l'ensemble qui va faire que les enfants adhèrent et participent et donc les apprentissages linguistiques lui restent liés.
Je n'ai pas travaillé avec les albums échos mais j'utilise régulièrement les photos prises en classe ou en motricité pour les faire parler. Là encore, un choix judicieux peut favoriser l'acquisition d'un élément syntaxique.
Je n'ai pas de blog de classe. Le cahier de liaison( cahier de vie) est bilingue breton français et je rajoute volontiers du lexique étudié en classe avec illustrations plutôt que traduction de façon à faire participer les parents.
Si tu peux faire intervenir en classe d'autres personnes francophones, cela peut t'aider. De même, si ton Atsem parle français, elle peut animer des ateliers riches du point de vue du langage.Chez nous, les Atsem bretonnantes ont un rôle important de ce point de vue et on s'appuie beaucoup sur elles, dans le respect des tâches de chacune bien sûr..
J'enregistre les comptines et chants et les envoie par mail aux parents.
bon, c'est un peu en vrac tout ça...

Emilie44 26/08/2014 19:48

Je trouve que tu as déjà pas mal réfléchi Tiphaine!

Tu pourrais t'inspirer de l'activité Montessori "mon petit oeil voit" : normalement, c'est une activité de phonologie, mais je pense tu peux facilement la transposer pour l'apprentissage du vocabulaire. (Bon, je n'ai jamais été dans ton cas dans une classe avec autant de non francophones...)

En gros, il te faut des petits objets qui représentent les mots que tu veux leur apprendre (ou des images, mais ça fonctionne mieux je pense avec des petits objets). Tu fais une leçon en 3 temps : (par exemple avec une figurine de chien et une de chat)
1- "C'est un chat. / C'est un chien."
2- "Donne-moi le chat. / Donne-moi le chien."
3- (en montrant le chat) "Qu'est-ce que c'est?"

tiphaine 26/08/2014 20:50

Merci, merci !!!
Ce blog est vraiment super, on a l'impression de faire partie d'une équipe et d'être pris sous la grande aile d'Isa ... et quelle rapidité et efficacité dans les réponses et les aides proposées ... merci, merci !
Alors ce que je retiens de vos conseils, c'est beaucoup de jeux, de chants et comptines, jeux très simples pour le voc (merci Emilie44 pour la video) albums aussi très faciles d'accès pour tous. Et leur faire confiance, leur laisser du temps.
Et oui Jojokam mon ATSEM parle français.
Merci encore à toutes les trois, je me sens un peu plus sereine ...

isa 26/08/2014 19:56

Émilie tu ne veux pas aller faire une démonstration à Ibiza :-))))

Emilie44 26/08/2014 19:52

Ici tu pourras voir une vidéo de ce jeu : https://www.youtube.com/watch?v=UHwhMKVfMPg&list=UUMSHfO3XT3CvDr1yPOMkS9Q

Jojokam 26/08/2014 19:48

Bonsoir,
je suis le blog d'Isa depuis plusieurs années maintenant, moi aussi dans l'ombre, et pas vraiment concernée par la petite section, mais ça y est, je commence cette année!
Je viens aussi d'une école française à l'étranger et je me permets pour cette raison de "commenter"... Je trouve que tu as beaucoup d'idées et de projets et cela me semble déjà génial!
Si je peux me permettre, il est conseillé de faire jouer et chanter les enfants en français, le plus possible.
Y-a-t'il une ATSEM ou équivalent parlant français qui peut aider? Il peut être judicieux de recourir à la langue "maternelle" pour "sécuriser" les enfants au début, mais mieux vaut que ce soit par un pair.
Les enfants vont probablement utiliser leur langue d'abord, ou encore rester muet assez longtemps, ce n'est pas un signe négatif! Je peux dire par expérience que les enfants "ingurgitent" tout! Il est possible au contraire que d'autres veuillent beaucoup parler, en faisant des fautes: je conseillerais alors de "corriger" gentiment et d'amener les élèves à répéter des structures syntaxiques (mais les comptines et chansons sont le meilleur moyen!), tout en enrichissant le vocabulaire. Mieux vaut commencer par des albums très simples.

Bonne chance et surtout ne te décourage pas!

isa 26/08/2014 19:55

Ah les lectrices de l'ombre se dévoilent petit à petit, c'est gentil d'aider les copines, merci Jojokam. Moi aussi j'ai dit à Tiphaine qu'elle avait déjà un beau programme assez touffu. Tes conseils lui seront précieux.