obstacles rencontrés lors du récit de vie ( suite 1)

Publié le par isa

 

Obstacles du point de vue du groupe :

 

La difficulté la  plus fréquente est la perturbation du groupe par certains élèves dont l’attention faiblit notamment lorsqu’il s’agit d’un récitant faible parleur. Ces agissements apparaissent en milieu de projet, lorsque la découverte et la nouveauté sont éteintes et que le groupe n’est pas encore suffisamment soudé autour du projet. Les interventions de l’enseignant sont de l’ordre du rappel du contrat et des règles de vie. Il faut être vigilant aux signes et ne pas imposer un temps d’attente trop long, dans le cas de Mia, elle a elle-même senti et remarqué qu’il fallait passer aux questions.

 

Au début du projet, la séance de questions soulève de vrais problèmes. Les élèves ne savent pas questionner, il faut bien expliciter la tâche en en faisant varier la formulation ( Vous pouvez demander quelque chose à … ; pour poser une question, vous pouvez dire : « est-ce que … »). Les premiers jours, les mêmes questions reviennent, cela les sécurise. Puis le niveau d’exigence augmente, il faut éviter de poser la même question, et il faut varier les enclencheurs (où, quand, est-ce-que, comment, pourquoi ?). Progressivement, le débat s’enrichit et les questions varient.

Commenter cet article