préparation 18 "Une petite brebis pas comme les autres"

Publié le par isa

Semaine 18
                                                                     
 undefined
Une petite brebis pas comme les autres qui saute comme un cabri, qui aime regarder la lune pendant que les autres dorment, qui nage, qui sait se montrer désobéissante et à qui les vieux moutons disent :  «  Ca va mal finir ! » sauve le berger grâce à son intrépidité et à sa différence.
Cette semaine, le travail de découverte du monde est axé sur l’exploration du monde de la matière. A nouveau, les élèves sont amenés à manipuler, à réfléchir et à exprimer.Le matériau choisi est celui qui permet la fabrication des livres c'est-à-dire le papier. Chaque jour, les élèves auront à retrouver le papier parmi d’autres matières grâce à leurs oreilles, leurs mains ou leurs yeux.
 
OBJECTIFS :
 
DECOUVRIR LE MONDE : travailler l’exploration du monde de la matière : le papier.
Le langage au cœur des apprentissages :
Oral :
Résolution du problème de cette semaine « Comment reconnaître du papier ? », évocation du livre de la semaine dernière.
Ecrit :
Graphisme : reproduction du motif graphique : le carré.
 
Agir et s’exprimer avec son corps : cycle athlétisme « COURIR » Lundi et Mardi, gym tapis « ROULER » Jeudi, fiche observation Vendredi.
 
La sensibilité, l’imagination, la création :peinture « expressionnisme abstrait » traits verticaux inspirés de Gene Davis
 
Vivre ensemble : prendre sa place dans les discussions en apprenant à demander la parole.
 
 
LES REGROUPEMENTS :
 
        Lundi:regroupement 1( 9h30-9h45) : L’enseignant demande aux élèves de se remémorer le livre de la semaine dernière collectivement, il doit laisser les élèves parler le plus possible sans poser de questions, ni donner aucune indication, seulement inciter ceux qui ne prennent pas la parole à le faire et à donner des élèments de l’histoire. Puis il propose que dans l’album langage, chacun vienne donner sa version de l’histoire et ce qu’il en a retenu ainsi que s’il a aimé ou non ce livre et pourquoi. Tous les matins de cette semaine ainsi que l’après midi, l’atelier langage avec l’album langage sera consacré au livre  «  Quatre petits coins de rien du tout ». Ainsi à la fin de la semaine, tous les élèves auront parler du livre et exprimer leur opinion dans leur album langage.
     Lundi :regroupement 2(10h30-10h45) : Lecture du livre de la semaine, puis l’enseignant demande dans quelle matière sont faits les livres. Il leur propose de reconnaître du papier par le toucher, dans un sac fermé par une ficelle coulissante, l’enseignant a mis différentes matières ( tissu, bois, laine, plastique, fer, papier), plusieurs élèves sont amenés à venir trouver le papier caché dans le sac. Ils doivent dire comment ils ont fait pour le reconnaître.
 
Mardi : regroupement 1( 9h30-9h45) : Les élèves doivent raconter le livre de la semaine dernière en tentant de respecter la chronologie de l’histoire, l’enseignant donne des repères à partir d’éléments photocopiés d’une partie d’une page, vérification avec le livre ensuite.
      Mardi :  regroupement 2(10h30-10h45) : Lecture du livre de la semaine puis il faut reconnaître du papier grâce à son oreille, l’enseignant dissimule ses mains et fait bouger différents matériaux, un élève est chargé de dire quand il reconnaît le papier, il explique.C’est ensuite au tour d’autres élèves ……
 
 
 
Jeudi:regroupement 1( 9h30-9h45) : Les élèves doivent raconter l’histoire « Quatre petits coins de rien du tout » en imaginant des dialogues ( que dit Petit carré à Petit rond ?), ils ont l’aide du livre.  
    Jeudi regroupement 2(10h30-10h45) : Lecture du livre de la semaine puis il faut reconnaître le papier grâce à ses yeux, l’enseignant a pris une boîte qu’il a percé de petits trous, à chaque trou correspond une matière, un élève vient regarder dans la boîte par les petits trous et dit là où se trouve le papier, il explique. L’enseignant change les matières de place et recommence avec un nouvel enfant.
 
      Vendredi : regroupement 1(9h30-9h45):Les élèves doivent imaginer la suite de l’histoire de « Quatre petits coins de rien du tout ».
  Vendredi : regroupement 2(10h30-10h45) : Les élèves récapitulent ceux qu’ils ont dit à propos du papier  pour le reconnaître avec ses mains, ses oreilles et ses yeux.
 
