Apprentissage de la langue dès la maternelle : 25 ans que c’est censé être une priorité par Gaëlle Guernalec Levy (journaliste)

Publié le par isa

Je vous mets ci-dessous le lien vers l'article mis en ligne ce matin. Vous y êtes citée à peu près en son milieu. Je suis navrée, c'est une courte citation mais j'ai finalement eu pas mal d'interlocuteurs et il y a tellement de matière... J'ai mis le lien vers votre site.



Merci encore de votre éclairage précieux.



A bientôt

Gaëlle vient d'ouvrir son blog Enfances en France après avoir travaillé pour le magazine Parents. Les sujets, les échanges, les points de vue d'experts, la passion de Gaëlle sont autant de raisons de s'y abonner. En tant qu'acteurs du monde de l'éducation, nous avons besoin de lieux de rencontres avec les penseurs et les chercheurs, de lieux de décryptage de l'actualité éducative, de lieux de réflexion où les regards croisés ouvrent vers de nouveaux modes de pensée, de nouvelles pratiques. L'étendue des possibilités sur le net est à la fois une opportunité et un désavantage, c'est pourquoi je vous conseille Le blog Enfances en France qui offre un tel lieu.

Apprentissage de la langue dès la maternelle : 25 ans que c’est censé être une priorité par Gaëlle Guernalec Levy (journaliste)

Commenter cet article

Christine F. 09/02/2015 20:19

Comme cet article m'a fait du bien. Il existe donc des personnes non enseignantes qui ont tout compris à notre métier, qui savent en parler (si bien et exprimer tout notre ressenti.
ça fait VRAIMENT du bien
Merci Isa pour ce partage

Krol 08/02/2015 15:27

Bonjour à tou(te)s,
Il semblerait que dans la région Centre, le principe "les enseignants de maternelle ne changent pas les couches" ne soit pas appliqué, puisqu'une inspectrice "maternelle" (pour le département) , lors d'une animation sur l'accueil des 2 ans, a préconisé un accueil avec des couches si nécessaire (!?!?) Je vous jure que je n'ai pas rêvé, d'ailleurs sur son powerpoint, une magnifique photo de couche culotte était tout-à-fait reconnaissable.
Alors oui, sur le territoire français, des enseignants seront à même de devoir changer les couches ...

isa 09/02/2015 13:00

C'est ce que je pense Yobrego, et l'inspection est aussi l'occasion de défendre sa pratique.

yobrego17 09/02/2015 12:35

C'est peut être pas bien comme réponse mais quand même je pense que la force des convictions va aussi de pair avec la force de l'âge quand une inspection ne fait plus vraiment peur pour son avenir et aussi les trucs comme plus de fiches ou pas de art visuel " à la manière de" ou pas de cantine avant la date butoir des 3 ans ou pas de gâteau d'anniversaire etc.....tout ça demande une adaptation ; on travaille avec des humains et on les rentre pas dans des cases en système binaire.Ce qu'on testé et ce qui donne satisfaction c'est bien de le garder.

isa 08/02/2015 22:44

Pour répondre à ta question, comment en est-on arrivé là ? Il y a eu des "modes", certaines pratiques que nous voyons revenir comme le dessin libre, le jeu, la manipulation ont été décriées pour inciter les enseignants de maternelle à un travail plus visible. Je pense que les programmes en maternelle ont apporté un cadre ,certes nécessaire, mais qui a donné le sentiment que dorénavant nous étions en ressemblance avec l'élémentaire et nous nous devions de le prouver. Plutôt que la maternelle devienne un modèle d'organisation pour les autres niveaux scolaires, elle est devenue un maillon de plus à cette chaîne scolaire qui a pour représentation un savoir vertical et des élèves passifs. La place des familles à l'école a également changé et là aussi, c'était pratique de donner à voir en réponse aux attentes exprimées. Dans les nouveaux programmes ( mouture de Juillet) il est explicitement écrit que le travail sur fiches est à bannir, il va donc doucement s'atténuer car nous le savons bien, les enseignants sont obéissants et s'inscrivent dans les pratiques qu'on leur demande. Conclusion, ce travail sur fiches n'est sûrement pas venu des enseignants mais plutôt des décideurs.... Alors maintenant, la question est comment savoir ne pas entrer dans des pratiques pour lesquelles on ne se sent pas en adéquation, comment défendre celles qu'on a testées, qu'on a observées, qu'on a mesurées et qui donnent satisfaction ?

isa 08/02/2015 22:21

Je crois que Krol et Yobrego, vous dites la même chose. De manière particulière, une couche peut être acceptée dans des situations d'intégration mais la généralisation n'est pas acceptable, rappelez vous le message de Lise ou Patricia, je ne sais plus (mais qui travaille en Belgique) et qui expliquait le temps consacré aux couches, c'est tout simplement inenvisageable avec une classe de 30 élèves et plus ou alors nous ne sommes plus une école....

fanou 08/02/2015 21:57

Bonsoir, oui, ça m'arrive de temps en temps d'accueillir un petit élève pas"tout à fait propre" ( je n'aime pas cette expression!); les anglais disent pas tout à fait sec! bref, je lui laisse la possibilité de garder sa couche mais très vite après un travail auprès des parents, et dans l'intérêt de l'élève qui se retrouve comme les autres, on laisse la couche dans le sac. Tout doit se faire en douceur, avec souplesse!
Pour le très bel article: la primarisation de l'école maternelle? Comment en est-on arrivés là? Rien n'est fait pour que ces pratiques disparaissent. C'est la réalité je la vis au quotidien ; que faire?

