la question du mois

Publié le par isa

 

Ayant comme souhait le développement de l’interactivité du  blog et constatant que les demandes autour de l’aide individualisée sont fréquentes ( je le vois car dans mes statistiques apparaissent les demandes qui ont été faites sur les moteurs de recherche pour arriver sur mon blog), je trouve qu’il serait profitable que vous décriviez votre organisation et la mise en place de l’aide individualisée dans votre école. La diversité , l’imagination autour d’un soutien à créer en un temps bref  sont très intéressantes pour toutes et tous. Quelques minutes de votre temps pour donner et recevoir. Merci pour votre engagement. Bien entendu, il n'y a pas de fonctionnement modèle, il n'y a que des enseignants tentant de répondre au mieux à une demande.

Voici deux témoignages déjà sur le blog :

 

MARION :Bonjour ! Petit topo sur "Comment fonctionne notre soutien" ... *Nous ne prenons QUE les grands et uniquement en LANGAGE (choix d'équipe , je pense que cela peut se justifier ...) , *Nous avons changé nos horaires en juin dernier lors du conseil d'école : - 8h15 / 8h45 SOUTIEN , - 8h45 / 11h 55 horaires normales ,(et puis ainsi l'heure du midi passe + vite !), - 13h15 / 16h25 , *Nous ne voulions pas "stigmatiser" les pauvres élus : Tiens ,toi tu as droit à plus que les autres APRES tes heures normales ... De plus je sais que certaines équipes font par exemple une heure après la classe le mardi et le vendredi par exemple , c'est atroce les enfants comme nous n'en peuvent plus après la classe , comment leur imposer "ENCORE" une heure ? Nous nous sommes dit que 1/2 heure chaque matin faisait mieux avaler la pillule ... C'est "léger" , ils sont "frais" et pas montrés du doigt parce qu'ils restent et les autres partent avec leur maman ... Ils penseront arrivés les premiers , voilà ... Les parents ont très bien accueilli cela ( Oui , Isa , certains ont "réclamé" le même traitement pour les petits ...) Voilà , on attaque jeudi et bien sûr grâce à toi Isa je vais commencer aussi par un BILAN en LANGAGE ... Qu'en penses-tu ? *Dernière chose : nous sommes 3 instits , on propose 3 ateliers (c'est nous qui répartissons les enfants pour une période donnée , les groupes ne sont pas figés/1ère pérode jusqu'à la Toussaint) , on fera en fonction des besoins et de l'évolution des progrès: -un atelier écoute d'histoire, -un atelier phonologie, -un atelier lexique (jeux de loto etc) , Les enfants ne viendront que 2fois 1/2h le lundi et le mardi par ex , et le jeudi , vendredi on fait tourner ... Je ne sais pas si je suis claire là ... Voilà ... Bonne journée à tous ! Bon courage pour la mise en route , c'est qu'il va falloir que je me lève tôt moi avec mes 3 loulous ...

 

GUILLEMETTE :Bonjour à tous, D'abord merci Isa pour tout ce que tu nous apportes avec ton expérience, des idées pratiques, tes conseils avisés: ton blog est une vrai mine d'or à multiples facettes; C'est ce que je cherchais sans pouvoir y mettre les mots et les réflexions dans l'ordre que je voulais. Bon sinon ces heures de soutien sont un vrai casse-tête... Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte: les heures de classe, l'organisation de l'interclasse le midi, le soir, les ramassages scolaires, l'âge des enfants.... Dans notre école, il n'y que 2 classes TPS PS et PS MS, pas d'élémentaire tout proche non plus. Nous sommes donc quelque peu isolés, quoique dans une grande ville. L'organisation que l'on a choisi est la suivante: 4 fois une demi heure le soir après la classe avec 1 groupe d'élèves (de 2, 3 élèves) les lundi mardi et un autre les jeudi vendredi. Nous ne pouvons faire cette aide ni le midi: enfants trop fatigués (ils dorment encore pour la plupart après la cantine), et ni le matin: nous commençons à 8h30, cela ferait commencer l'aide à 7h50...) Sur l'année il y aura un rythme de 5 ou 6 semaines de soutien une semaine sans pour un bilan de l'aide donnée et voir si l'on continue avec les même enfants ou si d'autres en ont besoin. Comme nous avons beaucoup de familles non francophones, notre priorité est donc centrée sur les enfants issus de ces familles . Nous donnerons donc de l'aide au PS et MS (nous n'avons pas de GS). Je crois qu'il n'y a pas de solution idéale, chaque école doit adapter au mieux cette aide en fonction de son environnement. Par contre l'idée d'ateliers que Marion soumet me séduit, nous n'y avions pas pensé... Mais c'est vrai: qui dit plusieurs têtes dit plus d'idées, merci pour cette interactivité.

