4 points pour une préparation de classe

Publié le par isa

 

 

Quand vous vous lancez dans la préparation de votre classe, gardez à l'esprit qu'il faut que vos élèves puissent:

 

  • Comprendre le but de la tâche.

  • S'approprier le dispositif ( situation et matériel).

  • S'exercer.

  • Connaitre le resultat de leur action.

 

Exemple : le graphisme du rond pour cette semaine.
Le but de la tâche: savoir dessiner des gâteaux pour Dalma.

Le dispositif: utilisation des feutres ou crayons, être bien assis , verbalisation du geste.

S'exercer: recommencer plusieurs fois la même fiche, faire plusieurs fiches différentes.

Connaître le résultat de son action: un dessin à faire devant les autres qui disent « C'est un gâteau » ou «  Non , ça ne ressemble pas à un gâteau ».

 

Cette démarche est décrite par Roland Michaud dans: "Agir dans le monde.L'éducation physique en maternelle", elle est tout à fait transférable aux autres domaines d'apprentissage.

Publié dans organisation

Commenter cet article

Mélina 01/09/2010 11:29



Bonjour Isa,


Pourrais-tu m'expliquer la différence entre trier des images : le tri ( par exemple, les garçons et les filles) et classer des images en deux catégories : la catégorisation (images d'une partie
du corps et images d'objets) ? Est-ce la même notion ?? Merci et bonne journée.



isa 01/09/2010 12:43



oui c'est la même notion, pour catégoriser , il faut trier. La catégorisation est une démarche de mise en ordre et de recherche de caractéristiques identiques. On trie des boutons et des
sifflets puis dans le tri des boutons on catégorise les rouges, les ronds .. plus on crée de  catégories plus on se retrouve avec des choix à faire; le bouton bleu est rond mais ne peut pas
être mis avec les boutons rouges et ronds .... c'est une démarche intellectuelle utile à tous les apprentissages, c'est pourquoi elle est à travailler, avec les plus grands, il faut les amener à
créer leurs catégories et à obéir à leur choix de départ ....



Audrey 01/09/2010 11:20



Génial!!


Merci



brig 16/09/2008 18:11

OK je l'"observe " dès jeudi et note mes differentes remarques en partant de la grille .Merci Isa

isa 17/09/2008 11:06


Encore un conseil, je ne sais pas si je l'ai donné à propos de ma grille, mais note tout ce qu'elle fait sans chercher à comprendre d'abord, classe selon la colonne ( c'est le seul exercice
qui demande un peu d'habitude) par exemple ,elleva vers un autre enfant   en te regardant toi l'adulte : tu notes dans la colonne "relations aux autres" : elle va vers untel  et
colonne "relation à l'adulte": elle me regarde. Puis lorsque tu as fini ton observation ( au moins 20 minutes) tu reprends tes écrits à tête reposée et tu vas comprendre certaines choses, tu
la verras différemment, c'est certain. Les jeunes professeurs des écoles que je recevais repartaient convaincus par cet exercice d'observation et souhaitaient l'appliquer à toutes les classes
qu'ils auraient peut être. Ce n'est pas dans nos habitudes de pédagogues suroccupés, ne savant plus où donner de la tête, de s'arrêter un moment, de laisser les élèves évoluer "seuls" et de se
mettre en retrait une feuille à la main. Et pourtant que de temps et d'énergie gagnés dans ces rencontres avec chacun de nos élèves. Ne plus voir un groupe avec lequel il faut agir au mieux, mais
des individualités si uniques qu'il faut comprendre pour mieux les aider.  Peut être qu'il faudra que je fasse un nouvel article sur cette grille
d'observation.


brig 15/09/2008 17:59

Bonjour Isa ,

j'ai un souci avec une enfant de ma classe qui mérite que je me penche sur son cas de manière approfondie .Elle ne parle pas ;je veux dire qu'aucun son ne sort de sa bouche ,non par mutisme ,mais par reélle incapicité je pense 5elle ne parle pas non plus à la maison).
Pour tous ces enfants dont nous devons detecter les difficultes aurais-tu une grille d'observation à nous transmettre ? Je ne sais pas trop comment m'y prendre pour me poser les bonnes questions à propos de cette enfant .J'ai bien vu la grille proposée en EPS pour les vendredis ,mais là il me faudrait un autre support.Pour le moment ,je vais noter ce que j'observe à son égard et tenter de comprendre ce qui se passe .
Merci pour tes conseils car je ne me sens pas très professionnelle ds cette situation où je ne sais trop quoi dire à la famille .

isa 15/09/2008 21:25


Je n'avais pas conçu de grille d'observation autre que celle qui me servait en EPS, tu peux aussi t'en servir en classe car sur cette grille tu es sensée noter tout ce que l'enfant fait ,
dit et exprime ( sourire, craindre ...) J'avais choisi de la faire en EPS car l'espace est plus vaste et que les déplacements sont plus aisés. Mais le but est de comprendre l'élève, l'observer avec
les autres, leur parle -t-elle, reste- elle seule, subit-elle sans rien dire, défend-elle ses objets, va-t-elle leur donner au contraire, a-t-elle un regard pour l'adulte, cherche -t-elle sa
proximité, exprime-t-elle de la joie, ou rien, ..... Cette grille d'observation te sert à comprendre l'enfant parce que tu poses tes yeux longtemps sur elle. Voilà comment je conçois l'observation.
Par contre, s'agissant du retard de langage que tu évoques, assure-toi qu'elle souhaite parler mais qu'elle ne le peut pas ( ce qui serait le cas le plus grave)  en l'incitant à
parler avec quelquechose qu'elle aime particulièrement ( son doudou , son cahier de liaison si tu en fais un, les enfants aiment vraiment parler à son propos ), tu peux lui proposer
de commenter les photos à sa place et qu'elle acquièscent d'un geste de tête puis progressivement tu lui demandes de répéter un petit mot tout simple ( moi) et aussi
avec les autres enfants de la classe. Si elle ne peut parler, tu demandes aux parents si chez eux , ils ont observé la même chose que toi, ce qu'ils en pensent ( certains disent : "
il est paresseux, il pourrait mais il ne veut pas se donner la peine"), tu peux leur conseiller un bilan orthophonique en passant par leur médecin traitant. Il faut prendre son temps, quelquefois
il y a des enfants mutiques chez eux et à l'école pour des raisons psycho-affectives qui vont se débloquer progressivement ou d'un seul coup mais il ne faut pas non plus passe à côté d'une
aphasie. Effectivement Brig, nous ne sommes pas des orthophonistes.