Krol 08/02/2015 19:22

Il y a plusieurs années de cela, nous avons accueilli dans notre classe une petite fille atteinte de Spina bifida, elle portait des couches qui étaient bien sûr changées; cela était clairement établi dans le PAI et compris au regard de son handicap.
En janvier de cette année, un petit garçon de bientôt 3 ans a fait sa rentrée dans notre classe, et, après plusieurs "fuites", la maman m'a expliqué qu'il ne demanderait pas à faire pipi (dans ma classe, je souhaite qu'il y ait le moins possible de passages collectifs aux toilettes) car jusqu'à présent, il avait été "posé" par l'adulte sur le pot. Après ces informations et explications à l'enfant qu'il allait apprendre à dire quand il a besoin d'aller aux toilettes, les choses se sont très vite améliorées, (nous lui proposions souvent d'aller aux WC ) et au bout de quelques jours plus aucun change de vêtement à opérer, et sans avoir eu à recourir aux couches.
Ce n'est pas une bataille d'exemples, Yobrego, le tien contre le mien; je pense que nous avons à nous adapter à notre jeune public, je préfèrerais juste le faire sans le recours aux couches-culottes.

yobrego17 08/02/2015 18:36

Moi cette année j'ai pris en classe un élève de 3ans en novembre qui est effectivement rentré à l'école avec une couche; c'est nous qui avons (atsem et moi) "appris" la propreté en 1 mois
C'était ça ou pas d'école et le milieu familial tres complexe faisait qu'il était important qu'il soit à l'école; ça lui a surement changé le monde.Ponctuellement c'est pas un problème; l'accueil d'élèves avec handicap ça entraine aussi souvent un accueiL avec couches....et ALORS?

Krol 08/02/2015 16:52

:-))) Tu as raison Valérie, il vaut mieux en rire car devant une telle bêtise, on risque de tomber dans un profond découragement!
Pendant sa présentation de la scolarisation des 2 ans et tout particulièrement au moment de la couche apparaissant sur grand écran, je n'ai pu me retenir de demander à cette inspectrice de confirmer et de préciser (ce qui pourtant était clairement montré à son auditoire) tant je n'en croyais pas mes yeux, et tellement sidérée, je n'ai pas réussi à faire preuve d'une once d'humour ...

Valérie 93 08/02/2015 15:53

bientôt on sera sponsorisé par PamP...S et ils feront des coloriages avec des couches!!! :))

Valérie 93 08/02/2015 15:26

je viens de lire l'article avant de me mettre au travail ( et oui les enseignants ne changent pas les couches et en plus ils bossent le WE ) ;)
merci pour cet article très clair, en entendant Hollande j'ai m'étais moi aussi fait la remarque sur le langage... bref 7000 classes à plus de 30 élèves c'est scandaleux et quand on est en ZEP à 23 élèves mais dont la moitié sont petits voir non parleurs comment on fait? Nous sommes toujours sans ATSEM à cause de la bêtise des syndicats donc nous travaillons avec des personnes non-qualifiées qui ne savent pas toujours bien parler français , alors nous devons pallier à tous ces manques????
Et je me rends bien compte que faire du langage en pettis groupes est plus bénéfiques mais il y a tellement de jours où je n'y arrive pas à cause d'une organisation de m...où chaque jour une nouvelle dame vient çà change tout le temps et je ne parle pas des animateurs qui parlent moyen moyen aussi, dont les sujets de conversation sont centrés sur les émissions de téléréalité en maternelle!!!! bref je suis démoralisée.... je fais avec.....et j'attends les vacances....merci pour l'article Isa

Emilie44 08/02/2015 13:20

Je vais aller voir ça, merci Isa pour le lien et bon dimanche!

Sophiebg 08/02/2015 11:23

Cet article est clair, fort bien écrit et extrêmement intéressant. Merci pour ce lien Isa. J'ajouterai juste à la conclusion de l'auteur "Les enseignants de maternelle ne changent pas les couches. Ils doivent se contenter de changer le monde.") , et après avoir consulté plusieurs fois ce blog dans les mois passés, que ce soient pour tes pistes Isa ou bien ceux d'autres enseignants qui se démènent pour trouver idées et moyens matériels (et très souvent personnels), que pour réussir dans leur tâche, les enseignants doivent aussi faire preuve d'une certaine forme de militantisme et de sacerdoce...

Sophiebg 08/02/2015 11:23

Cet article est clair, fort bien écrit et extrêmement intéressant. Merci pour ce lien Isa. J'ajouterai juste à la conclusion de l'auteur "Les enseignants de maternelle ne changent pas les couches. Ils doivent se contenter de changer le monde.") , et après avoir consulté plusieurs fois ce blog dans les mois passés, que ce soient pour tes pistes Isa ou bien ceux d'autres enseignants qui se démènent pour trouver idées et moyens matériels (et très souvent personnels), que pour réussir dans leur tâche, les enseignants doivent aussi faire preuve d'une certaine forme de militantisme et de sacerdoce...

christine G 08/02/2015 11:00

de très bons articles de fond en restant accessibles au plus grand nombre merci Isa pour ce lien !
en plus elle reprend tes propos sur les "groupes conversationnels", on en est tous convaincus tout en ayant des difficultés à le mettre en place vu nos effectifs...

la maikresse 08/02/2015 10:47

Merci merci et bon dimanche ISA