Publié dans organisation

Commenter cet article

IHLER Delphine 05/10/2008 21:46

J'exerce dans un école primaire en milieu rural (10 classes dont 4 maternelles) et je m'occupe de la PS. Nous avons choisi pour cette période (du 6 novembre au 10 décembre) de proposer le soutien uniquement aux élèves de GS en langage, le matin de 8h à 8h30. C'est la maîtresse des CE2/CM1 qui s'en occupera. elle a exercé longtemps en maternelle et avait envie d'y regoûter un petit peu. Les enseignants de l'école interviennent souvent auprès d'autres élèves que les leurs.

isa 06/10/2008 08:36


merci Delphine, j'en conclus que vous intervenez en élémentaire pour le soutien.


muriel 05/10/2008 19:05

Nous sommes une école de 6 classes. Nous organisons l'aide personnalisée sur 3 soirs du lundi au jeudi de 17h10 à 17h40. Nous voulions le faire durant la pause du midi, mais notre inspectrice ne veut pas. Nous avons donc décidé de suivre les recommandations de notre section AGEEM: nous proposons l'aide à tous les enfants de l'école pour ne pas stigmatiser les enfants en difficulté.
Nous avons commencé par nous occupé des grands en recensant les difficultés et nous avons organisé 6 groupes: 3 pour le graphisme et la tenue de l'outil, 2 pour la numération et 1 pour la syntaxe et le lexique.
Nous prenons 24 enfants de grande section sur une période de 2 semaines, puis nous changeons les groupes avec 25 autres grands.
Aprés les vacances, nous recenserons les difficultés des moyens et nous ferons de même.
En janvier, nous déciderons si l'on peut déjà le proposer aux petits ou si nous attendons. Dans ce cas , n ous reprendrions des groupes de grands ETC...
En espèrant que tout soit clair, bonne soirée.

isa 05/10/2008 19:32


Merci Muriel. Quand je parlais de diversité !!!!!!! C'est vraiment trés intéressant d'avoir ainsi des photographies du soutien dans les écoles.


Nanie 05/10/2008 17:34

L'autorisation a été donnée à tous les parents des MS et des GS (pour l'instant!) car notre IEN est défavorable à un soutien pour les PS...!! Dans les textes, il est pourtant stipulé que l'aide est à destination de TOUS les élèves de l'école maternelle, et d'une circonscription à l'autre, nous n'avons pas le même discours pour les PS...? A suivre!
Nanie

isa 05/10/2008 18:28



Effectivement d'après les précédents témoignages !



nanie 05/10/2008 15:21

Bonjour,
dans notre école maternelle de 3 classes, nous n'avons pas trop eu le choix quant au positionnement de cette demi-heure, à cause de la sieste des petits après la cantine et du transport scolaire le matin et le soir dont les horaires sont fixes car ils desservent le collège et le timing est très juste : donc le soir 30 minutes, juste après la classe les lundi, mardi, jeudi et vendredi. Nous avons décidé de ne pas faire de stigmatisation et sommes parties du principe que tous les élèves à un moment donné ont une faiblesse et ont besoin d'aide. Nous avons donc fait signé une autorisation parentale valable pour l'année et organisons 3 ateliers en langage et en motricité (fine aussi) avec les GS pour le moment. Ces ateliers se déroulent sur 2 ou 3 semaines en fonction des besoins que nous évaluons. Pour vous donner un exemple, les 3 premiers groupes étaient composés de 4 élèves de GS : 1- finir une tâche et langage; 2- prendre la parole en petit groupe (pour les GS qui n'avaient pas encore fait entendre le son de leur voix en classe) et 3- Challenge découpage pour améliorer et entraîner le découpage des GS. Nous avons donc commencé le 22 et le bilan de ces deux premières semaines est assez mitigé : les élèves sont fatigués à 16h, ils n'ont pas de pause avant le soutien. Nous n'avons pas les 30 minutes d'aide, car il y a une perte de temps entre les élèves qui vont à la garderie, ceux qui sont récupérés par leurs parents dans les classes (quand ils n'ont pas 10 minutes de retard...); 2 classes donnent directement dans la cour de récré, les élèves regardent souvent (voire tout le temps) dehors, les autres dehors viennent aux portes ("qu'est-ce-que vous faites? Un jeu? Je peux venir?")Bref, je pense que ça va se tasser, que les élèves vont finir par entendre nos explications et s'habituer, mais sinon, je ne suis pas persuadée de la pertinence et de l'efficacité de ce dispositif. En tout cas, en classe, nous avons un temps d'atelier par jour en moins et ça, nous le ressentons toutes les 3!!!
Voilà, je ne sais pas si j'ai été bien claire, si vous avez des questions. Nous faisons le bilan de ce début lundi soir et voyons pour la suite avec mes collègues, je vous tiendrai au courant des nouveautés!
Bon courage!!

isa 05/10/2008 17:08



merci Nanie, il est effectivement important  de voir les difficultés à résoudre une fois que le soutien est enclenché. L'autorisation a-t-elle été donnée à tous les parents des
3 classes ou seulement les GS ?