 
LES ATELIERS:
  Avant la récréation , atelier album langage autour du livre de la semaine dernière, la photocopie du livre est collée dans l’album et l’élève parle , évoque et donne son opinion ( ce qui est difficile pour un petit de 3-4 ans, cependant cela va se répéter durant toute la période et au fur et à mesure des semaines, les élèves finissent par apprendre à exprimer leur préférence, leur goût et commencer un début d’argumentation)
 
N°1la sensibilité , l’imagination, la création
«  Je décore ma couronne »
 
Objectif : graphisme du carré réalisation de la décoration d’une couronne.
Compétence visée :  reproduire un motif graphique simple
 
Matériel : craies grasses
Support : gabarit de couronne en bristol avec carrés découpés et traits de peinture.
Consigne : «  tu dessines un carré dans chaque carré que tu as collé»
 
N°2Découvrir le monde
« Je reconnais le papier»
 
Objectif : exploration du monde de la matière, décoration de sa couronne
Compétence visée :  reconnaissance du papier au toucher
 Matériel : petit sac en tissu fermé  par un élastique et contenant de la laine, des clippos, du bois, des petits morceaux de papier dorés.
Support  : couronne peinte et décorée de carrés découpés.
Consigne :  « Tu ne sors du sac que les morceaux de papier que tu devines en touchant, puis tu formes une boule avec ton papier que tu colles sur ta couronne »
 
 N°3Le langage au cœur des apprentissages
«  Je dessine un  carré autour de chaque mouton »
Objectif : entraînement au graphisme du carré
Compétence visée :  reproduire un motif graphique simple
Support : feuille photocopiée avec des moutons.
Matériel :feutres.
Consigne : « tu enfermes chaque mouton dans un carré
 
Une façon d’aider les élèves à mémoriser le dessin du carré, nous disons (et j’incite les élèves à le dire à chaque fois qu’ils essaient d’en dessiner un) : «  un trait en haut, un trait en bas, je ferme d’un côté, je ferme de l’autre côté »
 
 N°4la sensibilité, l’imagination, la création
«  Je peins des traits »
Objectif : mouvement artistique « expressionnisme abstrait » référence : Gene Davis, traits verticaux.
Compétence visée :  adapter son geste aux contraintes matérielles.
Matériel :  feuille carrée + nombreuses gouaches de différentes couleurs+ reproductions de Gene Davis .
Consigne : « regarde les peintures et peins toi aussi des traits en changeant de couleurs le plus possible"
 undefined
 
 
 
 
 
 
 
 

Commenter cet article

zaz 28/09/2010 22:32



Je me régale de jours en jours en vous lisant, chère Isa. J'ai découvert phlétore d'albums et d'artistes grâce à vous. Mes petits élèves vous remercient autant que moi ! Ce soir, je
suis à la recherche d'un peintre qui travaillerait dans le même style que Gene Davis mais avec des lignes horizontales... Pourriez-vous me venir en aide ? Merci ! 



isa 28/09/2010 22:47



Rothko mais ces oeuvres sont moins multilignes


Morris Louis qui a peint de temps en temps en horizontal  ainsi qu'Ellsworth Kelly .


Finalement, les traits sont trés fréquemment en vertical.



duneau 19/01/2008 19:33

Isa,
Désolée pour le message un peu court ce matin mais je ne suis pas très douée en informatique.J'ai 54ans etune classe de ps.
Je lis votre blog depuis la rentrée et apprécie vos idées et votre pédagogie,la présentation ,les citations....
pour moi c'est une bouffée d'oxygène ça m' aide à me renouveler .
J'ai un peu de difficultés à trouver certains livres.,même par internet.Avez-vous des références de livres pour GENE DAVIS?
en vous remerciant,cordialement.
C.DUNEAU

isa 20/01/2008 12:36

J'avais bien remarqué qu'il y avait un manque dans votre message !Je n'ai pas de références pour Gene Davis mais je me sers sur Internet, il suffit d'aller sur Google, taper l' onglet images et demander le peintre choisi, à partir de là, cliquer sur une reproduction d'au moins 35 ko ( pour la qualité) et ouvrir l'image , la copier , la coller sur Word ou autre et l'imprimer. Cela permet d'avoir des reproductions les plus variées possibles. Bien-sûr , on obtient une image format A4, mais cela est suffisant. Bien entendu , si on a un livre recueil de peintures c'est mieux, on peut en emprunter dans les bibliothèques ou faire des investissements pour la documentation de l'école, ce que j'ai fait aussi.Bonne recherche.

DUNEAU 19/01/2008 09:43

Bonjour Isa

isa 19/01/2008 10:38

bonjour c