fiche EPS gym tapis

Publié le par isa

image002-copie-2.gifCela fait plusieurs semaines qu’apparaît la gym tapis dans mes préparations. Il est temps que je m’en explique.
Ce type de séance vise à travailler une action motrice ( exemple : sauter) dans différentes situations.
Dans les années 80, nous avons assisté et participé au développement des préaux aménagés. Ils devaient répondre à l’évolution de la pratique sportive en termes de matériel et de sécurité. Il fallait pouvoir utiliser des cordes, des filets, des trapèzes …. Le sol était recouvert de tapis.
Ces aménagements devaient profiter à tous les élèves de l’école, les équipes pédagogiques se sont penchées ensemble sur la réalisation de fiches d’activités. L’idée était que les élèves devaient aborder les situations mises en place avec leurs propres réponses et que le milieu devait être suffisamment stimulant pour que les réponses soient variées, riches et incitatives. Des consignes brèves et non restrictives devaient arriver au fil des séances. Une installation avait une durée d’utilisation de 4 à 5 séances voire plus selon le cas.
Depuis dans notre école, nous nous sommes tenus à la séance gym tapis une fois par semaine, nos fiches d’activité ont évolué, ont été remaniées.
Elles comprennent un objectif : un verbe d’action, et plusieurs ateliers (4 ou 5).Elles présentent une progression, c'est-à-dire qu’il peut y avoir plusieurs fiches SAUTER avec des difficultés différentes.
Pour la semaine 11, l’objectif est SE BALANCER.
L’ atelier 1 comprend une corde entre deux bancs, l’atelier 2 : un échelle de corde au dessus d’un tapis numéroté (1,2,3),l’ atelier 3 : une balançoire face à une clochette, l’atelier 4 : des barres parallèles et pour chacun des TAPIS.
 
Dés la première séance, je demande toujours aux élèves d’observer le matériel et de dire ce qu’ils auront à faire, ce qu’ils viennent apprendre. Si le verbe d’action n’est pas cité, je ne le donne pas, je laisse les élèves aller où ils veulent, les consignes de sécurité sont rappelées en début de séance et notamment j’insiste toujours sur : attendre que le tapis soit vide pour y aller. C’est leur plus grande difficulté à 3 -4 ans : savoir attendre.
 
Nous nous regroupons en fin de séance et nous reprenons les idées émises en début pour vérifier si leurs réponses correspondent . En général , le verbe d’action émerge naturellement après avoir pratiqué .
Au fil des séances, les enfants verbalisent leur manière de faire, comment ils réussissent à se balancer par exemple, comment mettre les mains, où les mettre , que faire des pieds …
Un élève qui ne veut pas aller à un atelier périlleux n’est jamais contraint, il ira quand il se sentira assez fort. Je les sollicite mais je ne les oblige pas.
A la seconde séance , j’évalue les difficultés de chacun, et je leur propose de venir à l’atelier « moyen » ( les ateliers sont aussi de difficulté différente), celui qui est passé à l’atelier reçoit un bracelet en tissu afin que je repère qui est venu, ce petit bracelet ,qu’ils rendent en fin de séance, est très incitatif.
En fin de cycle, il est nécessaire de mesurer la progression de chacun «  Je sais me balancer entre deux bancs » ou «  Je touche la clochette avec mes pieds en me balançant tout seul »….
Cela donne l’occasion d’une évaluation à mettre dans le cahier de liaison, pour celui qui n’y est pas parvenu, la formulation peut être la suivante : « Je ne sais pas encore, j’essaie à nouveau. »
La même installation servira aux moyennes sections et aux grandes sections, du matériel peut être ajouté, des consignes plus précises ou une demande aux élèves de formuler eux-mêmes leurs consignes peuvent être imaginées.

