réponse à Christine sur la question de la collation

Publié le par isa

Voici un autre sujet qui fait débat, j'ai pour ma part un avis qui ne va pas aider Christine, y-a-t-il d'autres avis ? 


question de Christine: 

Tout d'abord un trés grand merci pour tous vos conseils éclairés. Je souhaiterais connaître votre point de vue concernant le "goûter". Nous sommes actuellement en pleine réflexion concernant la place et la forme que peut prendre la collation à l'école maternelle dans le cadre d'une éducation au goût et à une bonne hygiène alimentaire (un des axes de notre nouveau projet d'école). Comment avez vous intégré ou non cet aspect dans la pratique de votre classe ? Merci encore pour votre blog que je viens juste de découvrir.

 

 réponse d'Isa:

Christine,

J’ai dû déjà en parler dans mon blog, mais je veux bien vous redonner mon point de vue.

Pendant des années, j’ai organisé la collation dés l’arrivée des élèves pour pallier aux éventuels petits-déjeuners oubliés, je savais que la collation du milieu de matinée était un apport de graisse et de sucre non justifié, de plus , les élèves mangeaient moins bien le midi alors que le menu était bien plus équilibré que cette fameuse collation. Donc mon organisation était la suivante : une table de collation était installée pendant l’accueil , les élèves y allaient comme ils le souhaitaient et buvaient du lait avec des petits gâteaux ou non. J’avais une faible participation . Et puis il y a eu la campagne sur l’obésité infantile, et je me suis interrogée sur l’attitude à avoir. D’un côté, il fallait éviter le sucre et même les laitages, de l’autre , il fallait éduquer à la bonne alimentation. J’ai tranché pour un travail ponctuel à faire dans le cadre de la semaine du goût par exemple, et j’ai abandonné la collation. J’ai expliqué aux parents mon choix au cours de la réunion de rentrée et je leur ai conseillé de veiller à ne pas oublier le petit-déjeuner du matin. Leurs réactions ont été très favorables . Je dois avouer que j’ai toujours trouvé que cette collation nous faisait perdre un temps important (sauf dans le cas d’un projet de classe mené sur une période donnée). Dans ce cas, il y a effectivement un travail riche à mettre en place , d’autant plus que les élèves sont très volubiles concernant la nourriture.

Je ne vous aide pas beaucoup dans ma réponse. Peut-être y –aura-t-il des lecteurs qui mènent ce projet et qui auront le souhait de vous le faire partager ?

Merci pour votre intérêt.

isa

 

Publié dans organisation

Commenter cet article

Sev 17/05/2010 12:14



non, les 2 écoles du village alternent chaque année sur les 2 services de cantine.


Il y a une atsem qui s'occupent d'eux pendant l'heure d'attente; jeux dans la cour, films...c'est effectivement problématique.


Ce qui fait que l'année prochaine, le goûter sera remis en place. 



isa 17/05/2010 14:17



Cela me semble être incontournable, comme quoi , tout est affaire de circonstances.



Sev 16/05/2010 18:20



oui, c'est bien ça : aucun problème pour ceux qui rentrent chez eux à 11h30 et peuvent manger de bonne heure.


Par contre, pour ceux qui restent manger à la cantine et qui doivent attendre jusqu'à 12h30, cela pose un problème.



isa 16/05/2010 20:46



Ce qui me gêne le plus c'est l'attente d'une heure avant d'aller manger, que font tous ces enfants durant tout ce temps ? Je l'ai déjà dit ,pour moi, les petits sont
prioritaires. L'organisation ne peut donc pas être modifiée ?



Sev 15/05/2010 22:09



encore une question sur cette fameuse collation; le débat n'est pas terminé, loin s'en faut.


Suite aux différentes réactions sur le site qui me confortait dans ma position, j'ai décidé de mettre fin à la collation du matin en gardant le temps de l'accueil pour ceux qui voulaient vraiment
manger leur goûter; je précise que j'avais quand même eu des résistances lors de ma réunion de rentrée car certains parents maintiennent que leurs enfants ont faim à 11h30 et que
c'est difficile pour eux d'attendre l'heure du repas à midi. (on me l'a encore dit la semaine dernière)...


La question qui se pose à moi maintenant est la suivante : toutes mes collègues de l'école, de la MS au CM2 m'ont emboîtée le pas cette année en supprimant les goûters pendant les récrés, l'heure
de la cantine étant cette année au premier service, c'est-à-dire midi. L'année prochaine, l'école sera au 2ème service, c'est-à-dire à 12h30.Et voilà la question du goûter remise sur le tapis car
je cite "il est hors de question qu'ils attendent 12h30 sans rien dans le ventre".


