préparation 20 "Alice sourit"

Publié le par isa

Semaine 20
       undefined                                                              
 
 
Une petite fille nommée Alice semble ressembler à toutes les autres petites filles, elle chante, elle peint, elle rit, elle se balance, elle joue, elle est en colère…. Seule la dernière page montre qu’Alice est en fauteuil roulant.
Ce beau livre propose aux enfants une approche de la différence et du handicap tout en le dédramatisant. Cette semaine, nous allons aborder le repérage dans l’espace. Les programmes nous disent ceci : « Les situations proposées, les problèmes à résoudre doivent, en particulier, donner à l’enfant la possibilité d’échapper à l’usage exclusif de son propre point de vue et le conduire à adopter celui d’autrui ». Ainsi donc, il est intéressant de réfléchir sur le problème suivant : se déplacer sans marcher comme Alice y est contrainte.
OBJECTIFS :
 
DECOUVRIR LE MONDE : travailler la structuration de l’espace : se déplacer dans l’espace avec contraintes.
Le langage au cœur des apprentissages :
Oral :
Résolution du problème de cette semaine « Comment se déplacer sans marcher», évocation du livre de la semaine dernière.
Ecrit :
Entraînement à la reconnaissance de son prénom.
 
Agir et s’exprimer avec son corps :  fin du cycle athlétisme « Courir vite » Lundi , « Se déplacer sans marcher » Mardi, gym tapis « Equilibre instable» Jeudi, « Se déplacer sans marcher »Vendredi.
 
La sensibilité, l’imagination, la création :peinture « inspiration Klee » (réinvestissement apprentissage graphisme du carré)
Vivre ensemble : appliquer dans son comportement vis-à-vis de ses camarades un principe de vie collective ( l’entraide).
 
LES REGROUPEMENTS :
 
        Lundi:regroupement 1( 9h30-9h45) : L’enseignant demande aux élèves de se remémorer le livre de la semaine dernière collectivement, il doit laisser les élèves parler le plus possible sans poser de questions, ni donner aucune indication, seulement inciter ceux qui ne prennent pas la parole à le faire et à donner des élèments de l’histoire. Puis il propose que dans l’album langage, chacun vienne donner sa version de l’histoire et ce qu’il en a retenu ainsi que s’il a aimé ou non ce livre et pourquoi. Tous les matins de cette semaine ainsi que l’après midi, l’atelier langage avec l’album langage sera consacré au livre précédent «  Biglouche ». Ainsi à la fin de la semaine, tous les élèves auront parlé du livre et exprimé leur opinion dans leur album langage.
     Lundi :regroupement 2(10h30-10h45) : Lecture du livre de la semaine, à la dernière page , l’enseignant ne dit rien et laisse les élèves réagir à l’image d’Alice dans son fauteuil roulant. Puis , il leur demande de se rappeler comment elle a fait pour se déplacer ( mot à expliquer ensemble), pour danser, pour aller au musée...
 
Mardi : regroupement 1( 9h30-9h45) : Les élèves doivent raconter le livre de la semaine dernière en tentant de respecter la chronologie de l’histoire, l’enseignant donne des repères à partir d’éléments photocopiés d’une partie d’une page, vérification avec le livre ensuite.
      Mardi :  regroupement 2(10h30-10h45) : Lecture du livre de la semaine , les élèves doivent récapituler toutes les possibilités qu’ils ont trouvées pour se déplacer sans marcher pendant la séance d’EPS du matin, l’enseignant note sur une feuille devant eux.
 
 
 
Jeudi:regroupement 1( 9h30-9h45) : Les élèves doivent raconter le dialogue que Biglouche a pu avoir intérieurement quand les autres chats se moquaient de lui.
    Jeudi regroupement 2(10h30-10h45) : Lecture du livre de la semaine , les élèves doivent anticiper sur la séance d’EPS du lendemain et imaginer sans les tester des situations à deux pour que l’un aide l’autre qui ne peut marcher. L’enseignant note les propositions , y compris celles complètement surréalistes, elles seront expérimentées Vendredi en EPS et validées ou non.
 
      Vendredi : regroupement 1(9h30-9h45):Les élèves doivent imaginer la suite de l’histoire de « Biglouche ».
  Vendredi : regroupement 2(10h30-10h45) :  Lecture du livre de la semaine.Les élèves font le point sur tout ce qu’ils ont trouvé comme solutions au problème à résoudre.
 
LES ATELIERS:
  Avant la récréation , atelier album langage autour du livre de la semaine dernière, la photocopie du livre est collée dans l’album et l’élève parle , évoque et donne son opinion ( ce qui est difficile pour un petit de 3-4 ans, cependant cela va se répéter durant toute la période et au fur et à mesure des semaines, les élèves finissent par apprendre à exprimer leur préférence, leur goût et commencer un début d’argumentation)
 
N°1La sensibilité , l’imagination, la création
«  Je peins des carrés »
 
Objectif : mouvement artistique « Le Bauhaus » avec Paul Klee, réinvestissement du travail sur le carré dans un souci esthétique.
Compétence visée :  reproduire un motif simple : carré, établir un rapprochement entre deux objets plastiques ( reproduction d’œuvre et production élève) sur le plan de la forme.
 
