fiche 12 EPS Course d'endurance

Publié le par isa

 fiche n°12                                                      AGIR DANS LE MONDE

COMPETENCE:courir pour battre son record
ACTIVITE:courses d’endurance
OBJECTIF DE LA SEANCE:améliorer les actions motrices du courir, travailler la persévérance.

MATERIEL:
 cordes accrochées à des plots ou scotch, matériel audio + CD, fiches individuelles de performance.


DEROULEMENT:
 
La salle est transformée en piste de course circulaire.
L’enseignant explique aux élèves qu’ils vont devoir courir LONGTEMPS et non plus vite. Il s’agit de tenir le temps de la musique. Bien entendu, s’ils se sentent fatigués , ils peuvent s’arrêter lorsqu’ils le souhaitent mais ils ne participent plus à la fin de la course.
Pour la première course, tous les élèves partent ensemble, le temps du morceau de musique est de l’ordre d’une minute. Un banc est disposé pour ceux qui souhaitent s’arrêter.
A la fin de la musique, les élèves marchent , respirent puis vont s’asseoir pour récupérer.
De nouvelles courses s’enchaînent par groupes( filles-garçons par ex) de façon à laisser un temps de récupération entre chaque course.
Au cours des différentes séances ( 6 environ), le temps de course augmente et les fiches de performance sont remplies, il s’agit de coller une image représentant un enfant qui court pour ceux qui ont couru durant le temps de la musique et une image d’un enfant assis pour ceux qui se sont arrêtés.
La durée maximum de course a atteindre est 5 minutes.
 
 

DUREE:
Comme il s’agit d’un exercice d’endurance, l’alternance de course et de repos est impératif.


RETOUR EN CLASSE:
Les élèves rangent leur fiche individuelle dans le tableau présence –évaluation.

COMMENTAIRES /CONSEILS:
-             -      Ce type de travail demande un choix de musique incitant à la course et dont les durées sont variables de 1 à 5 minutes. Bien entendu , il y a progression et les élèves n’atteignent les 5 minutes que s’ils se sont entraînés auparavant.
-          Il y a des élèves qui manquent de persévérance souvent par manque de confiance en eux , c’est le moment de leur prouver qu’ils sont capables de parvenir dans la durée à un résultat grâce à leur volonté.
-          L’enseignant est encourageant, il est « supporter » de ses élèves. Il peut courir avec eux pour les aider à tenir.
-          Bien entendu , cela peut se faire à l’extérieur ( sur un stade par exemple), la course du clown peut être organisée avec l’aide de parents : il s’agit de mettre des parents tous les 20 m sur le parcours , les élèves partent par petits groupes, s’arrêtent à chaque parent et se font maquiller en clown au fur et à mesure de la course ( les yeux puis les joues puis la bouche puis le nez et enfin le chapeau de clown préparé en classe), cette course clôture bien le cycle course d’endurance.
 


SCHEMA:
                                          
                       image001-copie-13.gif
grand rectangle : zone de course délimitée par des plots et cordes ou scotch.
petit rectangle: banc pour ceux qui s'arrêtent durant la course

 

 



 
 

Publié dans fiches EPS 2007-2008

Commenter cet article

Krol 14/01/2011 22:54



Rapide bilan des séances de courses d'endurance: à mon sens très positif car chaque enfant a amélioré sa performance et certains (4) ont réussi à
courir sans s'arrêter pendant 4 minutes! Aucun incident (médical) ne s'est produit.De plus, j'ai vraiment l'impression que ces courses d'endurance ont nécessité autant de qualités physiques que
de persévérance, et du coup donnent une "photographie" (dans le sens où tu l'entends peut-être Isa) assez nette de la ténacité à stimuler chez certains.



isa 20/01/2011 14:24



merci Krol pour ce petit bilan, j'aime bien ce type de retour.