Publié dans fiches EPS 2007-2008

Commenter cet article

Fanny 26/08/2008 14:32

Bonjour Isa,
Passionnée que je suis le relis tous tes articles. Cette fois-ci mes questions concernent la gym tapis. Dans mon école, nous ne disposons pas de "gros matériels" comme celui que tu évoques mais nous avions mis en place une journée parcours par semaine. Ces parcours faisaient appel à différentes actions (s'équilibrer, sauter haut...) mais sans lien au fil des semaines. Tes séances de gym tapis suivaient-elles une progression précise et établie pour l'année?
Bonne continuation!

isa 21/08/2014 08:20

Ressemble... Je vais faire des fautes aujourd'hui, je veux aller trop vite.

isa 21/08/2014 08:19

Ravie Aurélie de te retrouver. Je note ta demande et je vais essayer de retrouver des photos, pas sûr. L'idée des préaux aériens ressemblent à ce qu'on faisait mais pour nous il n'y avait pas de groupes, le milieu devait être suffisamment bien pensé pour que les élèves se dirigent seuls presque sans consigne au début et réussissent à se répartir équitablement dans les ateliers proposés. Et c'est tout à fait ce qui se passait dans le calme.

Aurélie 20/08/2014 15:25

Bonjour Isa,
Ravie de te retrouver cette année ... après deux années d'errance en cm1 et zil ! Je suis pas mal intéressée par ce concept de gym tapis car ds l'optique, les élèves vont à l'atelier où il leur plaît d'aller et les ateliers ont l'air différents de ce que l'on troube habituellement en séance gymnastique. J'ai donc cherché sur le net et n'ai trouvé qu'un document qui y ressemblerait (les préaux aériens de la DSDEN Sarthe). Pourrais tu nous nous concocter un article sur cette gym tapis agrémenté de quelques photos ?

isa 26/08/2008 20:06


je vais répondre à cette question en réalisant un article, je ne pourrai pas faire de fiches car elles ont été conçues avec mon équipe enseignante et elles ne m'appartiennent donc pas. mais
effectivement nous travaillions sur un cycle avec un objectif général et les fiches qui vont de façon évolutive dans la progression des compétences gymniques.


Stéphanie 22/11/2007 14:45

Bonjour,
Avec une collègue, nous venons de découvrir lors d'une animation pédagogique les travaux de Boisseau et nous sommes passionnées. Cependant, le problème se pose de l'organisation.
Avec tn album langage, comment fais tu tourner les enfant ? Passent ils une fois par semaine ? Que font les autres pendant ce temps ?
Merci d'avance pour tes réponses et félicitation pour ton blog qui est captivant.

Stéphanie

isa 22/11/2007 15:15

Stéphanie , je vais te répondre en écrivant un article qui enrichira tout ce que j'ai déjà écrit sur l'album langage qui suscite une grande curiosité et un grand intérêt ce dont je me réjouis.Tu peux lire cet article sur mon blog à Réponse à Stéphanie sur l'album langage et son organisation.

Mdame rosa 21/11/2007 21:50

C'est la première fos que je viens sur le blog. Je le trouve très bien, moi qui prépare le concours .
Merci pour tous ces conseils !
à bientot ! je repasserai

isa 22/11/2007 09:03

bonjour Mdame Rosa (un surnom de blog), je suis allée faire un tour sur ton blog, et j'ai vu que tu doutais de réussir le concours. Si tu pars ainsi , il y a de forts risques effectivement, tu penses vraiment que ceux qui réussissent sont vraiment plus forts que toi, non ils le voulaient tellement qu'ils ont mis toutes leurs forces dans ce concours, ils ont créé mentalement les conditions pour réussir. Dans un concours, si on a travaillé pour le préparer, une chose peut faire la différence : la motivation. Le travail, il faut s'y contraindre , c'est un métier , contrairement à ce que pensent les gens, qui demande beaucoup de travail personnel, il y a donc une habitude à prendre. Et la motivation, il faut la vivre, la sentir et s'imaginer réussir. Tu le peux.à bientôt