Je ne sais pas comment me positionner car la pression est très forte.


Est-ce que vous auriez des solutions à m'apporter ? merci de votre aide.



isa 15/05/2010 23:24



Est-ce que tu peux me dire à quelle heure vous commencez ? Je ne comprends pas la réflexion :"attendre l'heure du repas à midi", les enfants partent à 11H30 et les parents veulent qu'ils
patientent pour manger , c'est ça ? par contre si vous finissez à 11h30, attendre jusqu'à 12h30 pour manger , cela fait long, tu vois, Sev , il nous manque des élèments pour réfléchir à ton
souci.






Sev 14/09/2009 23:11

en fait, certains pensent que les enfants qui ne déjeunent pas ou très peu le matin et surtout de bonne heure, doivent prendre une collation pour tenir jusq'à l'heure du déjeuner, surtout si celui ci est au 2ème service c'est-à-dire à 12h30.
Je leur ai expliqué que nous réservons une plage horaire vers 8h15 pour les enfants dans ce cas-là, et finalement ils n'ont rien ajouté de plus; mais j'ai bien senti qu'ils étaient nostalgiques de ce moment de goûter.

D'autres parents heureusement étaient tout à fait d'accord et ont salué l'initiative.

Sev 14/09/2009 22:49

voilà, ce soir j'ai animé ma réunion PS avec l'"épineux" sujet de la collation du matin; je me suis appuyée sur l'avis de l'AFSSA pour étayer mes propos.
Nous avons évidemment décidé de mettre toute l'école à contribution et non pas seulement les PS ; de plus, nous laissons le choix aux enfants de prendre une collation s'ils le souhaitent avant 8h30 dans l'enceinte de l'école.

Nous avons eu de nombreuses réactions négatives de parents (nous nous y attendions...) et moi-même ce soir dans ma classe, mais nous avons tenu bon.

Et nous gagnons 20 min sur l'emploi du temps des PS pour un atelier découpage par exemple; c'est tout benef, et j'en suis ravie.

isa 14/09/2009 22:59


Est-ce que les réactions négatives ont trouvé la possibilité de changer à partir de  l'argumentation présentée ou bien les parents sont -ils repartis déçus ? Tu commences à me
connaître Sev, je suis pour les terrains d'entente et d'écoute parce que je pense que nous ne pouvons avancer dans l'hostilité, ce qui ne veut pas dire qu'il faille renoncer, bien au contraire,
mais je crois qu'il faut savoir fonder ses convictions et entendre les points de vue différents. Par ailleurs, ce n'est pas moi qui vais contredire vos choix, dans la mesure où ils rejoignent les
miens, mais je suis étonnée de la négativité des parents sur ce point. Cela m'intéresse.


Sev 11/08/2009 10:31

oui, moi aussi ce temps de collation me pèse, surtout que j'ai des MS en plus des PS et que le temps gagné serait le bienvenu. Je songe sérieusement à le remettre en question, soutenue par vos témoignages mais j'ai un peu peur de la réaction des parents, à tort peut-être...

isa 17/08/2009 10:27


Il faut faire confiance aux parents et ne pas les voir comme des empêcheurs de tourner en rond, la relation qu'on établit est basée sur la confiance et le respect comme dans toute relation
humaine sinon des métiers comme le nôtre ne peuvent être vécus dignement, choisir d'aider les autres est une tâche hautement admirable mais aussi difficile, c'est un partenariat, nous ne pouvons
pas nous permettre d'être en permanence dans la méfiance. De plus, les parents comprennent trés bien quand on prend le temps d'expliquer nos choix et qu'on leur laisse un espace de parole.