Matériel : gouaches camaïeu de couleurs (vert comme l’œuvre)
Support :  feuille moyenne rectangulaire.
Consigne : «  tu peins des carrés les uns à côté des autres comme l’a fait Paul Klee »
 klee-2.jpg

attention, n'attendez pas que les élèves  rangent les carrés aussi bien, les peintures doivent être reprises au cours de la semaine, pour certains ,c'est un travail trop long, il faut toujours qu'il y ait du plaisir à peindre.
N°2Découvrir le monde
« Je me déplace dans un labyrinthe »
Objectif : travail sur la reprèsentation spatiale en manipulant.
Compétence visée :  repèrer des déplacements dans l’espace par rapport à soi.
 Matériel : représentation d’un parcours type labyrinthe grand format+ petite maison représentant le musée + barrières type légo+ image d’Alice dans son fauteuil roulant ou petit personnage sur chaise à pousser type play mobil.
Consigne :  « chacun votre tour , aidez Alice à aller jusqu’au musée  en évitant les barrières»
Cet atelier se fait en groupe, chacun son tour les élèves poussent le petit personnage ou l’image d’Alice pour parcourir le labyrinthe"maquette" . L’entraide verbale est favorisée.
 labyrinthe.JPG
 N°3Le langage au cœur des apprentissages
«  Je reconnais mon prénom »
 
Objectif : découverte du principe alphabétique
Compétence visée :  reconnaître son prénom en capitale d’imprimerie.
Support : feuille photocopiée avec 6 prénoms différents.
Matériel :crayon à papier + crayon de couleur.
Consigne : « tu regardes tous les prénoms, tu retrouves ton prénom, tu l’entoures avec ton crayon , tu le colories»
 
 
 N°4Découvrir le monde
«  Je fais un puzzle »
 
Objectif : travail sur l’organisation spatiale
Compétence visée :  reproduire un assemblage d’objets de formes simples à partir d’un modèle.
Matériel :  puzzles de 9 et 12 pièces.
Consigne : «tu fais le puzzle puis tu l’échanges avec celui de ton copain, et tu recommences en essayant de faire tous les puzzles qui sont sur la table »
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Commenter cet article

pat 20/02/2008 08:59

J'ai présenté le livre "alice sourit" et à la dernière page, pas de réaction juste "ah oui, elle est comme nous"
Je n'ai donc rien dit et attends de leur remontrer demain..on verra bien....
superbe ce livre!!

isa 20/02/2008 09:31

oui, Pat, c'est intéressant de leur laisser le temps de voir autrement. A un moment donné ,il faut aussi les aider à regarder et surtout permettre à ceux qui ont vu qu'Alice était différente de l'exprimer, comment ? peut -être en restant un bon moment sur cette fameuse page, leur demander de la décrire dans les moindres détails, observer les visages de vos élèves , souvent l'enseignant peut y lire les réactions et inciter à dire ce qu'on voit, c'est un moment qui peut être silencieux, dans le silence, chacun s'exprime et dans les yeux, il y a ou non de la compréhension. L'enseignant aide, soutient, incite , il régule les prises de parole et si les leaders ne voient rien , les autres n'osent plus, dans cette situation, il y a un espace d'expression pour ceux qui ont envie mais qui ont peur d'affronter les regards, c'est à l'adulte de créer les conditions favorables, quelquefois juste un mot sur un ton bienveillant  suffit: "  Fiona ?"Moi aussi , je trouve ce livre superbe et c'est ce qu'il faut transmettre aux élèves: le plaisir des livres.Pourrez vous me dire ce qu'il s'est passé à la relecture ?

Fabbrizio 03/02/2008 19:35

Bonjour,
j'ai toujours plaisir à me rendre sur votre blog.
Concernant la reconnaissance du prénom,vous conseillez de la travailler au préalable en manipulation? Dans ma circonscription le travail papier et crayon est toléré pour laisser une trace concernant la pochette qui va à la maison.
Merci Caroline

isa 04/02/2008 12:28

Caroline, Effectivement , j'ai rappelé dans l'article carte de présence et étiquettes prénoms comment travailler à la reconnaissance du prénom à travers la manipulation , mais bien entendu à un moment donné , il faut laisser des traces de cet apprentissage et c'est pourquoi, je propose dans la préparation 20 une lecture ainsi qu'un tracé autour de son prénom reconnu. C'est exactement ce que vous faites dans votre circonscription.Il ne faut pas oublier que la reconnaissance de son prénom en capitales d'imprimerie fait partie des compétences à acquérir à la fin de l'année PS.