préparation 2 "L'imagier de ma journée"

Publié le par isa

semaine 2

Travail à partir de l'album "L'imagier de ma journée", celui ci a un CD de bruits permettant de se situer dans la déroulement de la journée. les élèves aiment beaucoup les jeux d'écoute et se montrent en général trés attentifs.












OBJECTIFS
: VIVRE ENSEMBLE apprentissage de la communauté et de la communication, mise en place d'un calendrier quotidien qui donnent les repères qui structurent.

le langage au coeur des apprentissages: discussion autour d'une montre apportée par la marionnette.

agir dans le monde: fiche n°1 Lundi et Mardi, gym tapis Jeudi, observation Vendredi ( j'expliquerai dans un prochain article de quoi il s'agit)

la sensibilité, l'imagination, la création: poursuite de la décoration de son cahier de liaison.

découvrir le monde: discrimination visuelle et apprentissage du collage ( je retrouve les mêmes photos et je les colle)

Lundi:
La marionnette a apporté une montre. à quoi ça sert ? comment ça s'appelle ? c'est à qui ?
Mardi:
Nous rappelons ce que la marionnette avait dans sa valise hier. parler de l'heure, comment est-ce qu'on sait que c'est l'heure de manger ?
Jeudi/ Vendredi: Nous rappelons encore ce que la marionnette a apporté .La maîtresse a pris des photos des élèves tout au long de la journée de classe, comment réussir à les mettre en ordre , comment se rappeler ce qu'on fait avant et après ? 

Grâce à ces photos, les élèves réalisent un imagier de la journée qui va leur permettre de se situer dans le temps . Je constate chaque fois que les angoisses se gèrent mieux dés qu'ils ont des repères temporels.

Il m'arrive souvent d'utiliser l'horloge ,à l'aide d'une gommette , je leur indique le temps qu'il leur reste avant le prochain changement d'activité par exemple. il faut poser la gommette sur le chiffre de l'heure choisie et de leur indiquer quelle aiguille suivre ( les horloges avec des aiguilles de couleurs différentes de préférence) pour qu'elle atteigne la gommette.

Le travail de discrimination visuelle se fait individuellement et à partir de photos servant à la réalisation de notre imagier, il s'agit donc de photos d'eux en activité, en récréation, à la cantine, au dortoir .... 
Les élèves ont beaucoup de plaisir et une  grande motivation à manipuler et ranger ces images.

Selon la réussite des élèves, le niveau de difficulté peut être accru. L'exercice de base comprend 4 photos à retrouver et à coller dans les cases sous les mêmes photos. L'enseignant peut choisir d'augmenter le nombre d'images à retrouver, à l'inverse, il peut réduire afin de s'adapter aux enfants en difficulté, cela leur permet de comprendre l'attente pédagogique puis dans un second temps, la compréhension étant atteinte, ils doivent de nouveau être confrontés à l'exercice de base. C'est cela la pédagogie différenciée.

Le travail sur la décoration de la couverture du cahier de liaison est comme je l'ai dit dans un article précédent un exercice de persévérance. Peindre une grande feuille entière en changeant de couleur et en ayant soin de n'oublier aucun coin blanc demande un investissement qui se fait dans la durée. Pour certains il s'agit d'un vrai plaisir qu'ils vont exécuter rapidement, pour d'autres, cela leur demande effort, persévérance et concentration. Il est bon de leur permettre de le faire sur plusieurs séances.Néanmoins, le travail et son contrat devront être finis. Le critère de fin est :avoir rempli sa feuille de peinture en ayant changé de couleurs plusieurs fois ( développer sa perception des couleurs).


Exemple d'exercice de discrimination visuelle:

              image003.jpg
       image002.gif
     image008.gif
 
 
 
 
  
 
 
 
« je retrouve et je colle les mêmes photos »
 
 
Discrimination visuelle.
Apprentissage du collage.
Septembre .Cycle 1






Demain, j'expliquerai ce qu'est le cahier de liaison tel que je l'ai fait. 

Commenter cet article

caroline 24/02/2010 05:04


bonjour,

je voudrais savoir si vous avez des images qui représenteraient le déroulement de la journée.
c'est ma première année en section des touts petits et je trouve votre blog génial.
merci pour tous ces trésors


isa 24/02/2010 08:18


non Caroline, j'ai conseillé de prendre des photos de ses élèves aux différents moments symboliques de la journée,c'est trés facile à faire.


Christine F 16/05/2008 20:39

Dans vivre ensemble je lis : mise en place d'un calendrier quotidien, pouvez vous préciser quelle forme de calendrier a retenu votre attention (ephemeride, semainier, mensuel?)et pour quelles raisons. J'ai pour ma part opté pour un semainier jusque fin novembre puis j'introduis le calendrier mensuel le 1er décembre en même temps que le calendrier de l'avent profitant de la période de Noêl riche en jours "remarquables"( chez nous en Alsace il y a aussi le Saint Nicolas qui passe !). Mais j'avoue qu'avec les Petits je ne suis jamais totalement satisfaite ni convaincue de l'apport structurant de son usage.Je m'attarde plus sur le temps vécu de la journée, l'avant ,l'après, le matin , l'après-midi, hier, aujourd'hui et demain qui sont des notions pleinement à leur portée.
Je prends des photos des différentes activités de la matinée pour constituer avec eux une frise repère.Le calendrier reste souvnet pour la majorité quelque chose d'assez abstrait, surtout lorsqu'il y a des semaines tronquées, truffées de jours fériés et puis les jours vont jusqu'à 30 ou 31 ce qui est encore hors des possibilités de comptage de beaucoup de petits. Mais bon je l'utilise quand même en me disant que je fais un acte d'investissement pour l'avenir .Qu'en pensez-vous ?

isa 16/05/2008 21:07


Bonsoir Christine,
J'ai fait un article sur le calendrier, il se trouve dans la catégorie "Découvrir le monde", il est seul, ça date de début Décembre.
je suis d'accord avec vous, nous partons de la journée avec les photos des activités que les élèves remettent dans l'ordre chronologique.
Cependant, la notion de mois est peut être difficile à percevoir mais je pense que cela permet de se situer d'abord dans la semaine avec la répétition des jours ( Lundi, Mardi ...), et puis
finalement ils comprennent qu'il y a un début et une fin à un mois, il n'est pas question de connaître les mois, mais il s'agit de comprendre le caractère cyclique de la vie. C'est important de
leur proposer la réalité et non pas ce que nous pensons qu'ils sont capables de comprendre. Si vous ne trouvez pas mon article , je ferai un lien dans mon article de semaine 33, dites le moi.