Hélène Allemand 06/08/2009 13:48

bonjour et merci pour votre blog qui malgrè mes 25 ans d'ancienneté en maternelle m'a apporté beaucoup.
J'enseigne en Guadeloupe et les horaires ne sont pas ceux de la métropole, nous commençons à 7h50 jusqu'à midi une pause de 2h puis de 14h à 16h. Autant dire que pour les enfants qui sont déposés à la garderie la matinée est longue et le petit déjeuner lointain (quand il a eu lieu). La collation de 9h30 est une institution en Guadeloupe autant pour les adultes que pour les enfants (il est courant quand vous faîtes la queue dans une administration, que le guichet ferme pour pause sandwich à 9h30). Tout ce laîus pour dire que l'organisation de la collation du matin est une vraie préoccupation. Comme je change d'école cette année je ne sais pas encore comment elle est organisée, mais toutes les années où j'ai eu une TPS-PS j'organisais une collation en classe avec un atelier préparation du goûter dans les premiers ateliers du matin. On variait par jour le type de goûter : tartines sucrées ou céréales, laitages, fruits, tartines salées. L'atelier de préparation était donc chargé sous ma surveillance en début d'année puis sous celle de l'Atsem ensuite de confectionner les tartines, d'éplucher et de couper les fruits ou d'en faire du jus ou de la salade, de servir ou de mélanger le fromage blanc de confectionner une crème et ensuite de distribuer sa part à chaque élève. Cet atelier régulier m'a permis de travailler énormément de notions. Au départ une liste établie en classe, était donnée la semaine précédente au parent chargé des courses, mais ça s'est vite révélé lourd pour certains, alors en accord avec les parents nous avons opté pour une participation financière mensuelle, et ainsi nous avons pu être livré chaque jour des provisions nécessaires. Toute l'école (6 classes) avait adopté ce fonctionnement avec des aménagements : les Moyens et les grands n'avaient pas d'atelier de préparation systématiques. Cependant j'ai du arrêter l'an dernier car j'avais trop d'enfants allergiques (6 : pour la plupart aux laitages, aux oeufs et aux cacahuètes, mais 2 au gluten en plus)et je n'ai pas voulu prendre le risque d'une erreur mettant la santé d'un de mes élèves en danger.

MClaude 28/07/2009 00:56

En ce qui concerne la collation nous avons opté dans mon école pour une collation collective apportée à tour de rôle par un enfant.

Dès le début de l'année, nous avons demandé aux parents, d'acheter des fruits pour que l'apport calorique ne soit pas trop important et pour que les plus jeunes découvrent de nouvelles saveurs avec les fruits de saison (On sait que peu d'entre eux en consomment chez eux). De plus, il y a moins de risque d'allergies (lait, blé, oeufs ...).

Mais je pense effectivement que la collation fait perdre beaucoup de temps dans l'emploi du temps. Donc je me demande si cette année je vais continuer à en proposer une à mes élèves.

isa 28/07/2009 09:01



C'est un sujet en discussion, il faut le faire avec l'appui des parents, ce que j'avais découvert lors de ma réunion avec eux, c'est que beaucoup étaient contents de cet arrêt, mais il y
a aussi de la prévention à faire, ce peut être un choix de travail sur une période.



Cécile 19/05/2008 14:29

Bonjour
En ce qui concerne ma courte expérience en maternelle (4 mois en PS) je devais suivre le fonctionnement en place dans la classe car je n'étais que la pauvre mi-temps de la titulaire qui devait suivre et se taire (no comment!!)
Mais il est vrai que je trouvais ce moment de collation fastidieux, c'était une perte de temps, du travail suplémentaire pour l'ATSEM qui devait ramasser les petits dégats des enfants (surtout en début d'année) et laver les verres et tables durant la récré!! De plus très peu d'enfants se servaient en gâteaux (ils avaient le droit à un gâteau sec type sablé "Saint Michel" ) et peu également buvaient leur verre d'eau!! Donc beaucoup de chichi pour très peu
A mon sens, si j'avais une PS je ne pense pas que je ferais de collation.
Pour celles et ceux qui justifient ce moment comme un moment d'apprentissage à part entière (savoir se tenir correctement à table, manger et boire proprement, etc.), je répondrais que les enfants ont largement l'occasion de faire ce travail à la cantine, lors des repas à la maison etc.
Voila pour mon avis..
Bon courage à tous
Cécile

isa 19/05/2008 14:45


Cécile, vous êtes effectivement une personne trés curieuse, j'aime ces personnalités et j'ai répondu avec plaisir à toutes vos questions, je trouve même que cela va éclairer bien des lecteurs,
pouvez vous me dire exactement où vous en êtes de votre cursus. Allez vous quitter l'IUFM à la rentrée ou avez vous encore une année à faire ?


Aurélie 06/05/2008 18:20

Bonjour Isa,
Vous êtes effectivement citée dans La classe Maternelle de ce mois-ci, mai 2008, avec la couverture sur le projet "Eau"...

isa 06/05/2008 19:45


Merci Aurélie, je vais me le procurer.