Krol 12/01/2011 19:00



En effet, je veillerai à rester vigilante aux réactions des enfants pendant et après l'effort. D'ailleurs, lorsque j'ai participé aux courses, c'était également pour leur montrer par mon
allure bien moins soutenue (que la leur), que pour courir plus longtemps, il faut peut-être courir moins vite...



alain 12/01/2011 18:04



bonjour,


je me permets juste un petit commentaire. Etant passionné d'EPS et pratiquant avec les élèves, attention à l'endurance avec de jeunes enfants. En effet, courir leur plait, ils sont
toujours "partant" si on peut dire mais ils n'ont pas la notion de la gestion de l'effort à 3 ans. La pratique de la marche et de la randonnée est me semble t'il plus adaptée du moins
dans un premier temps. On peut constituer des groupes avec accompagnateurs selon l'endurance et la vitesse de marche des élèves et s'adapter à leur rythme. On doit tenir compte du fait que le
rythme cardiaque d'un enfant de 3 ans n'est pas celui d'un de 5 ou 6 ans.


La pratique de l'endurance doit tenir compte de ces différents facteurs. J'ai d'ailleurs remarqué aprés certaines séances d'endurance que j'ai pu pratiquer que certains enfants avaient beaucoup
de mal à récupérer. Donc excepté en fin d'année et encore à trés petites doses, je ne pratique plus cette activité en petite section. Par contre la rando, oui à volonté. 


cordialement



isa 12/01/2011 18:11



effectivement la prudence s'impose, et l'enseignant est capable de voir comment sont ces élèves et les arrêter ou ne pas faire courir un asthmatique, mais les durées proposées sont tout
de même acceptables.Parfois un jeu collectif demande plus d'endurance qu'une course.



Krol 12/01/2011 15:26



Eh bien... la course de l'enseignant n'était pas indiquée dans tes fiches...
mais je n'ai pas résisté au bonheur de courir avec eux, en bottes (tant pis, mais pas grave ).



Krol 12/01/2011 15:02



Merci encore pour tous tes conseils que je vais m'empresser de mettre en application dès jeudi matin.Hier mardi, certains élèves avaient déjà une jubilation manifeste à courir et affichaient un
sourire jusqu'aux oreilles; vont-ils le conserver pendant les courses les plus longues? Voilà de nouveaux défis à relever!



isa 12/01/2011 15:17



Je ne me rappelle plus si dans mes fiches, j'ai mentionné que pour ceux qui s'arrêtaient trés tôt trés souvent et manquaient manifestement d'endurance, j'ai à plusieurs reprises couru
avec eux de façon à les soutenir et à leur montrer de quoi ils étaient capables, les sourires de satisfaction étaient aussi trés agréables à regarder ensuite.Autrement dit Krol prends tes baskets
à partir de la 3eme séance !!!



Krol 12/01/2011 10:01



J'ai commencé ce cycle de séances courses d'endurance et je pensais à une progression comme: 1ère séance--> seulement des courses d'1 minute, 2ème séance-->course d'1 minute puis courses de
2 minutes, 3ème séance --> course de 1 minute, puis 2 courses de 2, et enfin courses de 3 minutes, etc. pour arriver en fin de cycle à peut-être réussir les courses de 5 minutes sans
s'arrêter!
Cette progression est-elle réalisable et surtout pertinente?



isa 12/01/2011 14:46



Bonjour Krol, je lis ta progression et je pense qu'il faudrait peut-être mieux inverser et commencer par les courses plus longues pour finir par les courses plus courtes lors des séances,
c'est peut-être ce que tu avais prévu. Et puis ce sont surtout les réactions de tes élèves qui vont te faire ajuster tes préparations. En tous les cas, c'est un excellent
exercice pour mesurer la persévérance, tu vas avoir ta photographie et c'est intéressant de travailler avec ceux qui ne veulent pas, car ils réservent parfois des surprises,  pour certains
,ils ne croient pas en eux et baissent les bras assez vite, la confiance qu'on leur donne en les encourageant, en les valorisant peut être déclenchante, y compris ailleurs qu'en EPS.



joel 30/10/2010 11:49



j'aimerai savoir la definition de le poule et l'endurance



isa 30/10/2010 11:59



je ne comprends pas votre question, vous avez dû faire une erreur de frappe.


concernant l'endurance, il s'agit de développer sa capacité à courir longtemps en dosant son effort, en trouvant l'énergie et la persévérance. C'est un exercice qui a souvent des
répercussions sur la motivation des élèves en dehors du champ EPS.