récits de vie et gestion du temps

Publié le par isa

La classe de petite section donne souvent aux enseignants qui y travaillent le sentiment que le temps « file ».

Il faut savoir admettre qu’avec des petits élèves ( surtout en début d’année) la durée de l’activité est courte, les enfants ayant une capacité d’attention et de concentration limitée, ce qui signifie multiples changements au cours d’une matinée à la fois dans les propositions pédagogiques mais aussi dans les organisations spatiales, matérielles et de fonctionnement ( individuel, par groupes ,en collectif). Cette contrainte donne à l’enseignant une impression de superficialité et de manque. Cependant, le risque est aussi de rester toute l’année dans ce « zapping » d’activités. Afin que les élèves apprennent à se concentrer et à rester attentifs, il faut la répétition de situations exigeantes ainsi qu’une construction dans la durée.

Le projet de récits de vie répond à cette nécessité, il s’inscrit dans un temps long ( 6 à 7 semaines). L’objectif ,qui est de donner à chaque élève le même dispositif, les mêmes repères, les mêmes attentes, oblige l’enseignant à ne prévoir uniquementque le récit d’un élève lors du regroupement quotidien de première partie de matinée. Ce contrat peut sembler culpabilisant en terme de diversité pédagogique, c’est un changement d’habitudes et de conviction professionnelle.

Commenter cet article