MA 04/05/2008 09:43

Bonjour, à propos de la collation, dans notre classe, chaque maman apporte à tour de rôle des fruits et crudités que nous dégustons ensemble au début de la récréation. Certains enfants qui au début de l'année ne mangeaient que des bananes goûtent maintenant d'autres fruits. Il est vrai que nous avons souvent beaucoup de choix: ananas, mangue, tomates cerise, fraises, framboises, melon etc. Nous prenons plaisir à ce moment de dégustation; nous rentrons à 8hs10 et à 10hs, les enfants ont faim. Les fruits ne leur coupent pas l'appétit et leut goût s'élargit...(Les fruits sont épluchés et coupés par l'ATSEM avant le début des ateliers) Bien cordialement, MA

isa 04/05/2008 14:23


Voilà un avis qui élargit notre vision de la collation.Trés intéressant.Merci MA


Aurélie 30/04/2008 15:31

Quel bonheur votre blog... Je débute en Petite (et moyenne) section et grâce au mensuel de La Classe Mat', j'ai découvert cette mine... Du coup j'ai même fait un petit cahier et j'ai imprimé tout ce qui m'intéressait... Donc MERCI MERCI !!!!
En ce qui concerne la collation, quand je suis arrivée dans l'école en septembre, les collègues de mater' se posaient la question de son utilité. Nous avons aussi décidé de le supprimer. Les parents ont très bien reçu cette décision, les enfants ne sont pas plus malheureux et nous avons gagné 20 minutes dans l'emploi du temps !
J'ai, par contre, moi aussi quelques questions...
Cela concerne l'après-midi...
La sieste... comment ça se passe pour vous ?
J'avais envie de faire quelque chose... mais quoi (nous avons fabriqué des mobiles pour la salle de sieste...)En fait j'avais envie d'en faire un temps d'apprentissage "caché" (l'endormissement...). Et au réveil ??? Faîtes-vous des activités (plus ou moin) dirigées...?
Merci enore pour vos précieux conseils...

isa 30/04/2008 16:15



Aurélie,


Votre message est un encouragement.


Vous m’apprenez que mon blog serait cité dans la classe maternelle , pouvez vous me dire quel mois ? Merci.


Concernant votre question, j’ai fait un article sur la sieste que vous trouverez dans la catégorie « Vivre ensemble ». J’y
explique ma pratique. Si vous avez des difficultés à le retrouver , n’hésitez pas à me solliciter de nouveau.


A bientôt


isa



Christine Fristot 28/04/2008 20:50

Merci pour votre diligente réponse.
Contrairement à ce que vous pourriez penser celle-ci m'aide beaucoup car elle apporte la preuve que des enseignants courageux ont osé sauter le pas de l'abandon du "goûter" tel qu'il est encore trop souvent pratiquer aujourd'hui.
J'aimerai tellement convaincre collègues et parents... et toutes les expériences allant dans ce sens sont donc les bienvenues.
Car ce n'est pas si simple,les résistances sont nombreuses. Au-delà des questions diététiques( posées par la composition, la quantité, la variété ou le moment où il est pratiqué)où tout le monde semble à peu prêt d'accord, se posent celles concernant l'organisation pratique de la matinée, de nombreux collègues vivent ce moment comme une PAUSE, un moment calme de partage et d'éducation au vivre ensemble avec ses rituels (passages aux toilettes, lavage des mains, ouverture/fermeture du sac, distributions diverses, nettoyage, etc.), un temps fort et structurant dans la matinée pour le jeune enfant.
Bref il faut du courage, de l'organisation et un bon argumentaire pour tenter autre chose sachant que je pense que c'est au niveau de toute l'école que ce type de fonctionnement doit se pratiquer, dans un soucis évident de cohérence vis-à-vis des parents mais aussi et surtout pédagogique (vrai projet).
J'aimerai beaucoup avoir des contacts avec des collègues qui vivent de telles expériences.
Merci encore de permettre cet échange.

isa 29/04/2008 09:01



Christine,


Concernant l’importance de la cohérence au sein d’une école, je vous rejoins complètement, cependant il y a des choix à faire et si
l’on veut que les choses bougent, quelquefois il faut savoir oser pour entraîner les autres à se poser des questions , à réfléchir, à en discuter. Les changements dérangent, mais lorsque les
collègues voient que cela fonctionne, ils peuvent finalement y adhérer. Pour ma part, j’étais la seule de l’école à ne pas faire de collation, ma collègue la plus proche organisait un grand
goûter avant la récréation avec des fruits, des laitages apportés par les élèves. J’ai toujours respecté ce choix bien qu’il ne corresponde pas à  mon
point de vue, l’important était que nous débattions du sujet ensemble.


Au plaisir de vous aider.


isa



bab 28/04/2008 18:40

Pas facile .. cette question !! Notre IEN est très contre la collation ... mais je sais que certains de mes élèves se lèvent hyper tôt ...6h !! Une partie du problème est réglé car il n'y que de la boisson de proposé !!
C'est vrai qu'une réelle mise place chez les TPS/PS prend un max de temps ... et ça commence à me prendre la tête !!
J'hésite : soit self service pendant l'accueil, soit juste avant la récré qui est à 10h15 .... faut que je cogite encore un peu !!!