préparation 7 "Marie est partie"

Publié le par isa

semaine 7


Comme annoncé dans la préparation 6 d'une semaine de classe , cette semaine va permettre de faire le premier bilan langage de l'année ( à faire chaque trimestre).
Le livre de cette semaine est encore « Marie est partie ». (Boule de chagrin deviendra petit rien, le thème de la séparation est abordé dans ce beau livre . Dans notre objectif "VIVRE ENSEMBLE" vient aussi l'idée qu'il faudra  apprendre à se séparer et ne pas être trop triste en sachant communiquer sur son chagrin, chacun à sa manière).

La semaine précédente avait permis d'élaborer avec  les élèves le texte du livre en langage adapté ( il s'agit de tenter de conserver le texte tout en se rapprochant du niveau de langage de la plupart des élèves de cet âge afin que ceux ci puissent mémoriser l'histoire et ne soient pas entravés par des formules trop académiques, il faut rappeler qu'il s'agit d'un travail spécifique lié à la construction du langage chez l'enfant  mais qu' en dehors de ce contexte, il est bon de lire le texte tel qu'il est pour que l'enfant s'enrichisse de nouvelles formes de phrases et d'un nouveau vocabulaire). Ainsi dans le texte reconstruit , vous trouverez des phrases telles que "La boule elle est là" et non pas " La boule est là", la différence entre ces deux phrases peut paraître minime, mais on sait que l'enfant passe par ces étapes et qu'il est pour lui trés compliqué de retenir et de dire " La boule est là". C'est pourquoi plutôt que de le laisser dans l'inconfort et le découragement, il vaut mieux l'aider à franchir les étapes en l'accompagnant , en acceptant qu'il ne parle pas comme dans les livres. On n'imaginerait pas refuser à un enfant de faire du 4 pattes avant de marcher debout...

L'organisation d'un bilan langage dans une classe de petite section a peut-être de quoi faire peur, j'entends déjà des remarques sur les effectifs ,sur l'incapacité des petits à rester en place, sur le manque de temps, sur le fait que l'enseignant est là pour tous. Je vous rassure et vous confirme que cela est tout à fait gérable, je l'ai fait durant des années. Bien entendu , cette semaine ne sera pas comme les autres, vous allez consacrer du temps à chacun des élèves afin de l'entendre vous raconter le livre, il vous faudra écrire son récit. Effectivement, l'enseignant est là pour tous, mais s'il ne prend pas le temps de connaître chacun de ses élèves à travers ce type d'évaluation, il aura raté son objectif. L'individuel est au service du collectif, plus je connais chacun de mes élèves , plus il se sent reconnu, plus il s'intégre au groupe et le collectif va bien.

Pour organiser ce type de travail, il faut que les élèves soient déjà dans un fonctionnement organisé, c'est à dire qu'ils soient capables d'être dans un atelier sans réclamer en permanence l'aide de l'adulte,  nous savons trés bien que certains ateliers appelés quelquefois "satellites" permettent à l'élève d'agir sans consigne particulière, ce qui libère l'enseignant. Il va falloir observer auparavant quels sont les ateliers de ce genre qui focalisent au mieux l'attention des élèves . Par expérience, je peux dire que l'atelier pâte à modeler, l'atelier eau, l'atelier peinture libre,  l'atelier clippos, l'atelier collage peuvent être de bons canaliseurs.

Par ailleurs, lorsque vous expliquez aux élèves ce que vous allez faire et pourquoi vous leur demandez d'être respectueux de la parole de leur copain ,ils sont la plupart du temps loyaux.

L'atelier bilan de langage se fait autour d'une table , 4 élèves sont réunis avec l'enseignant, chacun leur tour, ils vont raconter le livre en tournant eux-mêmes les pages. Le rapport isolé face à l'enseignant angoisse et bloque de nombreux élèves, en étant entouré de copains, les élèves se détendent et acceptent mieux l'exercice. Une fois, le groupe passé, vous appelez un nouveau groupe, , vous pouvez passer 2 groupes en moyenne par demi-matinées. Le choix du livre doit être adapté à l'âge des élèves et à cette période de l'année, environ 8 phrases simples sont suffisantes.

Lors de ce bilan ,je retranscris toujours dans le langage de l'élève , y compris les défauts de prononciation ( tetite pour petite, par exemple), c'est la véritable difficulté pour l'enseignant , car certains sons n'ont pas leur équivalent à l'écrit, (c'est rare que je bloque sur un son), cela demande une bonne oreille.

Ce bilan est mis dans le cahier de liaison, une explication préalable s'impose, il s'agit pour les parents d'une page-souvenir, aucun parent ne doit se sentir culpabilisé, c'est pourquoi il faut être à leur écoute et leur assurer qu'il s'agit de notre travail et que nous allons tout faire pour aider leur enfant. Mon expérience me permet de dire que cela les intéresse vraiment et qu'ils sont reconnaissants de ce travail.


OBJECTIF : VIVRE ENSEMBLE: échanger et communiquer, parler individuellement à partir d'un album.
 
