réponse à Cécile sur la relation avec les parents

Publié le par isa

SOMMAIRE


le livre du blog pour vous aider dans vos relations avec les parents

 
Où trouver de l'aide ?

réponse à Cécile sur la relation avec les parents
la réunion avec les parents
mener un entretien avec les parents et éviter le conflit
développer la confiance en soi
à propos des peurs et des cauchemars
extrait F.Dolto sur l'âge pour aller à l'école maternelle
à propos du langage
à propos des relations entre enfants
à propos des filles et des garçons
à propos de la violence
à propos de l'estime de soi
à propos du langage
l'exemple c'est nous
à propos des mots
oui l'exemple c'est nous
à propos des mains intelligentes
à propos des choses "pour rire"
à propos du Père Noël
à propos des cadeaux 

parler leur violence

la journée de l'èlève chez Krol

avec les familles chez Marion

réunion de rentrée chez Vihyko

la rentrée expliquée aux parents

la relation avec l'enseignant expliquée aux parents

la première journée scolaire ( 1ere partie)

la première journée scolaire (2eme partie)

la première journée scolaire ( 3eme partie)

idées cadeaux pour la fête des mères ou/et des pères





 Cécile :"une bonne partie de mes craintes concernent la justification aux parents de ce que l'on fait faire à leurs enfants, j'ai toujours peur de manquer de crédibilité et d'être 'coincée' par une de leurs questions" 

Quand je recevais des jeunes professeurs dans ma classe , j’abordais toujours et assez vite la question des parents car elle est essentielle. Vous avez à rassurer les parents, à les respecter et à leur faire confiance. Pour cela, il me semble important, très important de pouvoir justifier tout ce que vous faîtes, mais c’est assez facile quand vous savez où vous allez. De plus, il est préférable d’expliquer avant d’avoir à donner des explications, c’est pourquoi je préconise le cahier de liaison, les bilans à chaque fin de période, la ou les réunions de parents, l’accueil dans la classe et une grande disponibilité. Quand les parents voient que l’enseignante explique , montre ce qu’elle fait, ils se disent, elle sait , elle connaît son travail et naturellement ils se sentent en confiance. Et la plupart du temps , ils ne demandent rien par rapport aux programmes , aux compétences … Ils nous interrogent sur les difficultés qu’ils ont ,eux , avec leur enfant, c’est beaucoup plus fréquent.

Lorsqu’un parent arrive agressif ( j’ai rarement connu mais cela peut arriver), il faut qu’il puisse dire sa colère, elle est respectable, entendable , l’enseignant se met à l’écoute : «  J’entends ce que vous me dîtes , vous avez votre point de vue et je le respecte », il donne ensuite son point de vue, «  voilà comment je vois les choses » et il défend sa position en justifiant sa place de professionnel. Il est important d’écouter mais il faut situer chacun à sa place sans arrogance ni mépris. Exemple : un parent vient pour un manteau sale ( c’est toujours ce type de détail qui fâche), je l’écoute dire son mécontentement, je lui donne raison d’être venu me prévenir puisque c’est important pour lui, je lui dis qu’en tant que mère,elle a raison d’être fière d’avoir son enfant propre, je lui rappelle que nous sommes à l’école : un lieu d’apprentissage et que l’enfant va apprendre sans sa maman à respecter ses affaires, cependant il y a des difficultés comme dans tout apprentissage, en tant qu’enseignante je veille à l’aider et je vais être vigilante pour qu’il surmonte ses difficultés, en le prévenant par exemple . Ce petit discours marche toujours, les places ont été resituées, les parents comprennent et acceptent le partage des tâches.

 

Publié dans les parents

Commenter cet article

sira ka 10/02/2012 13:54


Je suis bien reconfortée par votre commentaire sur le role de l'atsem en classe.


Moi, je suis atssem, et je m'entends bien avec mon instit qui est d'ailleurs cool, de nature.


J'ai la chance d'etre une privilègiée dans ma commune car, des professionnelles comme moi, il n'y a pas beaucoup.


Dans cette commune, ce sont des agents techniques qui font office d'atsem, donc nous les atsems qui ont le concours sont recherchés pour l'instant, raison pour laquelle j'ai choisi cette commune.


Et, les instits,sont des professionlles pédagogiques qui ne sont pas préparés à l(dans leur formation) à recevoir une atsem  ne partagant pas leurs prérogatives,  et ne sont dans leurs
classes qu à les aider dans la  bonne marche de leurs taches respectives.


A mon sens, comme vous le pensez d'ailleurs à travers votre message, il ne faut qu'il y ait du copinage, ni de la familiarité, encore moins de non respect ce qui frollerait une certaine confusion
dans les implications de tout un chacun.


c'est en s'apuyant sur l'instit que l'atsem arrive à jouer pleinement son role.


Il est quasi impossible de définir les rapports que doivent entretenir les instits à l'egard de  leur atsem,


Chacun, y va à sa guise,  avec sa bonne ou mauvaise volonté
Rien n'en est réglementé,


il est difficile aussi de trouver des recueils y faisant référence, Donc, je dirai que  quand les duex  professionelles  et collabortrices sont   animées d'une bonne volonté,
cela marche, ce qui est evident mais il suffit que l'une d'elles le soit moins, la c'est l'hécatombe, et c'est à la direction de cadrer les choses.


Que de commentaires oiseuses de toutes parts,


sira kan


 


 


 

isa 10/02/2012 16:21



merci Sira pour ce commentaire juste. Oui il est important qu'il y ait de la bonne volonté, mais il ne faut jamais baisser les bras, je pense qu'une relation se construit dans le respect
de l'autre et parfois une relation qui démarrait sous de mauvais hospices peut trouver son équilibre malgré tout.