Le langage au cœur des apprentissages : premier bilan langage.

Agir et s’exprimer avec son corps :fiche 3 EPS Lundi et Mardi, gym tapis Jeudi, observation Vendredi. 
La sensibilité, l’imagination, la création : fabrication de boules .

Découvrir le monde : tri de formes rondes en collage.
 

Lundi :  regroupement 1:La marionnette n'a plus de sac. Un élève vient pour lui demander où est son sac ? La marionnette est triste ,elle n'a plus ses balles et ses boules. Comment lui faire d'autres boules ?
regroupement 2: lecture du livre en collectif par les élèves.

Mardi : regroupement 1:La marionnette a son sac mais il est vide. Un élève vient lui parler, il rappelle comment faire de nouvelles boules et lui donne celles faites la veille.
regroupement 2: lecture du livre par les élèves.


Jeudi :regroupement 1:
 La marionnette a de nouveau son sac, un élève vient lui parler et doit sortir ce qu'il contient. Ce sont les boules faites par les élèves et améliorées par la marionnette qui les a recouvertes de scotch pour les maintenir rondes et roulantes. Les élèves sont amenés à réagir .regroupement 2: lecture du livre par un élève volontaire.

Vendredi :
 regroupement 1:La marionnette a encore rapporté des boules qu'elle a faites elle -même, il s'agit de comparer les siennes à celles des élèves.regroupement 2: lecture du livre par un élève, puis les élèves doivent réfléchir aux raisons du départ de Marie, l'enseignant note leurs propositions.
voici les fiches techniques des ateliers de la semaine:

 
 
N°1    « Je raconte le livre»
 
Objectif : évaluer le niveau de langage, travail du langage d'évocation à partir d'un album en langage adapté.
Support : feuille photocopiée avec images du livre et phrases en langage adapté pour écrire le récit individuel.
Matériel :le livre
Consigne : «  raconte moi le livre et j'écris ce que tu dis»
(l'élève tourne seul les pages, l'enseignant écrit sur la feuille photocopiée)
 
N°2«Je peins»
 
Objectif : atelier satellite
Support : feuille blanche
Matériel :  gouaches de différentes couleurs.
Consigne : «  peins comme tu le désires»

(aide de l'adulte pour enfilage des blouses et lavage des mains mais pas durant la réalisation)
N °3 « Je trie»
 
Objectif : différenciation et classification d'objets selon leur forme.
Support feuille de kraft
Matériel :ronds et carrés dans différentes matières ( papiers différents mais aussi tissus)
Consigne : «  cherche les ronds et colle les partout sur ta feuille»
(atelier partiellement satellite mais qui ne demande pas la présence de l'adulte)
N°4« Je fabrique des boules»
 
Objectif : travail de recherche de création.
Support : -
Matériel :feuilles de différentes grandeurs en papier blanc , (à partir du Jeudi ajouter du scotch).
Consigne : « fabrique des boules pour la marionnette»

(présence de l'ATSEM requise)


Conseils de mise en place de ces ateliers: L'enseignant spécifie bien qu'il ne sera pas disponible pour les autres ateliers et qu'il demande le respect de la parole du copain qui raconte le livre, y compris lorsque ceux ,qui auront fini leur atelier ,iront dans les coins jeux.

L'ATSEM se partage entre la fabrication des boules ,elle ne fait pas à la place des élèves, elle apporte une aide matérielle ( par exemple découpage du scotch ) et l'atelier peinture où là encore une aide matérielle peut être nécessaire . Je ferai un article sur la présence de l'ATSEM dans la classe si cela vous intéresse.

Voici la fiche du bilan , la place est laissée à l'image qui correspond à la page, le texte qui apparaît est celui des élèves en collectif, l'enseignant écrit sur la ligne le récit de l'élève.

BILAN LANGAGE N°1

                                Marie est partie
                                  ____________               

                                ________________
              La boule elle est là dans la nuit

              ______________________
                                Basile, il a une boule.
                                ________________
              La boule elle est toute petite.

              _______________________
                                Basile, il crie "VA-T-EN"
                
                                __________________
              Une cerise !

              _____________
                                Basile il pousse sa boule

                                ___________________
             Il mange la toute petite boule!

              _______________________

Commenter cet article

Fanny 12/10/2008 13:53

Bonjour Isa,
Dans cette préparation ,tu parles de tois bilans langage dans l'année. Pourrais-tu m'indiquer sur quels autres livres tu mènes les deux bilans suivants? merci encore d'être si disponible et de continuer à nous enrichir tous les jours de nouvelles idées!

isa 12/10/2008 17:43


Pour le second bilan langage, il se fera au mois de Mars/Avril et les élèves devront choisir parmi les livres étudiés  (pour la période correspondante) celui qu'il souhaite raconter,
le troisième bilan est le récit des aventures de Dalma chez les élèves ( voir langage d'évocation dans le sommaire). Tu vois ainsi une PROGRESSION dans les bilans puisqu'il s'agit d'entrer de plus
en plus dans l'abstraction et le récit. à bientôt Fanny